AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
soutenez le forum
Vous voulez gagner des points facilement ? Alors soutenez le forum
en votant sur les top-site et en remontant nos fiches de pub !
les pouvoirs des maîtres
Attention, les maîtres contrôlent leur élément mais ne savent simplement pas se battre et se défendre avec celui-ci.
résistance
N'oubliez pas que la résistance est pour les Maîtres et ne s'occupent que des droits des Maîtres.
Les Mêlés/humains n'y sont pas représentés puisque la résistance ne se soucie pas de leurs droits.
première intrigue !
Venez participer à la première intrigue du forum !

Partagez| .

the dead king eats the gods.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : -
‹ CRÉDITS : kidd, soft parade / gaiman

‹ AGE : trente-trois ans.
‹ SANG : mêlé, le sang orange vif.
‹ METIER : lieutenant de la résistance dans le secret, il est en public le protecteur d'une femme et un fervent amateur de combats (launondie).
‹ ALLEGEANCE : à un monde nouveau, né des cendres du chaos.
‹ ADIUTOR : son insoumission a créé un lien unique entre elle et lui, mais elle causera aussi leur perte, et ils le savent.
‹ POINTS : 662

MessageSujet: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 12:13


circe nicanor thorsten
while you were admiring the surface, i saw the shipwrecks
the drowned bodies, the monsters of the deep.
prénom, nom ‹ circe thorsten, trouvé dans un panier d'osier tressé abandonné devant un temple des sept, avec pour seul accompagnement un mot donnant ce nom et ce prénom. âge ‹ trente-trois ans, du moins d'après la date de naissance qu'on a estimée en l'observant de près, mais il pourrait être un peu plus jeune, ou un peu plus vieux. date et lieu de naissance ‹ impossible à connaitre, mais on peut presque certifier qu'il est bien né dans le royaume. sa nation d'origine demeure un mystère, mais on lui a déjà fait remarquer que le gris impressionnant de ses yeux rappelle les osoryd. il pourrait donc venir de flamaerin, nation réputée pour son amour du combat : un gène que circe valide sans hésitation. statut matrimonial ‹ officiellement célibataire, on ne le voit proche que d'une seule femme : celle dont il est l'adiutor.  sang ‹ absolument mêlé, ses pouvoirs ont été détectés peu avant ses cinq ans, il y a donc vingt-neuf ans. l'éducation des mêlés n'ayant été décrétée qu'il y a vingt-cinq ans, circe a été l'une des premières générations à être envoyées à koldoveretz à l'âge de onze ans. jusqu'à ses huit ans, les mêlés étaient encore utilisés comme des rats de laboratoire : il a passé sa petite enfance à courir dans les rues, vivre de rien, dans le but d'échapper aux rafles de mêlés (les religieux du temple qui l'avaient recueillis étaient corrompus et avaient prévu de le vendre aux maitres les plus offrants). métier ‹ combattant, il aurait pu devenir un excellent soldat du royaume sans son caractère impossible. il est donc devenu adiutor à plein temps, se spécialisant dans les combats de mêlés (il a également longtemps entrainé sa maitresse à l'expérimentation de ses propres pouvoirs), jusqu'à entrer dans la résistance (assez tôt pour y faire une sorte de carrière), d'abord en éclaireur, puis en lieutenant une fois ses preuves effectuées. pourquoi lieutenant ? parce qu'il connait la ville comme sa poche pour l'avoir arpentée depuis la naissance, (il est particulièrement doué en escalade et en dissimulation) ainsi qu'un sens aigu de la tactique (il est, en revanche, mauvais leader car reconnu violent et craint), et enfin, parce que son pouvoir lui permet de modifier à sa guise les souvenirs de ceux qui le surprennent parfois quand il ne veut pas laisser de trace. sa place hiérarchique est située en-dessous de celle du capitaine, dont il prend ses ordres directs. adiutor ou maître ‹ il est l'adiutor de la fille wheatdrop, helana, maitresse de la terre. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ aussi rare que dangereux, circe est classé orange, ou télépathe. il perçoit son propre esprit comme une ramification complexe et infinie de connexions tentaculesques et capables de se connecter à n'importe quel autre esprit. il est obligé de fermer son esprit lorsqu'il est pris dans une foule, ou les pensées puissantes des autres lui parviennent en écho et le rendent fou. son ouïe, plus développée qu'un maitre de par son sang mêlé, n'aide pas à se concentrer sur lui-même. assez souvent, dans des moments de silence, il sursaute en entendant distinctement dans sa tête un cri venant d'une voix inconnue (souvent un seul mot, ou un nom). c'est la manifestation de la pensée de certaines personnes alentours (elles peuvent être à cinq kilomètres de distance) qui se manifeste en lui sans qu'il l'ait demandé. autant dire que ce don, dès qu'il a été détecté par les gardiens du temple qui l'avaient recueilli, s'est marchandé à prix d'or. conscient de sa valeur, circe a pris la fuite et n'a jamais cessé d'être extrêmement méfiant envers les autres. avec les années et la sagesse, il a appris à dissimuler son don : il n'en parle plus, et il cultive l'art du combat pour donner le change. on le voit comme un excellent guerrier, et on oublie, parfois, qu'il est un télépathe (heureusement). allégeance ‹ il avait extrêmement mauvaise réputation jusqu'à ce qu'il devienne l'adiutor de hela wheatdrop. la jeune femme a grandement contribué à ce qu'on lui foute la paix, et son père, la voyant épanouie avec son adiutor, a, en quelque sorte, fait entrer circe dans la famille wheatdrop par des démonstrations amicales et bourrues à son attention (rien d'officiel). ainsi, on a tendance à voir circe par le biais de la fille wheatdrop, et à associer son allégeance à cette famille. il n'en est rien en vérité : circe est entré dans la résistance dans le but unique de mettre fin à l'hégémonie des familles. toutes confondues. son allégeance à la maison d'eau via son entrée en résistance n'est qu'un faux prétexte (mais personne ne le sait, à part atalante et helana) pour mener à terme la révolution. il n'a aucune, mais alors aucune intention de laisser une autre famille détrôner l'actuelle et prendre sa place (d'autant que johann osanos est un véritable tyran sanguinaire). personne n'est au courant, mais le souhait de circe est de donner le pouvoir au peuple, et d'abolir la distinction de sang qui est faite entre les membres de la population humaine. ce n'est pas un souhait humaniste : il n'est ni généreux, ni bien attentionné, ni l'ami des lambdas et des mêlés, se montrant aussi cruel avec eux qu'il pourrait l'être avec les maitres. localisation actuelle ‹ on le trouve en pleine capitale, dans les rues, sur les toits où il aime grimper pour avoir une vue d'ensemble, et évidemment au qg de la résistance, dans les souterrains du royaume. groupe ‹ tear them apart. avatar et crédits ‹ je ne vais réserver personne s'il vous plait / (c) isleys.
anecdote 01 ‹ balian wheatdrop a pris un grand, très grand risque, comme on le lui a fait remarquer avec gravité, en laissant sa fille helana choisir ce garçon pour adiutor. mais helana causait déjà bien des soucis à son père : bien qu'appartenant à une famille connue pour sa foi et sa sagesse, bien que maitresse particulièrement assidue de l'élément de la terre, elle était, et ce depuis le plus jeune âge, une tête brûlée. amatrice de combat connue pour son absence de pitié, elle a toujours préféré retourner la terre et la détruire plutôt que de s'ancrer dessus. son éducation a été un véritable casse-tête, mais balian l'aimait éperdument, elle qui était si différente de ses autres enfants, elle qui possédait ce caractère altier digne du feu. personne ne voulait de circe pour adiutor, d'abord parce qu'il avait un caractère impossible, ensuite parce qu'il était télépathe, un pouvoir effrayant et peu apprécié de la part des maitres. quand circe et hela se croisèrent, une mystérieuse alchimie eut lieu. c'était décidé : helana ne prendrait pas d'autre adiutor que lui. on conseilla fortement à balian de ne pas céder aux exigences de sa fille et de l'inciter à choisir un mêlé plus docile ; on réservait à circe un sort funeste, songeant que l'éliminer serait peut-être une option plus viable que de le laisser errer dans le royaume avec un tel pouvoir. mais balian céda, et circe se lia à helana, pour le meilleur comme pour le pire. anecdote 02 ‹ c'est un escaladeur né. cela s'explique assez simplement : il a été livré à lui-même dès le plus jeune âge, devenant un petit sauvage des rues, et a du apprendre à se sauver tout seul. la meilleure façon d'échapper à des jambes plus grandes, plus nombreuses et plus rapides que les vôtres, c'est de disparaitre. et comment disparait-on de la surface de la terre ? en grimpant. ensuite, son don de télépathe ne se passe pas toujours dans la plus grande sérénité. cédant parfois aux appels des autres esprits, ses ouïes internes s'ouvrent comme des vannes immenses et les pensées qui ne lui appartiennent pas le submergent. c'est déjà difficile de dealer avec le flux intense et épais et de ses propres pensées, ajoutez-y celui des autres et votre tête menace d'exploser. rien de tel pour s'échapper de ces voix intérieures à vous rendre fou que de prendre  de la hauteur. le plus possible. il grimpe de toits et en toits, et une fois haut, le plus haut possible, dominant la ville perché sur une statue comme un oiseau, le calme revient et il s'apaise, se recentre. grimper n'était pas une option pour circe thorsten : c'était une question de survie mentale. ceux qui le connaissent bien pour cela lui donnent toute sorte de surnoms d'oiseaux. ce n'est pas un hasard s'il en a un tatoué sur le pectoral droit. anecdote 03 ‹ il a un talent particulier pour l'art du spectacle : il sait amuser les foules, il sait et aime provoquer. du temps où il combattait quotidiennement dans les arènes souterraines (moins depuis qu'il est capitaine dans la résistance), il s'était fait un nom, et possédait de véritables fans, même parmi les maitres venus assister au show. il était le roi mort, the dead king (il possède d'ailleurs un tatouage aux initiales dk, mais quand on lui demande ce qu'elles signifie, il répond don't know ou dick selon son humeur), et jouer à provoquer et effrayer en racontant l'histoire selon laquelle le roi mort mange les dieux (the dead king eats the gods), soit les sept dieux tous emportés dans la mort : cela voulait simplement dire qu'il était un si bon guerrier qu'en entrant avec lui dans l'arène, son opposant ne pouvait pas compter sur les sept pour le sauver. il mangeant, en quelque sorte, les espoirs et les prières de l'adversaire. ce gimmick avait son petit succès, dans le temps, certains s'en rappellent encore. anecdote 04 ‹ en règle générale et immuable, un adiutor ne sait pas lorsque son maitre est en danger, aussi doit-il impérativement rester proche de lui pour lui éviter toute blessure ; mais c'est sans compter le télépathe qu'est circe. ce don lui donne la spécificité d'être intimement relié à l'esprit de sa maitresse, et de ressentir (il y a des différences d'intensité selon ce qu'elle ressent et sa proximité) nombre de ses émotions. cela ne fonctionne ainsi qu'avec elle, circe n'étant proche d'aucun autre humain de façon aussi intense. anecdote 05 ‹ il a déjà tué, du temps de ses combats illégaux dans les arènes souterraines. ça n'était pas voulu, pas volontaire, c'était un mauvais coup. la seule chose qui l'a sauvé de la prison, c'est le sang du maitre en question, mort en même temps que son adiutor : un sang si peu important dans la hiérarchie, un homme si insignifiant aux yeux des plus puissants, que l'assemblée a pris sa mort comme une plaisanterie tragique. circe sait à quel point il est passé près de l'emprisonnement, et combien il a fait prendre à helana le risque de la disgrâce. depuis, il contrôle toujours plus ses coups, ne pouvant pas se permettre de tuer un maitre ou une maitresse. il lui reste un meurtre dont personne d'autre que lui n'est au courant, et il vaut mieux que ça reste ainsi : il a retrouvé, à l'âge de dix-neuf ans, le prêtre qui l'avait recueilli étant nourrisson et celui-là même qui avait tenté de le marchander au maitre le plus offrant, l'obligeant à fuir et vivre dans la rue. muni d'un poignard, il lui a tranché la gorge. il n'a jamais su si le prêtre avait ou non survécu, et il s'en fout. anecdote 06 ‹ il n'aime pas les animaux apprivoisés, d'abord parce qu'ils lui renvoient l'image de son propre enfermement, sa propre soumission, ensuite parce que l'attention de certains humains envers ces animaux dépasse parfois leur empathie envers les autres humains : ça l'insupporte et le rend agressif. il ne peut pas passer devant des oiseaux en cage sans ouvrir la porte (ce qui a été la cause de nombreuses punitions du temps de l'académie). anecdote 07 ‹ la question de savoir s'il est un bon ou un mauvais lieutenant de la résistance se pose. d'un côté, ses connaissances de la ville et ses recoins, ses hauteurs et ses souterrains, sont presque inégalables. on peut aussi ajouter qu'il possède une force de combat et un don de télépathie qu'il fait bon avoir dans son camp. à trente-trois ans, il est suffisamment mature pour avoir fait ses armes, comparé à beaucoup de recrues résistances relativement jeunes et donc moins expérimentées. d'un autre côté, c'est une tête brûlée, il est agressif et absolument pas pédagogue. tous ceux qui veulent apprendre de lui finissent par lâcher prise ; il est incapable de transmettre quoi que ce soit. ses ordres sont donnés brutalement, et on lui obéit par crainte, parfois par admiration, mais il ne fait circuler aucune amitié, aucune compassion. rares sont les membres de la résistance avec lesquels il tisse des liens : il est admis que circe thorsten n'a pas d'amis, et ça ne changera pas. il n'est pas rare que le bras-droit du chef de la résistance, que circe connait bien puisque c'est lui qui l'a fait passer lieutenant, lui ordonne de se calmer avec les recrues et les officiers. impatient et brutal, circe n'aime pas répéter, et encore moins voir les autres échouer là où, dit-il, lui aurait réussi sans aucun problème. s'il faut le préciser, il n'y a qu'une seule raison logique au fait que le leader de la résistance ait pu accepter de placer un mêlé à un poste si important : il entend se servir de cela pour attirer dans le camp résistant d'autres mêlés, encouragés par le poste de lieutenant occupé par circe. anecdote 08 ‹ il est agressif, solitaire, mais pas seulement (ce serait trop beau) : il est également extrêmement méfiant. c'est si intense que les mauvaises langues du coin le taxeront (non sans quelque raison) de paranoïaque. les espions sont de véritables légions de moineaux dans ce royaume, et les espions de la résistance, pourquoi ne seraient-ils pas d'abord les espions de quelqu'un d'autre ? en clair, le regard gris acier du télépathe est si intense qu'il vaut mieux être sûr de soi et de son discours lorsqu'on est interrogé par lui. il y a peu, il a demandé à interroger lui-même pendant une courte entrevue un espion de leur camp. en sortant, l'homme avait passé un moment de pression si intense qu'on raconte qu'il s'est écroulé dans les escaliers, se causant tout seul un hématome au visage auquel on a associé la paternité à circe (à tort, pour une fois) pendant des semaines. anecdote 09 ‹ il mange sa viande soit saignante / bleue, soit presque carbonisée. pas d'entre-deux si on lui laisse le choix. ces goûts pourraient paraitre anodins s'ils ne révélaient pas l'essentiel de la personnalité de circe : noir, blanc, il accepte d'être les deux couleurs, les deux extrêmes, mais ne fait pas dans la demi-teinte. à ses yeux, l'heure de l'époque n'est pas aux concessions. anecdote 10 ‹ peu savent qu'il méprise en réalité autant le pouvoir des maitres que celui des mêlés. il ne milite pas pour une reconnaissance pleine et entière des mêlés:  il souhaite au contraire l'annihilation des distinctions. il est l'un des rares mêlés à considérer une vie d'humain lambda comme aussi précieuse qu'une vie de maitre, ou de mêlé. venant d'un guerrier capable de tuer sans éprouver la moindre culpabilité, c'est dur à croire, mais la vie vaut tout, et toute vie ne vaut rien. on aurait bien tort de penser qu'il se bat pour la défense des mêlés.

‹ comment vous comportez vous vis à vis des Mêlés et de la loi des Adiutor ?
jusqu'à ce qu'elle fasse son entrée dans sa vie, il était blacklisté à peine tenait-il sur ses deux jambes. enfant des rues, tête brûlée, télépathe de surcroit : il avait le pack complet du mêlé à surveiller de près, voire à éliminer radicalement en cas de suspicion avérée. on se doutait qu'il finirait par cultiver une haine tenace envers les maitres. on avait d'ailleurs fortement prévenu le patriarche wheatrop lorsqu'on comprit que sa fille helana comptait devenir la maitresse de circe : ce garçon est dangereux. il pourrait facilement finir par se retourner contre elle et contre la famille de la terre. il n'en fut rien, cependant. l'alchimie entre les deux jeunes était si puissante et si parfaite que tout soupçon fut écarté avec le temps. il n'y a que helana qui sache à quel point l'adiutor a toujours écoeuré circe : il est un solitaire et un indépendant dans l'âme, dépendre d'une maitresse l'a toujours blessé au plus profond de lui-même. il n'a jamais pu se construire entièrement en la sachant toujours là au-dessus de lui. son amour du combat a été une échappatoire et une manière annexe de développer sa propre volonté de puissance, d'assouvir son pouvoir sur les autres. mais au-dessus de lui, toujours elle, toujours eux. il ne l'a pourtant jamais attaquée, jamais blessée. quant aux mêlés, il lui arrive pendant les réunions au qg résistant de surprendre des conversations prônant le pouvoir des mêlés sur les maitres. ça le fait ricaner. ceux qui espèrent un royaume dominé par les mêlés ne valent pas mieux que les maitres. lui, il n'a pas de maitre, et pas de dieux.
‹ quel est votre avis sur la nation du feu et sur l'actuelle famille régente ?
il fait semblant de leur être docile, autant qu'il fait semblant d'appartenir, en allégeance, à la famille wheatdrop, elle-même connue pour être une conseillère avisée de la famille régente. voilà pour les apparences de première couche. en seconde couche, il y a sa fausse allégeance à la famille osanos, justifiant sa présence au sein de la résistance. au-delà de ces apparences, sa véritable pensée concerne la révolution, le chaos nécessaire pour tout brûler, et faire naitre une nouvelle société des cendres de la précédente. cela signifie beaucoup de morts, cela signifie qu'enfin, enfin, le dicton sacré de la famille au pouvoir va se retourner contre elle : you got to burn to shine, dit-il parfois dans un demi sourire plein d'arrogance. quant à la tête de l'impératrice, eh bien, il se ferait un plaisir particulier de la trancher lui-même. la nation du feu possède une belle histoire : elle est à poursuivre une fois le pouvoir retiré d'entre ses mains. cette nation lui ressemble, il se sent proche d'elle et de ses valeurs, mais il faut jeter un voile d'eau glacée sur ses présomptions. la nation du feu, il l'aime, ce qui ne l'empêche pas de désirer la voir brûler et tomber en cendres. il sait qu'elle renaitra, tout comme les familles qui composent cette nation, et qui deviendront dans le futur de demain, une armée de phénix.
‹ CONTRÔLEZ-VOUS VOTRE POUVOIR, COMMENT DÉFINIT-IL VOTRE VIE DE TOUS LES JOURS ?
les dominants font toujours preuve d'un ethnocentrisme à nul autre pareil : ils ne voient le don de télépathie comme un danger, une rareté, que depuis leur propre point de vue. ils ignorent tout des souffrances qu'il cause à son porteur, de la maladie mentale qui en nait et qui peut les rendre fous. le cerveau n'est pas une partie du corps humain que la science connait bien ; quant à l'âme et à l'esprit, n'en parlons même pas. jamais personne n'a su comprendre de quelle substance étaient faites nos pensées, discerner la couleur de nos espoirs et entendre la musique de nos mélancolies. le télépathe ressent tout cela, sans pour autant arriver à le décrire ou le peindre (si ce n'est comme un tableau de pollock), il le vit dans sa chair et dans son esprit. c'est désespérant : la solitude qui en découle est immense, ainsi que la peur. entendre ce que les autres taisent est effrayant. longtemps, il s'est recroquevillé en boule et s'est plaqué les mains contre les oreilles, en espérant que les voix cessent. longtemps, il s'est pensé fou, jusqu'à réaliser qu'il se pensait en train de penser, lisait ses propres pensées et, peut-être, se manipulait lui-même. qui donc pour le rassurer ? à qui raconter ? il était presque toujours seul, parfois avec quelques autres gamins des rues, plus grand, quelques filles perdues, mais pas d'amis en vue. longtemps, il a vécu enfermé en lui-même. l'âge et l'expérience l'ont fait grandir, évoluer. il a tenté d'expérimenter ce don effrayant, d'apprivoiser ses démons, puisqu'il était devenu évident qu'il allait devoir vivre avec eux. les années d'apprentissage furent longues, et l'académie ne l'aida pas : il ne voulait pas d'aide, il était solitaire et agressif pour masquer son côté craintif. son don, il l'a apprivoisé en manipulant, en le testant sur les autres. helana a été, de loin, sa cible préférée. aujourd'hui, on peut dire qu'il maitrise son don, sans pour autant en faire son arme principale : pour faire oublier à tous qu'il fait partie de la classe si dangereuse des oranges, il s'est fait une réputation de combattant.
pseudo et prénom ‹ holster, étui semi-rigide rattaché à une ceinture et pouvant contenir une arme, utilisé aux états-unis notamment jusqu'au xixe siècle. le holster permettait à son détenteur d'avoir toujours son arme à portée de main et de l'extraire assez rapidement. âge ‹ canonique. comment as-tu trouvé le forum? ‹ jordane/labonairs m'en a fait une excellente publicité depuis son état de projet embryonnaire. le résultat est à la hauteur du teasing. pays ‹ le bel france.fréquence de connexion ‹ soutenue en semaine, beaucoup moins le week-end en termes de connexion, quant à mon rythme de rp, il est plutôt lent à cause de mes responsabilités professionnelles. votre avis sur le forum ‹ une vraie réussite dans le fond, une beauté dans la forme, j'ai hâte de suivre son évolution et d'y participer. smiley préféré‹  chem  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Circe Thorsten le Mer 14 Juin - 17:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : -
‹ CRÉDITS : kidd, soft parade / gaiman

‹ AGE : trente-trois ans.
‹ SANG : mêlé, le sang orange vif.
‹ METIER : lieutenant de la résistance dans le secret, il est en public le protecteur d'une femme et un fervent amateur de combats (launondie).
‹ ALLEGEANCE : à un monde nouveau, né des cendres du chaos.
‹ ADIUTOR : son insoumission a créé un lien unique entre elle et lui, mais elle causera aussi leur perte, et ils le savent.
‹ POINTS : 662

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 12:13


The blood of my motherland
you’re alone, so you think it’s a vast, magnificent panorama.
you haven’t sounded the depths.


launondie, souterrains, 2151 (un an avant la mort de miriela wheatdrop).

Dans les gradins qui entourent la cage, on entend un homme beugler « dead king eats the gods ! ». La scandeur est reprise par plusieurs autres voix graves auxquelles se mêlent quelques miaulements de femmes. Un sourire en coin vient étirer la bouche de Circe Thorsten, debout au centre du ring. Pas un seul de ces cons ne se demande quel peut bien être son pouvoir. Les mêlés qu’on envoie dans la cage font parfois bouger les objets alentours, électrisent l’atmosphère. On doit penser qu’il a ce don d’intelligence supérieure – mais s’il le possédait, serait-il vraiment ici ? L’homme qui grimpe dans la cage pour se planter face à lui, il le connaît. C’est loin d’être la première fois en vingt ans qu’il se bat contre Athelstan. Plus petit que lui, mais aussi plus rablé et compact, Athelstan a le cheveu noir, l’œil vert brillant et sa peau mate est luisante de sueur. Une sorte de chaleur étrange émane de lui, comme un feu humain, et c’est normal. Athelstan est ce qu’on appelle « un rouge », son esprit prend le contrôle de la température et peut la faire grimper et descendre à une vitesse vertigineuse. Il s’agit de ne pas le laisser s’installer trop confortablement dans le combat – mais le public en veut pour son argent et il serait stupide de le mettre k.o sans même qu’il ait eu le temps de faire montre de son pouvoir par quelques manifestations impressionnantes (du moins suffisamment pour exciter la foule, inciter les maitres à balancer des pièces dans la cage, que Stan et Cir se partageront en temps voulu). Les deux hommes entament leur ronde, se tournent autour comme deux bêtes, leurs yeux rivés l’un sur l’autre. Invisible des yeux de la foule, l’esprit de Circe s’infiltre dans celui d’Athelstan par le biais de ses pupilles noires. — Rassuré ?... Ironique, autant que son sourire. Les pensées d’Athelstan s’envolent sous le coup de la stupeur d’avoir été ainsi surpris, ses pupilles rétrécissent et laissent voir plus encore le vert clair de ses iris. Sa peur dérègle son don, et la température grimpe soudain de dix degrés. La foule se met à crier. La densité des pensées du rouge imprègne l’esprit de Circe qui s’en parfume avec arrogance. En quelques mois, Athelstan avait oublié ce que ça faisait, quand Circe entre en lui et fait danser ses pensées en une chorégraphie que lui seul dirige. La chaleur grimpe encore, et Circe fait craquer sa nuque d’un rejet de la tête. — Allons, tu oublies que j’ai vécu dans la rue. Les changements de température, je m’y suis fait avec le temps, murmure-t-il à son esprit avant de l’inciter à s’avancer d’un mouvement de la main, encouragé par la foule impatiente. Mais Athelstan n’est pas un maitre de la température pour rien : il peut aussi modifier celle de son propre corps. C’est un poing chauffé à blanc qui vient s’écraser contre la joue et la tempe de Circe, laissant dans sa chair une marque rouge vif qui n’échappe pas au public en délire. Athelstan lève à nouveau le poing et l’abat. Cette fois, Circe lance un high kick de la jambe et vient se brûler contre le bras du rouge, le renvoyant en arrière. Sans attendre, il lance le poing dans le ventre de son adversaire. Athelstan se plie en deux et les mains de Circe viennent enserrer sa tête. Le coup de genou lui brise l’arête du nez, sous les hurlements alentours. Il le laisse reculer. Pour le spectacle. Pour l’argent. La température est à présent suffocante ; de longues perlées de sueur glissent le long des tempes de Circe, tandis que Stan semble ne rien ressentir. Circe ne regarde pas la foule. Il n’y a qu’Athelstan dans son champ de vision, mais il est prêt à parier que les gens ont retiré leurs vêtements dans un accès d’impudeur mêlée de décadence orgiaque. Grand prince, il attrape les rebords de son propre haut et le retire, présentant son torse à son public – maitres et mêlés entremêlés. Athelstan se jette sur lui par derrière, ses jambes enserrent sa taille et ses mains son cou dans une technique de soumission dont il a le secret. Circe sursaute – le corps de Stan est gêlé. C’est comme s’il avait sur lui un bloc de glace, lui infligeant des brûlures bien différentes de celles du feu. Le murmure de Stan lui parvient à l’oreille. — Qu’est-ce que tu attends pour emmêler mes pensées, dead king ? La respiration sifflante sous le coup de l’étranglement, Circe esquisse tout de même un sourire. — Je sais que tu adorerais, mais je te réserve d’autres (il saute en l’air, emportant avec lui le corps d’Athelstan) — spécialités. Il calcule sa retombée pour atterrir sur le dos. Lorsqu’il s’écroule sur le corps de glace de Stan, leur douleur est partagée. Le dos de Circe est calciné par le froid, celui de Stan se brise contre le sol sous le poids d’un adversaire plus grand que lui, ayant mis toute sa puissance dans son saut. L’ouïe des mêlés ne leur fait pas défaut : toutes les paroles de la foule leur parviennent distinctement, celles de ceux qui les soutiennent autant que celles de leurs divers détracteurs. Athelstan met du temps à se remettre et la température chute soudain, de cinquante à douze degrés. Circe s’échappe d’entre ses bras et se relève le premier, paradant autour du ring en levant les bras vers la foule. Son regard gris acier glisse sur quelques visages : à cet instant, maitres et mêlés partagent la même expression d’avidité cruelle. Athelstan profite de sa contemplation pour lui asséner un grand coup sur l’autre versant de la tête. Il vise directement son arcade, qui s’ouvre à son contact et dont le sang jaillit comme un geyser. Hurlements de rage et cris de triomphe s’échappent du public. Souriant de nouveau dans un grognement satisfait, Circe s’essuie l’arcade du dessus de la main. Il croise alors le regard d’Helana, debout au milieu des animaux qui l’enserrent, rivé sur lui. Son port de tête est haut, son visage de marbre. Il y a dans ses yeux une détermination farouche que vient teinter une lueur résignée. Elle sait qu’il gagnera. Elle sait aussi qu’il fera exprès de verser du sang, le plus possible, pour qu’atterrisse sur le sol du ring une pluie de pièces sales. Elle sait l’absurdité de sa détermination, elle connaît gouffre de sa souffrance. Elle est habituée, presque chaque soir, à le voir mourir et renaitre de ses cendres, présentant à une foule stupide le visage de son immortalité futile. Elle l’aime autant qu’il la débecte. L’intrusion de sa voix dans son esprit bouillonnant lui fait manquer un battement de cœur. Elle l’entend aussi distinctement que s’il parlait en elle, que si elle parlait elle-même. L’arrogance de son ton, le triomphe de son expression, tout l’électrise et la rend furieuse. — Avoue-le : ça t’excite. Altière, elle détourne de Circe Thorsten son expression de chat vexé.

aksana, qg de la résistance, 2163 (quelques heures après l'assaut du quartier riche de la capitale et la mort d'isaiah griffith).

— J'adore quand ils se massacrent entre eux. Je me sens les mains propres. Les ricanements suivent immédiatement la remarque, mais Circe ne décroche qu'un mince rictus. Il a encore entre les doigts l'oiseau minuscule envoyé par l'un des leurs présents dans le quartier riche, faisant l'état approximatif du nombre de morts de chaque côté. La nouvelle du décès du gamin vient de tomber, et de toute évidence, ce n'est pas un fait d'arme de la résistance. L'archer tourne soudain le regard vers Circe, conscient que ses sourcils froncés cachent une contrariété qui devrait tous les concerner. — Thorsten. Quelque chose qui ne va pas ? En effet. Le plan de bataille, c'est lui-même qui l'a conçu avec Krane et Rahagnar, et chacun y avait un poste bien, extrêmement bien défini ; notamment en fonction de l'avis et des paris de leurs supérieurs sur leurs capacités.— Ouais. Fierce était posté à l'entrée droite du Temple des Sept. Tous ceux qui étaient là sont morts pendant les affrontements, tous sauf Fierce. Ses yeux gris se posent sur l'archer, qui lutte pour ne pas détourner le regard. — Pourquoi Fierce n'est-il pas mort ? Il a posé la question avec douceur, une douceur dont la note en sourdine – menaçante – ne trompe personne sur ses véritables intentions. Un malaise épais s'installe au cœur du groupe de résistants, intensifié par l'expression de leur lieutenant. L'un d'entre eux finit par hausser les épaules.— J'imagine qu'il a... simplement eu de la chance... Personne n'ose acquiescer, même si tout le monde voudrait y croire et surtout, personne ne veut savoir ce qui se passe exactement dans la tête de Thorsten. Après un moment de silence ironique, le capitaine se tourne vers l'archer. — Je les veux tous de retour dans les Arcades dès que la voie est libre – Krane vous enverra le signal pour partir les chercher. Je veux que Fierce soit interrogé par Ren à son arrivée, passe le mot à Ren. C'est lui qui tourne les talons le premier, s'en allant jusqu'à la salle Décisionnelle retrouver le capitaine et décider de la suite des évènements. En ce moment, ils sont obligés d'adopter la devise carpe diem et d'évoluer au jour le jour, en fonction des nouvelles qui tombent avec autant d'originalité qu'une pluie de cailloux. Il faut savoir garder son calme, la maitrise de soi et ne jamais s'énerver face à l'imprévu : il y a toujours une attitude rusée à adopter en toute circonstance. Lorsqu'il entre dans la salle, la hiérarchie n'est pas encore là. Seul un groupe de résistants – des éclaireurs, les soldats étant tous partis au front – est en train de débattre. Masqué par l'ombre d'une grande colonne de pierre, Circe s'appuie de côté contre le roc et écoute, les bras croisés. — … Osanos devront forcément composer avec les Swanson. Toi au moins, tu seras du bon côté, ton maitre est un fils de Darius. — Aymeric parlait de créer une grande famille de mêlés... Qui sait, l'idée sera peut-être reprise... — Mais alors, pas question de laisser le pouvoir de la famille aux Jaunes. Trop dangereux. — Seuls les Verts pourront posséder la couronne, vous ne croyez pas ? Le rire de Circe n'est qu'un souffle échappé de son nez. Les hommes se retournent et, immédiatement, le saluent avec raideur, conscients d'avoir été surpris. Heureusement, ils l'ont tous pensé mais ils ne l'ont pas dit : ne jamais laisser le pouvoir aux jaunes et aux oranges. — Je ne suis pas surpris de ne trouver aucun vert parmi vous, commente Circe d'une voix trainante et ennuyée, ses yeux détaillant leurs bracelets. Il décroise ses bras et, libérant la colonne de l'appui de son corps, se dirige vers le groupe. — Oshun n'est pas encore tombée que vous réfléchissez déjà à qui la remplacera, et quelle sera votre place dans la nouvelle hiérarchie... Parvenu à leur hauteur, il leur jette à tous un regard dur. — La seule chose qui vous motive, dans notre futur, c'est l'opportunité de changer de côté. Passer d'opprimés à oppresseurs. Il détaille alors celui qui parlait de donner le pouvoir aux verts. — Ça m'étonne que tu espères quelqu'un d'intelligent au prochain pouvoir. Qui donc possédant une parcelle d'intellect saurait te contenter ? « Une grande famille de mêlés », hein ? Il a un sourire sans joie, que d'ailleurs, personne n'ose lui rendre. — Et qui seront tes opprimés, à toi ? C'était une fausse question, mais l'homme ne comprend pas l'intention et se défend. — Il n'y aura plus d'opp... — Ne mens pas. Je sais que tu penses aux lambdas pour obéir à tes ordres futurs. D'un mouvement qui n'échappe pas à Circe, l'homme détourne brusquement le regard. Circe hausse un sourcil, et éclate de rire. — Tu crois que j'ai eu besoin de lire tes pensées pour deviner ça ? Il les regarde un à un, ancrant ses yeux dans les leurs. Il est de ces hommes pour qui le contact visuel ne semble pas moins naturel qu'un mouvement du pied. Certains animaux ont pour réflexe instinctif de quitter le regard d'un autre animal lorsqu'ils se sentent en infériorité devant lui. Cela signifie « j'ai compris ce que je suis, et je ne te provoque pas afin de garder la vie sauve ». Un sourire nait finalement sur le visage de Circe, qui ne semble pas se radoucir pour autant. — Vous serez toujours les esclaves de quelqu'un. Si ce n'est pas d'une famille, si ce n'est pas d'un dieu, alors vous le serez de vous-même, et vos frustrations viendront nourrir vos présomptions. Votre existence toute entière et celle de vos descendants ressembleront à un gigantesque ouroboros se mordant la queue. Triste sens que celui du cercle à donner à sa vie. Je préfère ne pas voir ça. Il ferme les yeux quelques instants en guise d'illustration, et les dépasse d'un pas ample, puisque le duo Osanos, frère et sœur, vient de faire son entrée dans la grande salle. Ce n'est certainement pas ce genre d'interaction avec les résistants qui va contribuer à le faire apprécier en tant que lieutenant – et même en tant que simple résistant. Mais après tout, ils ne vivent pas pour les mêmes espérances. Ils ne rêvent pas du même avenir. Sans doute est-ce le propre des hommes que de faire front. Un adversaire commun est toujours la condition d'une union, quelle qu'elle soit. Peut-être qu'en fin de compte, les hommes qui vivent seuls n'ont pas d'ennemi... pas même la mort.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Circe Thorsten le Mer 14 Juin - 18:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 635
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @balaclava (av), gatsby & oblivion (gifs)

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 3101

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 12:16

omg quel canon much love
bienvenue en tout cas, j'aime beaucoup le début de ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
aphrodite
avatar
aphrodite
‹ MESSAGES : 279
‹ AVATAR : nicola peltz.
‹ CRÉDITS : killer from a gang (avatar) // manon le boulet de canon (gifs signature)
‹ COMPTES : nephtys irwin, la blg.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : fiancée, une obligation plus qu'une envie, elle se plie aux ordres, pantin articulé.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : l'impératrice, son sang, sa couronne, une allégeance dictée par ses fréquentations plus que par ses choix. mais la gamine change, et ses intérêts commencent à devenir égoïstes.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre.
‹ POINTS : 1467

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 13:08

oooooh je ne connais pas ton jeune homme mais il est plutôt pas mal c'est un sacré personnage qui s'annonce là.
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as besoin de quoique ce soit. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 243
‹ AVATAR : eleanor tomlinson.
‹ CRÉDITS : faust la bg
‹ COMPTES : le petit prince andrei.

‹ AGE : vingt-six fleurs ont éclos dans le jardin de sa vie.
‹ STATUT : célibataire, le coeur et l'esprit préoccupés.
‹ SANG : des larmes de bronze coulent en ses veines.
‹ ALLEGEANCE : la ligue, qu'elle a rejoint et supporte ardemment.
‹ ADIUTOR : elle devait protéger leonora karstark, avant sa fuite.
‹ POINTS : 881

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 13:35

un mêlé, adiutor des wheatdrop. oshun et pas trop mal en plus de ça.
j'ai juste remarqué une petite erreur dans ta fiche : tu dis que balian et sa fille ont choisi circe, hors c'est l'impératrice, le prince et la comission des matchmakers qui constituent les duos, balian et helana n'ont pas leur mot à dire. gnuh
ptit edit; en fait c'est bon. Laughing balian aurait pu s'arranger avec la commission pour satisfaire le souhait de sa fille. #sorry #adminpasbien gnuh
mais sinon, le personnage a l'air prometteur, j'ai hâte d'en lire plus - et ta plume, my, my. fall
bienvenue en tout cas, et si tu as la moindre question, hésite pas à contacter un membre du staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 323
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : mina d'amr (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1764

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 13:39

comme tu écris bien fall et comme tu es beau fall
bienvenu parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 316
‹ AVATAR : Chris Pratt.
‹ CRÉDITS : faust, Astra, LΛZΛRE.

‹ AGE : Trente-sept.
‹ STATUT : Épris de l'océan, la liberté des embruns, la fougue des vagues.
‹ SANG : Bronze, né de rien, tend pourtant à s'élever tout ambitieux qu'il est.
‹ METIER : Partagé entre les flots qu'il sillonne en tant que pêcheur et la terre qu'il parcourt en défenseur de juste cause.
‹ ALLEGEANCE : Les Osanos et la résistance qu'il sert au péril de sa vie en tant qu'officier des éclaireurs.
‹ ADIUTOR : Pied de nez fait à l'académie boycottée, nul ne le sert sinon comme matelot à bord de l'Othenor.
‹ POINTS : 979

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 13:58

Un résistant, yass nrv
Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 497
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : av (@queen élo)

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : fiancé à liza valaeris, à la fois ennemi et amante, tendresse et destruction. une union non-désirée, une guerre à venir.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ METIER : magistrat au département de la justice, optant toujours pour la peine la plus lourde possible. plus le sang sera versé, mieux sa conscience se portera.
‹ ALLEGEANCE : à isaure, sa lumière étincelante et à la couronne, plus généralement. mais maven devrait apprendre à ne dépendre que de lui-même très prochainement.
‹ ADIUTOR : tami, fidèle protectrice soumise aux flammes de la tempête maven. parfois amis, parfois rivaux, il sont cependant contraints à se supporter.
‹ POINTS : 1919

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 14:32

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : -
‹ CRÉDITS : kidd, soft parade / gaiman

‹ AGE : trente-trois ans.
‹ SANG : mêlé, le sang orange vif.
‹ METIER : lieutenant de la résistance dans le secret, il est en public le protecteur d'une femme et un fervent amateur de combats (launondie).
‹ ALLEGEANCE : à un monde nouveau, né des cendres du chaos.
‹ ADIUTOR : son insoumission a créé un lien unique entre elle et lui, mais elle causera aussi leur perte, et ils le savent.
‹ POINTS : 662

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 15:44

vous êtes adorables, merci beaucoup de vos bienvenues et pour vos compliments trop kikis, j'espère que cir va vous plaire en entier mea culpa mea culpa (je veux des liens aussi déçue )

@Callany Redwyne a écrit:
un mêlé, adiutor des wheatdrop. oshun et pas trop mal en plus de ça.
j'ai juste remarqué une petite erreur dans ta fiche : tu dis que balian et sa fille ont choisi circe, hors c'est l'impératrice, le prince et la comission des matchmakers qui constituent les duos, balian et helana n'ont pas leur mot à dire. gnuh
ptit edit; en fait c'est bon. Laughing balian aurait pu s'arranger avec la commission pour satisfaire le souhait de sa fille. #sorry #adminpasbien gnuh
mais sinon, le personnage a l'air prometteur, j'ai hâte d'en lire plus - et ta plume, my, my. fall
bienvenue en tout cas, et si tu as la moindre question, hésite pas à contacter un membre du staff.

merci beaucoup à toi d'avoir été aussi attentive, j'allais modifier ce point jusqu'à ce que je tombe sur ton édit, merci much love heureusement que j'ai pris la famille "conseillère" de la famille régnante, j'imagine que baba a eu suffisamment de "poids" pour faire passer sa demande, ce qui n'aurait pas été évident avec une famille moins appréciée fall

alderan, ouh, tu fais bien de venir par ici toi, j'ai vu ton profil et j'ai réalisé que j'avais fait de cir l'officier des éclaireurs (parce qu'il connait la ville comme sa poche) chem bon du coup, je tente de l'upgrader en captain, allez, après tout, il est dans le game depuis le tout début, ça doit compter rip il nous faudra absolument un super lien much love

merci encore much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 243
‹ AVATAR : eleanor tomlinson.
‹ CRÉDITS : faust la bg
‹ COMPTES : le petit prince andrei.

‹ AGE : vingt-six fleurs ont éclos dans le jardin de sa vie.
‹ STATUT : célibataire, le coeur et l'esprit préoccupés.
‹ SANG : des larmes de bronze coulent en ses veines.
‹ ALLEGEANCE : la ligue, qu'elle a rejoint et supporte ardemment.
‹ ADIUTOR : elle devait protéger leonora karstark, avant sa fuite.
‹ POINTS : 881

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 15:49

désolée de cette imprécision. gnuh je me suis fait tapée sur les doigts.
du coup tout est bon, et j'ai hâte d'en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 20:18

j'suis fan de tout much love cute
bienvenue cute
bon courage pour ta fiche nrv
Revenir en haut Aller en bas
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : -
‹ CRÉDITS : kidd, soft parade / gaiman

‹ AGE : trente-trois ans.
‹ SANG : mêlé, le sang orange vif.
‹ METIER : lieutenant de la résistance dans le secret, il est en public le protecteur d'une femme et un fervent amateur de combats (launondie).
‹ ALLEGEANCE : à un monde nouveau, né des cendres du chaos.
‹ ADIUTOR : son insoumission a créé un lien unique entre elle et lui, mais elle causera aussi leur perte, et ils le savent.
‹ POINTS : 662

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 20:49

un orange much love
un combattant much love illégal much love
cir sera forcément allé le voir se battre dans les souterrains, attiré par la couleur de son bracelet dadada je viendrai sûrement t'embêter pour un lien chem merci much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 316
‹ AVATAR : Chris Pratt.
‹ CRÉDITS : faust, Astra, LΛZΛRE.

‹ AGE : Trente-sept.
‹ STATUT : Épris de l'océan, la liberté des embruns, la fougue des vagues.
‹ SANG : Bronze, né de rien, tend pourtant à s'élever tout ambitieux qu'il est.
‹ METIER : Partagé entre les flots qu'il sillonne en tant que pêcheur et la terre qu'il parcourt en défenseur de juste cause.
‹ ALLEGEANCE : Les Osanos et la résistance qu'il sert au péril de sa vie en tant qu'officier des éclaireurs.
‹ ADIUTOR : Pied de nez fait à l'académie boycottée, nul ne le sert sinon comme matelot à bord de l'Othenor.
‹ POINTS : 979

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 20:51

O captain my captain tete a claque
Évidemment qu'il nous faudra un lien omg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : -
‹ CRÉDITS : kidd, soft parade / gaiman

‹ AGE : trente-trois ans.
‹ SANG : mêlé, le sang orange vif.
‹ METIER : lieutenant de la résistance dans le secret, il est en public le protecteur d'une femme et un fervent amateur de combats (launondie).
‹ ALLEGEANCE : à un monde nouveau, né des cendres du chaos.
‹ ADIUTOR : son insoumission a créé un lien unique entre elle et lui, mais elle causera aussi leur perte, et ils le savent.
‹ POINTS : 662

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 20:53

Citation :
Pied de nez fait à l'académie boycottée, nul ne le sert sinon comme matelot.
rien qu'en lisant ça, je sais que le lien va dé-po-ter entre eux dadada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 20:56




Remets ton t-shirt nanméo, c'est troublant pedobear

Bienvenue poto de la résistance
Revenir en haut Aller en bas
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : -
‹ CRÉDITS : kidd, soft parade / gaiman

‹ AGE : trente-trois ans.
‹ SANG : mêlé, le sang orange vif.
‹ METIER : lieutenant de la résistance dans le secret, il est en public le protecteur d'une femme et un fervent amateur de combats (launondie).
‹ ALLEGEANCE : à un monde nouveau, né des cendres du chaos.
‹ ADIUTOR : son insoumission a créé un lien unique entre elle et lui, mais elle causera aussi leur perte, et ils le savent.
‹ POINTS : 662

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 21:05

... je savais pas de quoi tu parlais, j'étais là : moustache moustache
je viens de capter, merci
enlève plutôt le tien aussi, fais pas ton sucré chem

(tu sais que j'avais besoin du nom de l'officier des soldats pour ma seconde partie de fiche, que j'avais ouvert un second onglet pour partir à sa recherche, et que tu postes ici pile en même temps ? sois bénie mea culpa toi aussi tu vas me trouver dans ta boite à mp pour un lien much love2 merci )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 21:09



Pour une fois que ma connerie sert...
You're welcome ykwim

Quand tu veux pour le lien omg
Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 313
‹ AVATAR : gal gadot
‹ CRÉDITS : saturniennetrbl

‹ AGE : 32 ans
‹ STATUT : célibataire, elle est trop occupée avec la résistance pour avoir le temps d'y penser.
‹ SANG : argent, noble. descendante osanos, elle n'est pas héritière mais fait partie de la fratrie osanos originelle.
‹ METIER : osanos en fuite, elle a été destituée de son poste d'ambassadrice de la nation de l'eau au gouvernement mais elle est avant tout bras droit dans la résistance aux côtés de son frère. atalante met un point d'honneur à aller sur le terrain et porter main forte aux soldats de la résistance.
‹ ALLEGEANCE : à elle, à sa famille, à la résistance. à la justice.
‹ ADIUTOR : galel valandir est son adiutor après des débuts difficiles.
‹ POINTS : 2023

MessageSujet: Re: the dead king eats the gods. Mar 13 Juin - 21:17

ban les deux bozos sont venus poster ici donc je me dois de les suivre dadada pis' même, j'suis polie quoi tete a claque
capitaine je vous salue chem bienvenue dans la résistance ! nrv

Citation :
(il est, en revanche, mauvais leader car reconnu violent et craint)

t'inquiète pas, atalante se chargera du leadership et de calmer tes ardeurs, voyou dadada moustache

par contre, si un jour tu t'en prends aux Osanos dans ta quête de révolution ça va barder yakoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

the dead king eats the gods.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Meilleur prix pour siège romer king plus
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Römer King TS Plus
» Living Dead Doll ATTENTION ame sensible
» Martin Luther King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers :: fiches validées-