AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

Don't wanna see your face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 197
‹ AVATAR : Kiko Mizuhara
‹ CRÉDITS : (c)Chaussette
‹ COMPTES : La petite bleue qui colle au fesse du prince sans couronne, Aléa Dochain.

‹ AGE : Vingt deux années, une danse lascive d'une jeunesse qui s'embrase.
‹ STATUT : Une bague sertie d'une pierre des plus précieuse, une entrave autour de son l'annulaire qui scelle son union avec l'héritié de la couronne impériale. Mais tu sais que Cal Oshun est ton meilleur allié.
‹ SANG : Un sang argent sillonne ses veines,teinté de perles bleuté symbolisant son mariage future et son changement de rang.
‹ COMPETENCES : diplomatie (niv. 1) / honneur (niv. 1) / étiquette (niv. 1)
‹ METIER : Fière ambassadrice de la nation, tu devras bientôt céder cette place prestigieuse pour embrasser ton destin.
‹ ALLEGEANCE : A la couronne impériale et à ton futur époux. Surtout à ton futur époux.
‹ ADIUTOR : Une petite ombre, Sol, qui est devenue une sœur, bien plus précieuse que celle que ta vie t'avait donnée.
‹ POINTS : 698

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Don't wanna see your face Lun 11 Sep 2017 - 20:35


Don't wanna see your face
Adonis
C'était censée être ton jour. Ton grand jour. Ton grand bonheur. Tu n'étais pas amoureuse de celui que tu allais épouser, mais ce mariage repprésentait l'accomplissement de tout tes espoirs, vos espoirs. Tu avais eu de la chance de le trouver, miroir de tes propres désirs, de tes aspirations, de tes ambitions. Ensemble, mains dans la main, unis pour obtenir ce qu'ils avaient toujours désirés, liés par une confiance sans faille. C'est du moins ce que tu avais cru. Ton cœur gonflé d'espoir se heurtait à bien des désillusion. Il t'avait bafoué, trompé, il t'avait menti, en te cachant la vérité alors qu'il t'avait répété à de nombreuse occasion à quel point la sincérité et la confiance était la seule chose que vous vous deviez l'un à l'autre. Pire, il t'avait souillée, salie, t'exposant avant même tes noces à ses infidélités. Il n'avait même pas eu la décence d'être discret. Tu ne lui reprochais pas ses parties de jambes en l'air, tu lui reprochais son manque de sincérité, son manque de discernement et de respect... Il t'avait traîné dans la boue et voilà que dans quelques heures, tu devrais t'avancer vers lui, la tête haute sous un masque d'apparence, alors que tous savaient dans l'assemblée ce qu'il t'avait fait. J'ai besoin d'air. Un souffle douloureux, tu te relevais pour enfiler une longue robe de soie aux motifs floraux, semblables à un kimono. Tu étais loin d'être prête. Sol se redressait pour te suivre, mais d'un mouvement tu l'en empêchais. Non, j'ai besoin de faire quelques choses... J'ai besoin de le faire seule. Tu l'abandonnais malgré ses protestations. Tu ne voulais pas qu'elle soit là, c'était déjà suffisamment humiliant pour qu'il y ait des spectateurs... Mais d'une certaine façon, tu avais besoin de le voir, de te confronter à son regard... Rien que de penser à cet homme oui pourrissait dans les cachots ravivaient la blessure infligé à ton cœur. Tu te faufilais bien plus facilement que tu ne l'aurais cru, échappant à la vigilance des domestiques, trop occupés à terminé les préparatifs de cette maudite réception. L'air glacial des cachot t'arracha un frisson, le froid mordant ta peau blanchâtre. Tu savais où il était. Tu avais imaginé tant de fois emprunté ce chemin jusqu'à lui sans te résoudre à le faire... Avant aujourd'hui... parce qu'il t'étais impossible d'avancer jusqu'à l’hôtel sans t'être confronté à lui. Tu congédiais les gardes, sans craindre une seule seconde que le fils de la terre puisse te nuire. Tu te plantais devant sa cellule, laissant ton regard courir jusqu'à lui, pour trouver ses orbes brisées. les larmes venaient noyer ton regard, alors que le feu venant de dévorer les joues. Je ne sais pas pourquoi je suis ici... Cal ne cessait de te demander d'être forte, de ne montrer aucune faiblesse. Et pourtant, le son de ta voix ne pouvait masquer les déchirure de ton âme. Ses conseils, Cal pouvait bien les balancer au feu. Il t'aime? Ce serait peut-être plus facile si c'était une question d'amour... Peut-être. Tout n'était qu'hypocrisie.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Lun 11 Sep 2017 - 20:59

Il s’était brisé les cordes vocales. S’il devait tomber, alors il le ferait tomber avec lui. Il entrainerait Cal dans sa chute, même depuis la prison pourrie dans laquelle il l’avait jeté. Aux premiers jours de sa captivité, Adonis avait eu la faiblesse de laisser des larmes couler. Silencieusement, pour ne pas alerter sa moitié d’âme qu’on avait enfermé à côté de lui. A coté. Même pas avec lui, et c’était sans doute ça qui avait finit de le briser. Adonis était assis par terre, il avait laissé ses chaussures dans un coin et avait les pieds posés à plat sur le sol. De la pierre, que c’était, mais il était incapable de la faire bouger d’un pouce. Il charriait la poussière sur le sol, en formait des petites boules grâce au peu de maîtrise qu’il avait, et puis les détruisait pour recommencer. Il devenait plutôt bon à ce petit jeu, mais les boules étaient minuscules et inutiles. De là où il était, il n’entendait pas l’agitation du palais. Il n’entendait que les conversations étouffées des gardes, et celles, plus claires, des autres détenus. Parfois il échangeait quelques mots avec son adiutor, mais il ne se sentait pas en droit de lui parler plus que ça. Le brun avait brisé ses rêves et sa vie en les faisant jeter en prison. Il avait été idiot. Idiot de croire que son amour était réciproque, tout ça parce que Cal le laissait l’embrasser. Le prince devait sûrement trouvé ça divertissant, d’avoir un noble autant accroché à ses basques. Adonis était encore plein dans ses pensées quand il vit une jeune femme trop propre que pour être garde s’arrêter devant sa cellule. Sa fine robe était trop précieuse, et quand il leva les yeux sur sa figure immaculée, il fut surpris de voir Saeko. Un léger sourire étira ses lippes. La fiancé de Cal ignorait tout de leur liaison, et elle l’avait appris alors qu’on trainait le Griffith ici bas. Le brun s’éait fait une joie de le crier à la face du monde, et plus fort encore tandis qu’ils passaient près des appartements de Saeko. Pour être sûr qu’elle l’entende. Mais alors qu’il voulait s’amuser de son désarroi, il se rendit compte que la jeune femme tirait une tête de six pieds de longs. Sa question le heurta de plein fouet et, d’abord surpris, il ne répondit rien, se contentant de la dévisager comme si elle venait de lui demander si il était l’impératrice en personne.

Et puis, un rire nerveux s’empara de son être. Adonis n’avait plus ris depuis des jours, des semaines même. Il n’arrivait plus à s’arrêter, et le rire retentit plusieurs minutes dans les cachots, faisant gueuler d’autres prisonniers mécontents. Le brun se calma, et se releva en secouant la tête. Il laissa la plante de ses pieds s’impregner de la sensation de son élément, et s’approcha des barreaux. « Moi aussi j’y ai cru, le prince est un bon menteur. » fit-il d’une voix presque doucereuse, en comparaison. « Mais non, Saeko. Ton fiancé n’aime que lui-même et, par dessus tout, il aime sa couronne. » C’était douloureux, mais nécessaire. Il devait le dire tout haut, pour se donner une leçon à lui-même plus qu’à la jeune Yinren. « Cal ne m’aime pas, il ne m’a probablement jamais aimé. Il aimait juste l’idée de me posséder. » Il ne craquerait pas, pas devant elle, pas même si son estomac se contractait douloureusement. Cal ne l’avait toujours vu que comme un courtisan, une catin de luxe qu’il était le seul à pouvoir s’offrir. Il était jaloux et possessif parce qu’il voulait l’exclusivité sur ce qu’Adonis était capable de faire de sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 197
‹ AVATAR : Kiko Mizuhara
‹ CRÉDITS : (c)Chaussette
‹ COMPTES : La petite bleue qui colle au fesse du prince sans couronne, Aléa Dochain.

‹ AGE : Vingt deux années, une danse lascive d'une jeunesse qui s'embrase.
‹ STATUT : Une bague sertie d'une pierre des plus précieuse, une entrave autour de son l'annulaire qui scelle son union avec l'héritié de la couronne impériale. Mais tu sais que Cal Oshun est ton meilleur allié.
‹ SANG : Un sang argent sillonne ses veines,teinté de perles bleuté symbolisant son mariage future et son changement de rang.
‹ COMPETENCES : diplomatie (niv. 1) / honneur (niv. 1) / étiquette (niv. 1)
‹ METIER : Fière ambassadrice de la nation, tu devras bientôt céder cette place prestigieuse pour embrasser ton destin.
‹ ALLEGEANCE : A la couronne impériale et à ton futur époux. Surtout à ton futur époux.
‹ ADIUTOR : Une petite ombre, Sol, qui est devenue une sœur, bien plus précieuse que celle que ta vie t'avait donnée.
‹ POINTS : 698

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Lun 11 Sep 2017 - 21:24


Don't wanna see your face
Adonis
Son rire s'élevait et résonnait dans les cachots. Horrible son qui te heurtait et te blessait, sans réel raison... peut-être parce qu'il émanait simplement de lui. Tu avais envie de laisser la liberté à tes flammes de l'anéantir, mais tu les gardais précieusement, tu les sentais hurler en toi, étreignant tes entrailles douloureusement. Il rit et cela t'irrite, cela te rappelle ce désastre que tu vas être. Tu devais être heureuse, sublime et inoubliable dans cette robe comme si elle avait été moulée sur ton corps... Mais tu ne serais qu'une misérable créature, trompée et forcée de te traîner jusqu'à l’hôtel, un pion, une vulgaire poupée. Il riait et elle perdait la face devant lui. Son talon claque contre le sol, comme un môme capricieuse à qui l'on aurait refusé de satisfaire l'un de ses désirs. Tu retiens les larmes. Tu ne sais pas si c'est la rage ou la tristesse qui menace de les faire couler. L'un ou l'autre. Peut-être les deux. Puis ils 'arrête st ses mots sont presque pires. Tu voudrais que ce rire maudit recommence. Tu t'avances, tes doigts fins viennent refermer leur étreinte sur les barreaux de sa prison. Ton aura oscille entre la rage destructrice et la détresse assourdissante. Ses mots sont du venin qui empoisonnent tes pensées. Non. Si tu n'étais rien, pourquoi me l'avoir caché!? Tu te fichais de sa fidélité, tu ne courrais qu'après sa sincérité... Et son respect. Tout ce à quoi il avait renoncé pour se le taper, encore et encore. Je veux tout savoir... Je dois tout savoir. Tu ordonnes... Sans réellement avoir de prise sur lui. Tu ne pourrais rien lui faire de plus, rien de pire que ce que Cal lui a déjà infligé.  La vérité, c'est que tu veux tout savoir, tout, parce que tu es incapable d'aller plus loin sans cette foutue vérité. Si je dois l'épouser, je veux savoir qui il est. Et tu as l'impression de ne plus le connaître, lui cet homme droit que tu admirais, cet homme sans faille pour qui tu as trahi une des personnes les plus cher à ton cœur. Il s'est insinuer dans tes pensées, il y a semé le doute, la confusion, même vis à vis de cet autre fils du feu. Idriss. Tu ne peux pas pensé à lui. Pas maintenant. Pas aujourd'hui. Tu es tellement en colère que tu serais capable de lui céder, juste pour blesser Cal, l'humilié, comme il t'a humilié.Tu serais capable de lui céder, de renoncer, juste parce que tu en crèves d'envie.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Lun 11 Sep 2017 - 21:52

Adonis avait eu le temps de réfléchir, aussi la question soufflée par la jeune poupée de porcelaine ne le touche pas. Il connait déjà la réponse. « Parce que ça faisait partie du jeu, Saeko. Parce que je ne devais être qu’à lui, mais qu’il ne pouvait pas être à moi. Parce que j’étais censé tous les repousser, pour ne me faire baiser que par lui. » C’est la vérité, crue, mais la vérité. Adonis hausse les épaules. « Parce que je ne lui ai pas fait le plaisir d’être une femme, aussi. » Il s’approcha un peu, mais ne lui fit par l’affront de toucher ses doigts qu’elle avait enroulé autour des barreaux. Il posa son front sur un barreau froid, elle était un peu plus petite que lui, même avec ses talons. Même si Adonis était pieds nus. « J’étais sa pute, et bientôt ce sera ton tour… » souffla-t-il doucement d’un air songeur. Si il en avait crevé de jalousie, autrefois, ce n’était plus vraiment le cas désormais qu’il était persuadé que Cal ne l’aimait pas. Il avait perdu, lui, de toute manière. Son coeur s’était brisé et il saignait encore doucement, péniblement, aux pieds de la future princesse. A son tour de s’écorcher des doigts à essayer de l’attraper. A son tour de se brûler le coeur au feu ardent qu’est Cal. Elle voulait tout savoir, l’enfant, et Adonis sourit en la regardant. Un sourire de dément, presque, parce que même dans cette prison il avait le sentiment de mener la barque et de décider de l’issue du jeu. C’était grisant, la sensation lui avait manqué et elle la lui offrait sur un plateau d’or. Il s’éloigna et alla s’installer sur la fine couche qu’on lui avait attribué dans sa cellule. Il pris son temps, plaça ses jambes tendues devant lui et croisa les chevilles. Il posa son dos sur le mur et son regard d’ambre sur le sien, noir comme la nuit. « Tu as encore le temps avant de l’épouser, jeune Yinren. Je te suggère de te faire une idée par toi-même. J’espère que cette jolie bouche sait bien s’ouvrir, le prince est habitué aux douces attentions... Et moins douces » Il n’avait de cesse de faire allusion à leurs ébats sachant que ça la mettrait en colère. Car si il n’était plus jaloux d’elle, il restait profondément en colère. Si il était né femme, il aurait pu ravir Cal à sa promise. Il avait envie de tout lui voler, à cette Yinren. Son genre, sa beauté, sa meilleure naissance, Cal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 197
‹ AVATAR : Kiko Mizuhara
‹ CRÉDITS : (c)Chaussette
‹ COMPTES : La petite bleue qui colle au fesse du prince sans couronne, Aléa Dochain.

‹ AGE : Vingt deux années, une danse lascive d'une jeunesse qui s'embrase.
‹ STATUT : Une bague sertie d'une pierre des plus précieuse, une entrave autour de son l'annulaire qui scelle son union avec l'héritié de la couronne impériale. Mais tu sais que Cal Oshun est ton meilleur allié.
‹ SANG : Un sang argent sillonne ses veines,teinté de perles bleuté symbolisant son mariage future et son changement de rang.
‹ COMPETENCES : diplomatie (niv. 1) / honneur (niv. 1) / étiquette (niv. 1)
‹ METIER : Fière ambassadrice de la nation, tu devras bientôt céder cette place prestigieuse pour embrasser ton destin.
‹ ALLEGEANCE : A la couronne impériale et à ton futur époux. Surtout à ton futur époux.
‹ ADIUTOR : Une petite ombre, Sol, qui est devenue une sœur, bien plus précieuse que celle que ta vie t'avait donnée.
‹ POINTS : 698

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Mar 12 Sep 2017 - 6:35


Don't wanna see your face
Adonis
L'image du blond qu'était en train de te dépeindre son amant était différente de tout ce que tu lui connaissais. C'était comme si tu découvrais le véritable visage de celui que tu allais épouser dans les heures à venir. C'était loin de te plaire, de te satisfaire... Tu avais cru trouver en Cal un allié infaillible, un homme droit, avec les épaules suffisamment large pour porter tes ambitions, les siennes. Il s'approchait des barreaux, de toi. Ton regard s'accrochait au sien, sans faillir, sans verser la moindre larme, pas par crainte de montrer ta faiblesse, mais parce que les sentiments étaient trop fort, assourdissant, déstabilisant, ils oppressaient ta poitrine, écrasait ton cœur. Et ses mots faisaient écho en toi. Il vous avait eut, tous les deux. Tu aurais très bien plus être à la place du brun, parce que tu l'avais déçu, à ta façon, lorsque tu avais laissé échappé les Osanos. A moins que ce soit parce que tu avais désiré un autre que lui. Tes pensées se mêlaient et s'entremêlaient. Tu te demandais s'il te voulait réellement à ses côtés ou si tu ne serais qu'une potiche stupide, portant la couronne et souriant pour anesthésier le peuple. les mots de Lula revenaient. Puis ceux d'Hyppolite. Tu avais refuser de les croire, des les écouter, tu avais cru en ce foutu prince héritier, aveuglément. Je ne serais pas sa pute. Tu ne serais pas à lui. Tu ne serais pas sa chose. Ta voix n'était qu'un murmure, à peine audible, une promesse susurrée, plus à toi même qu'à celui qui se trouvait en face de toi. Il était proche de toi. Si proche. Une part de toi lui en voulait, terriblement, d’avoir gâché ce jour, d'avoir fait éclater cette vérité insoutenable... Mais au fond, c'est à ton fiancé que tu en voulais, d'avoir eu cette faiblesse, de te l'avoir caché, de s'être jouer de toi. Un sourire jaune venait étirer tes lèvres, dépourvu de saveur. Du temps, je n'en ai plus. D'ici quelques heures je serais obligée de me confronter aux regards de tout ses gens, jugées pour une faiblesse qui n'est pourtant pas la mienne. Je vais devoir devenir sa femme alors que tout le monde sait ce que vous avez fait, ce qu'il m'a fait. Ta voix était rauque, marquée par cette brisure, cette faille qui fendait ton âme. Ton visage venait se coller contre les barreaux, à la recherche d'un peu de fraîcheur pour  atténué le feu qui te consumait de l'intérieur. Je te l'aurais laissé, si tu n'avais pas fait de moi la fiancée trompée. Parce que tu ne voulais pas de Cal, pas comme ça. Tu ne l'aimais pas, pas comme ça. Au delà de ton mari, il devait être ton allié, le père de tes enfants... Mais pas l'amour de ta vie. Tu ne t'accrochais pas à ses tentatives de te blesser, ses insinuations. Il l'avait possédé et alors? Tu avais déjà couché avec Cal... le fait qu'il se soit donné à l'héritier de la terre n'était pas le véritable problème.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Mar 12 Sep 2017 - 12:49

Elle est plus forte qu’il ne le pense, la brune. Elle déclame qu’elle ne sera pas sa pute. Au fond, Adonis comprend ce qu’elle est en train de faire. Elle s’affranchit de la main mise de son futur époux, et installé sur sa couchette, le visage à moitié dans l’ombre, le Griffith ne peut empêcher un nouveau sourire satisfait étirer ses lèvres. Voilà, qu’il se démerde avec ça, Cal. Qu’il voit ce qu’il a fait. C’est fini de courber l’échine devant l’héritier Oshun, et Adonis ne pouvait rêver de mieux, du fin fond de sa prison. Par contre, dès qu’elle mentionne qu’elle sera l’épouse de Cal d’ici quelques heures, le brun sent comme un poids lui écraser la cage thoracique. Il a des sueurs froides, alors qu’il l’imagine, elle, entre les bras de l’homme qu’il aime. Adonis n’en montre rien, il ne lui reste que sa dignité, dans cette geôle. Il humidifie ses lèvres et force son sourire diplomatique de circonstance. « Tu viens me rendre visite le jour de ton mariage? Quelle douce attention, dommage que tu n’aies pas ramené un peu de vin de Greenstall, on fait le meilleur vin d’Aksana, tu sais. » il laisse son crâne se reposer contre le mur froid, et la dévisage. « La bonne affaire. Je n’ai révélé notre secret que parce qu’il a décidé de m’enfermer. » elle le lui aurait laissé, ah! Il voulait rire, à nouveau. Il inspira profondément et s’amusa à nouveau à former des boules de poussières par des mouvements précis et secs du poignet. « Tu l’aimes ? » il n’avait pas su s’empêcher, finalement. « Ne t’infliges pas ça. Je devrais avoir toutes les raisons du monde de te détester, mais c’est trop tard pour moi de toute manière. Cal ou sa mère m’exécuteront pour l’exemple, et ça me fait juste chier pour mon adiutor qui se trouve dans la prison juste à côté. » confia-t-il en se levant à nouveau. Il s’approcha des barreaux, encore, et s’empara d’une main de Saeko. Doucement, pour ne pas l’effrayer. « Quoi que je te dise, quoi que tu fasses, tu es obligée de te rendre à l’autel, ma belle. Fait-le en levant le menton et surtout, surtout…» Il serra ses doigts, avec la force de sa conviction. « Ne le laisse pas te faire ce qu’il m’a fait. Ne le laisse pas recommencer, ne soit pas son prochain jouet. Sa propre soeur est terrifiée de lui, Wanda. Ca en dit long sur l’être qu’il est et j’ai été le dernier des cons à tomber amoureux d’un type pareil. Ce n’est pas mon roi, ça ne sera jamais mon roi, je serai mort avant. Mais il sera le tien, si tu veux ta couronne. Garde la tête froide. » Il lâcha sa main brûlante et soupira. Il aurait voulu la détester, mais elle était l’instrument de sa vengeance. Elle devait détester Cal, se méfier de lui, lui faire payer ses affronts envers elle, et envers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 197
‹ AVATAR : Kiko Mizuhara
‹ CRÉDITS : (c)Chaussette
‹ COMPTES : La petite bleue qui colle au fesse du prince sans couronne, Aléa Dochain.

‹ AGE : Vingt deux années, une danse lascive d'une jeunesse qui s'embrase.
‹ STATUT : Une bague sertie d'une pierre des plus précieuse, une entrave autour de son l'annulaire qui scelle son union avec l'héritié de la couronne impériale. Mais tu sais que Cal Oshun est ton meilleur allié.
‹ SANG : Un sang argent sillonne ses veines,teinté de perles bleuté symbolisant son mariage future et son changement de rang.
‹ COMPETENCES : diplomatie (niv. 1) / honneur (niv. 1) / étiquette (niv. 1)
‹ METIER : Fière ambassadrice de la nation, tu devras bientôt céder cette place prestigieuse pour embrasser ton destin.
‹ ALLEGEANCE : A la couronne impériale et à ton futur époux. Surtout à ton futur époux.
‹ ADIUTOR : Une petite ombre, Sol, qui est devenue une sœur, bien plus précieuse que celle que ta vie t'avait donnée.
‹ POINTS : 698

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Mar 12 Sep 2017 - 13:51


Don't wanna see your face
Adonis
Il ne savait pas. Tu t'en veux d'être porteuse d'un message aussi douloureux, parce que tu as de l'empathie pour cet homme, malgré tout ce qu'il a pu te faire, tu ne sais que trop bien ce que c'est de perdre l'amour. Tes doigts jouent nerveusement sur les barreaux. Il parle. Beaucoup. Il parle, inutilement. Parfois. Tu veux aller à l'essentiel, tu veux la vérité, ni plus ni moins que cette foutue vérité. Pourquoi, d'ailleurs? Qu'as-tu fais pour être enfermé ici? Tu cherches la vérité, au delà des excuses politiques, au delà des manigances. Tu veux percer les secrets de ton futur époux. Puis cette question qui résonne, en écho à la tienne. Si tu l'aimes? Non. Tu le sais et au fond, tu l'as toujours su qu'il ne serait pas cet homme là. Tu avais déjà aimé auparavant et ce n'était pas ce que tu ressentais pour l'héritier du feu... Non. Tu l'admirais, tu l'appréciais, tu étais parfaitement disposée à ce qu'il soit cet allié que tu avais toujours espéré. Il était bel homme... Tu aimais te retrouver dans ses bras... Mais il n'était pas celui qui hantait tes pensée, celui qui te faisait vibrer. Tu avais aimé, tu avais désiré, mais il n'était aucun de ses deux hommes. Non. Tu ne l'aimes pas. Un impulsion de tes mains contre les barreaux et tu t'en écartes, tes bras viennent se croiser contre ta poitrine. Tu l'écoutes, lui, ses mises en garde et sa haine. C'est ce que tu lui as demandé, mais tu n'es pas certaine de pouvoir t'y fier. Tu doutes de tout... Cal. Adonis... idriss. Le monde s’effondre. Le fils de l'eau t'avait pourtant mise en garde contre les affres du pouvoir. Tu regrettais de 'lavoir repousser... par loyauté pour Cal. Une loyauté que le prince de feu ne méritait pas, pas dans l'immédiat. Il lui disait d'avancer jusqu'à l'autel, la tête haute... Plus facile à dire qu'à faire, mais tu savais que le maître de la terre avait raison, tu savais que c'est ce que tu devais faire. Que s'est-il passé entre eux? eux. Cal et Wanda. Tu ne connaissais que très peu les sœurs de ton fiancé, probablement parce que les liens qui unissaient sa fratrie était atypique. Est-ce que je dois avoir peur de lui? Tu n'y allais pas par quatre chemins. Plus tu parlais, plus les questions étaient nombreuses et plus le mariage approchait. Tu ne pouvais te permettre de t'étendre sur les détails futiles de cette conversation. Cal sera mon roi, mais je serais la reine de son peuple et la mère de ses enfants. Tu ne resterais pas l'ombre qu'il veut que tu sois. Je ne finirais pas à ta place, je ne finirais pas comme toi. Je veux la couronne, mais je veux encore pouvoir me regarder dans le miroir. Alors dis moi. Alors dis moi, de quoi est-il capable?  
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Mer 13 Sep 2017 - 21:10

Adonis est surpris par la question de la jeune femme. Elle ne sait pas ce qu’il a fait. Est-ce que Cal a préféré ne rien dire ? Pourquoi ? Pour gagner du temps, pour pouvoir réfléchir sur le sort qu’il lui réserve ? Pour la première fois depuis qu’il est enfermé, Adonis ressent une pointe, presque douloureuse, d’espoir. Elle envahit son coeur et se diffuse partout. Et si Cal avait décidé de ne pas révéler l’affront d’Adonis, pour pouvoir changer d’avis sans être jugé trop coulant avec le traitre ? Le brun ne sut comment réagir, et tourna son dos à Saeko le temps de réfléchir. Il faisait mine de retourner vers sa couchette, mais il allait lentement. Il s’installa sur le matelas trop fin et laissa ses doigts jouer avec le début de barbe qui poussait sur son menton. Il garda le silence une minute entière. « Il y avait manifestement, dans les mots que j’ai employé lors de ma dernière entrevue hebdomadaire avec le prince, l’une ou deux choses qui lui ont fortement déplu. Oh, j’ai toujours été un ambassadeur plus interessé par les intérêts de ma nation que par ceux de l’empire, et un amant insolent, mais Cal était habitué. Peut être aies-je était un peu trop loin, cette fois. » souffla Adonis. Une énigme, car la vérité, elle ne l’aurait pas. Pas toute faite. Il ne mentait pas, en soit. A nouveau, Adonis utilisait ses capacités de diplomatie pour se sortir d’une situation. Si Cal avait décidé de ne pas donner la vraie raison à Saeko, il ne le dirait pas. Même du fin fond de sa prison, il continuait à obéir à des ordres impérieux et silencieux. Mais si celui-ci pouvait le sortir de là, il y obéirait les yeux fermés. L’espoir était fou, idiot, mais Adonis était enfermé depuis trop longtemps déjà et Cal n’était même pas encore venu le voir. Preuve, si n’en fallait, qu’il ne l’aimait pas. Finalement, Saeko répond à sa question. Non, elle n’aime pas Cal. Adonis se sent soulagé. Personne ne peut aimer Cal, personne si ce n’est lui. Il veut être le seul à se brûler le coeur au contact de cette flamme, comme ça quand Cal se rendra compte que personne ne l’aime, il sera obligé de venir vers lui… Adonis est désespéré, son coeur est brisé et il ne sait comment agir. Se venger est sa seule manière d’avancer. Le brun soupire, il glisse ses doigts dans ses cheveux et hausse les épaules. « De tout. » souffla-t-il en posant ses prunelles ambrées sur la jeune fille du feu. « J’ignore sincèrement ce qu’il ne ferait pas pour garder sa couronne et sa position. Imagine, Saeko, si il m’aimait vraiment. Imagine le un instant, pourrais-tu enfermer l’homme que tu aimes ici ? Quel genre d’homme fait ça ? Enfin, il ne m’aime pas de toute manière. » Il devait s’en convaincre à nouveau, mais ce fichu espoir avait rallumé une flamme et elle refusait de s’éteindre. Il avait envie de hurler contre elle, d’être venue le remplonger dans son désespoire, sans même s’en rendre compte. « Je ne sais pourquoi Wanda a si peur de lui, je sais juste qu’elle est effrayé de lui. Il y a quelques semaines, elle a appris que je couchais avec Cal et ça lui a fait peur. Elle avait peur que quelque chose m’arrive. » Il eut un léger rire. C’était exactement ce qui était arrivé, il avait chuté en bas de la chaine alimentaire. « Mais il ne te tuera jamais, pas lui-même. Il est trop lâche pour ça. Tu peux dormir à ses côtés sans t’inquiéter, j’en suis sur. » Parce que si il était tombé amoureux d’un être pareil, c’était bien pour une raison. Au fond Cal n’était pas singulièrement mauvais, il était pourri par le pouvoir et la nuance était d’une importance capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 197
‹ AVATAR : Kiko Mizuhara
‹ CRÉDITS : (c)Chaussette
‹ COMPTES : La petite bleue qui colle au fesse du prince sans couronne, Aléa Dochain.

‹ AGE : Vingt deux années, une danse lascive d'une jeunesse qui s'embrase.
‹ STATUT : Une bague sertie d'une pierre des plus précieuse, une entrave autour de son l'annulaire qui scelle son union avec l'héritié de la couronne impériale. Mais tu sais que Cal Oshun est ton meilleur allié.
‹ SANG : Un sang argent sillonne ses veines,teinté de perles bleuté symbolisant son mariage future et son changement de rang.
‹ COMPETENCES : diplomatie (niv. 1) / honneur (niv. 1) / étiquette (niv. 1)
‹ METIER : Fière ambassadrice de la nation, tu devras bientôt céder cette place prestigieuse pour embrasser ton destin.
‹ ALLEGEANCE : A la couronne impériale et à ton futur époux. Surtout à ton futur époux.
‹ ADIUTOR : Une petite ombre, Sol, qui est devenue une sœur, bien plus précieuse que celle que ta vie t'avait donnée.
‹ POINTS : 698

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Don't wanna see your face Jeu 14 Sep 2017 - 13:35


Don't wanna see your face
Adonis
Il se détourne de toi. Tu ne le connais que trop peu que pour comprendre ce que cela signifie. Tu ne peux te fier qu'à ses mots et encore, ses mots sont chargés de haine de rancœur. Des sentiments que tu partages avec lui, bien malgré toi. Tu es consciente que tu ne dois pas laisser cette noirceur obscurcir ton esprit, ton jugement... Mais c'est plus fort que toi. La femme bafouée t'empêche de voir les choses distinctement. il ne fait que répondre aux questions que tu lui poses, alimentant cette haine et cette tristesse qui te consume de l'intérieur. Tu as parfois envie d'être dure et cassante, de repousser cet homme part lequel toute cette douleur à vue le jour... Mais il est déjà à terre. Quel intérêt à malmené, si ce n'est assouvir pendant un temps ton mal-être. Tu ne retiens que des mots, quelques mots. Ils ne devraient pas être les plus important, mais c'est pourtant c'est ceux là qui te hante. Des entrevues hebdomadaires. Plus le jeune homme parle, plus tu découvrir l'ampleur de la relation qui l’unissait à ton futur époux. Tu te sentais stupide de ne pas l'avoir vu, de ne pas avoir deviné la présence de cet autre. Les mots qu'il prononce te bouleversent bien plus que tu ne saurais l'avouer. Tu restes fière et droite, mais tu te décomposes de l’intérieur. Puis soudain, tu retrouves une partie de cet homme que tu as appris à connaître dans les propos du fils de la terre. Voilà ce qu'il a été capable de faire pour sa couronne. Votre couronne. C'est exactement ce qu'il t'a demandé de faire quand il t'a demandé de renoncer à Hyppolite. Si tu es déçue et blessée qu'il n'ait pas eu suffisamment confiance en toi pour te parler de ce secret... Mais tu voyais la faille qu'Adonis était incapable de voir. Tu voyais l'amour impossible qui mettait en péril le destin de l'héritier de la couronne impériale. Cela n'en reste pas moins douloureux, difficilement supportable, impardonnable, mais tu effleures du bout des doigts l'homme que tu vas épouser. tes lèvres se pincent, délicatement l'une contre l'autre. Merci. Un murmure, un chuchotement. Il t'a livré ses secrets, tu ne lui livreras pas les tiens, tu ne gonfleras pas son cœur d'espoir, parce que les propos de Cal résonne en toi. Pour la couronne, votre couronne. Pour son règne, votre règne. Tu ne comprenais que trop bien le prix du pouvoir, puisque tu l'avais déjà payé. Tu as raison, je n'ai rien à craindre de lui, parce que je suis exactement ce dont il a besoin pour obtenir ce qu'il désir. Tu devras quand même affronter les regards plein de pitié, par sa faute, mais tu sais aussi qu'il sera toujours de ton côté. parce que c’est ans son intérêt de l'être. Je te ferais apporté un verre... Tu as raison, c'est ce que ta nation fait de mieux. Mh. Bonne chance pour la suite.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Don't wanna see your face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Poussette double face à face?
» Bébé face au monde
» Les apiculteurs parlent des OGM de leur problèmes face a l'envahisseur...
» mariés en face de l'église
» Signification de "mariés en face d'église" de LAURENT et COSNAY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps-