AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

a feast for crows (adosaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: a feast for crows (adosaak) Mar 1 Aoû - 14:16

Protéger deux maîtres au lieu d’un seul était une épreuve physique éprouvante pour Aléa, l’adiutor d’Adonis. Alors, pour lui simplifier la tâche, les deux hommes travaillaient souvent ensemble quand ils pouvaient se le permettre. Adonis était occupé à planifier les prochaines fouilles des maisons de Herindy, et Isaak travaillait dans le même bureau. Le dossier était délicat pour le jeune ambassadeur, qui détestait être obligé de traiter sa nation de la sorte. Si il était déjà roi, il n’autoriserait pas ça. Le brun soupira plutôt deux fois qu’une et posa son stylo sur le bureau pour glisser ses deux mains dans ses cheveux. Dans son coin, il apperçu le regard de son cousin, sans doute distrait par le comportement d’Adonis. Le brun ne dit rien, et récupéra son stylo quand on toqua à la porte. Aléa entra et lui annonça le retour de son espion. Adonis lâcha son stylo et se tourna vers Isaak. « Fait le entrer. » fit-il sans réfléchir. Adonis ferma son dossier et il vit son cousin en faire de même. Le travail attendrait, ils allaient enfin avoir des révélations sur ce qui était arrivé à Isaiah.

L’homme, plutôt grand, entra dans la pièce. Malgré son âge supérieur à celui des cousins, il leur était inférieur en tout point. Son sang était lambda, il n’avait aucun pouvoir et la pauvre qualité de ses vêtements de voyage témoignait de son statut d’esclave. L’homme s’inclina comme il le devait devant des maîtres, et plus encore devant des Griffith, et Adonis lui ordonna d’un mot de se relever. D’ailleurs le brun n’avait pas bougé de son siège, il n’avait pas à se lever pour un esclave, son esclave qui plus est. « Parle. » fit-il. Adonis n’avait pas noté l’absence de Nahia, pensant sans doute que l’adiutor de son cousin devait se rafraichir après leur longue absence, et qu’elle avait laissé Tomas venir leur parler et livrer ses informations. Alors l’esclave obtempéra d’un signe de tête. « Nous avons retrouvé Merle Osanos peu avant le festival de Dragondale. Elle se trouvait non loin de là, sur les terres de Flamaerin, avec son adiutor. » Adonis lança un regard à Isaak, ce n’était pas du tout la position qu’on lui avait donné des semaines auparavant, mais justement il s’était écoulé des semaines depuis leur conversation à Greenstall. Adonis jaugea son espion. « Continue. » Son regard ambré s’était posé sur l’humain pour ne plus le lâcher. « Elle m’a découvert. Je n’ai pas eu d’autres choix que de lui dire que vous m’aviez envoyé à sa recherche. C’était ça, ou son adiutor me tuait. C’est un jaune, comme votre adiutor. » fit-il en posant son regard sur Isaak. « Merle Osanos affirme que ce n’est pas sa famille qui a commandité le meurtre d’Isaiah Griffith. » Adonis lâcha un ricannement étouffé. Bien sûr, elle mentait pour se protéger. C’était évident. Il s’apprêtait déjà à renvoyer son esclave et espion, furieux qu’il n’ait pas ramené Merle et son adiutor avec lui. Ou peut-être était-ce là qu’était Nahia ? A tenir les deux captifs ? Mais l’esclave continua. « Elle peut le prouver, puisqu’elle sait de source sûr que les coupables sont une autres grande famille. » Le regard de l’esclave se posa sur Adonis. Il ne dit plus rien, se tût alors qu’il regardait son maître qui processait l’information. L’ambassadeur fronça les sourcils. Une autre grande famille ? Les Yinren ? Les Osoryd ? Pourquoi ? Adonis n’arrivait pas à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 450
‹ AVATAR : Logan Lerman
‹ CRÉDITS : autumnleaves (ava) ; ASTRA (signa)

‹ AGE : vingt-cinq années à baisser la tête dans l'ombre pour mieux observer les reflets lumineux d'une scène sur laquelle il ne pose jamais les pieds
‹ STATUT : délibataire pour mieux profiter de sa liberté, il n'a pas le temps de se consacrer à une fiancée
‹ SANG : sang argent, un statut confortable qui lui permet beaucoup de choses, mais qui l'expose lui et sa famille aux jalousies
‹ COMPETENCES : diplomatie (2) évaluation (2) & fraternité (2)
‹ METIER : sa relation exemplaire avec son adiutor en fait le parfait représentant de la commission des mêlés. Il use de cette place pour, patiemment, se montrer au monde
‹ ALLEGEANCE : sa famille, les siens, ceux qu'il doit protéger. Ce n'est qu'à eux qu'il donne sa fidélité pleine et entière.
‹ ADIUTOR : une jaune aux cauchemards violents, une jaune à la chevelure d'ébène qu'il caresse pour éloigner les démons qui la frôlent
‹ POINTS : 1614

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: a feast for crows (adosaak) Mer 2 Aoû - 11:09

Isaak n’aimait pas le palais des flammes. Cet endroit était beaucoup trop rempli d’intrigues à son goût et il ne s’y sentait pas en sécurité. Néanmoins, pour l’adiutor d’Adonis, il avait consenti à venir travailler avec lui. Son cousin et lui étaient d’ailleurs capable d’un grand silence dans leur concentration, et Isaak, absorbé par ses dossiers, en oublia où il se trouva. La présence habituelle d’Adonis était réconfortante, comme s’ils retrouvaient une proximité qu’ils avaient perdue depuis quelques années. Parfaitement à l’aise, Isaak travaillait dans le bureau de son cousin, tapant de sa machine pour rédiger les courriers de ses supérieurs. On lui avait promis un meilleur poste bientôt, maintenant que la cérémonie du lien était passée, et il n’était pas question de lésiner. Il en avait assez de la paperasse et voulait rejoindre l’arène pour jouer de son verbe et quelque part enviait les responsabilités de son cousin. Mais il n’était pas de la branche majeure, il était moins bien loti.

Aléa vint annoncer la visite de son espion, qu’Adonis lui ordonna de faire entrer. Isaak se tendit dès qu’il vit que l’homme arrivait seul en se demandant où était passé son adiutor. Elle aurait dû revenir. Ils n’avaient pas échangé de lettres durant tout son voyage, parce que c’était beaucoup trop risqué, et le maître avait freiné son inquiétude autant qu’il le pouvait. Il se força à se concentrer sur ce que disait Tomas, ne s’étant pas relevé lui non plus, en parfait jumeau d’Adonis, et essaya de mettre de côté cette angoisse sourde qui battait dans ses tempes. Il leva les yeux au ciel alors qu’Adonis riait jaune, exaspéré de cette Osanos. Mais la suite lui fit tendre l’oreille. Il se permit de prendre la parole et de questionner l’esclave de son cousin, piqué de curiosité : « Est-ce qu’elle t’en a dit plus ? » Avant que l’esclave puisse répondre, et parce qu’il en profitait d’avoir la parole, que l’attente était trop difficile, il demanda : « D’ailleurs, puisque tu en as parlé, où est mon adiutor ? » Il devait faire froid dans le dos, Isaak, les bras croisés, les sourcils relevés en une moue de mépris glaçante, ses yeux bleus posés sur le pauvre Tomas comme deux lacs gelés et impénétrables. Statue hautaine de fierté, toute dans le contrôle de la moindre expression, pour ne pas laisser transparaître l’inquiétude qui le tourmentait. Il était en vie, elle devait l’être aussi, mais où ? Et dans quelle condition ? Et pourquoi n’était-elle pas revenue dès qu’elle en a eu la possibilité ? Isaak sentait que la réponse n’allait pas lui plaire. Tomas, arrivant dès lors sur des sujets sensibles, fit ce qu’il put pour masquer son embarras. « Merle Osanos m’a révélé le nom de cette famille et certains détails troublants semblent accréditer ses dires. » Il envoya un regard à son maître en cherchant sans doute son assentiment, mais avant de continuer dans cette voie, il lâcha rapidement vers Isaak : « Votre adiutor a d’ailleurs disparu après que nous ayons recueilli ces informations. » Isaak resta figé, interdit, se refusant de ressentir quelque chose, refusant de croiser le regard de son cousin qui saurait lire en lui. Où était-elle ? Etait-elle en danger ? Quelqu’un l’avait-il enlevée ? Où était-elle partie d’elle-même… ? Isaak se refusait à penser à cette option. Nahia était fidèle. Elle lui serait revenue, consciente de la position de danger dans laquelle elle les mettrait. Où avait-elle cédé à la part d’ombre qu’il y avait en elle.. ? Il n’avait absolument pas besoin que ses sentiments s’étalent, si bien qu’après quelques secondes de choc, le maître se récupéra bien vite et accueilli la nouvelle en hochant la tête, incapable de dire quoique ce soit. Il laissa la main à Adonis en tentant de ne pas montrer le chamboulement que l’effusion de questions faisait naître en son esprit. Il questionnerait Tomas plus tard, parce que les révélations de Merle passait avant la disparition de son adiutor. La sécurité de sa famille avant la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: a feast for crows (adosaak) Jeu 3 Aoû - 22:46

Isaak prend la parole quand il comprend que son cousin se tait. Adonis a le cerveau qui bouillonne, une multitude de question se bouscule dans sa tête alors qu’il encaisse ce que l’esclave vient de lui rapporter. Pendant ce temps, Isaak veut en savoir plus, et plus précisément sur son adiutor. Adonis pose le regard sur son cousin, avant de glisser ses iris sur son espion. « Merle Osanos m’a révélé le nom de cette famille et certains détails troublants semblent accréditer ses dires. » Adonis fixe son espion du regard alors même que celui-ci se tourne vers Isaak pour lui rapporter la disparition de Nahia. C’est un nouveau coup dur. C’est à cause d’adonis que la jeune femme n’est pas là. C’est lui qui l’a envoyé au loin, mais il ne l’a fait qu’avec l’autorisation de son cousin. Adonis pose le regard sur lui, pour jauger de sa réaction. Pour voir si Isaak lui en veut, mais il n’arrive pas à lire le visage de son presque frère. Rapidement, il comprend qu’Isaak s’est forgé cette caracpace qu’il lui connait et qu’ils en discuteront plus tard. Le brun pose à nouveau le regard sur Henry. « Assez de tes énigmes, Henry. Isaiah a été tué il y a un an et il est temps que les coupables en paient le prix fort. Donne-moi des noms. » Adonis est impatient, une certaine colère se fait entendre dans les vibrations de sa voix. L’esclave déglutit et redresse son dos. Il hoche la tête brièvement avant de prendre la parole. « Il s’agit bel et bien d’un meurtre, dans l’objectif de venger les familles de l’air et plus précisément la femme d’Oleg Valaeris. L’assassin venait de la part des Valaeris. » Il inclina la tête, sachant pertinemment que cette nouvelle ne serait pas acceptée facilement. Nul n’ignorait l’immense amitié entre Adonis et Andrei Valaeris, un des fils de cette famille. Ce n’était ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre, et Adonis en était conscient. Mais alors que son espion lui vendait la tête de ses amis comme meurtrier de ses enfants, Adonis se leva brusquement. Il dépassa son bureau et se planta devant son espion, qu’il avait envie de frapper pour échapper à sa frustration. « Impossible, tu mens. » Adonis tremblait de rage, comment les Valaeris pouvaient-il lui faire ça ? Comment Elizaveta et Andrei avaient-ils pu laisser commettre pareil meurtre ? Isaiah était un enfant, un jeune homme innocent, bien plus innocent que son frère ainé et que ses parents. L’espion ne broncha pas, habitué aux colères des maîtres. « L’assassin a rejoint la résistance et a parlé lui-même à Merle Osanos. » Adonis hésite, quel intérêt aurait eu Merle Osanos à lui renvoyer son espion avec ce message ? Les Osanos sont tout de même les ennemis numéro un de la couronne. Meurtriers ou non, qu’est-ce que ça change ? Elle aurait pu le tuer, ne rien lui dire, mais non. Le fait qu’elle ait renvoyé l’espion avec l’information et une explication logique – pour venger les familles de l’air, victime du massacre perpétré par les Griffith à l’époque où ils étaient rois – forçait Adonis à y croire. Le brun tourna le dos à l’espion, et glissa une main tremblante sur son front. En face de lui était Isaak, mais il ne le voyait pas. Adonis finit par se retourner. « Dehors. Je te ferai venir une autre fois. Va, je ne veux plus te voir. » une voix claire et forte, une volonté que l’on impose. Et une colère sourde. Adonis voulait le suivre et aller jusque Volastar lui-même. Glisser ses mains autour du joli cou d’Elizaveta et l’assassiner lui-même. Ou pire, tuer ses cadets, qu’elle les voit tous crever un par un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 450
‹ AVATAR : Logan Lerman
‹ CRÉDITS : autumnleaves (ava) ; ASTRA (signa)

‹ AGE : vingt-cinq années à baisser la tête dans l'ombre pour mieux observer les reflets lumineux d'une scène sur laquelle il ne pose jamais les pieds
‹ STATUT : délibataire pour mieux profiter de sa liberté, il n'a pas le temps de se consacrer à une fiancée
‹ SANG : sang argent, un statut confortable qui lui permet beaucoup de choses, mais qui l'expose lui et sa famille aux jalousies
‹ COMPETENCES : diplomatie (2) évaluation (2) & fraternité (2)
‹ METIER : sa relation exemplaire avec son adiutor en fait le parfait représentant de la commission des mêlés. Il use de cette place pour, patiemment, se montrer au monde
‹ ALLEGEANCE : sa famille, les siens, ceux qu'il doit protéger. Ce n'est qu'à eux qu'il donne sa fidélité pleine et entière.
‹ ADIUTOR : une jaune aux cauchemards violents, une jaune à la chevelure d'ébène qu'il caresse pour éloigner les démons qui la frôlent
‹ POINTS : 1614

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: a feast for crows (adosaak) Sam 12 Aoû - 22:27

Le nom finit par tomber. Et du coin de l’œil, Isaak voit son cousin se décomposer, pour qu’ensuite la colère ne vienne le prendre encore plus fort. Ses gestes sont brusques et secs, comme un maître de la terre, il crache les mots plus qu’il ne les prononce. Isaak le voit résister à la rage tant bien que mal, tremblant. Lui connaît mal les Valaeris, et plutôt de loin. En tout cas, il sait qu’Adonis, beaucoup plus proche d’eux et surtout d’Andrei, est consumé par l’incompréhension et, bientôt, la haine. Il renvoie son espion sans aucune forme de politesse. Isaak le regarde, et laisse de côté ses propres sentiments. Il leur faut garder la tête froide. « Adonis. » l’appelle-t-il pour le faire revenir à la raison. Il approche, lentement, n’ose pas trop entrer trop vite dans la zone autour de son cousin. Lui-même sait qu’il a des colères sourdes où il vaut mieux rester loin de lui. C’est sans doute de famille, d’ailleurs. Alors il prend des gants, qu’importe ce que ça lui en coûte, parce qu’il s’agit de son cousin et de leur famille. Le monde d’Adonis est en train de s’écrouler, et Isaak le sait. Prudemment, il pose sa main sur son épaule, fraternellement, la serre, comme pour lui dire qu’il est là. « La vengeance s’organise la tête à froid. » lui glisse-t-il à l’oreille, dans un acte plein de proximité, témoin de leur complicité. Parce que bien sûr, il allait l’aider, qu’importe ce qu’il allait devoir faire. Isaak était comme l’ombre d’Adonis, il ne le laissait jamais seul. Et plus Adonis prenait la lumière, plus son ombre grandissait. Alors Isaak, discrètement, prenait de plus en plus d’importance dans la vie de son cousin, qui avait besoin de sa présence discrète pour l’épauler. « J’ai sauvé ton ami parce que c’était ton ami, l’autre jours, lors des attentats. » Il parle d’Andrei, le prince des airs qu’il a traîné jusqu’à l’air libre au prix de nombreuses blessures. « Dis-moi si j’ai fait une erreur. » Il sous-entend bien ici Dis-moi que c’est ennemi, maintenant. Isaak sait que son cousin doit faire des choix difficiles dès à présent. Et il sait également qu’Adonis les choisira eux, les Griffith, coûte que coûte, eux contre tous, le peuple de la terre contre un empire d’ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: a feast for crows (adosaak) Sam 26 Aoû - 22:10

La colère gronde, elle menace d’exploser mais Adonis est un politicien émérite, même si il est encore jeune. Il a ça dans le sang, et n’explose pas. Pas encore. L’espion est congédié et Isaak l’appelle d’une voix claire et Adonis pose son regard sur lui. Isaak s’approche, se fichant de l’avertissement donné par le regard ambré de l’ambassadeur. Son cousin pose la main sur son épaule et la sert, avec cette habitude liée à leur lien presque gémélaire. Adonis inspire profondément, mais ses mains tremblent de la rage qu’il ressent. Il hoche la tête quand Isaak tente de le calmer, quand il murmure à son oreille, quand il lui parle de vengeance. Déjà. Il laisse Isaak déployer ses armes, et quand il lui parle d’Andrei, Adonis se recule un peu et regard son cousin. L’ambre contre l’azur, comme souvent. Une grimace de dégoût déchire ses traits, teintée de la tristesse qui brise en même temps son coeur. « C’était une erreur, mais nous la réparerons. » il avait presque envie de cracher cette promesse. Andrei était son meilleur ami, mais il s’en fichait. Si les Valaeris, tous les Valaeris, avaient décidé de mettre fin aux jours de son frère, l’être qui avait une place immense dans son coeur, alors Adonis ne voulait plus les appeller ami. Ils étaient des ennemis, des gangraines à l’empire. Le sang des Zhirova qui coulaient dans les veines des régents de la nation de la terre devait à nouveau couler de la main des Griffith. Et cette fois-ci, Adonis n’allait pas faire la même erreur que ses ancêtres. Il n’en épargnerait aucun. « L’acte des Valaeris est une déclaration de guerre, ni plus ni moins. » Adonis s’éloigna, il alla retirer un petit dossier d’un tiroir de son bureau. Un dossier enfermée dans une couverture en cuir, frappée de l’emblème des Griffith et de leur mantra si connu dans tout l’empire. « Qui veut la paix prépare la guerre. » fait-il en glissant ses doigts sur la phrase figée dans le cuir. « Mon père ne fera rien, ma mère non plus. Si ce n’est arrêter les Valaeris et les jeter en prison. Un sort trop doux pour eux… Je veux qu’Alevtina meurt, qu’Andrei meurt, et qu’Elizaveta n’ait que ses yeux pour pleurer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

a feast for crows (adosaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» crown brush

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: LAUNONDIE :: palais des flammes-