AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

words can be powerful allies (elizaveta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: words can be powerful allies (elizaveta) Mar 25 Juil 2017 - 22:07

words can be powerfull allies ft. @Elizaveta Valaeris

Le festival avait laissé un arrière goût amer dans la bouche de Cal. Il n'arrivait pas à comprendre comment ils avaient pu être si négligents. Comment est-ce que toutes ces bombes avaient pu passer inaperçues? Encore plus que l'acte en lui-même, c'était bien les répercussions qui rendaient fou le prince. Car cet attentat les faisait paraître faibles, lui et toute la famille Oshun. Incapables de se protéger eux-même, incapables de faire régner l'ordre. Les grands discours de sa génitrice n'étaient que des paroles vides de sens face aux actes perpétués contre eux, contre le Royaume, contre la Couronne. En quelques semaines, la famille royale avait été touchée deux fois. Deux fois de trop. Ils avaient été chanceux, Cal plus que les autres même. Il s'en était plutôt bien sorti, à chaque fois. Les explosions à Dragondale n'avaient laissé que quelques marques sur son corps. Des ecchymoses, des éraflures, quelques courbatures, mais rien qui n'aurait pas disparu d'ici quelques jours. Le prince avait conscience qu'il pouvait s'estimer heureux. Beaucoup ne s'en étaient pas aussi bien sortis. Il y avait eu des morts, des blessés graves. Et toujours pas de coupable. Les interrogatoires aux méthodes douteuses se multipliaient dans les cachots du palais sans pour autant mener à des réponses satisfaisantes. On accablait la Résistance, car qui d'autre aurait pu vouloir leur chute? Tout le monde s'impatientait, tandis que les esprits commençaient à s'échauffer. Chacun voulait quelqu'un à punir pour le tord qui lui avait été causé et peu importe si le coupable était le bon ou non. Cal était persuadé que plusieurs innocents avaient été condamnés ces derniers jours, mais ça n'était pas ça le réel soucis aux yeux du blond. En réalité, le prince commençait à comprendre que le climat de peur que sa mère avait créé et entretenu ces dernières années n'était plus suffisant pour maintenir l'ordre. Et qu'en continuant ainsi, ils alimentaient eux-même les motivations de leur opposants. Ils créaient des martyres, qui encourageaient leur peuple à se soulever contre eux. La situation les dépassait plus qu'ils ne le laissaient paraître. Au fond de lui, Cal sentait que l'ère de paix qu'il avait connu jusqu'ici touchait à sa fin. Et c'était difficile à accepter.
Une énième journée qui débutait aux aurores pour le prince. Il s'agissait plus d'un choix que d'une réelle obligation, car si l'héritier avait des responsabilités et des obligations, les réunions auxquelles il était tenu d'assister n'avaient lieu que plus tard dans la matinée. Il avait bien sûr d'autres affaires à traiter, des sujets méritants son attention, mais personne n'attendait de lui qu'il s'y intéresse aussi tôt. Cependant, Cal n'appréciait pas de tourner en rond dans son lit, et lorsqu'il était réveillé tôt, comme cela arrivait souvent en ce moment, il détestait perdre son temps. Il avait besoin d'occuper son esprit pour éviter de cogiter sur l'un des nombreux sujets qui le dérangeait plus qu'il n'osait l'admettre. Le choix était large, malheureusement. L'ombre menaçante de la guerre qui se profilait n'était qu'une préoccupation de plus, s'ajoutant aux problèmes qu'Isaure, Adonis ou Maven, entre autres, lui causaient déjà. Alors, Cal avait pris lui-même la décision de prendre part à certains interrogatoires qui devaient avoir lieu ce matin. S'il n'était pas certain d'obtenir les informations voulues, l'exercice aurait au moins l'avantage d'être distrayant. A peine avait-il mis un pied hors de ses appartements qu'il se retrouva entouré de gardes, ainsi que de Naos. Depuis les attaques, la sécurité avait été renforcée, se voulant désormais impénétrable. Le prince n'y croyait pas, et vu les regards que son Adiutor lançait à ceux qui les accompagnaient, il savait que le Mêlé n'était pas non plus très convaincu. Le palais était un véritable dédale de couloirs, de portes et de pièces dont même Cal ne connaissait pas l'utilité. Il passa près de plusieurs appartements, qui étaient assignés aux différentes familles nobles et à leurs membres qui avaient des responsabilités au sein de la Capitale. Le prince ne fut donc pas réellement surpris lorsqu'il croisa le chemin d'Elizaveta Valaeris, l'héritière de l'air. Il n'avait pas eu l'occasion de la voir, depuis le festival, mais il savait que l'attaque avait été mal vécue par sa famille, tout comme elle l'avait été pour les autres nobles. « Elizaveta. » Il s'arrêta pour la saluer, poliment. Récemment, Cal avait eu l'occasion d'apprendre à connaître la jeune femme davantage. En effet, l'engagement qui unissait leurs deux familles, à travers Maven et elle, l'avait obligé à passer plus de temps à Launondie. Le blond n'avait cependant pas l'arrogance de dire qu'il connaissait la Valaeris. D'inconnue elle était passée à connaissance. Il appréciait d'échanger avec elle, même si ces discussions étaient encore rares. « J'ai entendu dire que tu repartais aujourd'hui. Je te souhaite de faire bonne route jusqu'à Volastar. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 310
‹ AVATAR : amber heard
‹ CRÉDITS : balaclava (avatar)
‹ COMPTES : sol

‹ AGE : vingt-six pétales de rose qui se fanent doucement à mesure que le temps passe.
‹ STATUT : fiancée à un oshun contre son gré. une alliance qu'elle n'a pas souhaité.
‹ SANG : la noblesse et la pureté coulent dans ses veines dont les hémoglobines prennent une teinte argentée.
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), domination (niv1), méfiance (niv1)
‹ METIER : héritière de la maison valaeris et du poste de gouverneur de la nation de l'air, elle s'entraîne pour le moment à la diplomatie en tant qu'ambassadrice d'aerinstin à launondie
‹ ALLEGEANCE : elle n'a d'yeux que pour sa famille et sa nation. son peuple et sa couronne. les autres nations peuvent bien brûler, tout ce qui compte c'est volastar.
‹ POINTS : 663

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words can be powerful allies (elizaveta) Jeu 24 Aoû 2017 - 21:40


Le satin ne pouvait pas couvrir les marques qui parsemaient son corps. Aucun tissu ne pouvait faire oublier le massacre qui avait eu lieu. Rien ne pouvait faire oublier Elizaveta. Elle était encore perdue. Elle errait dans les couloirs sans but. Les souvenirs de ces derniers jours ne cessaient de la hanter. Le corps immobile de son frère dans la chambre aseptisée de l'hôpital. Braelyn. La nuit avec Maven. La jeune femme était emportée dans une pléiade d'évènements qui faisaient naître des sentiments tous aussi différents les uns que les autres au creux de sa poitrine. Elle était confuse. Très confuse. Elle avait déjà préparé le départ des Valaeris du palais des flammes. La perspective de retrouver Volastar avec Andrei dans le coma était loin de la réjouir. Elle avait un mauvais pressentiment depuis quelques temps et cela ne faisait que se renforcer avec les jours. Elle se doutait que sa vie allait bientôt bousculer et elle ne savait pas quoi faire pour l'en empêcher. C'était étrange à quel point l'étreinte de Maven avait soulagé son coeur. Elle qui était prête à tout abandonner la veille voulait désormais se battre même si elle savait qu'elle méritait le futur sombre qui semblait se dessiner. Liza était seule. Elle était probablement en danger mais elle avait exigé de son adiutor qu'il ne la suive pas. C'était stupide mais elle avait besoin de solitude. Elle devait éclaircir ses idées après la nuit passée dans les bras de Maven. Elle ne s'était pas compromise mais elle était de plus en plus perplexe quant à leur relation. Elle était tellement absorbée par ses propres pensées qu'elle n'avait pas remarqué les ombres qui se dirigeaient vers elle, ni le bruit de leurs pas. C'était trop tard pour se défiler. La blonde leva les yeux vers le prince héritier. Elle ne lui avait jamais parlé mais elle le connaissait quelque peu. Elle savait qu'il était naïf et qu'il était dupé par son entourage. Rien de bien étonnant pour un prince héritier. Liza s'était amusée à tous les observer durant son séjour au palais. Personne ne voulait son bien. Tout le monde voulait sa couronne. « Elizaveta. » La jeune femme inclina légèrement la tête en signe de respect. Elle n'allait certainement pas s'incliner devant lui, qu'il soit prince ou pas. Elle aussi avec une couronne même si celle-ci prenait la poussière. Elle aussi était à la tête d'une nation même si elle était soumise à la famille impériale. « J'ai entendu dire que tu repartais aujourd'hui. Je te souhaite de faire bonne route jusqu'à Volastar. » Liza arqua un sourcil. Elle avait quelque chose en tête et il était certain que cela allait occasionner certaines rumeurs sur eux. Elle n'avait pas le choix si elle voulait se débarrasser des gardes et de l'adiutor du prince. Personne n'aurait osé agir ainsi en présence d'un inconnu, encore moins d'un membre de la famille impériale. Liza allait sûrement mettre sa vie et sa réputation en jeu en agissant ainsi mais elle devait parler à Cal. Elle devait savoir l'étendue de son ignorance et surtout s'il pouvait devenir un allié. Ses doigts glissèrent en effet sur la joue du prince. Un sourire taquin aux lèvres, Liza plongea ses prunelles dans le regard étonné de Cal. « Pourquoi tant de courtoisie ? Après tout ce qui s'est passé. » Elle mentait avec une facilité déconcertante mais elle ne se laissait pas déranger par les murmures et les regards insistants des gardes. La jeune femme se pencha près du visage du prince. « Je pense qu'il faut qu'on ait une petite discussion. En privé. » Toujours aussi souriante, Liza lui adressa un clin d'oeil en reculant d'un pas. Les bras croisés contre sa poitrine, elle posa ses prunelles sur une porte non loin d'eux. Elle espérait vraiment que Cal joue le jeu. Le souffle presque coupé, ses doigts se mêlèrent aux siens. Un geste osé pour deux inconnus mais qui devait convaincre les yeux braqués sur eux. Liza l'attira à elle en riant. Une comédie jouée à la perfection. L'adiutor du prince s'avançait déjà vers eux, suspicieux. La jeune femme serra un peu plus la main du prince. Ses prunelles claires l'observaient avec insistance. Il fallait qu'il lui accorde cette entrevue clandestine, quitte à lancer des rumeurs sur eux. Elle espérait qu'il l'estimait assez pour ne pas la trahir. Liza avait sa fierté, tout comme lui. Elle était prête à la mettre en suspens pour Cal. Liza n'avait jamais prévu de rencontrer en personne le prince. Elle n'avait pas imaginé jouer une telle comédie pour se retrouver seule avec lui. Malgré la tension, elle se surprenait même à distinguer des traits communs avec Maven. « Cal, c'est important. » C'était un murmure loin d'être une supplication. Liza survivrait s'il refusait de lui parler. Elle ne savait juste pas combien de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words can be powerful allies (elizaveta) Mar 29 Aoû 2017 - 21:02

words can be powerfull allies ft. @Elizaveta Valaeris

Loin de s'attendre à une telle réaction de la part de l'héritière de l'air, Cal resta là, immobile, tandis que les doigts délicats de la jeune femme venaient se glisser contre sa joue. L'incompréhension gagna les prunelles du prince à la vue du comportement qu'adoptait Elizaveta. Leur relation était bien loin d'avoir dépassé le stade des échanges de banalités lors d'événements mondains, mais le blond ne se déroba pas. Il se contenta d'observer le visage de son interlocutrice, essayant de trouver un sens à la scène qui se jouait sous ses yeux. Les paroles de la Valaeris ne l'aidèrent pas à éclaircir la situation, au contraire. L’ambiguïté qu'elle essayait d'instaurer n'était probablement pas destinée à le convaincre lui - Cal en avait conscience - mais plutôt les gardes qui l'accompagnaient. Les mensonges de la blonde semblèrent convaincants, puisque l'Oshun entendait les gardes s'agiter derrière lui, surpris par cette proximité inattendue qui leur avait échappé jusqu'alors. Le prince sentait que ce qu'Elizaveta avait à partager avec lui devait être important pour qu'elle se permette d'agir de la sorte. L'insistance avec laquelle elle l'observait acheva de le convaincre. Ses iris clairs essayaient de lui faire passer un message, qu'il n'était pas certain de saisir. Un sourire étira finalement ses lèvres, alors qu'il répondrait au jeu de l'héritière, impatient de savoir ce qu'elle avait à lui dire. « Bien sûr, Liza. Je sais que le temps va t'être long, sans moi. » L'emploi d'un surnom qu'il savait être le sien, mais qu'il ne se serait jamais permis d'utiliser dans d'autres circonstances. Il lui répondit sur le même ton qu'elle avait employé, essayant volontairement de faire planer le doute sur la nature de leurs échanges. Il accorda un discret signe de tête à Naos, lui laissant comprendre que lui et les gardes pouvaient l'attendre dans le couloir. Il entraîna alors l'héritière Valaeris vers la porte, délassant leurs doigts afin de poser sa main dans son dos. Il la laissa entrer d'abord dans la pièce - qui était un énième salon qui ne devait servir qu'à de très rares occasions - et la suivit, sans oublier de refermer la porte derrière lui. Il fit alors volte-face et se retrouva face à une Elizaveta qui avait cessé de jouer, désormais. L'expression de son visage avait changé dès lors qu'ils s'étaient retrouvés seuls. « Je pense que tu me dois des explications, à propos de cette petite scène dans le couloir. » En soi, ça ne le dérangeait pas, mais Cal détestait être pris au dépourvu de la sorte. L'espace d'un instant, il s'était senti dépassé, plongé dans une incompréhension qu'il abhorrait plus que tout. Il s'était rapidement repris afin d'assouvir sa curiosité face à ce que la blonde avait à partager avec lui, mais tout de même. Il se doutait que les gardes devaient probablement discuter de ce qui venait de se passer. Bientôt, tout le palais serait au courant du rapprochement des deux héritiers. Cal imaginait sans mal le visage de Maven à l'entente de cette nouvelle. Ça l'aurait probablement fait sourire, en d'autres circonstances. Lorsqu'il avait l'occasion d'agacer son frère, le prince n'hésitait pas un seul instant. Leur relation était perdue depuis des années déjà, alors tout cela ne pourrait pas leur faire plus de mal. Cependant, le visage de Cal était fermé face à la jeune femme. Il attendait qu'elle lui fournisse une réponse, détaillant les traits de son visage à la recherche d'une faille, de quelque chose qui aurait pu trahir les intentions d'Elizaveta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 310
‹ AVATAR : amber heard
‹ CRÉDITS : balaclava (avatar)
‹ COMPTES : sol

‹ AGE : vingt-six pétales de rose qui se fanent doucement à mesure que le temps passe.
‹ STATUT : fiancée à un oshun contre son gré. une alliance qu'elle n'a pas souhaité.
‹ SANG : la noblesse et la pureté coulent dans ses veines dont les hémoglobines prennent une teinte argentée.
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), domination (niv1), méfiance (niv1)
‹ METIER : héritière de la maison valaeris et du poste de gouverneur de la nation de l'air, elle s'entraîne pour le moment à la diplomatie en tant qu'ambassadrice d'aerinstin à launondie
‹ ALLEGEANCE : elle n'a d'yeux que pour sa famille et sa nation. son peuple et sa couronne. les autres nations peuvent bien brûler, tout ce qui compte c'est volastar.
‹ POINTS : 663

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words can be powerful allies (elizaveta) Dim 10 Sep 2017 - 22:29


Personne n'aimait les rumeurs. C'était un fait. Elles étaient parfois fondées ou pas mais ce n'était jamais agréable d'apprendre que la cour chuchotait en silence dans votre dos. Elizaveta les détestait comme beaucoup de nobles argentés mais elle savait aussi qu'elle pouvait en faire une arme. C'était ce qu'elle faisait en se montrant proche, trop proche, avec le prince héritier. Elle ne le connaissait que peu en réalité mais elle devait absolument lui parler. Cal Oshun représentait un allié potentiel très important pour elle. Malgré tout, elle restait l'héritière des Valaeris. Elle désirait plus que tout récupérer la couronne argentée qu'on lui avait arraché. Elle ne pouvait simplement pas le dire au prince devant ses gardes. Le palais était bien trop dangereux pour laisser croire qu'elle cherchait une alliance avec Cal. Même si elle se doutait que cette comédie allait avoir des conséquences, Liza se devait de le faire pour lui parler seul à seul. « Bien sûr, Liza. Je sais que le temps va t'être long, sans moi. » La belle adressa un sourire faussement ému à Cal tout en ignorant les regards stupéfaits des gardes. Elle était soulagée. Après tout, il aurait très bien pu l'ignorer et continuer sa route. Liza aurait perdu toute sa dignité au passage mais elle s'en serait remise. Ce ne fut qu'une fois la porte fermée derrière eux que la comédie s'arrêta. Son sourire mourût à la commissure de ses lèvres et son visage recouvra tout son sérieux. « Je pense que tu me dois des explications, à propos de cette petite scène dans le couloir. » Elle était folle, Liza. Toute son éducation, toute son étiquette ne lui auraient jamais permis d'appréhender le prince héritier de la sorte. Oui. Mais elle savait aussi qu'elle ne lui devait pas vraiment obéissance. Elle était tout aussi reine de son royaume qu'il ne l'était du sien, si ce n'est qu'on avait abaissé sa nation à un simple rôle de vassal. La nation de l'air devait des comptes à la famille impériale et cela lui était insupportable. En voulant récupérer sa couronne, elle voulait tout aussi bien récupérer la souveraineté la plus totale de sa nation et cela n'allait pas être facile. « Toutes mes excuses pour cette mise en scène mais je tenais à ce que l'on soit à l'abri des regards pour parler. » La jeune femme l'observa avec le plus grand sérieux. Les bras croisés, elle pesait chacun de ses mots avec la plus grande attention. Elle ne savait que trop bien que s'il interprétait mal ce qu'elle voulait dire, cela pourrait empirer sa situation plutôt que l'améliorer. « Je vais être franche. Je ne fais pas confiance aux Oshun en général, surtout depuis que Isaure s'est arrangée pour que Maven vienne à Volastar. » Liza ignorait si Cal était au courant des manigances de sa soeur mais cela lui importait peu. Elle voulait vraiment savoir si Cal était comme Isaure. Plus que tout, elle tenait à savoir s'il pouvait devenir un allié ou, au contraire, un ennemi. « Cependant, tu m'as l'air différent d'elle. En mieux j'imagine. Nous avons tous les deux été élevés en tant qu'héritiers. Tu dois savoir mieux que quiconque le poids que cela représente. En tant que tel, j'aimerais te rappeler à quel point notre place peut-être menacée. » Liza n'avait pas besoin d'en dire plus. Elle avait dû apprendre à se méfier très jeune. La confiance était souvent le prix d'une défaite amère. Une fois donnée, personne ne pouvait savoir si elle allait être chérie avec affection ou au contraire utilisée pour faire du mal. Or Cal ne semblait pas réaliser à quel point on lui voulait du mal au palais. Liza n'avait approché aucun membre de la famille impériale, si ce n'est Maven. Elle avait pourtant observé durant des longues journées ses membres. Elle n'avait pas le moindre doute sur les mauvaises intentions qu'on pouvait avoir contre lui. Maven lui même n'avait pas caché les ambitions de sa soeur. « Ce n'est pas de l'intimidation mais plutôt un conseil. Fais bien attention à ta couronne car certains aimeraient beaucoup te l'arracher. » Liza aurait pu l'ignorer. Elle aurait pu laisser les charognards voler autour du trône tellement prestigieux et tellement illégitime. Elle aurait pu se moquer du prince héritier quand il aurait été jeté du haut de ce trône. Liza ne se reconnaissait que trop bien en Cal pour le laisser ainsi. Elle savait ce que c'était d'être privée de ses droits. Elle vivait jour après jour cette injustice. « Et crois moi, ce n'est jamais agréable de perdre sa couronne. » Le sous-entendu était peu subtil mais elle tenait à faire comprendre à Cal qu'elle était sincère et qu'elle n'agissait pas dans le but de le manipuler. Cal avait beaucoup d'ennemis et il ne se doutait pas qu'ils étaient logés dans le même palais que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

words can be powerful allies (elizaveta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» with the words of a love song . ◮ (lysander&lullaby)
» Type 45 Class destroyer
» MARCHE DES ALLIES 2014 – 15 km
» Abi Jäger - Just like ice in a glass, your words go round and round

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: LAUNONDIE :: palais des flammes-