AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
soutenez le forum
Vous voulez gagner des points facilement ? Alors soutenez le forum
en votant sur les top-site et en remontant nos fiches de pub !
les pouvoirs des maîtres
Attention, les maîtres contrôlent leur élément mais ne savent simplement pas se battre et se défendre avec celui-ci.
résistance
N'oubliez pas que la résistance est pour les Maîtres et ne s'occupent que des droits des Maîtres.
Les Mêlés/humains n'y sont pas représentés puisque la résistance ne se soucie pas de leurs droits.
première intrigue !
Venez participer à la première intrigue du forum !

Partagez| .

i drifted through the universe, just to lay beside you (jaerus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 67
‹ AVATAR : nina dobrev.
‹ CRÉDITS : lempika

‹ AGE : vingt-six ans.
‹ STATUT : célibataire, volage, l'amour est l'énigme, insaisissable au cœur inflexible. il n'y a que les passions qui brûlent, les corps enlacés et les promesses inachevées.
‹ ALLEGEANCE : l'égoïsme se dissémine lorsque l'impénitente jure fidélité à l'armée de pollux.
‹ ADIUTOR : destinée à veiller le feu téméraire d'une belliciste accomplie ; liée à eurus osoryd par l'âme et le coeur.
‹ POINTS : 204

MessageSujet: i drifted through the universe, just to lay beside you (jaerus) Mar 11 Juil - 19:22


I drifted through the universe, just to lay beside you
If I told you where I've been, Would you still call me baby ? And if I told you everything, Would you call me crazy ?

l'appréhension du retour, elle avait toujours su qu'elle ne s'en débarrasserait pas. la frivolité de ses caprices réclamaient le tribut qu'était l'indicible malaise lui grignotant le cœur ; comment eurus l'accueillerait-elle, lui en voulait-elle ? pire, lui pardonnerait-elle ? l'inquiétude l'avait rongée, souveraine agaçante des songes égocentriques de la mêlée, imposant la figure irritée d'eurus à l'ombre de ses paupières closes. pourtant, la prétentieuse jugeait qu'elle était celle qui devait exiger le pardon, non le contraire ; paradoxales, ses contradictions vrillaient son crâne d'un maelström de pensées inutiles. comment eurus avait réussi à s'introduire dans sa conscience de façon indélébile, elle n'en avait aucune idée. le fait est qu'elle y régnait de façon permanente, et diablement contrariante. s'avançant d'un pas rageux dans le domaine des osoryd, jaehaerys obstrua la bile qui lui brûlait la gorge — elle avait plus souvent considéré la bâtisse comme une prison que comme un havre de paix. optant pour les jardins, elle ne tarda pas à apercevoir une silhouette familière penchée sur un chevalet.  eurus. elle la contempla silencieusement, dévora la courbe de son dos où cascadait gracieusement la masse sombre de sa chevelure. elle imaginait ses doigts maculés de peinture, ses traits méditatifs d'un univers parallèle qu'on lui interdisait, absorbée dans une concentration qu'elle n'avait jamais pu s'empêcher de trouver adorable. elle était belle, eurus, dans tout ce qu'elle faisait, et si jaehaerys lui décernait volontiers une pléïade de défauts, ils n'en avaient jamais l'étoffe à ses yeux. ce qui était foutrement futile et niais. parvenant silencieusement à quelques mètres de son maître, elle s'arrêta, hypnotisée par les gestes adroits de la brunette. elle qui n'avait jamais été versée dans l'art, l'avait toujours désigné d'obsolète malgré son ineffable curiosité ; c'était l'artiste en eurus qu'elle moquait quotidiennement, juste pour masquer sa fascination embarrassante. secouant doucement la tête pour se ressaisir, elle roula des yeux — elle détestait l'effet qu'avait sa présence sur elle. « well, i guess i didn't miss much  » s'annonça t-elle, suintante de sarcasme, signant son activité comme ennuyeuse, alors qu'elle n'aurait jamais affublée eurus d'un tel qualificatif. ses entrées en matière n'avait jamais rien eu d'agréable, faute à son incommensurable manque de respect. elle ne s'exprimait jamais que comme elle l'avait toujours fait ; insolemment, tel qu'on avait l'image que le monde pouvait s'effondrer sans que sa verve incendiaire ne daigne s'éteindre. « not even a kiss ? » la nargua t-elle de son arrogance coutumière, un sourire félin effilant audacieusement ses lèvres. elle imaginait aisément l'osoryd entretenir une animosité méritée à son égard ; elle avait failli à son devoir, l'avait délaissée par caprice, parce que sa protection lui avait été imposée et que ce fait l'avait toujours répugnée. elle aimait à se dire qu'elle se délecterait d'une déception amère, éclatante au creux des orbes diaphanes de sa partenaire, s'enlisant dans une mascarade artificielle dont le vernis s'effritait dangereusement. mais ses mots pouvaient bien tromper, ses actes révélaient ce que ses lippes œuvraient à camoufler.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

i drifted through the universe, just to lay beside you (jaerus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Scale of Universe 2 : toutes les dimensions de l’univers
» Chateau bois "Universe of imagination" de Toy's ou Chateau Playmobil ??
» L'eau potable art31 déclaration univers droits l'homme
» Ma petite collection Mac =)
» (Gemma) We're all victims of the universe's need to make and unmake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Les nations :: Flamaerin-