AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
soutenez le forum
Vous voulez gagner des points facilement ? Alors soutenez le forum
en votant sur les top-site et en remontant nos fiches de pub !
les pouvoirs des maîtres
Attention, les maîtres contrôlent leur élément mais ne savent simplement pas se battre et se défendre avec celui-ci.
résistance
N'oubliez pas que la résistance est pour les Maîtres et ne s'occupent que des droits des Maîtres.
Les Mêlés/humains n'y sont pas représentés puisque la résistance ne se soucie pas de leurs droits.
première intrigue !
Venez participer à la première intrigue du forum !

Partagez| .

marée humaine (aël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 15
‹ AVATAR : m. daddario
‹ CRÉDITS : faust.

‹ POINTS : 83

MessageSujet: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:27


Aël Hélios Ortiz
my only hope is to let life stretch out before me
prénom, nom ‹ AËL (ange). vestiges séraphiques. glissant sur l'azur des corolles. comme un vaste invisible. inconnu au bataillon. mais dont les syllabes se mêlent aux relents célestes. HÉLIOS (soleil). la lune attristait. l'unique archange. le cardinal de l'été, celui qui dans sa traîne promène la lumière. ORTIZ (fort). histoire profanée. souvenirs oubliées pour cette famille à l'euphorie à demi-feint. âge ‹ VINGT-SIX colères oubliées. marqué par cette fièvre temporelle qui cueille sa chair meurtrie par le temps. le temps qui s'écoule. passe et trépasse. soulignant ses traits d'une ivresse vaincue par une jeunesse effacée. date et lieu de naissance ‹ né un DIX JUIN (printemps). une nuit translucide marquée par les bruits des vagues se déchaînant dans le lointain, secouées par les hurlements sauvages du vent roi. ici et là, entre les voûtes célestes, de la NATION DE L'AIRstatut matrimonial ‹ amoureux de la fraîcheur du soir. ne s'attardant pas sur les sentiments. incapable de ressentir la moindre douceur à son égard. CÉLIBATAIRE. les courbes féminines ont sa faveur, mais pas son intérêt. rien n'a réussi à attraper son coeur. les danses infernales qui cultivent la chaleur de son corps à travers des étreintes sensuels lui suffisent amplement. sang ‹ MÊLÉ (une honte). pointé du doigt. porteur des fardeaux incompris de cette société. tout aussi impur que cette couleur écarlate.  métier ‹ il comble le vide de ses journées et de ses nuits à la contemplation d'une femme impériale. protecteur de cette astre. callice des plus audacieux. cet âme errante aux blancheurs du lys dont il est désormais voué. WANDA. pourtant il s'adonne parfois à des jeux dangereux. quittant les méandres des limbes pures pour retrouver l'illégalité des combats. adiutor ou Maître ‹ ADIUTOR (pour le meilleur et pour le pire). deux âmes égarées. retrouvées ça et là, les doigts entremêlaient, ne faisant qu'un. prisonniers des mêmes chaînes. les épines de cette rose dont sa vie est désormais affiliée.pouvoir ou élément maîtrisé ‹ ORANGE (télépathe). aperçu des esprits. faibles ou forts, toujours la même lutte acharnée pour ne pas céder à la tentation. une change. une contrainte. quoique la possibilité d'une vie convenable. allégeance ‹ WANDA (toujours) bien qu'il songe, parfois, à rire de l'impératrice. sourires hypocrites qui dissimule tes désaccords. mais toujours fidèle. localisation actuelle ‹ NATION DU FEU; aux côtés de la plante dorée. vestige d'un monde impériale. groupe ‹ SHIMMERING SILENCE avatar et crédits ‹ m. daddario + BACLAVA.
un ‹ hautain. arrogant. fier. aël est au cliché du noble froid et frigide une antithèse. séducteur, presque plaisant à côtoyer à ceux qui auront ce privilège. aël c'est un paradoxe incertain. c'est c'gars avec ce sourire malsain aux lèvres, les pensées qui dérivent vers les méandres ténébreuses. deux ‹ à la fois cette noirceur frissonnante et ce calme apaisant. le regard insignifiant qui parfois s'assombrit, qui parfois s'illumine. mais il semble hautain avec son silence persécutant et ses yeux intenses. parfois, il apparaît presque mal poli avec son mutisme volontaire et son rictus insolent. mais des fois, il a juste envie de dire : lâche moi. puis quelques fois il explose, il sature. mots violents, propos indomptés. sarcasme incontrôlé. il blesse. agacé par le rôle qu'il endosse. trois ‹ aël c'est ce personnage indéchiffrable, un calculateur, un intellect. il se perd dans la chair féminine, dompté par son charisme inné pour devenir cet amant dérisoire. il aime simplement l'indépendance, le calme. il recherche une certaine liberté, certaines sensations alors il s'emmêle. il cherche un moyen de s'affranchir de ce fardeau familiale. quatre‹ aël, c'est cet homme indéchiffrable. à la fois droit et fermé. respectueux et vile. à la recherche de vos secrets. ceux que vous aimeriez voir disparaître. tout ça par simple curiosité. d'autre fois, il préfère oublier cet appel cruel. cet attraction divine, tel que la pomme du jardin d'eden. non, aël, ne veut pas savoir tout de toute le monde. cinq ‹ fils unique. fils prodige. ses géniteurs chanceux d'acquérir un être avec tant de capacités, mirent tout en oeuvre afin qu'il devienne ce gamin docile et fort. pourtant, il fut aussi l'objet d'une discorde matriarcale. papa dont la douceur se faisait arracher par l'ambition maternelle. une ambition qui a bafoué leur amour. six ‹ aël pris entre deux conceptions. entre deux discours. un père qui coule dans la dérision. une mère toujours forte aux côtés d'un nouvelle homme. deux maîtres rassemblés. dochain, un nom qui ne lui était pas inconnu. sans avoir le choix, il se retrouva mêler appétence de ces amants. sept ‹ homme solitaire. aël, une essence frileuse à l'attachement. la peur d'accéder aux traditions cupides d'une mère et d'un beau-père exigeants. souffrant de cette capacité qui le rendait puissant et attrayant. mais hélas. une femme a touché son coeur. les barrières baissées, il était pris au piège. huit ‹ hardi. aël a toujours été séduit par l'envie d'échapper au monde. juste quelques instants. pour ressentir l’effervescence, de sensations indépendantistes. loin des regards. dans les ruelles sombres. il s'engage dans de rudes combats. une illégalité enfreinte accueillant dans sa chair une adrénaline dont il se pourrait se défaire. neuf ‹ une nouvelle forme d'entraînement. dont l'argent ne l'attrait pas. mais simplement le sentiment d'être fort le suffit. une complaisance exquise à laquelle l'accomplissement de ces prouesses lui procurent un respect hors pair. dix ‹ attiré par une femme. il ne pourrait se l'avouer, tant l'incapacité de procréer l'attriste. la solitude apparaît comme un bon compromis de cette discorde naturelle.

‹ comment vous comportez vous vis à vis des Mêlés et de la loi des Adiutor ?
une illusion. un moyen de soumission mêlé à la discrétion. tous bernés par l'attendrissement de cette loi. marionnettes de maître dont chaucn s'accapare les files.  paradoxe complet. le premier à foncer. tête baissé. les traits pleins de rage, pour défendre sa moitié. un lien qui l'a emprisonné. mais dont il ne veut se défaire. des idées contradictoires pour un combat vain. éduqué pour devenir ce héros. balancé dans ce monde simplement pour satisfaire l'honneur familiale. des valeurs inculquées dont il ne pourrait se défaire, tant il ne veut briser la fierté de maman. tant il ne veut abandonner cette marguerite. maintenant il a besoin d'elle. tous comme les maîtres ont besoin d'eux. au final, les purs sont prisonniers d'une dépendance protectrice.  
‹ quel est votre avis sur la nation du feu et sur l'actuelle famille régente ?
fanatique hypocrite. hélas. le diable l'a mené jusqu'à lui. sans se douter une seule fois qu'elle l'amadouerait avec tant de facilités. progéniture aux cheveux flavescents. amitié décadente, folies malsaines jusqu'au bord du toit. deux âmes errantes retrouvées là, au sein d'une même union. et pourtant pensées contradictoires, il se retrouve prisonnier à vouer allégeance à l'impératrice. une usurpatrice sans filament, attirée par la gloire et le respect. deux choses que tu ne lui offriras pas. aël ne pourrait trahir wanda, victime des ambitions maternelles. sauf qu'il ne pourra considérer la nation de l'eau comme ennemi de ce monde en chute.  
‹ CONTRÔLEZ-VOUS VOTRE POUVOIR, COMMENT DÉFINIT-IL VOTRE VIE DE TOUS LES JOURS ?
des efforts menés. une témérité inégalée par l'impossibilité de décevoir ses géniteurs. un espoir d'acquérir une situation moins dérisoire. alors il s'est donné. chutant à maintes reprises. recommençant à chaque fois. une souffrance pour son esprit malmené. des vois l'arrachant à toutes réflexions. des migraines maladives et pourtant.  un don désormais acquis. vile tentation que de se perdre dans l'esprit d'un autre. le regard transperçant, niché dans vos pensées sans vous y attendre. mais ça personne ne le sait. gardant avec lui, bien des secrets inavoués.
pseudo et prénom ‹ nebula. (camille)  cheum  âge ‹ j'atteins bientôt les dix-neuf (non, ne me quitte pas enfance  much sad ) comment as-tu trouvé le forum? ‹ j'ai suivie le projet sur bazzart  slt toi  pays ‹ la france je m'enjaille  fréquence de connexion ‹ souvent, voir tous les jours  dadada votre avis sur le forum ‹  much love  string  wow smiley préféré‹ j'en ai trop plein mais j'crois que j'dirais lui : chem  gif qui décrit le mieux votre personnage‹   saltyaf  
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 15
‹ AVATAR : m. daddario
‹ CRÉDITS : faust.

‹ POINTS : 83

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:27


Let winter break
And I’m so down caught in the middle
And you can hope for a life that is calm
Les prunelles évasives. Le regard qui se perd. Contemplant l’immensité de ce ciel. D’un calme marécage, des larmes ruisselèrent le longs de tes pommettes rosies par une mélancolie enfantine. Tu te fourvoyais de tout ce chaos. Vanité saccagée. Papa, maman criaient. Par dessus les murs, par delà les épaisses fondations, la polémique parsemait ton corps d’un trouble incertain. La douleur  ne parvenait pas de ce trou béant niché dans ta myocarde, mais hélas, de ces pensées désolantes dont quelques mots réussissaient à passer ta volonté de les ignorer. Une capacité auteur de ce déluge familiale. Tandis que toi, tu n’étais que la victime des aspirations de tes géniteurs. Maman voyait grand. Papa était d’un naturel plus prudent. Les jambes recroquevillées près de ton visage, assailli de tremblements. Petit garçon apeuré, tu aurais voulu être fort sauf qu’une violente migraine engouait toutes tes sages pensées. À cet instant, tu les détestas tous les deux. Des antipodes, dont l’un défendait ton cas, l’autre ton futur. Mais aucun ne fut pris d’une inquiétude quant à ta disparition. Certes, tu n’étais qu’à quelques mètres de cette maison, mais la fuite surgissait comme une solution à cette discorde. Toutefois, les inconvénients d’une vie solitaire dans ce monde barbare t’empêchaient tous actes insensés.   Balancé d’avant en arrière, tu essayais de calmer ces sanglots. « Ce n’est qu’un enfant Adeline ! » Or sa mère le voyait tout autrement. Une conception bien plus égoïste, fidèle à sa faim. Aël l’entendait très bien, sa rareté le promulguerait au sommet de la hiérarchie sociale. Un chemin tout tracé pour lui, pour son future, qui permettrait à sa famille d’acquérir un certain prestige. « Le débat est clos Marius. » Une porte qui claque. Des soupires qui s’échappent. Une main se posa finalement sur ton épaule, t’attendrissant immédiatement. Un réconfort que tu aurais souhaité obtenir plus tôt mais ils n’avaient que faire de ton avis. Papa avait perdu. Papa voulait t’emmener avec toi, loin. Mais papa était trop faible pour faire face à ce problème. « Je suis désolée mon trésor. » Toi, tu ne lui en voulais pas de t’abandonner car il ne pourrait t’apporter bonheur en vivant dans la misère.  
But come in time, you’re gonna pick up one that feels a little hard
Travail acharné. Études approfondies. Ta scolarité fut qu’un long chemin vers la gloire. Marqué par cette couleur orange portée à ton poignet. Forme de stigmatisation à l’égard des mêlées. Encore des sottises de croire à une égalité. Deux mondes séparées d’un fossé galvanique.  Goût amer. Goût métallique. Des souvenirs tortueux de ces leçons télépathiques. Presque sans espoir, jusqu’à sa rencontre. D’abord l’expression  d’une attirance coupable avant de se révéler l’atout d’une amitié durable. Simple et rafraîchissante. Te permettant de ne pas glisser vers ce maelström émotionnel que te concédaient ces entraînements. Au début, tu te perdais dans les abysses prismatique de tes victimes. T’abaissant à la folie pour sortir de ce néant captivant dont quelques jours ne suffisaient pas à te guérir. Presque briser, à chaque fois. Et finalement elle fut la lumière au milieu de ces ombres, un guide mémoriel qui te permettait d’échapper à ce genre d’aberration.  Koldoveretz cette aubaine. Force et détermination grâce à ce labeur fourni durant tant d’années. Bercé par des connaissances et des relations qui te firent grandir. Aléa, cette concurrence. Wanda, cette flamme. Deux femmes. L’une rattachée à toi, l’autre noyée par tes opportunités. Choix qu’elle te fera payé pour l’outrage commit. Concentré, tu n'avais pas entendu un bruit. Pas même les pas approchant de ta silhouette. L'ombre en l'occurrence de cette carrure peu imposante te gêna. La lisibilité de ton ouvrage s'affaissa. Tu te vis obligé de relever le regard pour connaître l'objet d'une telle désillusion. « Oshun ? » Souriante et quelques traits mutins colorèrent son visage.  « Ortiz ? » Tu arques un sourcil. Incompréhension dans tes traits par ce comportement surprenant. Tu soupires. Agacé par ses gamineries. Désireux de retrouver ta solitude pourtant tu étais l’otage de ces prunelles. Les yeux plissaient tu entreprends de la comprendre d’une autre manière. Sauf qu’elle te devança. « Ne t’avise surtout pas de fouiller ma tête, petit con. » Un sérieux impalpable, hélas, si seulement ses lèvres ne s’étaient pas retroussées pour échapper ce petit gloussement. « Alors dis-moi, qu’est-ce qu’il y a ? » Des efforts pour contenir le rire qui voulait s’échapper de ton corps. Si seulement, tu pouvais te libérer de son regard, alors ta maîtrise serait plus aisé. La bouche qui s’entrouvrit. Des iris plus insistantes. « Rien j’voulais simplement être sûre que j’avais ton attention. » Garce. Matrone. Peste. Les yeux vers le ciel, accablé par l’abstraction de cette conversation. Après tout, elle tuait l’ennui comme elle le pouvait.
An image of you flickers in my head
Ornements fastidieux. Peintures alléchantes. Une salle de réception presque imaginaire, à la vue de ces chef-d’œuvre. Assis parmi la foule sur ses sièges en velours. Les mains moites. Sous l’emprise d’une angoisse inattendue. Le regard désespéré cherchant ton autre moitié. Le croisement de vos prunelles suffit à t’apaiser. Un long échange  silencieux qu’aucun des deux ne voulaient rompre. Sans se douter qu’un jour il devienne adiutor d’une princesse. Epris l’un de l’autre  par cette relation étroite. Unique et à la fois double, deux âmes séparées qui se retrouvaient. « Aël Ortiz. » La conversation visuelle s’interrompit. Inspiration élégante, tu quittes ton velours pour te diriger vers cette estrade où elle se tenait. Où ta princesse t’attendait. Le pas déterminé, le regard fixé loin devant toi. Une démarche presque royal, défiant les autres par ta maîtrise. Désormais la distance réduite, tu te retrouvais face à elle et sa chevelure soleil. Dans un geste machinal, ta main vint se tendre jusqu’à elle. Timide sourire qu’elle t’offre avant d’enlacer ces doigts avec les tiens. Soulagé tes paupières se fermèrent afin de profiter de cet instant alors que vous vous étreignez. Dans un souffle, près de son audition, tu lâchas : « quelle évidence. » Un murmure inaudible qui procura au duo une succession de picotements à travers leur chair. Déroutant et agréable. Officialisant ce lien. « Aël Ortiz adiutor du maître Wanda Oshun. » Ça sonnait si beau.
The wind lays heavy, it weighs in stone,
C'était un repas. Comme tout ce qui pouvait paraître officiel. Un dîner guindé. Des discussions qui n'en finissaient pas. Tu te baladais dans les couloirs de la demeure royale. Inspectant l'endroit. Admirant les belles tapisseries. C'était beau.  Cependant un bruit vint interrompre ton admiration. « Elles sont belles, n'est-ce pas ? » Asha. Relation complexe et pourtant cette tension palpable. Attirance indomptée. Regards rivés sur cette vénusté dont les formes t’envoûtaient presque. Les tapisseries paraissaient bien médiocres à côté. Ignorant ta contemplation, elle fixait le mur avec cette lueur dans les iris. Quant à toi, les tapisserais ne faisaient désormais plus partie de ton attention. « Arrête de me bouffer du regard, c’est déstabilisant. » Quelques mots qui te font sourire presque. Avec une telle insolence tu te permets de lui répondre : « arrête de tout faire pour que j’en ai envie. » C'était des mots simples et pourtant singuliers. Elle était ravissante. Classe et gracieuse. Exténuée de se battre, elle lèvait le regard vers le plafond. Face à cette capitulation tu te rapprochais. Te toisant sans pour autant reculer. Tu n’étais qu’un homme. Un homme faible contre les charmes féminins. Un homme au goût développé et dont le coeur ne cherchait qu'à être attisé par ce type de regard.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 15
‹ AVATAR : m. daddario
‹ CRÉDITS : faust.

‹ POINTS : 83

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:27

j'suis l'boulet qui a oublié le recensement cutie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 491
‹ AVATAR : natalia dyer.
‹ CRÉDITS : (av) ΛLDEBΛRΛN (gif) @odairannies. (sign) autumnleaves.
‹ COMPTES : samhain tammins, la sorcière.

‹ AGE : Il y a vingt-cinq automnes qu'elle a touché la neige pour la première fois.
‹ STATUT : Perdue entre son passé, son présent et son futur, elle n'a aucune idée de l'amour qu'elle porte à son maître.
‹ SANG : Une sang mêlée des plus fières de son rang malgré ce chemin semé de bien trop d'embuches.
‹ METIER : Adiutor, un honneur, un lien qu'elle ne voudrait briser, qu'elle chérit comme la prunelle de ses yeux.
‹ ALLEGEANCE : Si le gouvernement obtient ses faveurs, elle reste l'adiutor d'un Griffith, sa famille, elle donnera tout pour eux, peu importe la couronne des Oshun.
‹ ADIUTOR : Un Griffith. Isaak Griffith. Un de ces hommes qu'on imagine fort et qui, dans un soupire, vous donne le courage de parcourir les terres jusqu'au delà des mers.
‹ POINTS : 1148

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:29

Je me disais bien que ton pseudo me disait quelque chose
Re-bienvenue du coup fall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeus
avatar
zeus
‹ MESSAGES : 1095
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) nahia <3 (autumnleaves) / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : âgé de vingt-cinq ans, le jeune griffith est conscient que son âge est un frein à une quantité de choses. Il a hâte de monter en grade, mais sait qu'il doit attendre.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune Griffith a vu avec cette alliance ses rêves d’une vie sans mariage s’envoler. En effet, il a longtemps cru que son prince, le frère jumeau de la princesse qui lui a été assigné, jouerait d’une manoeuvre politique habile pour garder son courtisan préféré libre de toute alliance. Mais comment le détacher de sa propre soeur jumelle, lorsque l’on sait que c’est l’impératrice elle-même qui a fomenter cette alliance ? Impossible. Qu’à cela ne tienne, Adonis compte bien jouer toutes ses cartes.
‹ SANG : descendants de porteurs du sang bleu, adonis a pourtant le sang argent, aujourd'hui, comme ses parents avant lui. Si il ne déteste pas son statut, Adonis ambitionne à plus de pouvoir.
‹ METIER : Bien que jeune, le troisième enfant griffith est pourtant déjà l'ambassadeur de sa famille auprès du jeune prince héritier. Une nouvelle génération se forme, et leurs liens doivent se faire, plus puissants encore pour assurer à la famille griffith une alliance des plus interessante.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de granit, qui un jour sera sur sa tête (wesh)
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une mêlée perdue qui a trouvé un refuge et une famille chez les Griffith. Si au début il détestait l'idée d'être liée à la vie à la mort à une personne, il a apprit à l'apprécier. Aléa a fai preuve d'une grande patience envers Adonis, et après un passage par le lit du maître qui ne leur plut pas ni à l'un ni à l'autre, le brun sembla enfin comprendre qu'il s'était attaché à la brune comme l'on s'attache à une soeur jumelle. Une sorte d'âme soeur platonique. L'amour entre Adonis et Aléa est le plus pur qu'il ait jamais ressenti.
‹ POINTS : 4071

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:37

re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 635
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @balaclava (av), gatsby & oblivion (gifs)

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 3101

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:48

rebienvenue I love you t'inquiète ça arrive même aux meilleurs choquee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
artémis
avatar
artémis
‹ MESSAGES : 213
‹ AVATAR : lee ji eun (iu)
‹ CRÉDITS : queen manon pour l'avatar
‹ COMPTES : elizaveta la diva

‹ AGE : vingt-deux ans. un nombre comme un autre qui n'exprime en rien les expériences qu'elle a vécu.
‹ STATUT : amoureuse de l'idée de l'amour, son coeur a pourtant arrêté de battre au creux de sa poitrine. elle est désormais éprise de la solitude qui lui laisse un peu de répit.
‹ SANG : le sang maudit. le sang souillé. humaine sans la moindre importance. vermine sans le moindre pouvoir qui coule dans ses veines.
‹ METIER : ancienne esclave désormais libérée, elle ne va pas tarder à retrouver ses chaines pour la ligue.
‹ ALLEGEANCE : son seul refuge. sa seule bataille. elle ne se bat plus que pour la ligue à défaut de se battre pour elle-même. c'est le même combat qui lui vrille l'esprit et qui lui déchire le coeur.
‹ POINTS : 483

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 22:55

rebienvenue mea culpa I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aphrodite
avatar
aphrodite
‹ MESSAGES : 279
‹ AVATAR : nicola peltz.
‹ CRÉDITS : killer from a gang (avatar) // manon le boulet de canon (gifs signature)
‹ COMPTES : nephtys irwin, la blg.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : fiancée, une obligation plus qu'une envie, elle se plie aux ordres, pantin articulé.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : l'impératrice, son sang, sa couronne, une allégeance dictée par ses fréquentations plus que par ses choix. mais la gamine change, et ses intérêts commencent à devenir égoïstes.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre.
‹ POINTS : 1467

MessageSujet: Re: marée humaine (aël) Dim 9 Juil - 23:13


hooray tu es validé
you got this
Tu as le pire derrière toi, ta fiche est terminée, bouclée et surtout validée, il est donc temps de se lancer dans l'aventure tête première sans réfléchir aux conséquences. Oui, pas le choix. Je trouve que ta fiche était:
bravo mon ptit boulet
I love you I love you I love you I love you

So gg et félicitations. dadada dadada

Maintenant que tu es un elfe libre, tu peux te promener un peu de partout sur le forum, mais avant tout tu dois te recenser parce que même si c'est chiant, c'est forcément nécessaire. Pour recenser ton métier tu dois te rendre dans ce sujet. Il faut aussi que tu recenses le statut de ton personnage s'il est maître ou adiutor concernant les duos qu'ils forment. Tu peux le faire ici. Si ton personnage fait partie d'un mouvement contraire, tu peux l'inscrire au registre en te rendant ici. Maintenant que la partie administrative est terminée, tu peux désormais poster ta fiche de liens dans cette partie et te rendre dans la partie roleplay pour y trouver les missions et les demandes de rp I love you Tu peux aussi poster un scénario ou un pré-lien à cet endroit I love you Enfin pour terminer tu peux aller te lâcher dans le flood autant que tu veux chem Et aussi en rp ofc dadada Tout ça t'apporteras pleins de points, que tu peux recenser par ici.
BON JEU ET AMUSE TOI BIEN SUR PUTW. oshun much love
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

marée humaine (aël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Marée Noire 1/07/2010 dans le golfe du Mexique : Pétition de PETA pour que BP soit reconnu et accusé de crime contre les animaux
» Où s’arrêtera la connerie humaine....
» Raz-de-marée (Ocean Salt)
» Horrible ce que fait race humaine, c'est une honte
» Un kebab de viande humaine?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers :: fiches validées-