AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
soutenez le forum
Vous voulez gagner des points facilement ? Alors soutenez le forum
en votant sur les top-site et en remontant nos fiches de pub !
les pouvoirs des maîtres
Attention, les maîtres contrôlent leur élément mais ne savent simplement pas se battre et se défendre avec celui-ci.
résistance
N'oubliez pas que la résistance est pour les Maîtres et ne s'occupent que des droits des Maîtres.
Les Mêlés/humains n'y sont pas représentés puisque la résistance ne se soucie pas de leurs droits.
première intrigue !
Venez participer à la première intrigue du forum !

Partagez| .

Let me help you (Braelyn & Beathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 31
‹ AVATAR : Alfred Enoch
‹ CRÉDITS : Isleys

‹ AGE : 30 années immaculées, partagée avec son double.
‹ STATUT : Fiancé, accroché à l'imprévisible inconnue.
‹ SANG : Sang d'argent pur soigneusement protégé.
‹ METIER : Savant par plaisir, pour le peuple.
‹ ALLEGEANCE : Sa famille, ses Dieux sont au centre de sa vie.
‹ POINTS : 155

MessageSujet: Let me help you (Braelyn & Beathan) Ven 7 Juil - 19:25


Let me help you
Feat Braelyn Wheatdrop
Entre deux phases de sommeil diurne, la chaleur lui rappelle qu'il est à Dragondale. A quelques jours du festival, tous les nobles sont préoccupés par cette atmosphère suffocante des températures extrêmes. Chacun suent au possible en tentant vaguement de résister, Beathan vit donc de nuit depuis sont arrivés, collé à son lit trempé de transpiration jusqu'au crépuscule. Véritable calvaire, il évite de trop penser à la raison principale de sa venue parce que l'impatience se fait forte, parce qu'il voudrait bien sortir maintenant et voir Braelyn de suite, leur chemin se sont séparés il y a trop longtemps.
Son esprit divague alors, partant vers les contrées fraîches d'Eartanera où il a abandonné ses plantes, laissant deux valets et les instructions complètes sur la façon dont ils doivent soigner chacun des pensionnaires. Un honneur pour les serviteurs qui n'ont plus d'autre tâche à réaliser, le sang-d'argent c'est assuré que rien ne les distrait de leur mission. Ainsi, ils sont traités à presque égale des seigneurs de ses lieux, servis par leurs semblables, ils passent leur temps à faire ce que la personne qu'ils remplacent ferait.

Soleil passant au silence, la lune se lève enfin, la journée commence pour lui. En quelques instants, il se prépare et fonce déjà retrouver sa sœur. C'est en pleine survie qu'il la découvre dans un salon encore tiède, fournaise à peine supportable grâce au radoucissement soudain du climat nocturne. « Bonjour, petite sœur. » Prononcé sur le ton solennel habituel, il présente un titre plus qu'une marque d'affection. Famille d'origine peu démonstrative, perché sur leur foi, les Wheatdrop n'ont aucun amour à démontrer que celui envers leurs Dieux.
Pas une seconde à perdre, il l'étouffe de questions sans attendre. Comment trouve-elle la nourriture ici, est-elle bien traitée, peut-elle faire confiance à certaine personne en dehors de l'adiutor qui l'accompagne et ainsi de suite dans un enchaînement inlassable de questions plus similaires les unes que les autres, ayant pour vocation la précision ultime d'un savant qui sait ce qu'il cherche. Après cette ‘discussion' l'adiutor va également avoir droit à son lot d'interrogatoires. Le frère sur-protecteur avec ses petites fleurs jure qu'aucun homme n'a intérêt à l'avoir dérangée d'une quelconque manière.
Face à face, il constate chacune de ses réactions, discutant les yeux dans yeux, aucune esquive possible pour elle. A l'évocation des Valaeris, elle révèle un voile passager, l'homme aux aguets perçoit l'ombre d'un chagrin sur le visage de sa sœur. Incertain, il désire tout de même vérifier. « Tu ne me caches rien au moins ? » Obsession malsaine, il devient sans limite lorsqu'il s'agit de Braelyn. Presque une accusation, s'il doit la brusquer pour tout savoir, il en est capable. Creusant subtilement la ride du lion, son corps penche légèrement vers elle, il déteste voir autre chose qu'un rayon étincelant sur ses traits. « Je suis là pour toi dans tous les cas. Qu'il s'agisse de ton mari ou de n'importe qui, tu peux tout me dire. J'espère que tu le sais ? » Bien sûr, elle le peut, au risque de voir un frère fou furieux fondre sur une proie non sans défense, mais bien surprise de l'attaque implacable qu'il va subir.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 323
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : mina d'amr (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1764

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Dim 16 Juil - 12:12


La nuit était déjà tombée depuis quelques instants quand un des domsestiques de Valaeris, qui les avait suivis jusqu'à Dragondale, poussa la porte du salon de l'appartement que Braelyn occupait pour annoncer l'arrivée de son frère. Elle n'eut qu'à poser les yeux sur Beathan une première fois pour qu'un tendre sourire n'étire ses lèvres, trop heureuse de le voir pour s'en empêcher. Ils se contentent de nouer leurs mains, moites à cause de la chaleur étouffante de cette maudite ville. La nuit était idéale, bien plus fraîche, tellement plus confortable. Bonsoir, cher frère. C'était tout ce que les Wheatdrop s'autorisaient à se montrer ; une affection des plus naturelles, sans étreinte ou baiser. Elle lui désigne le fauteuil en face du sien en un geste aérien, l'invitant à s'asseoir en sa compagnie. À peine s'était-il correctement que déjà les questions fusaient, ne laissant pas la moindre trace de répit à Braelyn, qui y répondaient sans y réfléchir. Avec Beathan, il n'existait aucun filtre, et elle savait qu'elle pouvait parler aussi librement qu'elle le pouvait. Toutes ses questions, pressantes, étaient teintées du souci qui animait constamment l'aîné de la fratrie, qui ne cessait de s'inquiétait pour ses soeurs, sans arrêt à la recherche d'un problème qu'il pourrait régler lui-même. Alors elle répond, bien décidée à lui faire comprendre que tout allait bien. Elle trouvait la nourriture délicieuse mais difficile à apprécier quand on ne désirait que s'hydrater ; elle était traitée à la perfection par sa future belle-famille, même en ayant été forcée à les suivre jusque dans ses appartements somptueux ; elle faisait confiance à tous ceux qui méritait un tel privilège, à savoir pas grand monde dans cette capitale qui grouillait de gens qu'elle méprisait dans le plus grand des silences. Elle sait très bien que Darius subira les mêmes questions, et ne s'empêche donc pas le moins du monde de lui dire la vérité. Jusqu'à ce qu'il mentionne le nom de son fiancé, aux sonorités qui la faisaient joindre ses deux mains et serrer  les dents. Mais elle feint tout de même un sourire, parfaitement consciente qu'il ne laisserait pas le sujet se reposer avant d'être assurer que rien ne clochait - alors que tout, absolument tout clochait. Elle secoue vivement la tête alors qui s'enquiert de savoir si elle lui disait tout, élargissant son sourire pour achever de le convaincre. T'ai-je déjà caché la moindre petite chose ? Mais elle savait lire dans le regard de son frère, et elle voyait bien que sa tentative pour le rassurer avait été vaine. Elle baisse les yeux pendant un quart de seconde alors qu'elle le voit se pencher en avant, comme si en réduisant la distance entre leurs deux corps, il annihilerait celle de leurs deux esprits. Elle n'entend pas la fin de sa nouvelle phrase, concentrée sur un des mots qu'il avait prononcé qu'elle ne peut s'empêcher de corriger. Fiancé, Beathan. La cérémonie n'est pas encore à l'ordre du jour. Une date avait bel et bien était arrêtée, mais elle préférée ne pas y penser. Ce que je sais, c'est que rien ne t'a jamais échappé, et que s'il me prenait l'envie de ne pas te parler de ce qui me tracasse, tu trouverais un moyen pour l'apprendre par toi-même. Alors, dis-moi, pourquoi m'aventurais-je dans le secret tout en sachant qu'il ne te résisterait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Let me help you (Braelyn & Beathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Les nations :: Flamaerin :: Dragondale-