AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

Let me help you (Braelyn & Beathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 85
‹ AVATAR : Alfred Enoch
‹ CRÉDITS : Isleys

‹ AGE : 30 années immaculées, partagée avec son double.
‹ STATUT : Presque fiancé, accroché à l'inconnue indésirée.
‹ SANG : Sang d'argent pur soigneusement protégé.
‹ COMPETENCES : fraternité (niv. 1), ténécité (niv. 1) & vigilance (niv. 1)
‹ METIER : Savant par plaisir, pour le peuple.
‹ ALLEGEANCE : Sa famille, ses Dieux sont au centre de sa vie.
‹ POINTS : 191

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Let me help you (Braelyn & Beathan) Ven 7 Juil - 19:25


Let me help you
Feat Braelyn Wheatdrop
Entre deux phases de sommeil diurne, la chaleur lui rappelle qu'il est à Dragondale. A quelques jours du festival, tous les nobles sont préoccupés par cette atmosphère suffocante des températures extrêmes. Chacun suent au possible en tentant vaguement de résister, Beathan vit donc de nuit depuis sont arrivés, collé à son lit trempé de transpiration jusqu'au crépuscule. Véritable calvaire, il évite de trop penser à la raison principale de sa venue parce que l'impatience se fait forte, parce qu'il voudrait bien sortir maintenant et voir Braelyn de suite, leur chemin se sont séparés il y a trop longtemps.
Son esprit divague alors, partant vers les contrées fraîches d'Eartanera où il a abandonné ses plantes, laissant deux valets et les instructions complètes sur la façon dont ils doivent soigner chacun des pensionnaires. Un honneur pour les serviteurs qui n'ont plus d'autre tâche à réaliser, le sang-d'argent c'est assuré que rien ne les distrait de leur mission. Ainsi, ils sont traités à presque égale des seigneurs de ses lieux, servis par leurs semblables, ils passent leur temps à faire ce que la personne qu'ils remplacent ferait.

Soleil passant au silence, la lune se lève enfin, la journée commence pour lui. En quelques instants, il se prépare et fonce déjà retrouver sa sœur. C'est en pleine survie qu'il la découvre dans un salon encore tiède, fournaise à peine supportable grâce au radoucissement soudain du climat nocturne. « Bonjour, petite sœur. » Prononcé sur le ton solennel habituel, il présente un titre plus qu'une marque d'affection. Famille d'origine peu démonstrative, perché sur leur foi, les Wheatdrop n'ont aucun amour à démontrer que celui envers leurs Dieux.
Pas une seconde à perdre, il l'étouffe de questions sans attendre. Comment trouve-elle la nourriture ici, est-elle bien traitée, peut-elle faire confiance à certaine personne en dehors de l'adiutor qui l'accompagne et ainsi de suite dans un enchaînement inlassable de questions plus similaires les unes que les autres, ayant pour vocation la précision ultime d'un savant qui sait ce qu'il cherche. Après cette ‘discussion' l'adiutor va également avoir droit à son lot d'interrogatoires. Le frère sur-protecteur avec ses petites fleurs jure qu'aucun homme n'a intérêt à l'avoir dérangée d'une quelconque manière.
Face à face, il constate chacune de ses réactions, discutant les yeux dans yeux, aucune esquive possible pour elle. A l'évocation des Valaeris, elle révèle un voile passager, l'homme aux aguets perçoit l'ombre d'un chagrin sur le visage de sa sœur. Incertain, il désire tout de même vérifier. « Tu ne me caches rien au moins ? » Obsession malsaine, il devient sans limite lorsqu'il s'agit de Braelyn. Presque une accusation, s'il doit la brusquer pour tout savoir, il en est capable. Creusant subtilement la ride du lion, son corps penche légèrement vers elle, il déteste voir autre chose qu'un rayon étincelant sur ses traits. « Je suis là pour toi dans tous les cas. Qu'il s'agisse de ton mari ou de n'importe qui, tu peux tout me dire. J'espère que tu le sais ? » Bien sûr, elle le peut, au risque de voir un frère fou furieux fondre sur une proie non sans défense, mais bien surprise de l'attaque implacable qu'il va subir.
© FRIMELDA



Dernière édition par Beathan Wheatdrop le Jeu 27 Juil - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Dim 16 Juil - 12:12


La nuit était déjà tombée depuis quelques instants quand un des domsestiques de Valaeris, qui les avait suivis jusqu'à Dragondale, poussa la porte du salon de l'appartement que Braelyn occupait pour annoncer l'arrivée de son frère. Elle n'eut qu'à poser les yeux sur Beathan une première fois pour qu'un tendre sourire n'étire ses lèvres, trop heureuse de le voir pour s'en empêcher. Ils se contentent de nouer leurs mains, moites à cause de la chaleur étouffante de cette maudite ville. La nuit était idéale, bien plus fraîche, tellement plus confortable. Bonsoir, cher frère. C'était tout ce que les Wheatdrop s'autorisaient à se montrer ; une affection des plus naturelles, sans étreinte ou baiser. Elle lui désigne le fauteuil en face du sien en un geste aérien, l'invitant à s'asseoir en sa compagnie. À peine s'était-il correctement que déjà les questions fusaient, ne laissant pas la moindre trace de répit à Braelyn, qui y répondaient sans y réfléchir. Avec Beathan, il n'existait aucun filtre, et elle savait qu'elle pouvait parler aussi librement qu'elle le pouvait. Toutes ses questions, pressantes, étaient teintées du souci qui animait constamment l'aîné de la fratrie, qui ne cessait de s'inquiétait pour ses soeurs, sans arrêt à la recherche d'un problème qu'il pourrait régler lui-même. Alors elle répond, bien décidée à lui faire comprendre que tout allait bien. Elle trouvait la nourriture délicieuse mais difficile à apprécier quand on ne désirait que s'hydrater ; elle était traitée à la perfection par sa future belle-famille, même en ayant été forcée à les suivre jusque dans ses appartements somptueux ; elle faisait confiance à tous ceux qui méritait un tel privilège, à savoir pas grand monde dans cette capitale qui grouillait de gens qu'elle méprisait dans le plus grand des silences. Elle sait très bien que Darius subira les mêmes questions, et ne s'empêche donc pas le moins du monde de lui dire la vérité. Jusqu'à ce qu'il mentionne le nom de son fiancé, aux sonorités qui la faisaient joindre ses deux mains et serrer  les dents. Mais elle feint tout de même un sourire, parfaitement consciente qu'il ne laisserait pas le sujet se reposer avant d'être assurer que rien ne clochait - alors que tout, absolument tout clochait. Elle secoue vivement la tête alors qui s'enquiert de savoir si elle lui disait tout, élargissant son sourire pour achever de le convaincre. T'ai-je déjà caché la moindre petite chose ? Mais elle savait lire dans le regard de son frère, et elle voyait bien que sa tentative pour le rassurer avait été vaine. Elle baisse les yeux pendant un quart de seconde alors qu'elle le voit se pencher en avant, comme si en réduisant la distance entre leurs deux corps, il annihilerait celle de leurs deux esprits. Elle n'entend pas la fin de sa nouvelle phrase, concentrée sur un des mots qu'il avait prononcé qu'elle ne peut s'empêcher de corriger. Fiancé, Beathan. La cérémonie n'est pas encore à l'ordre du jour. Une date avait bel et bien était arrêtée, mais elle préférée ne pas y penser. Ce que je sais, c'est que rien ne t'a jamais échappé, et que s'il me prenait l'envie de ne pas te parler de ce qui me tracasse, tu trouverais un moyen pour l'apprendre par toi-même. Alors, dis-moi, pourquoi m'aventurais-je dans le secret tout en sachant qu'il ne te résisterait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 85
‹ AVATAR : Alfred Enoch
‹ CRÉDITS : Isleys

‹ AGE : 30 années immaculées, partagée avec son double.
‹ STATUT : Presque fiancé, accroché à l'inconnue indésirée.
‹ SANG : Sang d'argent pur soigneusement protégé.
‹ COMPETENCES : fraternité (niv. 1), ténécité (niv. 1) & vigilance (niv. 1)
‹ METIER : Savant par plaisir, pour le peuple.
‹ ALLEGEANCE : Sa famille, ses Dieux sont au centre de sa vie.
‹ POINTS : 191

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Jeu 27 Juil - 16:23


Let me help you
Feat Braelyn Wheatdrop
Le doute est persistant, pour un savant c'est une habitude de se rendre compte qu'on ne sait pas. Chaque pas vers la connaissance est davantage de lumière sur l'étendue de notre ignorance. Le sentiment de vertige que procure l'inconnu devient pourtant insoutenable lorsqu'il s'agit de choses aussi importantes qu'elle. « Les titres ne sont que des titres. Bien qu'une fois le mariage conclut il prendras ton nom, être fiancé ou mari ne devrait pas avoir autant de valeur à coté de ce qu'est un couple soudé, même sans amour. » Insinuation risquée, l'amour est relatif, presque inexistant dans les mariages organisés, aucun d'eux ne l'ignore. Malgré cela, cette précision qui semble tant importé aux yeux de Braelyn laisse beaucoup de questions venir à l'esprit de son frère. « Je ne pense pas que tu as une seule fois dû me mentir dans ta vie, mais les choses changent. Aujourd'hui, au loin d'Eartanera, tu fais partie de deux familles différentes » Il se tait un instant avant de poursuivre, prenant conscience de la douleur qu'il énonce. « Même si je ne doute pas de tes préférences, tu es une digne Wheatdrop. Nous sommes semblables et à aucun moment toi ou moi ne trahirions l'une de nos familles, à moins que les événements ne nous y oblige. » Il reprit son souffle pour l'observer à nouveau. « Petite sœur, je suis loin d'être parfait, des choses m'échappe je le crains. » Un presque sourire suivi ses mots « Il est tout de même certain que l'on ne peut qu'imaginer la vérité du monde. Je ne peux donc qu'imaginer que tu n'as jamais eux à me mentir. Toi seule en connaît le fin mot » Lugubre discussion, ils auraient tout deux préférés simplement se revoir, prendre part à des retrouvailles émouvantes après leur séparation. Malheureusement, rien n'est jamais si facile avec Beathan. Il doit toujours remuer ciel et terre et s'enfouir au plus profond des problèmes d'autrui afin d'en sortir victorieux.  
C'est en s'installant au fond de son siège qu'il décide de conclure son monologue. « Je ne doute pas que mes paroles peuvent faire mal et pourtant, je dois les prononcer. Désolé d'être aussi rabat-joie pour l'une de nos rares réunions, mais je m'inquiète, parce que rien d'autre ne m'importe autant que ton bonheur » Finalisant enfin son discours, il marque l’arrêt en s'enfouissant dans son verre. Laissant le temps au temps, il lâche enfin le regard soutenu ayant persisté tout du long. Elle n'a pas d'autre choix que de répondre à ce méli-mélo d'idée, de crainte et d'interrogation. A l'accoutumée, les paroles de Beathan renferment mille choses sans qu'il prête attention à ce qu'elles restent facilement compréhensible à l'interlocuteur. Aussi utile que dérangeant dans le cas présent, ce n’est pas le fruit d’un esprit fourbe, à l’affût d’une moindre faille. Seulement la démonstration de l’esprit de cet homme, plein d'idées et inquiet, qui se met à discuter en tête à tête avec la principale actrice de ses tourments présents.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Mer 2 Aoû - 16:30


Un très léger sourire vient effleurer les lèvres de Braelyn alors que son frère continue de parler, comme il ne cessait de le faire. Elle comprenait parfaitement ce qu'il voulait dire, et elle ne peut s'empêcher de baisser une fois encore les yeux vers ses doigts entrelacés à la fin de sa phrase. Il était vrai qu'il n'existait que d'infimes différences entre la nature d'une relation de couple une fois la bague passée au doigt. Seulement, elle n'arrivait que très mal à se faire à l'idée qu'elle allait devoir lier sa vie à celle de cet homme qui ne pourrait être plus différent qu'elle ; irrationnellement, elle se complaisait à se dire qu'il demeurait, pour encore quelques temps, l'homme qui l'avait accueillie au sein de sa maison, auquel elle était vouée par de simples petites obligations. Elle préférait ne pas penser au changement qui s'opérerait après la journée qui les unirait à jamais. Elle l'écoute parler, encore et encore, ne relève le regard qu'à quelques rares reprises, le promenant autour de la pièce. Elle ne le repose sur le visage de son aîné que quand il s'enfonce dans son siège et qu'elle se sent, étrangement, plus à l'aise à l'idée d'avoir autant de distance entre leurs deux corps. Elle ne peut retenir un petit rire, simplement fait d'air, alors qu'aucun son de quelque sorte ne s'échappe d'entre ses lippes. Tes mots n'ont rien de douloureux, ils sont simplement inutiles. Elle se lève, dans l'espoir de trouver un peu plus d'eau. Elle lui tourne le dos pour s'avancer vers un buffet, attrape la carafe et deux coupes en ce qui lui semblait être du cristal pour leur verser un verre, à tous les deux. Comme tu l'as si bien fait remarqué, je suis loin d'Eartanera, désormais. Je demeure une Wheatdrop, et ce pour l'éternité, mais je ne suis plus la petite fille fragile qui venait te voir au moindre de ses soucis. Elle repose la carafe, regagne le salon où son frère était toujours assis, et lui tend un des deux verres. S'il n'y a rien dont je te fasse part, c'est que tu n'as pas le moindre souci à te faire, de quelque sujet que ce soit. Il ne fallait pas qu'il sache. Sous aucun prétexte. Elle le connaissait par cœur, savait pertinemment qu'il ferait tout ce qui serait en son pouvoir pour changer la situation s'il en venait à apprendre qu'elle était misérable. En vérité, elle n'était pas à plaindre ; il ne faisait aucun doute que des centaines d'autres femmes avant elle avait eu des soucis similaires aux siens, peut-être même pires encore. Et s'il y avait une chose qu'elle craignait encore plus que le futur qui l'attendait, c'était ce que Beathan pourrait mettre à exécution pour la rendre heureuse,  lui-même qui avait dit que rien ne lui importait plus au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 85
‹ AVATAR : Alfred Enoch
‹ CRÉDITS : Isleys

‹ AGE : 30 années immaculées, partagée avec son double.
‹ STATUT : Presque fiancé, accroché à l'inconnue indésirée.
‹ SANG : Sang d'argent pur soigneusement protégé.
‹ COMPETENCES : fraternité (niv. 1), ténécité (niv. 1) & vigilance (niv. 1)
‹ METIER : Savant par plaisir, pour le peuple.
‹ ALLEGEANCE : Sa famille, ses Dieux sont au centre de sa vie.
‹ POINTS : 191

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Mar 8 Aoû - 19:06


Let me help you
Feat Braelyn Wheatdrop
Évitant absolument le regard de son frère, elle dit ses mots "inutiles", un mensonge aussi illusoire que futile. Fuyant dans son coin, au plus loin de lui comme si l'espace pouvait cacher le filin du secret qu'elle tente tant bien que mal de préserver. Ses mots à elle par contre, blesse, rappelant à une douloureuse différence de sexe. À jamais un Wheatdrop dans l'âme, elle le sera toujours de nom, lui, à la seconde où la bague est passée au doigt, il perd son nom, toute identité le rattachant à sa famille, à ses sœurs, son père, sa mère, à toutes ses choses qui ont construit sa vie. Inébranlable, Beathan reste de marbre, concentré sur ce qu'elle se prépare à dire. « Si je n'avais pas le moindre souci à me faire tu me regarderais dans les yeux. » Bref, sentant poindre la lame de l'énervement, il préfère la lassitude face au mensonge que l'emportement. « Changeons plutôt de sujet. Nous ne sommes pas là pour nous disputer, je suis trop heureux de te voir que pour te chercher misère jusqu'à la fin des temps, n'est-ce pas. »
Une trêve relative, il compte bien glaner chaque information sous-entendue, dissimulée derrière ses lettres secrètes qu'elle prononce. « Je dois t'annoncer quelque chose, je ne voulais pas d'une lettre pouvant se perdre en route ou d'un message te transmettant ce message à ma place. Je vais me fiancer, la date n'est pas fixée, mais cette fois-ci je ne vais pas pouvoir y réchapper. » Ni joie, ni tristesse, il annoncerait sa liste de tâche pour la journée qu'il en aurait la même face teintée d'ennui. Il évite cette finalité qui le poursuit depuis des années, mais désormais, c'est la conclusion, aucune force en ce monde ne permet aux nobles d'éviter leur devoir et il faut s'avouer vaincu. Loin d'être une déclaration de son amour pour une femme, il avoue son échec à l'univers. Vouloir passer sa vie parmi les plantes sans devoirs sociaux auprès d'une quelconque personne, femme ou enfant est puérile. « Sur l'idée, elle semble aussi heureuse que moi à l'idée de se fiancer. Cela peut réconforter, si on veut, au moins le bonheur de cette union est partagé par les deux principaux acteurs. » D'une habitude à parler peu de lui, principalement si c'est de ses sentiments. Il en a besoin dans l'immédiat, donnant peut-être trop d'informations à quelqu'un pouvant parler librement. Même si Braelyn n'a jamais agit contre lui, le seul fait de sous-entendre qu'il n'est pas heureux est un manquement à son devoir. Laissant perler la peine en son for intérieur, il maintient sa face de pierre, fixant un point du sol, le point qui lui permet de ne pas voir la réaction de sa sœur, celui qui le sauve d'une explosion d'émotion face à quelqu'un d'aussi précieux. Les gens les plus importants sont ceux devant qui on ne doit jamais défaillir, les autres n'ont pas pas le droit d'accès à nos pensées, il est donc normal d'être ainsi infaillible, ne montrant jamais le moindre sentiment excessif.
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Ven 11 Aoû - 15:56


C'est un rire d'une légèreté sans précédant qui s'échappe d'entre les lippes de Braelyn. Il n'y avait pas à dire, Beathan la connaissait mieux que personne. Il n'y avait véritablement rien qui pouvait demeurer caché de sa conscience pendant trop longtemps. Mais lil était primordial qu'il continue d'ignorer la vie particulière et totalement indésirable que les fiançailles de la jeune femme lui offrait. Elle retourne s'asseoir dans son fauteuil, prenant garde à ne pas froisser le voile fin de sa robe verte, et décide de mettre fin à cet échange qui ne menait à rien. Son verre à la main, elle se penche à son tour en avant, plongeant son regard dans celui de Beathan. Elle voulait s'assurer qu'il la voyait bien, qu'il voyait ses yeux brûler de vérité, alors-même qu'elle s'appliquait à la dissimuler proprement. Je ne te cache rien, cher frère. Elle avait pris soin de détacher les syllabes le plus possible, énonçant la phrase la plus claire qui soit. Elle s'adosse à nouveau contre le dossier de son fauteuil, hoche vivement la tête alors que son aîné propose de changer de sujet, esquisse un sourire pour lui faire comprendre qu'elle aussi était contente de le retrouver. Elle ne le quitte pas des yeux, sent le souci la gagner quand il l'informe qu'il ne s'agissait pas d'une nouvelle qu'on n'annonçait autrement qu'à voix haute. Et quand il la lâche, la pieuse ne réagit pas. Elle ne bouge pas, ne prononce pas le moindre mot. Elle attend d'en savoir plus. Elle attend de savoir si l'union que Beathan venait tout juste de mentionner était digne de se réjouir, où si elle demandait à se lamenter. Elle attend de savoir si le bonheur de son grand frère, dont il s'occupait si peu, était ou non compromis. Mais elle ne peut s'empêcher d'hausser les sourcils aux phrases qui suivent. Elle porte son verre à ses lèvres, savoure l'eau fraîche qu'elle sent couler le long de sa gorge, trop heureuse d'avoir une bonne excuse pour garder le silence. Elle avait, bien évidemment, relevé le sarcasme dont il venait de faire usage, mais était véritablement surprise de l'entendre parler sur un ton pareil, pour un sujet aussi important que celui-ci. Bienvenue dans le monde des enchaînés. Elle essaie de lui adresser un nouveau sourire, mais elle peine à le rendre convaincant. Une autre gorgée d'eau, et elle reprend. Eh bien ! Quel nom auras-tu donc l'honneur de devoir porter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 85
‹ AVATAR : Alfred Enoch
‹ CRÉDITS : Isleys

‹ AGE : 30 années immaculées, partagée avec son double.
‹ STATUT : Presque fiancé, accroché à l'inconnue indésirée.
‹ SANG : Sang d'argent pur soigneusement protégé.
‹ COMPETENCES : fraternité (niv. 1), ténécité (niv. 1) & vigilance (niv. 1)
‹ METIER : Savant par plaisir, pour le peuple.
‹ ALLEGEANCE : Sa famille, ses Dieux sont au centre de sa vie.
‹ POINTS : 191

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Dim 13 Aoû - 20:00


Let me help you
Feat Braelyn Wheatdrop
Bienvenu, comme si en tant que noble on en faisait pas partie dès la naissance, surtout en tant que Wheatdrop. Ôoo, il l’aime sa famille, ses douces lettres glissant sur la langue, mais à quel point il voit qu’elle l’empêche d’être lui, simplement lui avant d’être le fameux nom, l’emblème d’une génération au même titre que ses sœurs. Le relâchement dont Beathan vient de faire preuve n’a certainement pas échappé à sa sœur,  insulte mortelle aux efforts qu’elle fournit également, ce qui se passe est horrible, la tension palpable entre les deux instants si opposés. Une seconde avant, il dominait sa sœur de tout son être, bourreau manipulateur plus que frère, la familiarité revient et c’est au tour de la sœur d’être au-dessus, dénigrant les sentiments de son ainé. Chose étrange, presque rassurante dans la famille de marbre. Revenu à la raison, il quitte son confort pour se poster devant elle dans un élan de tendresse. Seulement une fois face à face, le geste lui semble inconvenant, inopportun, un tel geste n’existe habituellement pas dans la famille, alors pourquoi maintenant. Des années qu’une certaine adiutor essaye de lui montrer une autre façon de vie, des années qu’il refuse de la suivre et maintenant, il se retrouve à tant vouloir prendre son amour de sœur dans les bras, l’étreindre pour entendre son souffle, la caresse de sa main sur son dos. Ça n’en paraît que davantage surréaliste la famille de pierre, après ce qu’il vient de lui faire, l’homme ébène n’a pas le droit de profiter un seul instant de l’appui incertain de sa petite soeur. ‘Excuse moi, petite soeur’ est trop facile, trop simple, ça ne peut que mal tourner. Autant se taire, la bouche bée, à deux doigts de commettre l’erreur. Esquissant d’ouvrir la bouche, il se retient et cherche une excuse, quel était le sujet précédent ?
Les fiançailles ! Une nouvelle chaîne qui s’ajoute à la loi adiutor et à la mort de mère, deux chaînes si solides et pourtant, il craint toujours d’être à nous enchaînons au point que ça lui paraît insurmontable. Pauvre merde, qu’est devenu le maître de la terre . Jamais l’on ne plie ! il est hors de question que cette conversation tourne de cette manière, jamais au grand jamais Beathan Wheatdrop ne doit devenir l’une de ses lamentables loques devant sa propre sœur. Les mots de Braelyn lui ont fait l’effet d’un électrochoc, parfaitement ce qu’il lui fallait, il reprit ses esprits, recollant le masque brisé sur sa face désespérée. « Ce n’est pas notre premier pas dans ce monde petite sœur. Tu as raison. Excuse-moi ce moment inapproprié, cela ne se reproduira plus. » Réfléchissant un instant, résistant sursaut de son coeur à l’idée de prononcer le nom. Il est partagé entré tant de chose, trop que pour rester sain d’esprit encore longtemps. « Eurus Osorys, maîtresse du feu, guerrière qui n’a plus à faire ses preuves. Une grande femme de ce qu’on en dit. » Niant tout le reste, la façon dont ils se maltraitent depuis leur première rencontre, la façon qu’ils ont chacun d’ignorer les sentiments de l’autre. D’une union, il ne doit rester que le meilleur, de la jonction des familles ne doit résider que la protection mutuelle sans le moindre doute. Une chose à laquelle s’efforce Braelyn certainement en mentant ouvertement, encore quelque chose qu’il a voulu ruiner sans s’en rendre compte.
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Jeu 7 Sep - 21:23


Elle le regarde se lever, ne le quitte pas des yeux un seul instant alors qu’il fait quelques pas dans sa direction et qu’il se plante devant elle, cessant soudainement de bouger. Elle attend qu’il dise ou fasse quelque chose, elle reste imperturbable. Elle promène son regard sur le visage de son aîné, à la recherche de quoique ce soit qui pourrait l’aider à savoir ce qui traversait son esprit à cet instant précis. Il avait l’air incroyablement grand, debout devant elle alors qu’elle demeurait assise dans son fauteuil. Elle attend, sans ciller – jusqu’à ce que finalement les mots viennent. Beathan s’excuse, et bien que Braelyn ne s’y attendait pas le moins du monde, elle n’en fait rien savoir. Elle se contente d’hocher la tête, fermant les yeux pour lui faire comprendre que ce minuscule conflit était déjà effacé de sa mémoire. Elle ne prononce toujours pas le moindre mot, se complaisant dans un silence, ce silence qu’elle jugeait tout aussi sacrés que ses Sept adorés.

Vient donc vite le sujet des fiançailles, que Beathan aborde avec une sérénité presque déconcertante. Elle n’attend pas avant de lui demander le nom de celle qui deviendrait bientôt sa promise, et elle parvient à se retenir de se pincer les lèvres en l’entendant s’échapper des lèvres de son frère. Osoryd. Ses sourcils, cependant, se froncent naturellement. Elle est presque dégoûtée d’apprendre une nouvelle pareille. Ce nom qu’il venait de prononcer renvoie immédiatement l’esprit de la maître de la terre à la nation qu’elle méprisait tant – qui l’effrayait, presque. Le feu et ses pouvoirs destructeurs, voilà tout ce que à quoi Braelyn savait penser désormais. Elle n’arrivait pas à croire qu’un tel accord ait pu être passé. Un Wheatdrop et une Osoryd. Ses propres fiançailles, soudainement, lui semblaient des plus rationnelles. Elle esquisse un léger sourire à la fin des dires de son frère, mais disparaît aussi vite qu’il était apparu. Une grande femme. Qu’en avait-elle à faire, de si elle était une grande femme, ou de si elle était une bonne guerrière ? Tout ce qu’elle arrivait à se dire, c’était que l’élément qu’elle métrisait était à la base de tout ce que la jeune femme détestait. Un tel arrangement m'intrigue quelque peu, je me dois d'être honnête. Il comprendrait, Beathan, qu'elle voulait simplement qu'il l'éclaire sur un point : comment en était-il arrivé là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 85
‹ AVATAR : Alfred Enoch
‹ CRÉDITS : Isleys

‹ AGE : 30 années immaculées, partagée avec son double.
‹ STATUT : Presque fiancé, accroché à l'inconnue indésirée.
‹ SANG : Sang d'argent pur soigneusement protégé.
‹ COMPETENCES : fraternité (niv. 1), ténécité (niv. 1) & vigilance (niv. 1)
‹ METIER : Savant par plaisir, pour le peuple.
‹ ALLEGEANCE : Sa famille, ses Dieux sont au centre de sa vie.
‹ POINTS : 191

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Let me help you (Braelyn & Beathan) Jeu 14 Sep - 11:41


Let me help you
Feat Braelyn Wheatdrop

À quel moment le monde est devenu aussi flou. On se souvient tous de notre enfance, se reconnaissant dans les agissements de bambin quelconque. Beathan n’a jamais ressenti ça, déjà enfant, il était très, trop sérieux, perdu dans des questions qui n’étaient pas de son âge. Il se rappelle tout de même ses sœurs, les deux personnes les plus précieuses qui n’ont jamais existé à ses yeux, ses deux êtres si fragiles à la naissance qu’il a vue grandir et se renforcer, souriant comme un homme fier de voir sa famille devenir solide à mesure que le temps avances, comme s’il avait un quelconque impact sur la trame des événements. La mort de leur mère lui a prouvé le contraire.
Jamais il n’a eu le contrôle, vulgaire pantin de la famille sans coeur, il n’a d’autre raison d’être que de servir son nom. C’est un peu pareil pour ce mariage, père doit avoir des idées en tête même à 30 ans, il semble encore traité comme un adolescent attardé qui cherche à éviter ses responsabilités. Un homme qui préfère vivre parmi les plantes n’attirent pas grand monde, ni femme, ni alliance, un homme de cette trempe a pu éviter soigneusement le mariage des années, jusqu’à aujourd’hui père ordonne. Beathan lui-même n’est pas sûr des raisons qui poussent les deux familles à s’unir. Il sait malgré tout pourquoi il a cédé cette fois-ci, parce qu’il a vu de ses yeux la force d’Eurus et la reconnaît capable, pas une de ses poupées qu’on pose dans une vitrine pour l’observer à longueur de temps, pas une de ses potiches sans cervelle incapable de tenir tête à un homme comme à l’ancien temps. Puis il y a le frère, l’ainé de la fratrie Osoryd, un noble qui en mérite le titre, c’est aussi à cause de lui, de l’écho qu’il laisse dans le nom d’Osozyd aux oreilles de Beathan que tout cela arrive. « Moi aussi cette histoire m'étonne, mais je compte bien profiter de ma vie en Flamaerin pour observer les gens et enquêter. » Pas besoin de précision, ils savent tous deux quel est le sujet de ses nouvelles recherches. Il risque bien d’avoir beaucoup de temps libre avant qu’il n’arrive à trouver des plantes adaptées à son prochain milieu de vie, autant l'utiliser à quelque chose qui les rongent tous. Beathan n’a pourtant pas répondu à la question que Brae' se pose réellement. « Père m’a proposé ses fiançailles d’une manière qu’on ne refuse pas. Je ne peux plus refuser de m’unir à quelqu’un Braelyn. Je vieillis, les nobles me trouvent étranges pour mes lubies, les rumeurs sur ma sexualité et mes capacités à séduire ont déjà dû circuler. Tu sais avec quelle habilité la perfide passe de la langue à l’oreille dans les cours de chaque nation. Alors, j’ai accepté pour ses raisons et d'autre, c’est tout ce que j’en sais. Je m’estime presque heureux, malgré le feu. » La flamme de la guerre, le dégout pour cette nature élémentaire est des plus évidente pour les rares personnes qui connaissent Beathan. Pourtant, les Osoryd, il peut dire du bien d’eux, parfois, eux il peut les accepter, si rien de fâcheux n’arrive.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Let me help you (Braelyn & Beathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Les nations :: Flamaerin :: Dragondale-