AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

words for glory (lulalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: words for glory (lulalia) Sam 1 Juil - 14:19

stories told to me and stories told to you
was it feeling real ? were they ringing true ?
La nuit était tombée. Installée dans un fauteuil en velours, un livre sagement posé sur ses genoux, Athalia attendait. Ses yeux bruns étaient rivés sur les pages du bouquin qu’elle semblait lire, mais toute son attention se reportait sur la fenêtre de la bibliothèque qu’elle avait laissée ouverte. Tic, tac, elle comptait les secondes que la pendule de l’horloge murale égrenait lentement, son cœur accélérant la cadence au fur et à mesure que l’heure fatidique approchait. Athalia savait qu’elles jouaient à un jeu dangereux, mais n’avait pas trouvé d’autre solution que d’inviter Lula à venir la retrouver dans la résidence des Griffith. La jeune maître n’était à Launondie que depuis quelques jours à peine, et ne connaissait pas suffisamment la capitale pour différencier les lieux fréquentables de ceux dangereux. De plus, elle aurait dû trouver une excuse pour justifier une sortie à une heure si tardive, et surtout, elle ne voulait pas impliquer son adiutor dans cela. Lia lui faisait confiance, mais ne le connaissait pas suffisamment pour affirmer que son allégeance n’allait qu’à elle. Ce qu’elle ne voulait surtout pas voir se produire, c’était son adiutor dénonçant la présence d’une Osanos. A court de moyen, la dernière des Griffith avait donc décidé de rencontrer son amie d’enfance ici, dans Brezin. Et elle se rongeait les sangs en attendant son arrivée, même si le plan semblait sans failles.

Athalia savait que la bibliothèque donnait sur l’arrière de la maison, dans une petite rue qui échappait à la surveillance des gardes. Son frère Isaak étant occupé par ses fonctions, il ne passait pas beaucoup de temps à la résidence, sa présence ne se faisant sentir que tard le soir pour disparaître aussitôt le soleil levé. Quant à son adiutor, Lia savait qu’il était quelque part dans la demeure, mais vu la relation tendue qu’ils partageaient, il ne devrait pas les déranger outre mesure. Au final, l’excuse de la jeune fille était donc la lecture d’un agréable roman dans la bibliothèque fournie du premier étage, en attendant que le sommeil vienne la visiter. Il y avait assez de recoins dans cette immense pièce pour y cacher Lula si le besoin était, mais Athalia faisait confiance aux talents de dissimulation de la jeune femme, puisque celle-ci avait visiblement réussi à échapper aux soldats. Si elles ne s’étaient pas vues depuis un moment déjà, elles avaient entretenu cette correspondance qui leur permettait d’échanger des nouvelles et de sauvegarder cette amitié qui fleurissait depuis leur tendre enfance. Autant dire que la déclaration de l’impératrice concernant les maîtres de l’eau avait follement inquiété la jeune Griffith, d’autant plus que Lula ne donnait plus aucun signe de vie. Recevoir un mot de sa part avait été vu comme un miracle par Lia, qui avait remercié les Sept avec ferveur. Et désormais, elle attendait avec fébrilité de revoir son amie d’enfance, ne serait-ce que pour s’assurer qu’elle allait bien. Elle avait entendu d’étranges choses, notamment au sujet d’une révolte menée par les maîtres de l’eau, mais la jeune maître voulait avoir confirmation de ces dires par Lula. De plus, elle connaissait les soupçons de sa famille, et notamment d’Adonis, sur la culpabilité des Osanos dans le meurtre d’Isaiah, mais Athalia voulait être certaine de la véracité de ces suppositions avant de crier au blâme. Et pour cela, elle ne voyait pas meilleur moyen que de demander directement à son amie. Mais pour l’heure, cette dernière devait d’abord se présenter au rendez-vous, et la Griffith sentait l’inquiétude monter tandis qu’elle jetait un énième regard vers l’horloge.


Dernière édition par Athalia Griffith le Ven 18 Aoû - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Dim 2 Juil - 19:45




WORDS FOR GLORY.
✵✵✵
(athalia et lula)


La lune éclairait les murs de Lanondie, la capitale. Lula longeait les murs en essayant d’avoir l’air le plus ordinaire possible afin de ne pas se faire remarquer. Son adiutor était resté au QG de la résistance, Lula avait refusé de lui en parler. S’il avait été au courant, il aurait voulu la suivre et à deux, ils auraient été trop visibles. Habillée en noir, revêtue d’une capuche pour dissimuler son visage, elle se demandait si envoyer un mot à son amie d’enfance été judicieux. Pour que le mot parvienne jusqu’à Athalia, il lui avait fallu élaborer une excellente stratégie. Si le mot était tombé entre les mains d’un autre Griffith, cela serait certainement retombé sur son amie. Depuis l’enfance, elle avait confiance en Athalia. Mais elle, avait-elle confiance en elle ? Serait-elle une amie assez fidèle pour ne pas lui tendre un piège et la dénoncer ? Certainement. Lula en était convaincue. A quoi bon la dénoncer ? Le but de cette rencontre était avant tout d’expliquer clairement les choses, de lui dire que la résistance n’était pas une mauvaise chose. Les yeux de la jeune femme glissèrent sur sa montre, qui indiquait qu’elle avait deux minutes de retard. Elle aurait bien accéléré, courue même, mais le risque de se faire interpeller ou remarquer était trop grand. Fixant le sol, tête baissée, elle tournait à une intersection pour se retrouver dans une rue sombre où il n’y avait personne. Elle était arrivée. Plus que quelques pas et elle pourrait franchir la fenêtre qu’Athalia avait laissé ouverte. D’une grande enjambée, elle montait sur le bord de la fenêtre, pour atterrir dans l’une des pièces de la maison des Griffith. Il s’agissait de bibliothèque, comme convenue. Au fond la pièce, une lampe éclairait faiblement ce qui l’entourait. Son cœur loupait un battement. Athalia la regardait, silencieuse. D’un geste furtif, elle enlevait sa capuche pour lui adresser un sourire. « Lia... » Le prénom de la jeune Griffith n’était qu’un murmure qui s’était échappé des lèvres de la jeune Osanos. La princesse des océans se précipitait vers son amie, pour la serrer dans ses bras. Habituellement, Lula n’était pas très démonstrative, ni sentimentale, mais cela faisait longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues. Et puis… c’était Lia. « Tu m’as manqué... » Elle reculait pour pouvoir la regarder dans les yeux. « Est-ce que tu vas bien ? Si tu savais comme je suis désolée de ne pas avoir pu te donner de nouvelles… » Lorsque les Osanos avaient été déclarés comme ennemi numéro un de la couronne, Lula n’avait gardé aucun contact en dehors des membres de sa famille et des membres de la résistance. Elle avait estimé, du moins sa famille, que c’était trop dangereux de contacter des enfants de familles nobles. Ils n’avaient pas tord, ce que venait de faire Lula était très dangereux, voir suicidaire, mais la jeune femme n’avait que faire de leurs représailles. Lia comptait beaucoup pour elle, elles avaient toujours été très proches et elle ne pouvait pas la laisser sans nouvelle, elle se devait de lui expliquer la situation.


Dernière édition par Lula Osanos le Ven 14 Juil - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Jeu 13 Juil - 21:31

« Lula ! » Elle n’hésite pas à étreindre son amie, oubliant un instant les circonstances périlleuses de cette rencontre. La localisation du manoir au cœur de la ville, les gardes qui faisaient des rondes dans le quartier, son propre adiutor qui errait quelque part dans cette demeure, toutes ces choses s’envolent de son esprit tandis qu’elle serre Lula dans ses bras. Elle s’accroche un instant à la jeune femme, laissant le soulagement l’envahir. Puis elle se détache d’elle, l’invitant à prendre un siège à ses côtés. « Toi aussi, tu m’a manqué. » Sourire chaleureux qui éclaire les traits délicats de la jeune Griffith. Elle prend les mains de la maître de l’eau dans les siennes, savourant sa présence réelle qu’elle avait imaginé tant de fois disparaître de sa vie. Elle remercie silencieusement les Sept d’avoir gardé cette personne chère à son cœur en vie, et renouvelle ce souhait alors qu’elle l’observe. « Ne t’inquiète pas pour moi, tout va bien. » Et la rassure d’un nouveau sourire. Mais elle prend maintenant le temps de détailler son amie, de sa tenue jusqu’à la tension qui se dissimulait dans les yeux océans de la Osanos.  Ses traits semblaient tirés, par la fatigue sans doute, et elle semblait avoir maigri. Mais Lia ne pourrait l’affirmer avec certitude. Cela faisait bien trop longtemps qu’elle n’avait pas vu son amie pour pouvoir établir un point de comparaison viable. Alors elle laisse l’inquiétude s’exprimer dans un froncement de sourcils, tandis que sa prise sur les délicates mains de son amie s’affermit.  « Et toi, comment vas-tu ? Il n’est rien arrivé à ta famille j’espère ? » Lia craignait qu’un des proches de Lula n’ait été blessé, par l’armée ou quiconque autre. Maintenant que la dernière lignée noble d’Aguarinui était pourchassée, ainsi que son peuple, capturer et livrer un maître de l’eau devait attirer plus d’un, ne serait-ce que par loyauté au régime. « Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Pourquoi est-ce que l’impératrice vous a-t-elle déclarés ennemis de la nation ? » C’était une chose que la naïve Griffith n’arrivait pas à comprendre. Elle avait beau savoir que les manœuvres politiques pouvaient s’avérer sombres t tortueuses, elle avait – vainement – espéré que son sang argent et la place privilégiée qu’occupait sa famille l’aideraient à y voir plus clair. Mais elle était loin de se douter que le monde rengorgeait de secrets plus sanglants et sinueux, l’ange immaculé qu’elle était ne pouvant imaginer la monstruosité que renfermaient certaines personnes. L’ambition ou le pouvoir étaient des notions qui lui échappaient totalement.  « As-tu besoin de quelque chose ? De l’eau, de la nourriture, un endroit où dormir ? Je suis certaine que je devrais pouvoir te trouver de quoi manger dans la cuisine. » Elle s’inquiétait, la Griffith, ne connaissant pas la dureté de la vie qui sévissait au dehors des portes que sa famille avait prit soin de garder closes. Elle ne savait rien de la vie, au fond, mais se raccrochait à ce qui constituait son monde, offrait un peu de la sécurité qui l’avait entourée toutes ces années. Car au final, c’était tout ce qu’elle pouvait faire. Donner, trop, tout ce surplus dont elle bénéficiait avant même d’être née.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Ven 14 Juil - 12:22




WORDS FOR GLORY.
✵✵✵
(athalia et lula)


Des lèvres de la Griffith s’échappe son prénom. Elle est rassurée, la Osanos. Avant de franchir la fenêtre de la bibliothèque, elle avait peur. Peur que son amie de toujours la laisse tomber. Elle savait qu’Athalia n’était pas du genre à croire tout ce qui se racontait, mais il devait y avoir tellement de rumeurs horribles sur les Osanos que cela avait effrayé Lula. Leur étreinte est trop courte, la jeune maitresse de l’eau aurait aimé que ce moment ne cesse jamais. Lorsqu’elle était avec Lia, le temps s’arrêtait. La jeune Griffith avait le don de la rassurer et de lui faire pousser des ailes. Elle était si calme, si sage, que cela calmait le tempérament de feu de la princesse. S’asseyant aux côtés de son amie suite à son invitation, elle pose son arc et ses flèches à ses pieds. Elle est soulagée lorsqu’elle lui dit que tout va bien. Leur forte amitié n’était un secret pour personne et la princesse avait eu peur qu’ils s’en prennent à Athalia, qu’ils tentent de lui soutirer des informations. Le sourire qu’elle affiche lui réchauffe son cœur de glace, si souvent brisé. « Je vais bien. » Elle s’arrête, elle baisse les yeux sur son bras et pense à la balle qu’elle a reçue lors de sa dernière mission avec Diana. Un échec total, mais il ne vaut mieux pas en parler. Elle soupire et regarde son amie. Son regard se remplit de tristesse. Elle serre les dents pour contenir ses larmes et déglutit difficilement. « Mais je ne pourrais pas en dire autant d’Aymeric. » Elle avait fait son deuil, mais en parler était toujours difficile. Lia était peut être au courant pour la mort de l’ainé de la fratrie des Osanos. Après tout, elle avait eu lui peu de temps avant leur fuite, avant le grand décret. Vient ensuite le moment où elle lui demande des explications. Le moment fatidique. Lula ne sait pas vraiment comment lui expliquer. « C’est compliqué… Je suppose que tu as entendu parler de la résistance ? » Ses lèvres se pincent. En vérité, cela faisait tellement longtemps qu’elle ne s’était pas vu que Lula n’avait aucune idée de ce que la Griffith savait. « L’impératrice a découvert que nous étions à la tête de la résistance, que nous étions à l’origine de la rébellion. Vois-tu, notre famille n’a jamais adhéré aux idées et aux valeurs de la famille Oshun. Leur sens de la justice était… trop tyranique.  » Elle regardait son amie, attendant de voir sa réaction. Lula se souvenait avoir glissait quelques idées rebelles dans certaines de leurs conversations, et Lia n’avait jamais mal réagit. Cependant, cette fois-ci c’était différent. Elle venait vraiment de lui avouer que sa famille était à la tête d’un mouvement contre le gouvernement. Puis, comme elle avait l’habitude de le faire autrefois, Lia demande si elle a besoin de quelque chose. De l’eau ne serait pas de refus, elle pourrait remplir la petite gourde qu’elle avait emportée. Elle lui sourit, la princesse. « Je ne voudrais pas te causer des problèmes Lia, mais je veux bien que tu me remplisse cette gourde s’il te plait. Pour le reste, ça ira ne t’en fait pas. » Son estomac criait famine, mais elle ne voulait pas embêter son amie. Il ne mourrait pas de fin à la résistance, mais il fallait se montrer « économe », on ne pouvait pas manger toutes les réserves de nourritures. Il fallait penser aux autres, à ceux qui se battait fièrement à leurs côtés. « Et ta famille se porte bien depuis le malheureux accident de l’an dernier ? » Elle faisait allusion à la chute d’Isaiah. C’était un sujet sensible et elle le savait. Elle avait besoin de savoir comment allait son amie face à la perte d’un membre de sa famille, si elle avait réussi à surmonter cela. Après tout, la douleur qu’on ressentait suite à la perte d’un être cher ne lui était pas inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Lun 17 Juil - 22:36


Soulagement qui envahit la jeune Griffith, lorsque son amie lui affirme aller bien. Entendre ces mots rassurait son esprit inquiet, même si ce dernier était conscient que la vérité n’était pas aussi simple que cela. Mais elle était loin de voir la réalité cachée dans les regards de Lula, incapable d’imaginer les épreuves que devaient traverser son amie, car elle n’était pas née pour cela, Lia. Jolie colombe dans sa cage dorée qu’était Athalia Griffith, désireuse de prendre son envol de cette cage qu’elle considérait comme prison plutôt que protection, sans savoir que le monde contenait tous les démons qui n’avaient pu pénétrer son sanctuaire. Mais le premier à avoir frappé à sa porte était la Mort, elle avait senti sa froideur, s’était retrouvée piégée dans son aura douloureuse. Aussi comprenait-elle parfaitement cette ombre qui voilait les traits de Lula lorsque cette dernière lui révèle la mort de son frère Aymeric. Sa prise sur ses mains se fait rassurante, manifestation physique du soutien que se portaient deux âmes sonnant le même glas. « Je suis vraiment désolée, Lula. Sincèrement. » Néanmoins, elle en avait entendu des choses, sur les Osanos, et Lula confirma celles portant sur une rébellion menée par sa famille. Les questions affluaient en masse dans son esprit curieux d'en savoir plus, sur ce mouvement de résistance, sur la tyrannie dont la famille de l’eau accusait les Oshun, sur cette vérité que Lia recherchait aveuglément. Mais avant cela, elle devait accomplir son rôle en tant qu’amie, à savoir que Lula ne manquerait de rien. « Je vais te remplir ta gourde et je reviens tout de suite. » La Griffith se hâte jusqu’à la salle de bain la plus proche pour laisser couler l’eau dans la gourde jusqu’à ce que celle-ci soit pleine et revient rapidement auprès de son amie. « Tiens. Et n’hésites surtout pas si tu as besoin d’autre chose. »  Elle s’installe de nouveau à ses côtés, et ordonne ses pensées avant de les exposer. « Donc ta famille dirige la Résistance ? Mais quel est son but, exactement ? » Elle commençait par la question la plus inconnue pour elle, qui ne pouvait imaginer que quiconque puisse vouloir renverser la famille impériale, celle-là même qui abreuvait son peuple en mensonges et dont elle n’avait pas été épargnée. Mais son esprit prenait doucement conscience des chaînes qui l’entravaient, notamment après la mort d’Isaiah au palais royal. Son meilleur ami ne pouvait avoir succombé à une chute, lui, maître de la terre en parfaite symbiose avec son élément. Et pourtant les Oshun n’avaient pas hésité un instant à déclarer sa mort comme étant la cause d’un « accident ». Lia sentait bien que quelque chose ne tournait pas rond, et c’était bien une des raisons qui l’avaient poussé dans les bras de la capitale. Mais penser à Isaiah était toujours douloureux, aussi la question de Lula n’amena qu’un sourire triste sur son visage. « Et bien, nous nous remettons doucement du deuil. Après tout, la vie continue. Mais, à ce propos… » Elle ne savait pas comment aborder le sujet, comment lui confier qu’Adonis soupçonnait les Osanos du meurtre. Cependant, elle avait besoin de savoir, Lia, ne voulait pas porter d’accusations infondées sur la famille d’une de ses amies les plus chères. Alors elle prend une grande inspiration, et regardant Lula droit dans les yeux, laisse les mots franchir ses lèvres. « Il se trouve que nous ayons de solides raisons de penser que la mort d’Isaiah ne serait pas accidentelle, mais bien un meurtre… et certains membres de ma famille portent des soupçons sur la tienne. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Jeu 20 Juil - 19:47




WORDS FOR GLORY.
✵✵✵
(athalia et lula)


Même si cela faisait quelques temps que son frère était mort, Lula avait toujours du mal à prononcer son prénom. Aymeric. L’héritier de la famille. Le fils prodige. Elle sourit au contact des mains de la jeune Griffith. Athalia était si innocente, si parfaite. Parfois, Lula enviait sa vie. Elle paraissait si parfaite, Lia. Elle donnait l’impression que tout était simple et que tout pouvait se régler en un claquement de doigts. « Ne t’inquiète pas, j’ai réussi à surmonter cela. » Un faible sourire nait sur son visage, comme pour prouver qu’elle est passée à autre chose, qu’elle a fait son deuil. Mais pendant que la maitre de la terre rempli sa gourde, son sourire disparaît un court instant. Ce n’était pas totalement vrai, la mort d’Aymeric l’affectait toujours. Simplement, elle devait se montrer forte. Diana se sentait suffisamment coupable comme ça. Pleurnicher à propos de la mort de son frère n’aiderait pas. « Oui, à vrai dire nous l’avons créée. Notre but est de reprendre ce qui nous a été volé, d’éliminer les membres de la famille régentes dans un premier temps. Nous souhaitons aussi venger ceux qui ont été injustement puni, pour venger les nôtres qui ont péri pendant la guerre. » C’est à son tour de poser sa main sur celle d’Athalia. Elle veut lui montrer qu’elle est son amie, qu’elle n’est pas son ennemi et qu’elle ne le sera jamais. La jeune Griffith devait avoir un tas de question et Lula attend, patiemment. Beaucoup d’injustices avaient été commises ses derniers temps et la maitre de la terre était bien placée pour le savoir. Isaiah Griffith était décédé il y a peu de temps. Le regard de Lula se veut compatissant. Elle sait ce que c’est de perdre un membre de sa famille et ne le souhaite à personne. Et certainement pas à une personne aussi sensible que Lia, elle ne mérite pas de ressentir une telle souffrance. C’est un soulagement lorsqu’elle lui annonce qu’elle passe à autre chose, qu’elle ne reste pas bloquée sur la mort de ce maitre. La main de Lula se resserre autour de celle de Lia, mais son cœur loupe un battement suite aux paroles de la jeune Griffith. Des paroles insensées, des paroles qui la surprennent. « Quoi… ? C’est impossible… Pourquoi pensent-ils cela ?  » Sa gourde lui échappe presque, elle la rattrape de justesse. Elle lâche la main de son amie et la fixe. Elle est ébahit, la Osanos. Elle ne sait pas quoi répondre. Elle n’en revient pas. Les Oshuns allaient peut-être réussir à retourner le peu de personnes fidèles aux Osanos contre eux. « Ma famille n’a rien à voir la dedans Lia, pourquoi aurions-nous fait une telle chose ? Ce n’est pas notre but, nous voulons simplement instaurer un meilleur gouvernement.. » Elle ne sait pas quoi dire, elle est complètement chamboulée par la nouvelle. Le pire dans tout cela, c’est que Lula ne sait pas si sa famille est impliquée ou non dans le meutre d’un Griffith. Et cette idée la terrifie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Ven 11 Aoû - 21:12

Elle se contente d’un sourire triste, Lia, à l’intention de son amie. Elle sait que Lula est forte, mais elle sait aussi que perdre un être cher laisse toujours cette trace invisible sur le cœur. Parfois cette cicatrice saigne, donne l’impression d’être refermée alors qu’en réalité elle est simplement ignorée. Cependant, Athalia n’avait pas envie de remuer les souvenirs étouffants ce soir, elle souhaitait profiter de leurs retrouvailles et non pleurer sur leurs morts. Mais ceux-ci ne se limitent pas à Isaiah et Aymeric, ils sont partout, ils emprisonnent l’existence des vivants qui se sentent redevables. Qui continuent d’expliquer leurs méfaits et montent de faux exploits en leur mémoire. Tout ramènent à ceux qui ont péri, donné leur vie, à croire qu’une âme éteinte vaut plus qu’une existence actuelle. « Vous voulez reverser les Oshuns ? » C’est à peu près l’information la plus importante que Lia a pu retenir, car personne jusqu’à présent, ne l’avait affirmé aussi sûrement devant elle. Lia est quand même sous le choc, de voir son amie porter cette ambition que sans doute beaucoup ont essayé de supporter avant elle. Mais la Griffith, elle ignore tout cela, elle ne savait pas, que le sort pouvait être cruel. Trop protégée de la réalité, elle ignorait que la mort ne signifiait plus l’achèvement d’une longue existence mais était devenu un moyen de parvenir à ses fins. Jusqu’à Isaiah. Tout commence à s’embrouiller dans sa tête, les soupçons de sa famille, les nouveaux ordres de l’impératrice, et c’en est trop. Calmement elle tâche de reprendre sa respiration, la jeune Griffith, d’ordonner ses idées. Car elle ne pouvait pas se permettre de s’effondrer alors que la vie de la Osanos était en jeu. « Ecoute, Lula, je – je suis désolée, c’était déplacé de ma part de porter ces accusations sans savoir. De plus, ta famille a bien d’autres soucis en ce moment et je – » Elle se tait un moment, Athalia, parce que la réalité commence à la rattraper et elle se rend compte que la vie, ce n’est pas tout beau. Elle prend une dernière inspiration, avant d’affronter le regard de son amie. « Je suis désolée. » Et sincèrement, elle l’est, Lia, son regard n’est que détermination à oublier sa confusion. Elle s’était promise que la mort de son cousin ne resterait pas impunie, mais là n’était ni le lieu ni le moment de mener son enquête. « Enfin, j’espère que le reste de ta famille se porte bien. Cette résistance que vous menez, elle a pour but de reprendre la couronne donc ? Comment comptez-vous vous y prendre ? Et que souhaitez-vous instaurer après, comme gouvernement ? » Tant de questions se déchaînent dans l’esprit non initié à la politique de Lia, qui ressasse toujours cette inconnue constante : quel est l’après du changement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Lun 14 Aoû - 17:07




WORDS FOR GLORY.
✵✵✵
(athalia et lula)


Renverser les Oshuns. Lia venait de résumer ses paroles en trois mots. Elle avait raison, c’était exactement ce que la résistance voulait faire. Mettre fin à cette dictature, à toute cette tyrannie. « Oui. » Un simple mot, une simple approbation. Que pouvait-elle dire d’autres ? Lia avait raison, ils voulaient les renverser, les faire payer pour ce qu’ils faisaient subir au peuple, à la nation de l’eau particulièrement. Ils avaient volé tellement de vie, tué tellement de pauvres gens, dont Aymeric. Evoquer la mort de son frère, d’Aymeric, lui provoquait toujours un pincement au cœur, comme une onde sismique qui déchire les plaques terrestres lors de tremblements de terre. Lula ne pouvait que comprendre ce que ressentait Athalia face à la mort de son cousin, d’un être cher. Les Osanos –tout le monde en fait- pensaient que la mort du Griffith n’était qu’un accident, mais la situation était beaucoup plus grave qu’elle ne le pensait. Certains maitre de la  terre accusait les Osanos d’une telle chose et Lula ne savait quoi répondre à son amie. Elle pensait, elle espérait, que les siens n’avaient rien à voir là-dedans, que son père ne lui cacherait jamais une telle chose. Mais au fond, comment pouvait-elle en être sur ? La résistance avait toujours était un pilier pour elle, une raison d’être, une raison pour laquelle ça valait la peine de se battre. « Ne t’excuses pas Lia, ta question est légitime et je… »   Elle hésitait. Devait-elle lui dire qu’elle n’en savait rien ? Non, si elle laissait transparaitre un doute sur les convictions et les valeurs défendues par la résistance, elle ne pourrait jamais convaincre Lia qu’ils se battaient pour la bonne cause. Elle tente tant bien que mal de trouver une fin à sa phrase, mais Lia s’est surement rendue compte que ce n’était pas réellement ce qu’elle voulait dire. Qu’importe. « Je suis consciente que c’est difficile à digérer, je ne te demande pas de me suivre, ni faire partie de la résistance, je voulais juste que tu sois au courant. J’avais besoin de te le dire. » Elle s’arrête. Avec Lia, elles avaient toujours été très proches, elles se confiaient beaucoup l’une à l’autre. Ne pas pouvoir confier cela à la maitre de la terre l’avait pesé. A présent, elle était soulagée, libérée d’un des nombreux poids qui pesaient sur ses épaules. « Ils vont bien, pour l’instant. Oui, nous souhaitons rependre la couronne et instaurer un meilleur gouvernement. Pas une dictature déguisée en démocratie comme le fait l’Impératrice, une véritable démocratie où personne n’est chassé ou pris pour cible. » Elle regarde Lia dans les yeux, essayant de deviner comment elle prend tout cela. Pour l’instant, elle a simplement l’air déboussolée, dépassée par les paroles de la Osanos. Comment pourrait-elle lui en vouloir ? C’est difficile à avaler lorsqu’on est au courant de rien. « Et j’aimerai aussi essayer de convaincre mon père, et tous les autres maitres que les mêlés et les lambdas ne sont pas inférieurs, qu’ils méritent de vivre comme ils le souhaitent. Mais ça, ça n’engage que moi pour l’instant. » Abolir l’esclavage, voilà ce qu’elle voulait faire. Un projet bien trop ambitieux pour une personne aussi petite qu’elle et pour l’instant, personne -à sa connaissance- n’était prêt à l’aider à défendre cette cause. Elle baisse les yeux. Elle ne connaît pas l’avis de Lia sur l’égalité des sangs, pense-t-elle aussi qu’ils sont tous égaux ? « En dehors de cela, nous n’avons pas encore de plan élaboré pour renverser la famille impériale. On se contente de recruter des maitres pour l’instant. »  Elle grimace en disant le mot « maitre ». Les mêlés pourront aussi les aider, les lambdas aussi, mais Johann ne pense qu’à prendre le pouvoir et les maitres lui sont bien plus utiles avec leurs maitrises des éléments que les mêlés avec leurs poings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Mar 15 Aoû - 17:38


Elle cligne des yeux, une fois, deux, avant de comprendre. Elle comprend qu’il existe des gens, là, au dehors, qui ne veulent pas vivre écrasés par une couronne qu’ils ne reconnaissent pas, et qui seront prêts à tout pour la voir disparaître. Prêts à risquer leurs vies. Comme Lula. Alors Lia, elle ne peut rien faire d’autre qu’écouter, car cette détermination, cette volonté de fer, jamais elle ne l’avait connu. Jamais elle n’avait connu de personne prête à bouleverser sa vie entière dans un combat pour cette chérie liberté. Mais la Osanos le voulait, elle croyait en ce futur qu’elle voulait sans tyrannie. Athalia pouvait le voir à la façon dont brillaient ses yeux, à cette énergie qui transparaissait dans son ton. Aussi, elle se contente de lui sourire, posant une main reconnaissante sur les siennes. « Merci. Merci de me faire confiance. » Et la Griffith était sincère, car malgré leur différence d’âge, de nation, et toutes les autres qui pouvaient se dresser entre elles, Lula la considérait toujours comme son amie. Une personne digne de confiance. Et cela touchait Lia plus qu’elle ne pouvait l’imaginer. « Je te promets que je ne dirai rien. » Promesse futile, car il était évident que jamais Lia ne se permettrait de trahir son amie. Mais parfois, il était nécessaire de faire sortir ces mots, de les graver dans l’air, pour ne pas les oublier. « Mais vous voudriez donc monter sur le trône à la place des Oshuns ? » Elle tentait de voir clair dans les objectifs de la résistance, de comprendre où les Osanos se plaçaient et ce qu’ils prévoyaient de faire une fois la famille impériale renversée. Ils voulaient peut-être instaurer paix et égalité, mais n’étais-ce pas ce que l’impératrice elle-même avait prôné ? Chasseraient-ils eux aussi les maîtres du feu, comme on les avait chassé ? Qu’elle serait la place des familles nobles, dans tout cela ? La présence d’une couronne ne signifie-t-elle pas toujours la domination d’une famille par rapport aux autres ? Toutes ces questions se bousculent dans son esprit, sans qu’elle puisse y trouver une réponse. Aussi, les propos de Lula sur les lambdas et les mêlés achèvent de plonger Lia dans la confusion. « Que veux-tu dire par « les mêlés et les lambdas ne sont pas inférieurs » ? Les mêlés sont pourtant traités comme nous tous, non ? » Question ingénue de la part d’une poupée de porcelaine préservée de la terrible vérité. Elle ignore le sort réservé aux lambdas, et encore plus celui que peuvent subir les mêlés. Ayant grandi autour de personnes respectueuses de leur adiutor, jamais Lia ne pouvait imaginer quiconque maltraiter celui censé partager la moitié de leur vie. Elle tente de passer outre son incompréhension pour suivre les détails qui lui donnait son amie, difficilement. « Etes-vous nombreux, dans la résistance ? » Curiosité indiscrète qui prend le dessus. Elle n’est pas consciente qu’il vaudrait mieux pour elle ne pas trop en savoir, mais elle ne peut s’empêcher de se demander combien de personnes se battent pour leur liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Mar 15 Aoû - 18:21

Au contact des paumes de Lia sur ses mains, Lula se détend. Le sourire qu’elle lui adresse lui réchauffe le cœur. Elle lui faisait confiance, puisqu’elle lui avait parlé de la résistance, de leurs intentions. Il ne lui restait plus qu’à espérer que son amie ne la trahirait pas. Au fond, elle avait une confiance aveugle en la Griffith, mais elle ne pouvait s’empêcher de douter. Par les temps qui court, on ne pouvait faire confiance à personne. C’est ce que lui avait dit son père. Lula n’était pas tout à fait d’accord avec lui, au contraire. L’union fait la force, et sans confiance, il n’y a rien. Il n’y a pas d’amitié, pas de loyauté. Les gens avaient besoin d’avoir confiance en eux, de croire aux idées que défendaient les Osanos et la résistance pour pouvoir y adhérer et les défendre à leur tour. Elle rend son sourire à Lia et se rend compte à quel point parler avec elle, se confier à elle lui avait manqué. « Oui, mon père souhaiterait s’asseoir sur le trône pour instaurer une démocratie. » Elle avait tout cela rapidement, comme si elle avait peur des paroles qu’elle avançait. Oui, Johann Osanos souhaitait monter sur le trône, mais ferait-il se qu’il prétendait vouloir faire ? Après tout, l’Impératrice avait fait le même discours et elle comprenait les doutes que pouvait avoir Athalia. Cependant, les Osanos n’étaient pas les tyrans qu’étaient les Oshuns. Ils étaient bons, ils pensaient au bonheur des autres. La question que lui posa ensuite Lia sur les mêlés la perturba. Lia n’était pas au courant de la maltraitance des mêlés ? De l’esclavage des humains ? Elle tente de chasser l’air étonné affiché sur son visage pour laisser place à un regard plus sombre. « Non, certains mêlés, beaucoup même, sont maltraités. Rien que le fait de les obliger à se lier à nous à la sortie de l’académie et de les obliger à se battre pour nous défendre est aberrant. Et la plupart des lambdas sont réduits en esclavage. » Bien sûr qu’elle n’était pas au courant. Elle avait grandi entouré de gens qui l’aimait, dans un monde parfait, dans un monde où vivre suffit. Lula serre plus fort les mains de son amie pour lui faire comprendre la gravité de la situation.  « Oui, nous sommes assez nombreux. » En réalité, Lula n’avait aucune idée du nombre exact de personnes membres de la résistance, mais une chose est sûre : ils étaient nombreux et rien ne les arrêteraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Jeu 17 Aoû - 21:50


Lula et Athalia, c’était une histoire qui remontait à cette époque chérie où les mots « politique » et « pouvoir » n’avaient aucun sens. C’était le temps de l’insouciance, celui où les enfants tâchaient de ne pas se faire remarquer pour ne pas se faire gronder et appréciaient les fêtes mondaines car leurs parents étaient trop occupés pour les surveiller. C’était à une de ses occasions que les deux fillettes s’étaient rencontrées. Et ces deux filles devenues jeunes femmes ne s’étaient jamais lâchées. Leur amitié remontait à aussi loin que Lia puisse se souvenir. Lula était une constante dans la vie de la Griffith, une de ces personnes à qui elle avait donné sa confiance, un bout de son cœur et de son âme. Une personne à qui elle confierait sa vie sans hésiter.
Mais pas Johann Osanos.
Et malgré toutes les assurances que son amie pouvait lui donner, Athalia ne ferait jamais totalement confiance au patriarche Osanos pour le laisser monter sur le trône en se fiant à ses promesses de démocratie. Car après tout, les Oshuns aussi avaient promis paix et liberté au peuple et comme Lia commençait à s’en rendre compte, l’histoire ne s’était pas réellement déroulée ainsi. Mais il était le père de Lula, fondateur de la Résistance, et la jeune fille ne pouvait qu’accepter et respecter cela. Aussi garde-t-elle ses remarques pour elle, car son amie n’avait pas besoin de les entendre, n’avait pas besoin qu’on la fasse douter de sa propre famille. Elle se contente de hocher la tête, comme pour montrer qu’elle avait compris alors qu’en réalité les pensées s’emmêlent dans sa tête. Et la réponse de la Osanos à sa question suivante n’aide en rien la jeune Griffith qui sent ses certitudes vaciller. Car elle ne comprend pas. Elle ne comprend tout simplement pas. « Mais enfin… qui pourrait maltraiter son adiutor ? Un mêlé est censé protéger son maître, leurs vies sont liées, c’est complètement insensé de leur faire du mal ! » Quelque part, Lia se dit que les mots de Lula font sens, que forcer un mêlé à protéger deux vies, c’était aberrant, car après tout, ils n’avaient rien demandé. Au nom de quoi les mêlés étaient-ils tenus de défendre la vie d’un inconnu ? Mais c’était dans ce monde qu’elle avait grandi, Lia, dans ce royaume où les choses étaient imposées et non expliquées, dans cet univers injuste dont ses parents l’avaient protégée et elle pouvait concevoir pourquoi, maintenant. Un peu. Elle sait que Lula lui dit la vérité, elle le voit dans ses yeux, dans son air sérieux, dans la manière qu’elle a de lui serrer les mains et qui ne peut mentir. Elle comprend, Lia, tout ce qu’on lui a caché, tout ce qu’elle ignorait, et cela lui vient en pleine figure. Elle réfléchit, tente désespérément d’associer des mots à ses pensées désordonnées, mais rien n’y fait. « Quand tu dis que les lambdas sont réduits en esclavage, tu veux dire… vraiment ? » Question naïve dont elle redoute la réponse, et au fond, elle s’en veut Lia, s’en veut tellement de ne pas avoir vu avant. « C’est horrible. » qu’elle souffle, son pauvre visage de poupée en un instant habité par la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Ven 18 Aoû - 14:38


Lula ne se rappelait que trop bien l’époque où les Osanos n’étaient pas pourchassés, lorsqu’Athalia et elle pouvaient librement se voir et discuter de tout et de rien. Autrefois, Athalia était une véritable confidente pour Lula, cette dernière avait toujours eu beaucoup de mal à se confier, mais Lia savait avait réussi à la débrider. Et malgré les derniers évènements, elle était heureuse de voir que son amie ne l’avait pas abandonné. Malheureusement, elle ne pouvait s’empêcher d’avoir la boule au ventre lorsqu’elle faisait part à Lia des atrocités faites par le monde qui l’entoure.  Elle lui avait d’abord parlé de la résistance, des projets que son père avait pour le pays, mais elle avait fini par parler de son projet à elle. Elle voulait, elle prônait, l’égalité des sangs. Un mêlé ne valait pas moins qu’un maitre, un humain ne valait pas moins qu’un mêlé. Tous ses dires, tous ses propos injustifiables la révoltaient. « Un tas de personne. La plupart sont des personnes qui pensent que les mêlés sont inférieurs à nous, les maitres. » Elle n’avait pas vraiment de réponse mis à part celle-ci. D’autres les tabassaient surement par pur plaisir, des fous. En un regard, elle sent la détresse de son amie. Lia est complètement perdue, elle était en train de découvrir que le monde qu’elle croyait tout blanc était, à présent, noirci par des taches de sangs. Elle n’arrivait pas à croire que les lambdas étaient réellement réduis en esclavage, et lorsqu’elle pose une question dont elle connaît déjà la réponse, la Osanos acquiesce et pince les lèvres. Elle se contente de regarder son amie, qui commence à comprendre la gravité de la situation. Johann Osanos n’est peut être pas le meilleur dirigeant, mais une chose est sûre, ce monde devait changer. Lula voudrait la consoler, la rassurer, mais des bruits de pas se font entendre dans le couloir. Prise de court, la Osanos saisit son arc et ses flèches avant de se précipiter dans un recoin de la bibliothèque. Son palpitant s’accélère, sa respiration est saccadée, elle se cache comme toujours. Son regard se pose une dernière fois sur Athalia, la détresse se lit dans les yeux de la princesse. Puis, elle ferme ses paupières et tente de retenir sa respiration, elle prie pour que la ou les personnes qui arrivent ne la remarque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: words for glory (lulalia) Ven 25 Aoû - 17:49


Les mots de Lula tournent dans l’air, s’infiltrent dans son esprit qui refuse de les accepter. Il est inconcevable, pour Lia, qu’on puisse considérer un mêlé comme inférieur. Ce sont des hommes et femmes, comme chaque maître présent sur cette terre, quand bien même le même sang ne coule pas dans leurs veines. Ils possèdent un esprit, un cœur, ils ressentent ces émotions qui pèsent sur l’existence et cela suffit à Lia pour les rendre humains à ses yeux. Pour qu’ils soient des hommes égaux vivant sous les mêmes cieux. Mais surtout, les mêlés étaient des survivants, des combattants, ceux qui défendaient deux vies pour le prix d’une, et pour cela, Athalia leur vouerait un respect éternel. Bien sûr, la poupée ignorait que certains refusaient leur étiquette d’adiutor, ne s’embarrassaient pas de ce rôle dont ils ne voulaient pas, mais quelque part, leur liberté volée pouvait excuser nombre de comportements qu’elle ne s’imaginait pas. Et sur ce point sans doute, elle rejoint la Osanos dans ses idées, comprend la volonté tenace qui brille dans les prunelles océan de son amie. Les millions de questions inassouvies qui tournoient dans son esprit menacent de s’échapper en un grand flot désordonné de sa bouche, mais soudainement Lula bondit de son siège, armes en mains, pour se réfugier à l’autre bout de la pièce. Athalia met un instant à déceler le bruit de pas se rapprochant de plus en plus, ses yeux percutant le regard paniqué de la résistante. « Vas-y ! Je vais faire diversion ! » Le manque de temps empêche la Griffith de faire des adieux digne de ce nom à son amie, lui permettant seulement d’un regard de la prier de son montrer prudente. Se précipitant vers la porte, elle a simplement le temps de voir Lula disparaître par la fenêtre avant de sortir de la pièce. Ses yeux rencontrent la silhouette bien connue de son adiutor qui la regarde intensément. La jeune fille garde son silence, se contentant d’empêcher ses yeux de trahir tous ses secrets face aux prunelles perçantes qui la fixent. Finalement, il reprend son chemin sans jeter un regard en arrière, et Lia ne peut retenir le soupir presque inaudible qui s’échappe de ses lèvres, le soulagement s’installant tranquillement dans ses veines. Vérifiant d’un dernier coup d’œil que Charon ne reviendra pas, elle entre de nouveau dans la bibliothèque pour se poser devant la fenêtre, cherchant les traces invisibles de la Osanos, scrutant la nuit noire ayant englouti son amie. Son regard finit par se poser sur la lune qui déversait généreusement ses flots sur la ville, et adressant une dernière prière silencieuse aux Sept afin qu’ils veillent sur Lula Osanos, Athalia referme la fenêtre et quitte la pièce, ne laissant derrière elle que l’astre nocturne dominant les cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

words for glory (lulalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Méthode Crown and Glory
» Qui veut épouser mon fils ?
» Vos coups de coeurs Soul/Rap/Rnb
» Les livres qu'on aime offrir
» FX est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps-