AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
soutenez le forum
Vous voulez gagner des points facilement ? Alors soutenez le forum
en votant sur les top-site et en remontant nos fiches de pub !
les pouvoirs des maîtres
Attention, les maîtres contrôlent leur élément mais ne savent simplement pas se battre et se défendre avec celui-ci.
résistance
N'oubliez pas que la résistance est pour les Maîtres et ne s'occupent que des droits des Maîtres.
Les Mêlés/humains n'y sont pas représentés puisque la résistance ne se soucie pas de leurs droits.
première intrigue !
Venez participer à la première intrigue du forum !

Partagez| .

danger danger (zarhonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
zeus
avatar
zeus
‹ MESSAGES : 1086
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) me / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : âgé de vingt-cinq ans, le jeune griffith est conscient que son âge est un frein à une quantité de choses. Il a hâte de monter en grade, mais sait qu'il doit attendre.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune Griffith a vu avec cette alliance ses rêves d’une vie sans mariage s’envoler. En effet, il a longtemps cru que son prince, le frère jumeau de la princesse qui lui a été assigné, jouerait d’une manoeuvre politique habile pour garder son courtisan préféré libre de toute alliance. Mais comment le détacher de sa propre soeur jumelle, lorsque l’on sait que c’est l’impératrice elle-même qui a fomenter cette alliance ? Impossible. Qu’à cela ne tienne, Adonis compte bien jouer toutes ses cartes.
‹ SANG : descendants de porteurs du sang bleu, adonis a pourtant le sang argent, aujourd'hui, comme ses parents avant lui. Si il ne déteste pas son statut, Adonis ambitionne à plus de pouvoir.
‹ METIER : Bien que jeune, le troisième enfant griffith est pourtant déjà l'ambassadeur de sa famille auprès du jeune prince héritier. Une nouvelle génération se forme, et leurs liens doivent se faire, plus puissants encore pour assurer à la famille griffith une alliance des plus interessante.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de granit, qui un jour sera sur sa tête (wesh)
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une mêlée perdue qui a trouvé un refuge et une famille chez les Griffith. Si au début il détestait l'idée d'être liée à la vie à la mort à une personne, il a apprit à l'apprécier. Aléa a fai preuve d'une grande patience envers Adonis, et après un passage par le lit du maître qui ne leur plut pas ni à l'un ni à l'autre, le brun sembla enfin comprendre qu'il s'était attaché à la brune comme l'on s'attache à une soeur jumelle. Une sorte d'âme soeur platonique. L'amour entre Adonis et Aléa est le plus pur qu'il ait jamais ressenti.
‹ POINTS : 4044

MessageSujet: danger danger (zarhonis) Lun 26 Juin - 18:24

there are voices reigning over
they keep saying
danger, danger
ft/ @Zarha Collins

La journée avait été longue, trop longue. Le diner dans la grande salle était terminé et Adonis n’avait pas su s’y rendre. La canicule à Bioghera l’avait obligé à quitter la ville pendant deux jours pour se rendre chez les Wheatdrop, afin de constater les dégats par lui-même. C’était de plus en plus courant en été, et l’eau acheminée depuis Aguarinui arrivait toujours en trop petites quantités. Lui n’était qu’ambassadeur, mais justement, il pouvait – et devait – porter ce problème devant la couronne. L’impératrice l’impressionait bien plus que Cal, aussi c’était souvent chez ce dernier qu’il allait faire ses rapports. Il laissait le soin à son père de discuter avec l’impératrice. Le jeune Griffith, cependant, était enfin rentré à Launondie. Alors qu’il était aux portes du palais, il exigea qu’on fasse appeler Zarha, sa dernière courtisane en date et son meilleur achat. Elle faisait des merveilles et sa ressemblance avec les Oshun était du pain bénit pour celui qui ne voulait que faire enrager le prince héritier. Suivi d’Aléa, Adonis se rendit dans ses appartements où l’attendait plusieurs plateaux de fruits et de légumes apportés par des esclaves car il n’avait pas mangé dans le train. Aléa attrapa une pomme sans demander la permission, sachant très bien qu’Adonis lui dirait de le faire de toute manière. D’ailleurs, celui-ci mit dans sa main un morceau de pain énorme. Elle comprit le message assez rapidement s’éclipsa avec les réserves de nourriture qu’il lui offrit. Adonis retira ses chaussures et ne prit pas la peine de fermer les rideaux. Sa chambre donnait sur le bas de la coline, et il n’y avait absolument aucun vis-à-vis. Il rangea ses papiers en attendant la courtisane, et ferma son coffre avec une clé qu’il rangea ensuite dans un autre tiroir. Le tiroir, lui, se ferma grâce à un mécanisme fait de roche. Un mouvement de son pouce combiné à un mouvement de son poignet fire bouger le morceau de marbre pour venir sceller le tiroir. Normalement, c’était dans ce tiroir qu’il devait mettre ses papiers confidentiels, mais il en avait trop accumulé et il n’avait pas trouvé de coffre avec le même mécanisme. Alors, il avait décidé de mettre la clé là.

C’est à cet instant que la porte s’ouvrit sur la jolie courtisane. Déjà peu vétue, Adonis pouvait deviner sans peine ses courbes sous les fines soiries qui recouvraient son corps. Le brun s’installa dans un large fauteuil, et attrapa une baie pour la glisser dans sa bouche. « As-tu déjà diner, Zarha ? » Il détestait manger seul, en temps normal il serait resté avec Aléa, son adiutor, mais pas ce soir. Plus de temps elle passait ici, mieux c’était. « Vient ici. » Il tandis la main pour qu’elle vienne s’en saisir, et quand ce fut fait, il la fit s’asseoir sur ses genoux. Adonis prit alors une autre baie qu’il glissa dans sa bouche à elle. « Les fruits d’Eartanera sont mes préférés. » fit-il en ne laissant pas à la jeune femme de répondre, déjà il posa ses lèvres sur la peau fine de sa gorge. Elle n’était pas que sa courtisane, la blonde était aussi depuis peu devenue l’une de ses espionnes, mais tout de suite il ne savait pas quelle Zarha il voulait voir en premier. La prostituée, ou l’espionne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 32
‹ AVATAR : katherine mcnamara
‹ CRÉDITS : hershelves

‹ AGE : vingt ans
‹ STATUT : célibataire
‹ SANG : bronze
‹ METIER : prostituée
‹ POINTS : 112

MessageSujet: Re: danger danger (zarhonis) Mar 27 Juin - 21:47

Depuis qu'Adonis louait les services de Zarha, cette dernière se retrouvait plus souvent au palais que chez elle ou même au bordel. Le changement de décor n'était pas vraiment pour lui déplaire. Elle avait été habituée à vivre avec de grands moyens, même si la maison de ses parents n'était en rien comparable avec le palais royal. Etant courtisane d'Adonis, elle avait la possibilité de visiter le palais, avec des restrictions bien sûr, personne ne la laisserait approcher l'impératrice ni même le prince héritier ce qu'elle comprenait. Tous savaient ce qu'elle faisait ici, et beaucoup la jugeaient pour cela. Zarha avait cependant apprit à faire abstraction de ces regards, des murmures sur son passage. Elle devait vivre, et faire vivre sa soeur, et elle n'avait pas vraiment le choix. Au moins elle ne se lamentait pas sur son sort et elle essayait de s'en sortir, tout ça grâce à Bran son aduitor. Il l'avait tirée vers le haut, l'avait aidée à surmonter cette tragédie. Cela avait renforcé leur lien, qui semblait encore plus fort qu'avant. Il n'était cependant pas invité au château, du moins pas encore. Confiné à l'extérieur, la jolie blonde savait qu'une fois son service fini, il viendrait devant la porte et attendrait qu'elle sorte pour rentrer à la maison. L'idéal aurait été de le faire engager lui aussi mais Zarha ne voulait pas mettre à mal ce la relation établie avec Adonis. Les choses se passaient plutôt bien entre eux et la jeune femme tenait à ce que ça continue, espérant que le temps passé en sa compagnie et au palais lui permettrait à terme d'approcher les Oshun assez prêts pour réaliser son plan. Mais elle n'en était pas encore là.

Elle était dans la chambre que lui avait attribuée Adonis lorsqu'un serviteur lui annonça que ce dernier l'attendait dans ses quartiers. Zarha remercia la jeune femme avec un grand sourire et se changea, passant une robe légère et fluide, qui ne cachait pas grand chose et magnifiait ses courbes délicates. Elle dénoua ses cheveux avant de quitter sa chambre, rejoignant les quartiers d'Adonis dans lesquels elle entra, un grand sourire sur ses lèvres. La plupart du temps, elle devait feindre de l’intérêt pour ses clients, prétendre qu'elle aimait ce qu'ils lui faisaient alors que c'était tout le contraire. Mais pas avec Adonis. Certes elle n'était pas honnête avec lui, mais elle lui en donnait assez pour qu'il soit satisfait, et puis le sexe était vraiment génial. Le conseiller savait ce qu'il faisait dans ce domaine et Zarha y prenait un réel plaisir, ça elle ne le simulait pas. Elle hocha la tête à sa question. "Oui j'ai pu manger un peu." répondit elle en jetant un regard aux plateaux de nourriture. Elle n'était certes pas invitée aux grands repas, mais elle avait quand même la possibilité de manger à sa fin même si la plupart du temps elle ramener en douce de la nourriture du palais à sa soeur et Bran. A sa demande elle se rapprocha de lui, prenant sa main dans la sienne avant de le laisser la conduire vers lui, s'installant sur ses jambes avec un petit rire. Dans d'autres circonstances, peut être auraient ils pu faire une belle alliance, mais ce temps là était révolu, Zarha ne serait jamais digne d'un homme de par sa profession, et désormais elle s'en fichait. Sans quitter son regard, elle prit la baie offerte et la fit rouler dans sa bouche, croquant la chair et fermant les yeux alors que son goût se propageait dans sa gorge. Le fruit était délicieux, une explosion de saveurs qui rapidement fut remplacé par autre chose lorsque Adonis posa ses lèvres dans son cou. Une des mains de Zarha se posa sur le torse de son client, alors qu'elle cherchait à passer sous son vêtement pour pouvoir le toucher. Adonis était magnifique, un plaisir à regarder et à toucher et lorsque Zarha le pouvait, elle ne s'en privait pas. Elle poussa un petit gémissement au travail de ses lèvres sur son cou alors qu'elle bougeait pour mieux se positionner sur Adonis. "Ce sont les meilleurs après tout." parvint t'elle a dire les yeux clos. Déjà elle sentait les prémices du désir monter en elle, rien qu'avec une simple caresse. A tâtons, elle récupéra une des baies avant de repousser gentiment son amant, un sourire taquin sur ses lèvres. Elle plaça la baie entre ses lèvres avant de se pencher pour poser ses lèvres sur Adonis, laissant cependant à ce dernier le choix de croquer dans la baie ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeus
avatar
zeus
‹ MESSAGES : 1086
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) me / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : âgé de vingt-cinq ans, le jeune griffith est conscient que son âge est un frein à une quantité de choses. Il a hâte de monter en grade, mais sait qu'il doit attendre.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune Griffith a vu avec cette alliance ses rêves d’une vie sans mariage s’envoler. En effet, il a longtemps cru que son prince, le frère jumeau de la princesse qui lui a été assigné, jouerait d’une manoeuvre politique habile pour garder son courtisan préféré libre de toute alliance. Mais comment le détacher de sa propre soeur jumelle, lorsque l’on sait que c’est l’impératrice elle-même qui a fomenter cette alliance ? Impossible. Qu’à cela ne tienne, Adonis compte bien jouer toutes ses cartes.
‹ SANG : descendants de porteurs du sang bleu, adonis a pourtant le sang argent, aujourd'hui, comme ses parents avant lui. Si il ne déteste pas son statut, Adonis ambitionne à plus de pouvoir.
‹ METIER : Bien que jeune, le troisième enfant griffith est pourtant déjà l'ambassadeur de sa famille auprès du jeune prince héritier. Une nouvelle génération se forme, et leurs liens doivent se faire, plus puissants encore pour assurer à la famille griffith une alliance des plus interessante.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de granit, qui un jour sera sur sa tête (wesh)
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une mêlée perdue qui a trouvé un refuge et une famille chez les Griffith. Si au début il détestait l'idée d'être liée à la vie à la mort à une personne, il a apprit à l'apprécier. Aléa a fai preuve d'une grande patience envers Adonis, et après un passage par le lit du maître qui ne leur plut pas ni à l'un ni à l'autre, le brun sembla enfin comprendre qu'il s'était attaché à la brune comme l'on s'attache à une soeur jumelle. Une sorte d'âme soeur platonique. L'amour entre Adonis et Aléa est le plus pur qu'il ait jamais ressenti.
‹ POINTS : 4044

MessageSujet: Re: danger danger (zarhonis) Sam 1 Juil - 23:42

Elle avait déjà manger. Mais surement pas assez, Adonis s’en doutait. Elle savait comment s’y prendre, la blonde, pour contenter un client et Adonis n’avait pas à s’en plaindre. La main de la jeune femme sur son torse, alors qu’il embrassait sa gorge parfumée, était comme un appel à le faire continuer. Il laissa même ses dents pincer la peau à plusieurs reprises, comme pour lui signifier qu’elle était à lui. Les marques de possessions du brun coûtaient plus cher, surtout si la patronne de la maison close les voyait encore visibles sur la peau de la blonde au bout de quelques jours. Les autres clients n’aimeraient pas ça mais Adonis s’en fichait, il était l’un des hommes les plus riches de l’empire. Le gémissement poussé par la courtisane envoya une dose de désire dans le corps du brun, qui posa une main sur sa cuisse dénudée. Il ne l’aide pas à trouver sa peau sous sa chemise, sachant qu’elle finirait par y arriver seule. Il la sentit abandonner, cependant, et tendre le bras vers autre chose, vers ailleurs. Quand elle le repoussa, il compris et sourit en posant son regard sur la baie entre ses lèvres. Une joueuse, Zarha, encore une raison de plaire au brun qui utilisait la courtisane pour rendre son prince jaloux, certes, mais aussi parce qu’elle savait se détacher du lot. Adonis la laissa venir, il croqua le fruit et quand celui-ci eut disparu, il alla caresse sa langue de la sienne, déposant la saveur de la baie dans la bouche de la jeune femme. La main posée sur la cuisse de Zarha remonta sans pudeur. Il aimait trop ce genre de soirée, où une magnifique femme était à sa disposition. C’était précisemment tout ce qu’il n’était plus censé faire, étant un homme fiancé, mais il s’en fichait tant et si bien qu’il n’y pensait même plus du tout. Cependant, il se souvint de la jalousie de l’héritier du trône, lors de leur dernière entrevue. Adonis s’éloigna un peu de Zarha, sans détacher ses mains de sa peau chaude. « Dis moi, Zarha. Tu n’as pas d’ennuis, ici, au palais ? » Cal pouvait la jeter dehors si il le voulait, ça ne serait pas étonnant qu’il le fasse. Adonis pouvait bien essayer d’attirer une quantité de femmes dans son lit, si le prince héritier voulait les empêcher d’atteindre la chambre de l’ambassadeur, il le ferait. Quelle horrible punition ce serait alors… Mais Adonis avait son antre au sein de la capitale, le manoir des Griffith – où il ne résidait jamais. Mais alors quel intérêt de payer une courtisane si elle ne se pavanait pas sous le regard de celui qu’il voulait toucher ? Adonis laissa ses doigts caresser la peau pâle de la belle, les faisant remonter de plus en plus sur la fesse de la blonde. « As-tu entendu dire ce que l’on dit sur moi ? Enfin, sur toi et moi, plus précisemment. » Rien que la vérité : qu’il avait engagé une fille de joie et qu’elle était au palais depuis quelques temps, pour son propre plaisir à lui. Une fille à sa disposition, en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 32
‹ AVATAR : katherine mcnamara
‹ CRÉDITS : hershelves

‹ AGE : vingt ans
‹ STATUT : célibataire
‹ SANG : bronze
‹ METIER : prostituée
‹ POINTS : 112

MessageSujet: Re: danger danger (zarhonis) Mer 5 Juil - 23:15

Zarha ne put empêcher un gémissement de franchir ses lèvres, alors qu'elle sentait celles d'Adonis laisser leurs marques sur sa peau diaphane. Elle savait que ça ne plairait pas à sa patronne si jamais elle ne les masquait pas assez bien pour ses autres clients, mais là sur le moment, elle s'en fichait. En dehors de ses clients, la blonde ne s'autorisait aucune relation, elle était de part sa fonction, un mauvais parti, même pour quelqu'un en bas de l'échelle, elle n'était socialement pas acceptable en tant qu'épouse. Alors ces marques laissées par Adonis, c'était un peu l'illusion d'appartenir à quelqu'un. Elle était cependant consciente que ce n'était pas de l'amour. Leur relation était une relation de travail, l'ambassadeur l'a payée pour un service et ça s'arrêtait là. Elle ne pouvait, ne devait espérer plus de tout ça. D'autant qu'il était fiancé à une autre, d'un rang plus supérieur que le sien. Elle chassa cependant ses pensées de son esprit, se concentrant sur son employeur, s'amusant à le caresser, à attiser le feu qu'elle sentait déjà en lui. Elle trouva avec un plaisir non dissimulé ses lèvres après lui avoir offert la baie et vint poser une main sur sa nuque pour en demander plus. Adonis était un excellent amant, et bien qu'il payait pour du sexe, il restait respectueux avec elle. Adonis rompit leur baiser et la jeune femme en profita pour prendre une autre baie, pour elle cette fois. Elle fut surprise par sa question, mais secoua la tête sans hésitation. Si la famille royale n'avait pas voulu d'elle au sein du palais, il y aurait longtemps qu'elle en aurait été renvoyée. "Non, tant que je reste là où je suis censée être, tout va bien." répondit elle alors qu'elle faisait redescendre ses mains sur le torse d'Adonis. Elle aimait parler avec lui, même si bien sur ils n'évoquaient pas les sujets que Zarha aurait voulu, comme les Oshun, mais au moins elle n'était pas un simple corps répondant aux quatre volontés d'Adonis. Elle sourit en sentant la main du brun sur sa fesse, elle ne portait rien sous sa robe, et avait hâte de laisser son employeur la découvrir à nouveau. Le sourire ne la quitta pas lorsqu'il posa une nouvelle question et ses mains migrèrent vers le pantalon d'Adonis qu'elle commença à déboutonner. "Que je suis à vous, en échange d'argent ? Oui je sais. Les gens de la cours ne sont pas vraiment...discrets à ce sujet." répondit elle. La fille qu'elle avait été aurait été choquée que l'on parle d'elle en ces termes, mais plus aujourd'hui. Non pas que Zarha n'avait plus aucun sens de dignité, mais parce qu'elle avait un plan, et que des commérages ne lui étaient d'aucune importance. "Avez vous des soucis à cause de notre relation ?" demanda t'elle après un temps de reflexion. Ses mains se figèrent sur le pantalon d'Adonis et pour la première fois, elle laissa percer une pointe d'inquiétude. S'il venait à y avoir un soucis avec son rôle au sein du palais, l'accès qu'elle en avait pouvait disparaître du jour au lendemain, et tout ce qu'elle avait fait aurait été fait pour rien. "A cause de votre fiancée peut être ?" tenta t'elle. Elle l'avait croisée quelques fois, mais sans vraiment chercher à engager la conversation avec elle. Elles ne faisaient pas partie du même monde bien qu'elles se croisaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeus
avatar
zeus
‹ MESSAGES : 1086
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) me / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : âgé de vingt-cinq ans, le jeune griffith est conscient que son âge est un frein à une quantité de choses. Il a hâte de monter en grade, mais sait qu'il doit attendre.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune Griffith a vu avec cette alliance ses rêves d’une vie sans mariage s’envoler. En effet, il a longtemps cru que son prince, le frère jumeau de la princesse qui lui a été assigné, jouerait d’une manoeuvre politique habile pour garder son courtisan préféré libre de toute alliance. Mais comment le détacher de sa propre soeur jumelle, lorsque l’on sait que c’est l’impératrice elle-même qui a fomenter cette alliance ? Impossible. Qu’à cela ne tienne, Adonis compte bien jouer toutes ses cartes.
‹ SANG : descendants de porteurs du sang bleu, adonis a pourtant le sang argent, aujourd'hui, comme ses parents avant lui. Si il ne déteste pas son statut, Adonis ambitionne à plus de pouvoir.
‹ METIER : Bien que jeune, le troisième enfant griffith est pourtant déjà l'ambassadeur de sa famille auprès du jeune prince héritier. Une nouvelle génération se forme, et leurs liens doivent se faire, plus puissants encore pour assurer à la famille griffith une alliance des plus interessante.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de granit, qui un jour sera sur sa tête (wesh)
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une mêlée perdue qui a trouvé un refuge et une famille chez les Griffith. Si au début il détestait l'idée d'être liée à la vie à la mort à une personne, il a apprit à l'apprécier. Aléa a fai preuve d'une grande patience envers Adonis, et après un passage par le lit du maître qui ne leur plut pas ni à l'un ni à l'autre, le brun sembla enfin comprendre qu'il s'était attaché à la brune comme l'on s'attache à une soeur jumelle. Une sorte d'âme soeur platonique. L'amour entre Adonis et Aléa est le plus pur qu'il ait jamais ressenti.
‹ POINTS : 4044

MessageSujet: Re: danger danger (zarhonis) Jeu 13 Juil - 22:42

Zarha était délicieuse, et douée qui plus est. Il l’avait engagé sur la simple certitude que sa ressemblance avec les soeurs Oshun énerverait Cal. Le message était clair : il aimait ce genre de femme, et donc, pourquoi n’aimerait-il pas sa fiancée, Isaure Oshun ? Adonis esperait que le prince pense ainsi, car c’était exactement ce qu’il voulait qu’il se passe dans la tête du blond. Mais là, tout de suite, Zarha arrivait même à lui faire perdre prise sur les pensées entourant l’héritier du trône. Elle glissait ses doigts sur lui, sans décence et dans l’unique but d’allumer en lui la flamme du désir. Et elle y parvenait, parce qu’Adonis la voulait, désormais. Il voulait la posséder, et s’amusait à marquer sa peau, sachant que ça ne lui en couterait que plus cher mais peut lui importait. Adonis la laissa poser ses mains sur lui, et prendre les devant en allant déboutonner son pantalon. Il ne bougea pas, la regardant faire et écoutant ses réponses à ses questions. Adonis secoua doucement la tête, laissant ses doigts presser la peau nue qu’ils découvraient. Elle ne portait rien sous sa robe, si il pouvait déjà le constater par la manière dont sa poitrine était redressée sous sa robe, il ne le constata qu’avec ses mains, au niveau du sud de son anatomie. « Ne t’en fais pas, j’ai de bien plus graves soucis. » gérer le prince n’était en soit pas un soucis pour le brun, qui se contentait de lui offrir son corps de la même manière que Zarha lui offrait le sien. C’était un cycle vicieux, au final, et Adonis n’en ressortait pas véritablement gagnant, mais il s’en fichait. Il sourit, amusé par sa question. « Il est possible qu’elle désapprouve notre relation, mais je ne suis pas encore un homme marié. La loi des sept dit que je ne peux pas encore la toucher. Alors c’est toi que je touche, tu vois, Zarha. » la mener sur une autre piste, qu’elle ne soupçonne pas sa réelle utilité. Il pose sa bouche sur sa clavicule, et laisse des baisers tomber jusque dans son décolleté appêtissant. « On t’as déjà dis que tu ressemblait aux soeurs Oshun ? » Il s’éloigna, mais ne lui laissa pas le temps de répondre avant de glisser ses deux mains sous sa robe, pour la faire glisser et débarasser la jeune femme de ce vêtement inutile. Le corps divin de la tentatrice se présenta alors à lui, nu de tout atours. Si Adonis aimait aussi les hommes, il devait reconnaître que les charmes des femmes étaient plus fins, plus délicats et qu’ils avaient un effet sur lui absolument délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 32
‹ AVATAR : katherine mcnamara
‹ CRÉDITS : hershelves

‹ AGE : vingt ans
‹ STATUT : célibataire
‹ SANG : bronze
‹ METIER : prostituée
‹ POINTS : 112

MessageSujet: Re: danger danger (zarhonis) Dim 16 Juil - 14:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

danger danger (zarhonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» DANGER table à langer - Témoignage
» L'Electricité en danger [à méditer]
» Enfant en danger ?
» avertissement nouvelles : ce forum = danger
» La maternelle en danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: LAUNONDIE :: palais des flammes-