AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

worship (calonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: worship (calonis) Dim 25 Juin - 20:52

I worship, high praises
My longing drives me crazy for you
My kingdom for your graces
I'm not gonna tell nobody
I'm not gonna tell nobody 'bout you
Gotta hold my head up
Gotta move for your touch
Gotta keep my lips shut
I'll do what you tell me to
Cause in darkness I follow you
ft/ @Cal Oshun

« J’ai dis pas maintenant. » Un regard noir, une voix claire et un ordre que l’on ne discute pas. Le bronze a qui il s’adresse ose croiser les iris du brun des siennes, et s’y attarder. Et ce qu’il y voit doit suffir, devrait suffir, mais ne suffit pas. Il insiste, l’insolent. Un Eartanarien, qui plus est, qui devrait le respecter comme son père a très certainement respecter son roi de grand-père. Le dernier roi Eartanarien. Aléa s’approche, féline, prête à faire comprendre au bronze qui décide ici. « C’est urgent, j’en ai bien peur. Lord Wheatdrop vous fait savoir que la canicule assèche grandement Biogh… » Adonis se saisit des parchemins du maître de la terre et les fourre dans les bras d’Aléa. « Cette urgence attendra, j’ai un rendez-vous avec Son Altesse Cal Oshun. A moins que tu voudrais lui expliquer toi-même pourquoi je ne peux pas venir ? » Cal faisait peur à tout le monde. Tout le monde, sauf à lui. L’insolent Griffith, celui qui défiait son autorité… Oui mais pas trop. Pas le mercredi, pas à cette heure-ci, pas quand il savait que si il n’était pas à la disposition de son maître et seigneur, il pourrait perdre bien plus à ce jeu que ce qu’il n’ose rêver. Le maître déglutit et hoche la tête. « Je lirai ton rapport ce soir et te retrouverai demain à la première heure. » Le maître hoche à nouveau la tête, incline la tête et s’en va. Adonis soupire et passe ses doigts sur ses tempes. « Aléa, apporte ces dossiers dans mes appartement, veux-tu ? Et puis va voir Isaak. Ne m’attends pas. » Il lui colle son habituel baiser sur la joue avant de s’éloigner dans le couloir.

Loué soit le Père, le mercredi était déjà arrivé. Adonis avait accumulé de la tension pendant la semaine, une tension à laquelle le prince héritier n’était pas étranger. Il savait que son prince ne se contentait pas seulement de ses bras et de son corps, et ça commençait à lui peser. Lui qui allait bien volontiers voir ailleurs avait du mal à l’accepter lorsque Cal faisait de même. Mais contrairement au prince, lui ne pouvait pas se permettre de le lui dire. Alors il s’y prenait autrement en… Lui renvoyant la pareille. Il avait carrément embaucher une catin et son adiutor pour son propre plaisir. Une blonde délicieuse, qui ressemblait fort à Wanda, la jeune soeur de Cal, et à Isaure, bien que la ressemblance envers l’ainée des deux princesses était moins frappante. L’adiutor, par contre, il l’avait engagé pour son propre plaisir personnel. Et puis il y avait les autres, d’autres qu’il ne vallait mieux pas que Cal sache qu’ils venaient sous ses draps, dont l’ainé Valaeris. Plus il s’approchait des appartement de Cal, moins il croisait de nobles et de riches bronze travaillant au palais. Par contre, les gardes se faisaient plus nombreux. Mais ils avaient l’ordre de le laisser passer. Que pensaient-ils, d’ailleurs ? Que chaque mercredi Cal et Adonis avaient une longue discussion sur les affaires d’état ? Que son statut de Griffith – et donc de privilégié auprès de la couronne – rendait ces conversation privées absolument indispensables ? Et qu’elles avaient le chic pour rendre les deux hommes de meilleure humeur ? Comment pouvaient-ils ne pas voir ce qui se passait sous leur nez ? Adonis avait envie de les secouer, de leur dire de se réveiller et de propager la rumeur. Que toute la cour sache. Que tout le royaume sache. Que Cal Oshun était entre ses griffes et qu’ils pouvaient bien tous crever. Et pourtant, c’était lui qui devait se réveiller. Car c’était lui qui n’arrivait pas à intreprêter ces sauts étranges que faisaient son coeur quand il arrivait près des appartements de Cal. Il ouvrit la porte et y entra. Il était seul, il devait toujours arriver le premier, pour ne pas faire attendre le prince. Adonis glissa ses doigts sur la dorure d’une des colonnes du pieds du lit de Cal. Il plissa les yeux, le soleil qui se refletait sur la dorure l’aveuglait. En levant le regard, Adonis vit que les rideaux étaient ouverts. Cal ne permettrait pas ça – on pourrait les voir -, alors Adonis alla les fermer. Mais d’abord, il contempla un instant la vue depuis cette pièce. Une vue complète sur les jardins, et dans les jardins, il vit Aléa et son cousin. Il ferma les rideaux, et la porte s’ouvrit.

Adonis se retourna. Il connaissait ces échanges par coeur. Ne pas se désahbiller, Cal aimait le faire lui-même. Fermer les rideaux, personne ne pouvait savoir. Ne toucher à rien, absolument à rien, il n’était pas chez lui ici. Et normalement, le laisser venir, lui laisser la décision de quand exactement est-ce qu’il voudrait commencer. Mais pas aujourd’hui, il en avait trop besoin. Adonis enjamba la distance entre eux et vient sans se faire prier poser sa bouche sur celle du prince. Ses doigts filèrent sans sa nuque, et il du se hisser un peu sur le devant de ses pieds car Cal était un peu plus grand que lui, une histoire de dix centimètres mais qui faisaient la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Lun 26 Juin - 12:43



Ces derniers temps, Cal semblait être d'une humeur exécrable. Son regard, encore plus sombre que d'ordinaire, alors qu'il répondait d'un ton sec à quiconque osait venir le déranger. La situation politique du moment y était pour beaucoup, devoir gérer la trahison des Osanos ainsi que le mécontentement du peuple demandait du temps et des efforts, mais il ne s'agissait pas uniquement de ça. Les excès d'Adonis étaient arrivés jusqu'à ses oreilles. Comment en aurait-il pu être autrement de toute façon, le maître de la terre résidait sous son toit après tout. Les nobles et les servants rapportaient déjà le comportement du jeune homme, amplifiant et déformant des actes que le prince savait ne pas être vrais. Ce qu'il savait, en l'occurrence, c'était qu'une courtisane avait été vue quittant la chambre du Griffith bien trop de fois. Et si Cal avait déjà fait comprendre à son amant que cela ne lui plaisait pas, le brun semblait ne pas tenir compte de ses avertissements.

Cal avançait dans les couloirs, suivi de près par Naos. Il venait de terminer l'entretien avec sa mère. Ils avaient discuté du festival de Dragondale, ce qui était un sujet bien plus léger que ce sur quoi ils échangeaient d'ordinaire. Les gardes penchaient poliment leur tête au passage des deux hommes. Le prince pressait le pas, il savait que lorsqu'il pousserait les portes de sa chambre, Adonis serait déjà là à l'attendre. Ils avaient réussi à trouver un arrangement, une danse qu'ils répétaient chaque semaine, le même jour, à la même heure. Tout ceci était nécessaire pour ne pas faire d'erreur. La spontanéité n'était pas possible, trop risquée dans ce palais où même les murs semblaient avoir des oreilles. Une fois arrivé près de sa chambre, le prince se retourna pour regarder son Adiutor. Il n'avait pas besoin de formuler ses pensées à voix haute. Depuis le temps, Naos savait où était sa place. Lorsque le blond retrouvait son amant, il autorisait le mêlé à vaquer à ses occupations. Les gardes se chargeraient d'assurer sa sécurité, dans le pire des cas. Naos se contenta de hocher la tête avant de partir.

Devant la porte, l'anticipation montait. Lorsqu'il s'agissait d'Adonis, Cal était toujours partagé. Il attendait de le revoir, de pouvoir l'embrasser, de caresser sa peau et sentir son corps contre le sien, cependant les actions du brun avaient allumé un feu dans l'esprit du prince, qui ne pouvait passer outre aussi facilement. Cal poussa la porte et la referma derrière lui. Adonis ne lui laissa pas le temps de venir jusqu'à lui, en quelques enjambées ils furent l'un en face de l'autre. Les lèvres du noble avaient cette saveur particulière que le prince aimait tant. Elle était familière, presque réconfortante. Le blond répondit avec autant de ferveur au baiser de son amant, passant une main dans son dos pour l'attirer un peu plus vers lui. Si Cal lui en voulait, il avait aussi besoin de retrouver le brun quelques secondes, avant de déclencher les hostilités. Car, plus le temps passait, et plus il devenait compliqué pour lui de rester éloigné si longtemps d'Adonis. Une situation qui, plus elle avançait, devenait dangereuse. Cal savait qu'il avait besoin à perdre dans cette histoire, mais il ne pouvait tout simplement pas s'en détacher. Il était déjà bien trop investi, sans pour autant vouloir l'admettre.
Il s'écarta du brun et lui tourna le dos, commençant à déboutonner sa chemise. « Tu m'as l'air impatient, aujourd'hui. » Face à l'une des commodes de sa chambre, il laissa son regard s'attarder sur les boutons de manchettes, tandis qu'il déposait la montre qu'il avait porté toute la journée sur le meuble. « Ces courtisanes qui sortent de ta chambre, n'ont-elles pas réussi à te satisfaire? »


Dernière édition par Cal Oshun le Mer 28 Juin - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Lun 26 Juin - 18:01

Adonis avait l’impression de prendre une grande bouffée d’air alors qu’il ouvrait la bouche pour laisser son prince venir caresser sa langue de la sienne. Il aurait presque pu laisser échapper un léger soupire de contentement si il n’était pas aussi fière à l’idée de laisser savoir à l’autre ce qui lui plaisait ou non. C’était trop tôt dans leur échange pour que Cal entende déjà le son de sa voix de cette manière un peu indécente et carrément impudique. Pourtant, il avaut tout pour se laisser aller. Cal vint glisser une main dans son dos pour coller un peu plus son corps à lui, et Adonis ne se fit pas prier pour accéder à sa requête. Ces moments étaient sa perte, et il le savait. Car le seul moyen pour lui d’obtenir tout ce qu’il désirait serait un jour de trahir Cal, et là, dans ses bras, c’était impossible pour lui de l’envisager. Heureusement, Cal brisa leur échange et Adonis glissa ses doigts sur ses lèvres esseulées. Il en voulait plus, Cal allumait toujours un feu de plus en plus ardent en lui, comme le parfait prince des flammes qu’il était. Adonis s’était brûlé les doigts à ce jeu, mais refusait d’admettre la blessure. Il préferait continuer à jouer, le pousser, en étant persuadé qu’il n’y en avait qu’un des deux qui pouvait devenir accro. Et que ce n’était pas lui. Il se méprenait, et il ne le voyait même pas. Adonis glisse ses doigts sur sa gorge, la sienne à lui, regardant Cal de dos, devinant les mouvements de ses bras alors que la chemise se faisaient lâche sur son dos musclé. Il le détailla du regard, l’observait pour s’en délecter, comme si son regard pouvait l’embrasser tout entier. Et puis, un bruit métallique. Une montre luxueuse posée sur la commode, et une phrase qui n’avait rien d’inhabituelle. Adonis, loin d’être refroidi, eut un léger sourire satisfait.

Etait-ce de la jalousie qu’il entendait dans la voix de son prince ? Il s’approcha, laissa ses doigts effleurer le bas du dos de son prince et se plaça devant lui, presque coincé entre l’héritier de l’empire et la commode. « Détrompe toi, mon prince. Elles sont satisfaisantes mais…. » répondit Adonis en laissant sans détour son regard tomber sur le torse dénudé du blond. Il était magnifique, le plus bel homme d’Aksana se tenait devant lui et il était à sa disposition totale. Qu’il fasse ce qu’il veut de lui, Adonis ne répondait plus de rien quand il daignait le toucher et le regard. Quand ils étaient seuls, et qu’il payait pour les jalousies qu’il osait infliger au prince. Et c’était précisemment pour ça qu’il continuait à le faire, pour que Cal lui fasse payer, parce que la défaite était des plus délicieuse entre ses bras. « Mais pas autant que toi. » son regard ambré remonta dans celui de l’ainé Oshun. La vérité de ses propos était cinglante, impossible à nier. Elles étaient bonnes, toutes ces femmes, particulièrement parce qu’il les payait grassement mais aucune ne surpassait Cal et aucune ne le pourrait jamais. Au fond Adonis aimait ça, être à lui sans jamais pouvoir l’être vraiment. Et ça, il ne l’avouerait pas, pas même à lui-même. « Du moins… Je pense. Ca fait une semaine, peut être que j’ai besoin d’une piqûre de rappel. » Il posa ses mains sur la commode derrière lui, s’appuyant contre le meuble presque lascivement. Oh dans une autre vie il aurait été le plus désirable des courtisans, mais il était né Griffith. Et le prince ne devait pas l’oublier. Il était l’héritier d’un royaume sans trône, et il allait le récupérer, dut-il pour ça contenter son prince tous les mercredi jusqu’à ce que la couronne soit posée sur sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Ven 7 Juil - 17:39



Cal avait toujours pensé qu'il savait ce qu'il faisait, mais plus le temps passait et plus il commençait à en douter. Tout ça n'avait aucun sens. Cette relation qu'il entretenait avec Adonis était dénuée de toute logique, mais elle était comme une drogue pour le prince. Il ne pouvait se résoudre à abandonner ces retrouvailles hebdomadaires avec son amant, car elles représentaient comme un échappatoire à cette situation qui pesait de plus en plus sur les épaules de l'héritier. Mais ces derniers temps, même la proximité d'Adonis n'était plus suffisante pour apaiser le blond. En partie car à chaque fois qu'il le voyait, il ressentait le besoin de lui faire payer tous ces écarts. Éternellement partagé entre l'envie de s'abandonner avec le brun et la fierté maladive qui le poussait à lui en vouloir. Le regard de Cal était fixé sur le visage du Griffith, sur ses lèvres qu'il avait envie de faire taire. Adonis détaillait son torse sans aucune gêne, mais ça ne dérangeait pas le prince. Tout ça était habituel, chacun connaissait le corps de l'autre sur le bout des doigts. Chaque détail était imprégné dans sa mémoire. Soutenant le regard du brun, un léger sourire étira les lèvres de Cal. « C'est presque décevant, de te voir t'abaisser aussi bas. » Il détestait la manière qu'Adonis avait de se délecter de la situation, la façon qu'il avait de se réjouir de l'effet qu'il pouvait avoir sur le prince. Une certaine forme d'insolence qui faisait bouillonner le blond autant que ça attisait son désir. Cal s'approcha doucement de son amant, comme un prédateur avec sa proie.  Sans se soucier de l'inconfort du brun, il avança jusqu'à ce que son amant ne puisse plus reculer, complètement piégé entre la commode et lui-même. Son regard sombre était toujours plongé dans celui d'Adonis. « Laisse moi te rappeler quelque chose d'autre d'abord. » Doucement, il se pencha à son oreille, savourant l'anticipation qui se créait à chacun de ses gestes. Son souffle venait caresser sa peau, tandis que ses mains s'affairaient paresseusement sur les boutons de la chemise du brun. « Je déteste avoir à partager. » Sa voix était calme, séduisante. Un simple murmure, un rappel qui se devait d'être fait. Cependant, Cal n'avait pas la détermination suffisante pour insister davantage. Il avait envie d'Adonis, il avait besoin de lui-même. Alors, il s'empara à nouveau de ses lèvres, faisant glisser la chemise désormais ouverte sur les épaules de son amant. Alors, il pressa son corps davantage contre celui du brun, ne pouvant assez se satisfaire de cette proximité physique. Rien de ce qu'il pourrait avoir n'était suffisant, de toute façon. Cal en voulait toujours plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Ven 7 Juil - 23:55

Adonis sait se faire désirer. Si il y a bien une chose qu’il maîtrise, c’est l’art de la séduction et du charme. Il a obtenu des faveurs des plus récalcitrants, l’un de ceux-là étant son meilleur ami, amoureux des corps de ces demoiselles et pourtant… Adonis y est arrivé. Il regarde le blond, laissant la controle total de la situation à ce prince arrogant. Adonis a les mains derrière lui, sur le haut de la commode, à hauteur de ses hanches. Il se laisse approcher tout en écoutant Cal. Le prince est devenu prédateur, et en être la proie envoie des décharges électriques d’adrénaline et de désir dans le corps du maître de la terre. Il encaisse la réfléxion du prince. « C'est presque décevant, de te voir t'abaisser aussi bas. » Quand Cal est dans les parages, le fier Eartanarien n’est plus rien. Réduit à ce corps dont on use et il s’en fout. Il en redemande, même. Il oublie sa dignité, s’en déshabille pour plaire à Cal et s’en fiche si il doit la piétiner, si au moins ça signifie arriver entre ses bras plus rapidement. Adonis n’en a pas conscience, pas vraiment, que c’est mal. Qu’il devrait se méfier. Il enferme ses sentiments loin et ignore la caisse qui remue et qui s’agite. Non, il ne cèdera pas. Le brun ne répond pas, il soutient le regard de son prince, avec l’air de dire ‘je descendrais encore plus bas si il faut’. Cal s’avance, Adonis doit un peu se redresser, reculer les pied, il se retrouve dans une position incomfortable mais encore une fois : il s’en fiche. Cal est contre lui, il sent son souffle sur son visage et la peau chaude contre son corps. « Laisse moi te rappeler quelque chose d'autre d'abord. » Adonis sent une nouvelle poussée de désir l’envahir. Cal se penche, et il sent plus précisément son souffle chaud chatouiller son épiderme. Les poils se hérissent à l’arrière de sa nuque et sur ses bras encore trop vêtus. Cal laisse ses doigts déboutonner la chemise d’Adonis, qui se sent soudainement désiré et ça lui fait un bien fou. Il ferme les yeux une seconde ou deux, le temps de prendre de plein fouet la sensation de l’homme qui murmure à son oreille, attendait presque de sentir les lèvres de son amant contre sa peau. « Je déteste avoir à partager. » Je sais, a-t-il envie de répondre du tac-o-tac. Adonis rouvre les yeux, juste à temps pour voir Cal fondre sur ses lèvres, et ses paupières se ferment à nouveau. Il se laisse faire, complètement. Le jeune Griffith laisse la chemise tomber sur la commode derrière lui, et fini par pose ses mains dans le dos du blond, sous sa chemise. Il les laisse remonter et donne le change au baiser. Adonis n’essaie pas de se battre contre le chasseur qui l’emprisonne contre la comode, mais il se dégage de la place. Il bouge les mains, les glissent du dos de son prince à son ventre, puis sur son torse et remonte sur ses épaules, pour faire tomber le chemise. Le jeune Griffith ignore ce que lui a fait Cal, ce qu’il continue à lui faire, mais jamais ça n’a été aussi bon. Avec personne d’autre, et chaque étreinte est meilleure que la précédente, lui donnant envie de plus, toujours plus, parce que l’extase atteinte est comme une drogue. Pourtant, à chaque fois, il a envie de prendre son temps. De profiter de ces moments volés, un peu hor du temps. Adonis dévie sa bouche contre la machoire du blond. C’est lui qui part à l’attaque maintenant, il pose des baiser, doit un peu se hisser sur la pointe des pieds pour aller poser ses lèvres contre le point de rencontre entre sa machoire et son cou. Adonis ne s’arrête pas là, il remonte, s’accroche à Cal pour ne pas perdre son équilibre précaire – comble pour un maître de la terre, de s’appuyer sur une flamme – et a glisser le bout de sa langue contre le lobe de l’héritier Oshun. « J’espère que tu as prévenu ta sœur. » ultime attaque, il sourit contre son oreille, pourrait même laisser échapper un rire si il n’avait pas peur de se faire carrément jeter hors de la pièce. Mais non, non Cal ne fera pas ça. Cal va lui donner une autre raison de le préferer à Isaure.
Comme si ce n’était pas déjà le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Mer 12 Juil - 0:06



Cal n'avait jamais connu aucun homme auparavant. Pour dire vrai, il ne souhaitait même pas en connaître d'autre. Les hommes ne l'attiraient pas, seul Adonis titillait son intérêt. Au début, il s'était senti déstabilisé face à cette attirance qu'il avait pu ressentir pour le jeune homme. Il s'était longtemps battu contre cette dernière, un combat perdu d'avance, qui n'avait fait qu'attiser son désir. Peut-être était-ce pour cette raison que leur relation avait toujours été si passionnelle. A cause de cette frustration qui grandissait jour après jour, et qui n'était que temporairement apaisée par leurs rencontres hebdomadaires. Et si le blond était persuadé qu'il finirait par se lasser, comme il l'avait fait avec les autres, il s'était trompé. Tout semblait plus fort, tout ce qu'il ressentait était décuplé avec Adonis. Et même le temps n'avait aucun impact sur leur relation, si ce n'est l'enflammer un peu plus, jour après jour. Comme un feu intarissable, une flamme qui ne cessait de prendre de l'ampleur, consumant tout sur son passage. Les doigts du brun sur la peau de Cal laissaient dans leur sillage une chaleur bien trop agréable pour le Maître du feu. La chemise qu'il portait glissa sur ses épaules, terminant sa chute à ses pieds. Il n'aurait pas pu moins s'en soucier. Son attention toute entière était captivée par l'homme qu'il avait en face de lui. Les lèvres d'Adonis quittèrent les siennes pour se poser sur sa mâchoire. Cal ne bougeait pas, ou peu. Parfois, il appréciait de laisser son amant faire. Il le connaissait mieux que personne, et savait comment le satisfaire. Il n'avait même plus besoin d'ouvrir la bouche désormais. Ses mains glissèrent tout de même vers le bas ventre du Griffith, jouant avec lui, caressant sa peau juste assez pour créer l'anticipation, mais sans jamais le toucher suffisamment. Ses doigts s'afférèrent à défaire le pantalon d'Adonis, alors que ce dernier reprenait la parole, sa langue jouant avec le lobe de son oreille. Il pouvait le sentir sourire, une énième provocation qui, pour une fois, amusa l'héritier. Son humeur avait changé. Il ne laisserait rien gâcher le plaisir qui l'attendait. Il entraîna Adonis jusqu'à son lit, tout près de là. Sans ménager le brun, il le poussa sur le matelas, un sourire taquin aux lèvres. « Tu veux aller la rejoindre, peut-être? » Il ne laissa pas le temps à son amant de répondre, alors qu'il revenait à ses lèvres, l'embrassant avec autant de passion qu'il avait pu le faire auparavant. Comme ça, Cal se sentait puissant. Il savait qu'il avait le dessus, et il aimait ça. Dans la chambre, encore plus qu'en dehors, le prince ressentait le besoin de dominer quiconque partageait son lit. Et si, parfois, il laissait Adonis prendre le dessus, il lui rappelait bien vite qui l'emportait sur l'autre. Du moins, c'était ce dont Cal était persuadé. Il avait l'impression de gagner, dans cette relation, mais était-ce vraiment le cas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Jeu 13 Juil - 23:01

Cal allait le rendre dingue. Complètement. Invariablement. A glisser ses doigts sur lui de cette manière, à attiser le feu qui brûlait déjà en lui depuis la seconde ou les mains du prince ce sont posées sur lui. SI Adonis n’est pas prêt à reconnaître ses sentiments pour l’homme qu’il doit pourtant abattre pour arriver à son trône, il ne peut nier l’attirance physique qu’il a envers lui. Cal l’envoûte, il le transforme. Adonis sent la frustration monter, alors il le provoque encore une fois, une enième provocation pour faire bouger le brasier qu’il a contre lui. Cal ne le repoussa pas, au contraire. Il ne le jeta pas dehors, non, il ne fit rien de ça. Adonis s’en doutait, il le savait. Parler d’Isaure ne faisait que rendre leurs ébats plus satisfaisants, comme si l’ombre de la jumelle attisait la flamme de Cal. Adonis se fichait des méthodes, tant qu’il prenait son pied. Le brun suivit le mouvement ordonné par le blond, et ne fut pas étonné d’être poussé sur le lit. Il se redressa presque tout de suite sur les coudes, rendant à Cal le sourire qu’il lui envoyait. Adonis eut un léger ricanement, il n’avait pas pu l’empêcher de passer la barrière de ses lèvres. Mais il ne pu répondre, Cal l’en empêcha en venant l’embrasser. Cette fois, Adonis laissa clairement un gémissement venir s’écraser contre la bouche de l’autre. Il voulait lui faire comprendre qu’il aimait ça, et qu’il devait continuer. Le brun tira sur sa peau, griffant un peu le dos du blond au passage alors qu’il cherchait simplement à l’avoir contre lui. Sur le dos, sous un homme plus imposant que lui, Adonis n’avait que peu de marge de manoeuvre mais il en avait toujours. Il ne savait pas si le prince aimait ça, mais en avait conclu que oui. Car après quelques années, il ne l’avait toujours pas complètement empêcher de bouger. Alors Adonis passa une jambe autour de celle du blond, laissant son pied glisser sur son mollet, doucement, dans une lenteur qu’un pan encore conscient de son cerveau contrôlait à la perfection. Il remonta une main dans les cheveux de Cal, laissant ses doigts les décoiffer complètement. Le baiser fut brisé quelques secondes, pour qu’ils puissent respirer. Adonis était déjà essouflé, mais c’était si bon. Alors que ses mains se glissaient entre eux, avides de défaire le pantalon de son maître, il posa le regard sur les lèvres rougies du prince, et son sourire malicieux refit surface. « Peut être qu’on pourrait l’inviter, un jour ? » Jusqu’à ce que Cal le fasse définitivement taire, il y avait des chances pour qu’Adonis trouve le moyen de le provoquer toujours plus, en allant toujours plus loin. Cal n’aimait pas partager, il le savait, et il adorait passer outre cette rengaine qu’il lui avait déjà répété. Car, Adonis le lui avait déjà dit. Cal partagera deux choses, qu’il le veuille ou non : lui, et sa couronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Jeu 20 Juil - 0:23



Les provocations d'Adonis étaient habituelles, mais Cal ne pouvait s'empêcher d'y répondre. Il lui était impossible de ne pas surenchérir, même s'il était toujours le premier à perdre patience. En effet, il n'était pas connu dans tout le royaume pour son tempérament patient, au contraire. Mi-amusé, mi-agacé par les interruptions incessantes du brun, le prince avait bien l'intention de le faire taire pour pouvoir enfin obtenir ce qu'il mourrait d'envie d'avoir depuis un certain temps déjà. Il devenait de plus en plus difficile pour lui d'attendre leur entrevue du mercredi afin de partager ces moments avec Adonis. Il aurait préféré pouvoir disposer du corps de son amant lorsqu'il le souhaitait - comme s'il ne s'agissait que d'une histoire d'attirance physique. « Encore une mention de ma sœur, et j'irais trouver quelqu'un d'autre avec qui m'amuser. » Il savait que mentionner la possibilité qu'il puisse aller voir ailleurs avait le don d'alimenter la jalousie de son amant. Et il adorait ça. C'était sa façon de lui renvoyer la balle, dans ce jeu malsain auquel ils s'adonnaient tous les deux depuis un certain temps. Cette fois-ci, Cal ne laissa pas l'occasion à Adonis de répondre, ou de se renfrogner (même s'il ne l'aurait sûrement pas fait, le brun était bien plus intelligent que ça). Il continua à embrasser le maître, déposant des baisers à divers endroits de son corps, toujours pour attiser le désir qui se consumait déjà en lui. Le regard de l'héritier était assombri par l'envie, il y brillait une lueur particulière, réservée uniquement au Griffith. Ils se défèrent tout deux des vêtements qui leur restaient. La peau d'Adonis était chaude contre celle de Cal. Elle était douce, aussi. Il était persuadé qu'il ne pourrait jamais se lasser de cette sensation, de ce qu'il pouvait ressentir lorsque le corps du brun était pressé contre le sien, lorsqu'ils se perdaient tous les deux l'un avec l'autre. Cette sensation particulière qu'il ressentait, elle n'était comparable à rien d'autre qu'il avait pu connaître avant. Lorsqu'il était en compagnie de son amant, c'était tout son corps qui réagissait. Il se délectait de chaque instant, chaque mouvement, chaque caresse, chaque baiser. Mais ça n'était pas que physique, et c'était bien ça qui était le plus effrayant. Car lorsque Cal était avec Adonis, il arrivait à faire le vide, et à oublier momentanément la réalité qui l'attendait derrière ces portes closes. Il arrivait à oublier le Royaume, ses responsabilités, sa mère, Isaure, et tous les autres. Il ne restait que le brun, et lui. Et c'était peut-être ça, qui faisait la différence avec les autres. Car personne ne réussissait à lui changer les idées aussi efficacement qu'Adonis arrivait à le faire. Mais tout ça, jamais Cal ne l'aurait admis, même pas à lui-même. Il préférait fermer les yeux, comme il savait si bien le faire, et profiter, simplement, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Jeu 20 Juil - 23:50

« Encore une mention de ma sœur, et j'irais trouver quelqu'un d'autre avec qui m'amuser. » Adonis fronça les sourcils, pas certain de ne pas le croire. Cal se montrait jaloux, mais Adonis ne savait pas spécialement comment interpréter ça. Il prenait la jalousie de Cal comme un besoin de posséder tout ce qu’il avait pour lui : que ce soit le pouvoir, le trône, ou lui. Adonis n’osait pas rêver représenter plus qu’une autre possession pour le prince des flammes. Il ne pensait pas qu’ils partageaient tous les deux des sentiments qu’ils s’évertuaient à dissimuler. Cal n’admettait même pas avoir une attirance autre que celle qu’il avait pour les femmes. Et c’était bien là le nid du problème. Si l’homme au-dessus de lui l’autorisait, Adonis ne serait qu’à lui car tout le monde le saurait. Alors tant que ce n’était pas le cas, le brun s’amusait à le provoquer. Mais Cal arrivait toujours à le faire taire. Adonis ne dit plus rien et laissa le blond lui arracher des gémissements de plaisirs alors qu’il faisait naître milles et une sensation dans tout son corps. Adonis n’avait jamais rien connu de si intense, de si incroyable. Le brun voulait faire durer le plaisir, il tentait de se retenir mais en même temps il ressentait l’urgence de retrouver Cal et leur intimité. D’être à lui, de se sentir désiré, au moins aussi fort qu’il le désirait en retour. Le blond lui offrait tout ça, tout ce que personne ne pouvait accomplir en un millions d’étreinte. Il n’en fallu qu’une à Cal pour le rendre de plus en plus dépendant. Au fil des années, Adonis avait arrêté de s’échapper de la chambre du prince dès qu’ils en avaient terminé. La lassitude le prenait, et il voulait rester à ses côtés. Il voulait vivre autre chose, même s’il ne s’admettait pas cette vérité : il voulait être aimé de Cal. Plus que dans leurs étreintes physiques, il voulait être l’objet de son attention. L’ambassadeur, d’ailleurs, avait du mal à ne pas toucher le blond, comme pour lui signifier qu’il était toujours là. LE corps recouvert d’une fine pellicule de sueur luisait doucement, et Adonis glissait ses doigts dessus, caressant cette peau humide avec une tendresse qui était toute nouvelle dans leur relation. Ça faisait peut-être deux fois qu’il avait ce genre de geste, sans s’en rendre compte, les yeux à moitié clos et le visage près de l’épaule de Cal, allongé sur le lit alors qu’il reprenait sa respiration. Car leurs ébats les rendaient toujours tous les deux dans le même état. Essoufflé, incapables de dire un mot. Et puis même : que dire ? Briser ce silence aurait été presque un pêché. Affaibli par la force de ses sentiments, et par ce qu’il venait de se passer, Adonis ne résista pas à la tentation de ses besoins et se hissa sur son coude pour venir voler un baiser au prince. Peut-être qu’il y avait un petit quelque chose de vulnérable, là-dedans. Peut-être que ses lèvres lui disaient ce que sa voix ne disait pas. C’était dur de résister, et la récompense fut bonne. La bouche contre laquelle il trouva refuge l’accueillait presque toujours, c’était aussi pour ça qu’Adonis u retournait sans craintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Jeu 27 Juil - 17:23



Cal ne pouvait s'empêcher d'observer Adonis, allongé près de lui. Sa peau pâle recouverte d'une fine pellicule de sueur, ses cheveux bruns en bataille, le souffle court et les yeux clos, un mince sourire étirant ses lèvres. C'était son oeuvre, au prince, et à chaque fois, il éprouvait une certaine fierté et une certaine satisfaction face à l'image que son amant lui renvoyait après leurs ébats. Les doigts du brun glissaient sur sa peau, et le blond ne fit rien pour l'en empêcher. Il appréciait ça, même s'il faisait mine de ne pas y accorder d'importance. Étrangement, l'héritier n'avait pas eu de mal à s’accommoder à ces gestes d'affection. Comme s'il s'agissait de l'évolution logique des choses. Comme si tout avait toujours été ainsi entre eux. Pourtant ça n'était pas le cas. Avant, Cal se serait empressé de demander au Maître de quitter sa chambre. Mais aujourd'hui, les moments qu'ils partageaient semblaient toujours filer trop rapidement. Et la réalité de cette affirmation était difficile à admettre, pour le prince. Lorsque la bouche d'Adonis vint à la rencontre de la sienne, Cal lui répondit avec autant de ferveur, mais surtout avec une certaine tendresse. Leurs baisers aussi étaient différents. Plus lents, plus chastes, mais pas moins agréables. L'une des mains du blond alla se poser sur la nuque de son amant, comme pour l'empêcher de s'éloigner. C'était un jeu dangereux auquel il prenait part, mais il ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher. La proximité qu'ils partageaient l'effrayait. Comme une prise de conscience, Cal repoussa doucement Adonis, sans pour autant détacher son regard de celui du brun. Sa main toujours posée sur sa nuque, il la laissa glisser dans le dos du Griffith, avant d'interrompre tout contact physique entre eux. Il se redressa alors puis se leva de son lit. « Tu peux partir. » Plus un ordre qu'une réelle autorisation, mais peu importe. Le prince ne se soucia pas de récupérer ses vêtements qui jonchaient le sol et se dirigea directement vers la salle de bain. « J'espère que tu réussiras à te satisfaire de la compagnie de ma sœur jusqu'à la semaine prochaine. » Un léger sourire étira les lèvres du blond, tandis qu'il disparaissait dans la salle d'eau. Il savait que jamais Isaure ne réussirait à apporter à Adonis ce que lui pouvait lui donner. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1907
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 1969

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: worship (calonis) Jeu 27 Juil - 18:56

La réponse de Cal contre ses lèvres ne se fit pas attendre. Mieux, le prince vint lui attraper l'arrière de la nuque, comme pour lui ordonner de rester là, alors qu'il était clair qu'il avait eu tout ce qu'il voulait généralement d'Adonis. Le brun le prit comme une confirmation de ce qu'il pensait déjà : son opération séduction sur Cal se déroulait à merveilles. Dommage qu'il se soit brûlé les ailes au passage, même si l'ambassadeur refusait de l'admettre. Adonis laissa sa main à plat sur le torse du blond, alors que leur baiser s'intensifiait. Mais déjà, Cal le repoussa. Doucement, ceci dit. Adonis suivit le mouvement et à la seconde où le contact physique fut rompu, Cal lui manqua. Il ne pouvait pas discuter les ordres du prince impérial, cependant, et se leva pour enfiler ses vêtements, étalés sur le sol un peu partout. Alors qu'il fermait son pantalon, le prince se tourna vers lui pour, à nouveau, mentionner sa soeur. Adonis sourit, amusé, et secoua doucement la tête en regardant Cal. Il ne pu empêcher son regard de couler sur son corps entier, et un élan d'un truc bizarre qui se produisait dans ses tripes quand il voyait Cal le fit avancer. Il attrapa son visage d'une main - l'autre tenait sa chemise qu'il devait encore enfiler - et l'embrassa une dernière fois. Brièvement. Parce qu'il n'avait pas su s'en empêcher, et aussi quelque part parce qu'il savait que le blond ne lui en tiendrait pas rigueur. Il ne se rendait pas compte qu'il donnait au prince matière à réfléchir sur ses sentiments, en les montrant si fort comme ça. Des années qu'Adonis se retenait, sans parfois en être conscients. C'était de trop, il avait besoin de pouvoir l'aimer, et surtout de pouvoir se l'admettre mais comme la seconde option n'arrivait jamais, son coeur débordait d'un trop plein de sentiments que Cal était donc forcé de réceptionner. Adonis ne dit rien, il enfile sa chemise et quitta la pièce après l'avoir boutonnée. Ses cheveux était légèrement en désordre, comme toujours il les recoiffa avec ses doigts sur le chemin vers le reste du palais. Et comme toujours, il avait ce sourire satisfait au bout de ses lèvres insolentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

worship (calonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps-