AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
soutenez le forum
Vous voulez gagner des points facilement ? Alors soutenez le forum
en votant sur les top-site et en remontant nos fiches de pub !
les pouvoirs des maîtres
Attention, les maîtres contrôlent leur élément mais ne savent simplement pas se battre et se défendre avec celui-ci.
résistance
N'oubliez pas que la résistance est pour les Maîtres et ne s'occupent que des droits des Maîtres.
Les Mêlés/humains n'y sont pas représentés puisque la résistance ne se soucie pas de leurs droits.
première intrigue !
Venez participer à la première intrigue du forum !

Partagez| .

our rules, our dreams, we're blind. (athalonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
zeus
avatar
zeus
‹ MESSAGES : 1093
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) nahia <3 (autumnleaves) / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : âgé de vingt-cinq ans, le jeune griffith est conscient que son âge est un frein à une quantité de choses. Il a hâte de monter en grade, mais sait qu'il doit attendre.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune Griffith a vu avec cette alliance ses rêves d’une vie sans mariage s’envoler. En effet, il a longtemps cru que son prince, le frère jumeau de la princesse qui lui a été assigné, jouerait d’une manoeuvre politique habile pour garder son courtisan préféré libre de toute alliance. Mais comment le détacher de sa propre soeur jumelle, lorsque l’on sait que c’est l’impératrice elle-même qui a fomenter cette alliance ? Impossible. Qu’à cela ne tienne, Adonis compte bien jouer toutes ses cartes.
‹ SANG : descendants de porteurs du sang bleu, adonis a pourtant le sang argent, aujourd'hui, comme ses parents avant lui. Si il ne déteste pas son statut, Adonis ambitionne à plus de pouvoir.
‹ METIER : Bien que jeune, le troisième enfant griffith est pourtant déjà l'ambassadeur de sa famille auprès du jeune prince héritier. Une nouvelle génération se forme, et leurs liens doivent se faire, plus puissants encore pour assurer à la famille griffith une alliance des plus interessante.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de granit, qui un jour sera sur sa tête (wesh)
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une mêlée perdue qui a trouvé un refuge et une famille chez les Griffith. Si au début il détestait l'idée d'être liée à la vie à la mort à une personne, il a apprit à l'apprécier. Aléa a fai preuve d'une grande patience envers Adonis, et après un passage par le lit du maître qui ne leur plut pas ni à l'un ni à l'autre, le brun sembla enfin comprendre qu'il s'était attaché à la brune comme l'on s'attache à une soeur jumelle. Une sorte d'âme soeur platonique. L'amour entre Adonis et Aléa est le plus pur qu'il ait jamais ressenti.
‹ POINTS : 4065

MessageSujet: our rules, our dreams, we're blind. (athalonis) Dim 25 Juin - 18:02


our rules, our dreams, we're blind
ft/ @Athalia Griffith

Il s’était levé relativement tôt, ce matin-là. Sa cousine, Athalia, arrivait enfin en ville. Adonis avait attendu ça avec impatience, lui qui aimait profondément chacun des Griffith. Les deux seuls avec qui il s’entendait moins bien étaient sa soeur et son frère ainé. Sans doute parce qu’ils étaient bien plus âgés que lui et que, déjà enfants, ils n’étaient pas souvent ensemble. Pour accueillir sa cousine bien aimée, Adonis avait pris soin d’enfiler une tenue d’atour qui sied à son rang et à son statut d’ambassadeur d’Eartanera. Les couleurs des Griffith – émeraude et cuivre – couvraient la chemise qu’il portait, alors qu’un pantalon noir complètait la tenue, ainsi que des chaussures en cuir importées directement d’Aguarinui mais fabriquée grâce à un cuir Eartanarien. Aléa le regardait s’agiter dans sa chambre. La mêlée était fatiguée à cause de sa double tâche de le protéger lui et de protéger Kieran, son cousin. Il savait qu’elle attendait avec impatience le retour de Nahia, mais en attendant, elle devait veiller sur celui qu’Adonis considérait comme un frère jumeau. Lui ne pourrait pas venir, retenu par des affaires urgentes, seul Adonis pouvait accueillir la troisième Griffith à venir s’installer à la capitale. La chaleur était retombée, ces derniers jours, et Adonis le vit comme un signe de l’arrivée d’Athalia. En tant qu’eartanariens, les Griffith avaient du mal à s’habituer à la chaleur souvent pesante de Flamaerin. Mais elle s’y habituerait, il n’en doutait pas. Quand il fut finalement prêt, Adonis sortit de la pièce avec Aléa. Elle insista pour le suivre, tandis que lui insistait pour qu’elle reste auprès de Kieran. « Isaiah a été assassiné dans le palais, je ne veux pas que Kieran soit le suivant. Je serai accompagnés de gardes, Aléa, ait confiance. » A contre-coeur, son adiutor l’abandonné, non sans avoir laissé Adonis poser un baiser sur sa joue. Il était très tactile avec elle, et avait pour sa protectrice une tendresse qui devait combler le fait qu’il ne pouvait pas la protéger comme elle le faisait.

Une fois sortit du palais, Adonis monta dans l’une de ces voitures qui étaient réservées à la noblesse ou à la royauté. De nouveaux engins encore très peu utilisés et dont il n’avait pas encore pris l’habitude. Il y avait deux places à l’arrière, pour lui et Athalia, après qu’il l’ait accueillie à la gare. La gare, d’ailleurs, se trouvait un peu en dehors de la ville, mais grâce au véhicule motorisés, ils allèrent bien plus vite qu’à cheval. Le chauffeur ne pipa pas un mot pendant tout le trajet, ce qui arrangeait Adonis. En arrivant à la gare, il vit que la garde était déjà là. Adonis sortit de la voiture au même moment que le train arrivait en gare. Il sourit à l’idée de revoir la jeune Athalia, celle qu’il avait peur de perdre comme il avait perdu Isaiah. Il était rassuré qu’elle vienne près de lui et de Kieran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 160
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : autumnleaves. (av + gif), astra (sign), halsey (lyrics)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 727

MessageSujet: Re: our rules, our dreams, we're blind. (athalonis) Mar 27 Juin - 21:51

Le paysage défilait derrière la fenêtre du train, qu’Athalia regardait inlassablement depuis qu’elle avait quitté Greenstall. Ce n’était pas la première fois qu’elle prenait le train, ni qu’elle quittait sa terre natale ; ces chocs là avaient été réservés pour son entrée à l’Académie. Elle se souvenait encore de l’excitation empreinte de peur tandis qu’elle s’installait dans le train qui l’emmenait à Koloveretz. Cette fois-ci, nulle appréhension ; seulement une impatience grandissante à l’idée de découvrir la capitale, alimentée par les descriptions faites par ses cousins et son aîné. Description qui aurait dû être complétée par les souvenirs qu’en aurait ramenés Isaiah. Il avait promis de lui raconter chaque fait, chaque anecdote méritant son attention, de la plus croustillante à la plus insignifiante. Elle avait attendu avec impatience le retour de son voyage, plus qu’enthousiaste à l’idée de partager les rêves et désirs que son cousin nourrissait pour la capitale.

Isaiah. Sourire triste qui orne un instant les fines lèvres de la désormais seule cadette Griffith. Cela faisait maintenant une année qu’il avait trouvé repos en son élément qu’il chérissait comme tout Eartanarien. Et même si elle se laissait encore surprendre par un souvenir fulgurant, parfois, laissant la nostalgie embrumer ses yeux lumineux, Lia parvenait à conserver son sourire. Les larmes coulaient de plus en plus rarement, et si elles le faisaient, elles ne chutaient que sur l’oreiller illuminé par la lumière de la lune, à l’ombre de tout regard. Mais aujourd’hui, point de larmes : les lèvres de la jeune fille s’étiraient au fur et à mesure que le train se rapprochait de l’arrivée. Le voyage avait été long, mais confortable, grâce aux sièges rembourrés et aux services assurés par la classe noble. Mais Athalia s’en rendait à peine compte, les prunelles rivées sur les silhouettes qui se dessinaient dans son horizon. Elle observa avidement tout ce paysage urbain qui s’étalait devant ses yeux, comme si elle cherchait à avaler ce trop plein de vie qui s’offrait à elle, en une vaine tentative de ramener Isaiah. Mais elle s’était promise de vivre pour deux, alors c’était pleine de détermination qu’elle se leva lorsque train arriva finalement en gare. Dernier regard à son silencieux adiutor, grande inspiration marquant le début de sa nouvelle vie, et elle met le pied dehors. Le soleil l’éblouit instantanément. Et tandis qu’elle cligne des yeux, ce n’est pas la garde l’entourant qu’elle remarque en premier, ni la chaleur omniprésente mais inhabituellement non oppressante de Flamaerin. Ce sont les traits familiers d’un visage adoré qu’elle n’a pas revu depuis trop longtemps. Et elle s’élance, la jeune Griffith, se souciant peu des bonnes manières et de l’étiquette alors qu’elle se jette au cou de son cousin. « Adonis ! » Elle enserre son corps avec plus de force que nécessaire mais elle s’en moque, beaucoup trop heureuse de retrouver celui qui partageait une peine que personne ne pouvait réellement comprendre. Au bout de quelques instants, elle se détache de la chaleur de ses bras, pour l’observer tout entier. « Comment vas-tu ? Je ne pensais pas te voir ici ! » Sourire sincère et bienheureux qu’est le sien tandis qu’elle lui adressait ses paroles, rien ne pouvant entacher la surprise chaleureuse de cet accueil qu’elle n’attendait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeus
avatar
zeus
‹ MESSAGES : 1093
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) nahia <3 (autumnleaves) / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : âgé de vingt-cinq ans, le jeune griffith est conscient que son âge est un frein à une quantité de choses. Il a hâte de monter en grade, mais sait qu'il doit attendre.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune Griffith a vu avec cette alliance ses rêves d’une vie sans mariage s’envoler. En effet, il a longtemps cru que son prince, le frère jumeau de la princesse qui lui a été assigné, jouerait d’une manoeuvre politique habile pour garder son courtisan préféré libre de toute alliance. Mais comment le détacher de sa propre soeur jumelle, lorsque l’on sait que c’est l’impératrice elle-même qui a fomenter cette alliance ? Impossible. Qu’à cela ne tienne, Adonis compte bien jouer toutes ses cartes.
‹ SANG : descendants de porteurs du sang bleu, adonis a pourtant le sang argent, aujourd'hui, comme ses parents avant lui. Si il ne déteste pas son statut, Adonis ambitionne à plus de pouvoir.
‹ METIER : Bien que jeune, le troisième enfant griffith est pourtant déjà l'ambassadeur de sa famille auprès du jeune prince héritier. Une nouvelle génération se forme, et leurs liens doivent se faire, plus puissants encore pour assurer à la famille griffith une alliance des plus interessante.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de granit, qui un jour sera sur sa tête (wesh)
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une mêlée perdue qui a trouvé un refuge et une famille chez les Griffith. Si au début il détestait l'idée d'être liée à la vie à la mort à une personne, il a apprit à l'apprécier. Aléa a fai preuve d'une grande patience envers Adonis, et après un passage par le lit du maître qui ne leur plut pas ni à l'un ni à l'autre, le brun sembla enfin comprendre qu'il s'était attaché à la brune comme l'on s'attache à une soeur jumelle. Une sorte d'âme soeur platonique. L'amour entre Adonis et Aléa est le plus pur qu'il ait jamais ressenti.
‹ POINTS : 4065

MessageSujet: Re: our rules, our dreams, we're blind. (athalonis) Jeu 13 Juil - 22:41

Les gardes se placent dans la gare, afin de la sécuriser au maximum. Deux d’entre eux restent à proximité du jeune ambassadeur, venu accueillir sa cousine comme il se doit. Hors de question qu’Athalia fasse le chemin jusqu’au palais seule. Même si elle ne l’était jamais vraiment. Son adiutor, Charon, avait le devoir de rester auprès d’elle, surtout en territoire ennemi. Dans ce cas-ci, le brun trouvait que la loi était particulièrement utile. Athalia était une petite chose fragile que le monde ne comprendrait pas, et même si Adonis voulait la libérer ne serait-ce qu’un peu de l’emprise de ses parents, il ne voulait pas non plus que le monde la pervertisse. Il sourit quand il vit la chevelure chocolat de la jeune femme, et son sourire s’agrandit quand il croisa son regard du sien. Athalia était rayonnante, comme elle l’était avant l’assassinat d’Isaiah. Etrangement, cet évènement les avait rapprochés comme jamais Adonis ne pensait pouvoir être proche de sa cousine. Bien plus jeune que lui, ils n’avaient en plus que très peu de points communs, si ce n’était cet amour viscéral pour les membres de leur famille. Adonis fut surpris de devoir réceptionner Athalia alors qu’elle se jettait à son cou. Il prit une grande inspiration de l’odeur typique d’Eartanera qu’elle avait ramené avec elle, sur elle, et la serra contre lui. La jeune femme finit par s’éloigner et il ouvre les bras pour la relâcher. Adonis ne peut cesser de sourire à l’idée d’avoir un autre Griffith proche de lui, sous sa coupe. Il glisse une mèche de cheveux rebelle derrière l’oreille de sa cousine et lui fait signe de le suivre alors qu’il quitte la gare. « C’est mon devoir d’accueillir tous les hauts dignitaires eartanariens. » son sourire se fait malicieux, et son regard pétillant. « Mais même si ce n’était pas le cas, je serais venu pour toi. » Et c’était la vérité. La famille était primordiale pour lui… De plus il s’entendait bien mieux avec ses cousins, étrangement, qu’avec sa fratrie. « Je vais bien, et toi ? Tu as fait bon voyage ? Isaak travaille, il n’a pas su venir avec moi. » Les gardes se rassemblent autour des deux nobles. Le sang argent dont on les affuble ne doit pas couler. Ne doit plus couler. La couronne leur offre sa protection, parce que les Griffith sont des alliés de taille, une famille qui a renoncé à la couronne pour prêter allégeance à celle qui réunit les quatre nations. Adonis lance un regard presque de dédain à l’emblème de la flamme sur le torse d’une soldate à la droite d’Athalia. Sa cousine peut savoir ses plans, après tout, il compte bien la faire jouer un rôle dans sa prise de pouvoir. Mais là, dehors, il ne parlera pas. Il repose le regard sur la brune, sans prêter attention à son adiutor. « Il faut que tu passes au palais avant de te rendre au manoir. La famille impériale reçoit tous ses alliés dignement. » une corvée qu’elle était obligée de répondre, pour le bien de l’étiquette et du protocole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

our rules, our dreams, we're blind. (athalonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gro anywhere blind
» dupe stellite dreams
» Le Blind'Age Capillaire
» Nouvelle série JLA : "Dreams 1 Rêve 2 Vies" 06/01/2014
» Le Grand Blind test sur TF1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Les nations :: Flamaerin-