AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

INTRIGUE I - festival de l'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 97
‹ AVATAR : Bella Hadid
‹ CRÉDITS : Balaclava
FEED ME DIAMONDS
‹ AGE : Vingt-cinq ans
‹ STATUT : A la disposition de tous les (riches) désireux
‹ SANG : Bronze, petite parmi les grands
‹ COMPETENCES : agilité (1), charisme (1) et méfiance (2)
‹ METIER : Prostituée, dame de compagnie ou fille de joie pour les fervents de politiquement correct
‹ ALLEGEANCE : Son propre intérêt
‹ ADIUTOR : None, all by herself
‹ POINTS : 479

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Dim 2 Juil - 14:39

Dorcas se délecte du vin qui coule à flot, veillant à ne pas trop en abuser tout de même — elle ne devait pas se ridiculiser devant cette foule composée en grande partie de clients ou potentiels clients. Le vin n’est pas ce qui la fait roucouler, passer entre les badauds un sourire ravageur sur les lèvres. Elle n’a jamais été particulièrement enclin à la boisson. Non, son moteur, c’est la musique. Le bruit des milliers de pas compose un rythme régulier sur lequel Dorcas se déhanche sans complexe ignorant les regards désapprobateurs des femmes, jouissant de ceux pervers de leurs maris. Il faut dire qu’elle a de quoi faire tourner les têtes, Dorcas, avec sa brassière qui dévoile généreusement sa poitrine gonflée et sa longue jupe voilée que le vent soulève à son gré et découvre des jambes indécemment longues. Une coupe à la main, la déesse virevolte, sourit aux personnes qui rencontrent son chemin, fait les yeux doux en guise d’excuse lorsqu’elle bouscule un homme. Elle ne remarque même pas @Weiss Rene, cette petite teigne. Son regard se pose sur @Diana Osanos qu’elle n’a encore jamais eu l’occasion de croiser. Elle la sait héritière de la nation de l’eau, mais ce n’est pas son statut (pour une fois) qui l’interpelle, mais sa beauté. La robe qu’elle porte dévoile des morceaux de chair que Dorcas n’aurait jamais pu apercevoir sans cela. Jamais sans parvenir à la séduire. Et c’est exactement ce qu’elle a derrière la tête quand elle se rapproche progressivement. Son initiative est interrompue par l’intervention de l’impératrice. Elle écoute son discours d’une oreille rêveuse et tapote dans la paume de sa main gauche en guise d’un minimum de respect, ravie que le discours ne soit pas plus long. Dorcas observa la femme à côté d’elle qui ne semble pas applaudir de très bon coeur. Leurs regards se croisent. Elle détourne la tête aussitôt puis tourne à nouveau la tête vers elle.  Elle ne lit aucune amertume dans le regard de la jeune femme, elle n’est donc ni la femme d’un de ses amants, ni une fine connaisseuse de ses prestations. « Dorcas Ozera, enchantée. A qui ai-je l’honneur de parler ? » Un sourire dénué de toute tentative de séduction s’éveille sur son visage qui s’illumine aussitôt. Elle rayonne, elle resplendit et… elle le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 310
‹ AVATAR : amber heard
‹ CRÉDITS : balaclava (avatar)
‹ COMPTES : sol

‹ AGE : vingt-six pétales de rose qui se fanent doucement à mesure que le temps passe.
‹ STATUT : fiancée à un oshun contre son gré. une alliance qu'elle n'a pas souhaité.
‹ SANG : la noblesse et la pureté coulent dans ses veines dont les hémoglobines prennent une teinte argentée.
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), domination (niv1), méfiance (niv1)
‹ METIER : héritière de la maison valaeris et du poste de gouverneur de la nation de l'air, elle s'entraîne pour le moment à la diplomatie en tant qu'ambassadrice d'aerinstin à launondie
‹ ALLEGEANCE : elle n'a d'yeux que pour sa famille et sa nation. son peuple et sa couronne. les autres nations peuvent bien brûler, tout ce qui compte c'est volastar.
‹ POINTS : 663

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Dim 2 Juil - 18:36

Les bras croisés contre sa robe ornementée, la jeune femme se tient à l'ombre des festivités. Elle n'a pas le coeur à se mêler à la mascarade qui se déroule sous ses prunelles. Non, elle rêve à Volastar. Elle rêve à sa nation qu'elle a quitté pour cette capitale qu'elle exècre. Son promis, @Maven Oshun, parade près de sa famille et de sa vipère de soeur. Liza n'est pas dupe et elle se doute que c'est elle qui tire les ficelles de ce fiancé. Un sourire amer se dessine sur ses lèvres tandis qu'elle observe les Oshun de loin. Parfois, elle songe à tout quitter et à s'enfermer à tout jamais dans le palais de sa famille. Une belle illusion qui lui permet de s'évader le temps de quelques secondes. La voix de son paternel s'immisce aussitôt alors dans son esprit, lui rappelant de sa voix âpre qu'elle est son héritière et quels sont ses devoirs. L'air chaud fait danser ses boucles contre sa joue tandis que ses prunelles sont attirées par une silhouette tellement familière que ça en est douloureux. @Andrei Valaeris parade aux bras de sa promise. Liza détourne le regard, comme si sa simple vue brûle ses rétines qui ressassent sans discontinuer la nuit dernière. Elle a brisé le coeur de son frère la gamine et elle ne se le pardonnera jamais. Une main se pose sur son avant-bras, lui rappelant de respirer. L'air, son propre élément, a quitté tout son corps tant elle a retenu sa respiration. Quelques regards se posent sur elle, l'héritière des Valaeris et la fiancée du monstre Oshun. Elle y voit de la pitié et de la suspicion. Elle feint la comédie. Ses mains virevoltent près de son visage afin de lui donner de l'air. Elle veut leur faire comprendre qu'elle se tient à l'ombre à cause de la chaleur et non pour se cacher de ses démons qui paradent au festival. Elle ne tient pas à revoir @Adonis Griffith qui ne voit pas encore en elle la meurtrière de son frère. Ni @Maven Oshun qui prendrait un malin plaisir à profiter de son trouble. Et par-dessus tout, elle évite son frère, @Andrei Valaeris qui doit la haïr autant qu'elle à cet instant précis. Son adiutor l'entraîne davantage à l'écart, conscient du malaise de Liza. Toute la distance possible ne suffirait pas à lui offrir le salut impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Dim 2 Juil - 21:28

Braelyn ne se souvient pas avoir déjà réussi à supporter une telle chaleur. Elle enviait tout particulièrement les pouvoirs de son promis, au bras duquel elle se tenait, qu’il utilisait pour se rafraîchir le visage, laissant une légère brise s’échapper de ses doigts. Elle la sentait parfois l’atteindre, mais si peu qu’elle n’en profitait à peine, se sentant simplement frustrée de ne pas pouvoir faire de même. Toutefois, malgré sa haine envers la chaleur et la nation du feu, elle ne pouvait s’empêcher de regarder partout autour d’elle, comme une enfant qui découvrait un endroit inédit. Bien évidemment, elle avait déjà participé au festival d’été, maintes et maintes fois, mais chaque année elle était émerveillée devant la créativité de tous ces gens qui s’amoncelaient autour d’elle. Jamais elle n’avait vu deux fois la même robe, deux fois le même masque. Jamais les mets et boissons n’avaient le même goût. C’était comme tout revivre pour la première fois. Elle ne se préoccupait plus de ce voyage forcé par son oncle et son futur beau-père, à ces quelques jours passés dans cet appartement qui n’avait goût que d’inconnue en la seule présence de ses dames de compagnie, ni même au garçon de porcelaine qui marchait à sa droite, qu’elle allait devoir épouser quoiqu’il advienne. Mais c’est bien Andrei qui la tire de ses pensées, alors qu’il saisit sa main et qu’il enlace leurs doigts. Elle lève vivement la tête vers lui, essayant de comprendre ce qui lui prenait soudainement, mais elle se retrouve confrontée à une expression qu’elle n’avait jamais vue sur le visage de son promis. Ils changent radicalement de direction sous la pression du maître de l’air, et Braelyn tourne la tête pour regarder derrière elle, curieuse de savoir ce qui l’avait fait tourner les talons. Mais elle n’a le temps de rien voir alors qu’elle est tirée en avant. Elle a l’impression de marcher plus vite, mais elle n’en est pas certaine. Elle lui demande une première fois ce qui lui arrive, du ton doux qu’elle utilise à longueur de temps, mais sa réponse est vague, trop vague pour la convaincre. Elle essaie de lui en faire dire plus, mais il semble ne pas l’entendre. Et finalement, l’impatience l’emporte sur sa tendresse habituelle. Elle tire légèrement sur le bras d’Andrei, espérant le faire s’arrêter et tourner la tête. Que t’arrives-t-il, enfin ? Cela faisait quelques jours qu’elle ne le reconnaissais plus. Quoiqu’on puisse dire sur leur relation, il était indéniable que le temps passé à ses côtés les avait fait cessé d’être des étrangers. Et, bien qu’elle ne l’admettrait jamais – ni à Andrei, ni à elle-même, ni à personne d’autre -, Braelyn s’inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 194
‹ AVATAR : eiza gonzalez
‹ CRÉDITS : ishtar

‹ AGE : 24 ans, entourée par deux grandes soeurs (diana, lula) et un petit frère (hippolyte).
‹ STATUT : anciennement fiancée à un presque inconnu, à présent libérée de ses obligations puisque devenue persona non grata. célibataire, mais pas insensible, surtout pas aux charmes de l'ainé osoryd ; la mort de son frère aurait du lui apprendre, pourtant, qu'il ne ressort rien de bon lorsque l'eau fréquente les flammes.
‹ SANG : l'argent de la noblesse, l'argent de la richesse, mais un argent décrié depuis que les osanos sont devenus les premiers ennemis de la couronne.
‹ COMPETENCES : vigilante (niv. 1), elle est attentive aux détails, capte les indices et comprend rapidement les raisonnements. animée de discrétion (niv.1), les secrets mourront avec elle. enfin, fraternelle (niv.1) jusqu'au bout du monde, elle planifie avec envie la future suprématie des osanos et prêche une nouvelle ère, celle de l'avènement des maîtres de l'eau. (à acheter : leadership, agilité, persuasion).
‹ METIER : officier des espions au sein de la résistance, elle les connait tous, récupère leurs infos, s'inquiète pour eux en permanence et les stoppe lorsque les situations s'enveniment.
‹ ALLEGEANCE : sa famille, encore et toujours, sa famille avant le monde, sa famille avant elle. ils ont voulu les séparer en tuant aymeric, ils ont voulu les abattre mais ils n'ont fait que les souder d'autant plus ; et ils auraient du savoir que lorsqu'on coupe l'une des têtes de l'hydre d'autres repoussent, oui, ils auraient du.
‹ ADIUTOR : seolham havoc, un orange (scénario).
‹ POINTS : 334

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Lun 3 Juil - 14:52

(robe). La fête est parfaite. Avec les acrobates, la musique, les odeurs et le soleil. L’extérieur. Et ça lui manque tellement, ça, le dehors, les gens, cette impression de liberté qu’elle sait factice mais en laquelle elle a envie de croire. La plupart des gens ici ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont, de ne pas être traqués. De ne pas vivre sous terre. Ils ne connaissent pas ce sentiment d’enfermement perpétuel — ce sentiment que Rei parvient aujourd'hui à fuir, à l’aise dans le bain de foule, prenant le temps de s’arrêter pour parler à des gens qu’elle ne connait même pas mais qu’elle découvre grâce aux festivités. Il lui semble retourner en enfance, ne serait-ce que pour quelques secondes ; elle touche du bout des doigts l’insouciance… jusqu’à ce que l’impératrice prenne la parole. Et sa simple vue la révulse. Sa simple voix fait monter un grognement inaudible dans sa gorge. Rei n’est pas de la nation du feu mais elle brule intérieurement tout le long du discours, tachant tant bien que mal de n’en montrer aucun signe extérieur. Les mots de Camilla lui rappellent pourquoi elle porte un masque aussi couvrant — et soudainement lui revient l’appréhension première qu’elle a ressenti, lorsque les autres Osanos ont décidé de venir. Rei était contre. Irrémédiablement contre parce qu’il lui semblant qu’on cherchait simplement à les faire sortir de leur tanière pour les achever et même si tout c’est merveilleusement bien passé jusqu’à présent, elle ne parvient pas à annihiler ce sentiment d’angoisse qui l’enveloppe peu à peu. Alors elle cherche un visage connu, mais elle ne voit pas Lula. Et elle ne trouve pas Atalante non plus. Elle est en train de faire semblant d’applaudir lorsque ses yeux localisent la robe de @Diana osanos, reconnaissable entre mille, avec sa couleur océan et sa coupe si particulière. Le soulagement l’envahi alors qu’elle se lance vers elle, et c’est en arrivant qu’elle s’aperçoit que sa soeur n’est pas seule ; une autre femme est là, jolie, brune, armée d’un sourire délicieux (@Dorcas ozera). « Désolée de déranger » clame Rei d’une voix chaude, tendant une main à la nouvelle venue pour se présenter. Elle ne donne pas son prénom, encore moins son nom, et Diana s’abstient également ; pour éviter que la situation ne devienne étrange, Rei s’empresse de changer de sujet : « Douée pour les discours, pas vrai ? » D’un vague signe de la main, elle désigne le sujet de sa question, l’Impératrice, dont le dos disparait déjà. Et elle espère que le sarcasme ne pointe pas trop dans sa voix, parce qu'elle pense que le discours était plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 847
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : av (@queen élo)
‹ COMPTES : feyre la terrible.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : fiancé à liza valaeris, à la fois ennemi et amante, tendresse et destruction. une union non-désirée, une guerre à venir.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 4), intimidation (niv. 4), méfiance (niv. 3).
‹ METIER : magistrat au département de la justice, optant toujours pour la peine la plus lourde possible. plus le sang sera versé, mieux sa conscience se portera.
‹ ALLEGEANCE : à isaure, sa lumière étincelante et à la couronne, plus généralement. mais maven devrait apprendre à ne dépendre que de lui-même très prochainement.
‹ ADIUTOR : tami, fidèle protectrice soumise aux flammes de la tempête maven. parfois amis, parfois rivaux, il sont cependant contraints à se supporter.
‹ POINTS : 1012

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Lun 3 Juil - 18:58



         Pendant le discours long et terriblement ennuyeux de ta mère, tu te tins derrière @Isaure Oshun. Véritable statue, tu te tenais pleinement immobile. Ton visage ne trahissait aucune émotion, comme à l'accoutumée. Pourtant, tu rêvais de grimper sur cette scène et d'arracher la carotide de l'Impératrice, de voler sa couronne dorée et de pouvoir la poser sur la tête d'ange de ta sœur aînée. Mais cela devait se tenir au domaine du fantasme, pour le moment. Tu te tenais près de ta Déesse Salvatrice, levant les yeux au ciel à intervalles réguliers. Ta mère avait un don incroyable pour débiter de si nombreuses idioties à la minute. Mais tu restais pourtant parfaitement silencieux, tandis que le Démon Colère s'agitait en toi. De plus en plus violemment. Tu détestais les gens et un attroupement pareil te rendait nerveux. Tu étais perpétuellement sur le qui-vive, car tu connaissais le nom des ennemis qui sommeillaient dans l'ombre. Ceux qui voulaient voir les Oshun tomber. Voir la couronne changer de tête. Et puis, ce fût enfin la fin de cette mascarade ridicule. Les gens recommencèrent à se disperser en petits groupes, tandis que ta sœur t'abandonna pour aller minauder auprès de visages qui t'étaient invisibles. Tu aperçus brièvement @Andrei Valaeris qui se trouvait un coin d'ombre avec proie-fiancée : @Braelyn Wheatdrop. Pauvre petite, tu espérais qu'elle échapperait au jaguar de l'amour qu'était le prince de l'air. Alors que tu prévoyais d'aller retrouver @Weiss Rene pour vous adonner à votre activité favorite : briser des membres, tu changeas finalement d'avis lorsque la divine silhouette de l'héritière Valaeris se profila dans ton champ de vision. La tentation était trop grande, tu ne pouvais refuser d'y céder. Tu te frayas un passage dans la foule, à coups de coudes et de poussées violentes. Finalement, tu te retrouvas face à l'incandescente blonde et ton cœur eut un raté. Même si tu préféras oublier cette manifestation physique incontrôlée. Tu détestais @Elizaveta Valaeris. Tu te devais de la détester. « Ma fiancée, enfin. » Sourire carnassier. La belle jouait sur ton territoire, depuis quelques temps. Et tu étais en train de reprendre la main. Elle avait beau avoir porté le premier coup, tu n'étais pas prêt de mettre un genou à terre. « Est-ce que je t'ai manqué ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 323
‹ AVATAR : phoebe tonkin.
‹ CRÉDITS : .lollipops (ava), hayleymarshalldaily (gifs), astra (signature)

‹ AGE : twenty-seven, tombent les années. comète déchirant la voie lactée. la déesse erre sur cette terre, n'attendant qu'à faire renaître sa nation engloutie par les flots.
‹ STATUT : single, l'amour est un poison qu'elle tente d'ignorer. sentiment délicat qui pourrait la mener à sa perte, elle aime sa famille, elle aime les siens, et c'est tout ce qui compte jusqu'à présent. son coeur est enfermé dans une prison de glace, forgée par ses artères.
‹ SANG : silver, le sang palpite, suinte telle des perles nacrées. couronne brisée et enfouie dans un sarcophage, elle est la légitime héritière de la nation de l'eau. atlantide perdue.
‹ COMPETENCES : leadership (niv. 4), charisme (niv. 1), honneur (niv. 1)
‹ METIER : capitaine au sein de la résistance, elle gère cette dernière aux côtés de sa famille. princesse d'une nation oubliée, plongée dans les abysses d'un monde laissé à feu et à sang. paix dystopique, qu'elle tente d'absoudre.
‹ ALLEGEANCE : always and forever, aux siens, aux osanos. à sa nation, et à ses désirs.
‹ ADIUTOR : lazar dragomir.
‹ POINTS : 348

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mar 4 Juil - 16:30

Elle continue de se mêler à la foule, le regard aux aguets. Cherchant une planque, un endroit peu visité que les résistants, les siens, pourraient s'approprier. Elle pose son regard sur Atalante au loin. Diana se met à sourire, en remarquant l'homme à ses côtés. L'alchimie qui existe entre Alderan et sa tante, ne trompe personne si ce n'est qu'eux. Son sourire se fane en pensant aux horreurs que cette guerre froide, finira bientôt par engendrer. Si elle espérait que tous les siens survivent, elle le savait. Beaucoup d'entre eux finiraient par périr. Mais l'heure n'était pas à la guerre, pas encore. Elle manque de bousculer quelqu'un Diana, mais elle l'esquive rapidement. Et alors qu'elle regarde vers le palais, la musique s'arrête. Les festivités se font silencieuses, le monde autour d'elle, semble s'être arrêté. Elle suit le mouvement, forçant son corps à s'arrêter de manière abrupte. Elle continue de scruter le palais, jusqu'à ce que la voix retentisse, et que ses yeux se posent sur cette chevelure blonde reconnaissable parmi tant d'autres. L'impératrice. Vipère fourbe, déesse des enfers. Diana croise les bras sur sa poitrine, et ne prête plus aucune attention au monde qui l'entoure. Non, elle est subjuguée par cette beauté fatale, cette harpie sulfureuse. Son cœur bat la chamade, et elle cache difficilement ses mains tremblantes. Elle serre les poings, tente de se contenir. Elle sent ses ongles, lentement s'enfoncer dans sa chaire. Cette douleur, elle veut la ressentir plus que tout. Parce qu'elle lui permet de rester lucide. Elle lui permet de ne pas déchaîner sa rage contre cette « Méchante Reine ». Perfide est l'harpie, et son maniement des mots. Diana ressent chacune de ses paroles, comme une épée de Damoclès tournoyant au dessus de sa tête. De sa propre couronne à elle. Le discours fini, les applaudissements vont à tout va. Diana applaudit aussi, desserrant ses mains. Elle tente de mettre le cœur à l'ouvrage, mais elle n'y arrive pas. Non, le discours de Camille sonnait à ces oreilles, comme une douce menace. Poison mortel qu'elle tentait d'éradiquer. Si elle entent certaines personnes s'insurger, Diana ne fait rien. Elle ne doit pas se faire remarquer, elle n'a pas le droit. Son regard se tourne vers une demoiselle près d'elle. Elle lui sourit, la voit détourner le regard, puis replonger ses prunelles. Le sourire sur le visage de l'intrépide, peint un sourire similaire sur le visage de Diana. Elle se présente, et daigne demander le prénom de Diana. Elle ne pouvait se présenter de manière officielle, elle n'avait pas le droit. Pour elle, sa liberté, sa destinée, et les siens. Elle s'apprête à lui donner un autre nom, un alias longuement réfléchi, mais la voix de sa sœur vient la couper. Sauvée par le gong. « J'ai apprécié les mimiques sur son visage, un peu trop théâtrale parfois, mais je pense qu'elle aurait pu avoir de l'avenir en tant que barde, si vous voulez mon avis. » lippes plissés, regard impénétrable, elle passe ensuite une main dans ses cheveux. « Et vous, qu'en avez-vous pensé? » dit Diana à @Dorcas Ozera. Elle semblait intéressante, et le sourire sincère et chaleureux de Diana ne pouvait que lui permettre d'entamer la conversation. Avec un peu de chance, elle finirait par oublier que Diana et @Rei Osanos, ne s'étaient toujours pas présentées. Diana lance un regard vers un serveur passant non loin, et lui demande de remplir leurs coupes désormais vides. L'alcool n'était-il pas le meilleur moyen de délier les langues ? Si son regard n'avait recueilli aucune information jusqu'à maintenant, parler avec la jeune femme aux courbes si agréables et à la bouche tentatrice, pourrait peut-être lui donner plus qu'elle ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mer 5 Juil - 1:01


« Excusez-moi ! » La foule était trop compacte et il eut un mouvement raide vers la jeune femme @athalia griffith . « Ce n’est rien. Trop de monde je suppose. .. Vous courriez après quelqu’un ? » Il y a de la surprise quelque part dans la tonalité basse de sa voix. Ce serait comme chercher une aiguille dans une motte de foin ici, presque impossible. Il lève son visage recouvert du masque protecteur mais la multitude des autres masques défilant devant lui le fatigue déjà et il entend ce nom à nouveau: « Nahia ! »

Les feux follets étaient déjà dans la danse et Kirill allait proposer son aide à l'inconnue lorsque le mouvement fluide d'une robe longue attira à nouveau son œil. Il n'avait donc pas rêvé plus tôt. Pendant un moment, seul le pincement des lèvres traduisit son agacement. Il désapprouvait. Était-elle inconsciente? Venir dans la gueule du loup était une chose, mais danser sur l'émail des canines de ce dernier en était une autre. L'iris azur se fixa sur elle avant de faire un salut militaire à Athalia, l'intimant de s'approcher ainsi. « Nous pourrions chercher à plusieurs la personne que vous suiviez. Cette jeune femme va nous aider. »  La main se fit cruelle et douce autour du coude de Lula @Lula Osanos . « Nous sommes ensemble. » Eut-il tranquillement le culot d’annoncer. Oh ils avaient des masques non ? Et elle aimait jouer avec le feu après tout.

Kirill continua comme si toute la situation était des plus normales. « J’insiste. » Il n’eut pas le temps de dire plus, les trompettes déchirèrent le brouhaha environnant avant qu’un éclat d’or ne capte toute leurs attentions.

« Mais n’oubliez pas, mes amis, la menace qui pèse sur cette paix que nous avons dûement gagnée. N’oubliez jamais, et souvenez vous que chaque palais de chaque grande famille accueillera toutes les informations que vous avez sur ceux qui veulent détruire notre paix. »

Kirill cilla sous l'information, applaudissant avec parcimonie et lenteur. L'impératrice ne faisait-elle pas preuve ici de belligérance? Détruire notre paix? Il se força à ne pas regarder Lula et à ne pas lui dire de déguerpir le plus vite possible. « C'était un discours ... intéressant. »  Au limite du paranoïaque plutôt. Publicitaire aussi. Notre paix. Celle des Oshun. Comme s'ils n'avaient pas tous versés du sang pour l'obtenir...

La bouche se fit sèche et Kirill héla un d'un geste sobre l'un des serveurs. « Il fait beaucoup trop chaud pour ce genre de masque. » ajouta-t-il en offrant un verre à chaque jeunes femmes.

Résumé si t'as pas envie de te taper le texte:
 
Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 407
‹ AVATAR : Chris Pratt.
‹ CRÉDITS : faust, astra, LΛZΛRE.

‹ AGE : Trente-sept.
‹ STATUT : Épris de l'océan, la liberté des embruns, la fougue des vagues. Elle répond aussi à ce nom.
‹ SANG : Bronze, né de rien, tend pourtant à s'élever.
‹ COMPETENCES : Bagou (niv.1), Loyauté (niv.1) & Audace (niv.2)
‹ METIER : Partagé entre les flots qu'il sillonne en tant que pêcheur et la terre qu'il parcourt en défenseur de juste cause.
‹ ALLEGEANCE : Les Osanos et la résistance qu'il sert au péril de sa vie en tant qu'officier des éclaireurs.
‹ ADIUTOR : Pied de nez fait à l'académie boycottée, nul ne le sert sinon comme matelot à bord de l'Othenor.
‹ POINTS : 496

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mer 5 Juil - 12:47

Ce petit jeu de rôle aux côtés d'@Atalante Osanos laissait Alderan quelque peu groggy, le colosse ne s'étant pas vraiment attendu à ce retournement de situation, à son amie d'enfance se rapprochant, tuant cette distance omniprésente entre eux malgré leur lien des plus forts. C'est qu'il n'avait jamais regardé Atalante avec d'autres yeux que celui de l'ami de toujours, du soutien, du compagnon de mission. Ce rapprochement physique levait un voile et Alderan en oublia quelque peu tout le reste, les risques, le pourquoi du comment de leur venue au festival, jusqu'à la présence de l'inconnu vêtu de sombre (@Atlas Fordwin). Ses prunelles restèrent accrochées à Atalante tandis que dans sa caboche mille et une questions s'entrechoquaient dans un capharnaüm des plus parfaits. Il divaguait et il fallut une réplique de la part de l'inconnu pour qu'il revienne sur terre, reprenant par ailleurs conscience de tout ce qu'il avait alors éclipsé. La chaleur. La foule. La musique. Et sa main posée sur la hanche d'Atalante. Il fronça les sourcils, perplexe, et fort heureusement, son amie d'enfance ne l'attendit pas pour prendre la parole. Espèce d'idiot, pesta Alderan contre lui-même, furieux de s'être laissé distraire. Il allait renchérir pour sortir de cet état second lorsque l'impératrice prit la parole, sa voix amplifiée par un micro. Sans qu'il s'en rende compte, il raffermit sa prise sur la hanche d'Atalante, un élan protecteur s'emparant de lui. Un discours qu'il écouta avec la plus grande attention, qui le fit presque enrager, mais qu'il applaudit pour ne pas faire naître de soupçons autour de lui. Il reprenait compte des risques qu'ils encouraient à se trouver là, et surtout des risques qu'elle prenait elle. Sans qu'il sache pourquoi, il se laissa aller à déposer un baiser sur la tête d'Atalante, puis à lever une fois de plus son verre, trinquant sournoisement avec cette famille dont il ne souhaitait que la perte : « À la paix, donc ! » Il but une longue gorgée de bière, nullement inquiété. Il en faudrait bien plus pour l'enivrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 919
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @milles rêves. (av), gatsby & oblivion (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth.

‹ AGE : vingt cinq ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : célibataire, tomber amoureuse n'est pas envisageable pour une fugitive. anciennement fiancée à un osoryd contre son gré.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 4 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 4 honneur (-persuasion), niv. 4 ténacité (-dominance)
‹ METIER : en fuite, qualifiée d'ennemi numéro un de la couronne.
‹ ALLEGEANCE : comme tous les membres des osanos, sa raison de vivre est la résistance.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace, themys isaksen.
‹ POINTS : 1738

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mer 5 Juil - 14:31

La princesse n’en croit pas ses yeux. Il était là, devant elle, en train de discuter avec son amie d’enfance @Athalia Griffith. Le guerrier se rapproche d’elle, entrainant avec lui la jeune maitresse de la terre. Il propose alors de chercher la personne que Lia avait l’air de vouloir suivre avant de le bousculer. Devait-elle révéler son identité à Athalia ? Celle-ci l’avait peut-être déjà reconnu. Un sourire aimable se dessine sur ses lèvres et elle acquiesce. Ce qui était certain, c’était que Kirill l’avait bel et bien reconnu. Dès le moment où il s’était approché, puis s’était emparé de son coude, elle avait compris. Lula failli s’étouffer en avalant de travers lorsque trois petits mots sortirent de sa bouche. Sa tête se tourne vers son ancien fiancé, qui est maintenant pratiquement collé à elle. Il venait de prétendre qu’ils formaient un couple. La surprise envahit son regard. Elle ne s’attendait pas à une remarque de ce genre. Surtout que, d’après ses souvenirs, il n’était pas très heureux d’être fiancé à la rebelle de la famille. Voulant entrer dans son jeu, elle affiche son plus beau sourire et se rapproche encore plus de @Kirill Osoryd pour déposer un baiser sur sa joue. « J’ai cru que je ne te retrouverai jamais avec toute cette foule.. Tu m’as manqué. » Lula rit intérieurement. Elle jubile. Il a voulu jouer, ils vont jouer. Elle le fixe, le défiant du regard. Cependant, quelque chose la pousse à détourner les yeux : le discours de l’Impératrice. Cette horrible bonne femme que Lula déteste tant.  « Mais n’oubliez pas, mes amis, la menace qui pèse sur cette paix que nous avons dûement gagnée. N’oubliez jamais, et souvenez vous que chaque palais de chaque grande famille accueillera toutes les informations que vous avez sur ceux qui veulent détruire notre paix. » Lula regarde son ancien fiancé applaudir, mais elle ne le fait pas. Ce discours la révolte, l’Impératrice évoque en elle un sentiment de rancœur, d’écoulement. Une grimace s’affiche sur son visage, ses sourcils se froncent. « Je n’irai pas jusque dire que c’était intéressant, Kirill. » Pour la première fois depuis longtemps, le prénom du guerrier avait franchi ses lippes. Des frissons lui parcourent l’échine. Le moment était venu de changer de sujet si Lula ne voulait pas être démasquée à cause de son manque d’enthousiasme vis-à-vis du discours de cette sorcière. Heureusement, Kirill propose à Lia et elle, un verre. « Merci. » D’un geste doux, elle s’empare du verre qu’il lui tend et en boit la totalité. Sa main sert plus fort celle de Kirill. Un peu inquiète. Elle savait que l’Impératrice voulait les exterminer, les exécuter, mais l’entendre le dire de vive fois était une autre chose. Elle ne fait rien, ne dit rien. Lula ne sait pas quoi faire. Elle glisse un regard à Lia. Elle est certaine qu’elle l’a reconnu. Alors à quoi bon jouer la comédie ? « Cette sorcière est train de leur bourrer le crane, de vous bourrer le crâne même. Détruire la paix, quelle bonne blague. J’aurais plutôt dit la dictature. » Les mots s’échappent de sa bouche. Son ton est froid, dur, mais elle chuchote pour ne pas se faire remarquer. Seuls ses deux interlocuteurs peuvent entendre cette phrase. « Pardon, c’est vrai que tu aimes sa façon de diriger et que tu exécutes les ordres comme un parfait petit chien de garde. » Lance-t-elle en se rappelant à quel point Kirill est loyal envers sa famille et donc, envers la nation du feu. Elle se recule un peu, enlevant sa main de la sienne et le regard fermé. Ils sont ennemis, après tout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 350
‹ AVATAR : gal gadot
‹ CRÉDITS : bonnie.

‹ AGE : trente deux ans
‹ STATUT : célibataire, troublée, elle est trop occupée avec la résistance pour avoir le temps d'y penser.
‹ SANG : argent, noble. descendante osanos, elle n'est pas héritière mais fait partie de la fratrie osanos originelle.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 1) + leadership (niv 1.) + agilité (niv. 1) || résistance à : attaquant, dominance) || prochains achats (endurance, méfiance, ténacité) aura résistance à attaquant, dominance x2, effort physique, manipulation.
‹ METIER : osanos en fuite, elle a été destituée de son poste d'ambassadrice de la nation de l'eau au gouvernement mais elle est avant tout bras droit dans la résistance aux côtés de son frère. atalante met un point d'honneur à aller sur le terrain et porter main forte aux soldats de la résistance.
‹ ALLEGEANCE : à elle, à sa famille, à la résistance. à la justice.
‹ ADIUTOR : galel valandir est son adiutor après des débuts difficiles.
‹ POINTS : 2280

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mer 5 Juil - 22:10

festival de l'été
(by anaëlle)

Feignant de regarder la foule mouvante, Atalante profita d'un moment pour croiser le regard de Lula. Maven n'était plus proche d'elle et bien que cela la rassura un peu, elle ne put s'empêcher de craindre pour la sécurité de la jeune fille. Lula était bien trop insouciante et jouait littéralement avec le feu, Atalante lui en toucherait deux mots à leur retour. Si sa nièce lui lança un sourire à travers la foule et un hochement de tête, la résistante se contenta de fixer cette dernière, des déferlantes derrière les pupilles. Atalante était loin d'être ravie, ou rassurée, et derrière son masque ses sourcils s'étaient froncés. Elle remercia silencieusement le port de ce dernier et les élans excentriques de l'impératrice. Elans qu'elle ne devait pas sous-estimer, cependant.

Et puis soudain la foule autour d'eux s'arrête. Atalante se crispe, aux aguets. Ce n'est pas le bruit d'un coup de feu qui brise le soudain silence mais celui d'une voix qui s'élance, aussi brûlante que froide. L'impératrice. Sa mâchoire se serre, tout comme la prise d'Alderan sur sa hanche et au lieu de regarder dans la même direction que les centaines d'yeux posés sur Camilla, Atalante se tourne vers Alderan. Il écoute, attentif, le serpent qu'est l'impératrice et ne lui prête pas attention. Elle voudrait quelque part être aussi happée que lui mais tout ce sur quoi elle se concentre c'est malgré elle l'emprise qu'a l'officier sur sa taille. Inhabituel. Elle a beau jouer un rôle en face de l'inconnu, elle ne peut cacher à quel point cela la trouble cette nouvelle proximité. Un contact qui leur est étranger mais qu'elle se surprend à accepter plus que de raison. Mais l'heure n'était pas à la réflexion, ni à la réalisation. Ses oreilles sifflaient avec véhémence sous le ton qu'employait Camilla, sous ses mots aussi faux que son honnêteté. Ils résonnent entre les tempes d'Atalante, creux, laissant dans sa gorge un goût amer. Et elle ne peut s'empêcher de lire entre les lignes la menace que l'impératrice articule sous les regards de tout le royaume. Atalante déglutit, enragée, bien que d'apparence posée. Dans le dos d'Alderan, sa main s'est figée dans le creux de celui-ci avant de s'en éloigner enfin pour applaudir le discours de Camilla. Le résistant l'imite, et Atalante se sent soudainement nue comme si à présent la normalité était de lui être proche ce qui la laisse perplexe. Mais elle ne se perd pas dans ses pensées, ce temps viendra plus tard. Ses applaudissements sont lents -ironiques- mais elle ne peut s'en empêcher le bruit se noyant dans ceux des autres autour. Un faux sourire maquille ses lèvres charnues et puis Alderan continue de la surprendre. Un baiser vient se loger doucement contre sa tempe. Atalante lui sourit sans dire un mot, étonnée d'à quel point celui-ci joue la comédie. Difficile de ne pas croire à leur petit cirque. Pourtant, même si elle sait qu'il ne s'agit là que d'une couverture, elle n'arrive pas à faire abstraction de ce qu'il vient de se passer. Lui, à l'air dans son élément. Elle ne se rerapproche pas pour autant, prête à s'éloigner pour rejoindre l'endroit où elle avait vu pour la dernière fois Lula. Un prétexte lui vient à l'esprit qu'elle s'empresse d'utiliser en voyant Alderan prendre une nouvelle gorgée de sa boisson dont elle n'ose pas toucher. "Je meurs de soif, je vais me chercher un verre." dit-elle en souriant avant de se tourner vers l'inconnu. "Ravie d'avoir fait votre connaissance." puis de s'adresser à Alderan. "Je reviens." Elle le dit avec douceur, ses doigts effleurant ceux du résistant, pleinement dans son rôle. Elle se ment sans s'en rendre compte en se disant que cela ne lui vient aussi naturellement que parce qu'elle a l'habitude des missions sous couverture. Puis elle se tourne vers la foule, à la recherche de sa nièce. Soucieuse de la retrouver, de s'assurer que tout va bien et de lui rappeler leur mission première : discrétion & repérage.

robe - masque

@Alderan Krane / @Atlas Fordwin / @Lula Osanos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 693
‹ AVATAR : natalia dyer.
‹ CRÉDITS : (av) autumnleaves (gifs) @ameliawilliams. (sign) autumnleaves.
‹ COMPTES : alevtina valaeris, la caprichieuse.
gagnant animation
‹ AGE : Il y a vingt-cinq automnes qu'elle a touché la neige pour la première fois.
‹ STATUT : Perdue entre son passé, son présent et son futur, elle n'a aucune idée de l'amour qu'elle porte à son maître.
‹ SANG : Une sang mêlée des plus fières de son rang malgré ce chemin semé de bien trop d'embuches.
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 3), endurance (niv. 4), honneur (niv. 2)
‹ METIER : Adiutor, un honneur, un lien qu'elle ne voudrait briser, qu'elle chérit comme la prunelle de ses yeux.
‹ ALLEGEANCE : Si le gouvernement obtient ses faveurs, elle reste l'adiutor d'un Griffith, sa famille, elle donnera tout pour eux, peu importe la couronne des Oshun.
‹ ADIUTOR : Un Griffith. Isaak Griffith. Un de ces hommes qu'on imagine fort et qui, dans un soupire, vous donne le courage de parcourir les terres jusqu'au delà des mers.
‹ POINTS : 365

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mer 5 Juil - 23:05

« Nahia ! Attends ! » Elle l'entend l'appeler, mais elle ne peut pas attendre. Il ne peut pas la voir. Il ne peut pas la rattraper. Elle ne devrait pas être là. S'engouffrant dans la foule, elle entend pourtant sa voix. « Nahia ! » Elle ne se retourne pas, continue sa route alors qu'elle perd pied. Elle tremble, perd le contrôle. L'ombre d'une ruelle l'appelle. Une fraicheur toute relative où elle tentera de reprendre ses esprits. Inspiration. Expiration. La jaune laisse l'électricité quitter son corps par petites étincelles avant de se redresser. Les trompettes sonnent, annonçant le discours de l'Impératrice.

Nahia s'installe à l'angle de la ruelle pour observer le flot qui passe. Elle écoute le discours avec curiosité. « Mais n’oubliez pas, mes amis, la menace qui pèse sur cette paix que nous avons dûment gagnée. N’oubliez jamais, et souvenez vous que chaque palais de chaque grande famille accueillera toutes les informations que vous avez sur ceux qui veulent détruire notre paix. » Elle a des informations la mêlée. Elle a des informations qu'elle gardera pourtant pour elle. Pour les siens. Griffith. « Amusez-vous, et bon été à tous ! » Les derniers mots pourraient effacer ceux précédemment énoncés. Mais Nahia retient. La menace. Ils avaient déjà perdu Isaiah par trop d'imprudence et voilà qu'elle n'était plus aux côtés de celui qu'elle doit protéger coûte que coûte. Elle est l'imprudente et se maudit de ne pas avoir pensé à lui avant eux. Elle se décide à poursuivre la marche.

Plus loin, elle retrouve la chevelure d'@Athalia Griffith et son adiutor, @Charon Snotra, quelques pas en arrière. Elle accélère pour le rattraper, se frayant un chemin dans la foule trop dense. Elle arrive dans son dos et l'attrape par le bras pour le faire reculer en essayant de ne pas se faire remarquer. Elle espère soudain qu'il ne tentera pas de l'attaquer, elle lui parle alors avec le plus de calme possible. « C'est moi ! » prononce-t-elle en supposant qu'il reconnaisse sa voix. « C'est Nahia. » ajoute-t-elle plus bas. Il ne devrait pas savoir, ni la voir, mais il devient son dernier refuge pour ne pas sombrer dans la paranoïa. Elle veut être là, présente, comme une évidente obligation. Elle ne peut pas le suivre lui, alors ce sera elle qu'elle protègera aujourd'hui. La petite soeur. « Ne lui dis rien s'il te plait. » lance-t-elle en désignant Lia du menton. Son regard se fixe sur le visage du rouge, plus qu'une demande, elle le supplie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 45
‹ AVATAR : katherine mcnamara
‹ CRÉDITS : hershelves

‹ AGE : vingt ans
‹ STATUT : célibataire
‹ SANG : bronze
‹ METIER : prostituée
‹ POINTS : 165

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Mer 5 Juil - 23:34

Zarha n'avait pas prévu d'assister aux festivités, sa patronne avait d'autres plans pour elle, et pas des plans des plus agréables mais c'était sans compter sur Adonis, qui l'avait "réquisitionnée" durant les festivités, au cas où il ait besoin de se divertir. La blonde n'était cependant pas avec lui alors qu'elle déambulait parmi la foule massée pour profiter de la fête. Seule avec son aduitor, elle profitait de l'anonymat que lui procurait son loup. Il était rare pour elle d'être aussi libre qu'elle l'était aujourd'hui, d'être aussi proche de ses cibles, sans craindre de se faire tuer si quelqu'un la reconnaissait. Plusieurs années étaient passées, et il y avait peu de chance pour qu'elle soit encore sur leur radar, mais la jeune femme ne pouvait prendre de risques. Chose que son aduitor lui avait maintes fois répétés alors qu'ils rejoignaient le défilé. Si Adonis avait besoin d'elle, il saurait comment la joindre. Elle s'arrêta lors du discours de l'impératrice, ne montrant aucune réaction même si en elle la colère montait. Ils étaient prêts à tout pour s'assurer que personne ne menace leur pouvoir et leur place. Zarha avait envie de vomir et Bran passa un bras autour d'elle pour la ramener à la réalité. "Respire Zarha, oublie là. Profite de la journée pour..." commença t'il avant de s'interrompre devant le regard de la jeune femme. Il était hors de question pour elle de profiter de quoi que ce soit. Si elle était là, c'était avant tout pour Adonis, mais aussi pour en apprendre le plus possible sur ses cibles...Zarha se dégagea et se détourna de son ami avant de voir une silhouette frêle passer devant elle. Intriguée, elle la suivit pendant quelques pas avant de reconnaître Nahia. Sauf qu'elle n'aurait pas du se trouver là, et que ça, ça posait un sacré problème. Elle aurait pu se tromper avec le masque, mais elle reconnaissait la fine silhouette de la jeune femme. "Nahia ? C'est bien toi ?" demanda Zarha pour s'en assurer, s'approchant et gardant sa voix basse, juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 309
‹ AVATAR : Emilia Clarke.
‹ CRÉDITS : ultraviolences ( vava ).
‹ COMPTES : non.

‹ AGE : 27 pierres précieuses refusant de s'adoucir malgré les assauts asphyxiant du burin.
‹ STATUT : engagée dans une alliance qui l'insupporte. agissant avec résolution et "couardise" dans l'intérêt de son unique.
‹ SANG : celui des triomphants, l’apparat grotesque des aristocrates.
‹ COMPETENCES : attaque ( nv. 1 ) , ténacité ( nv. 1 ), évalutation (nv. 1)
‹ METIER : soldate d'infanterie dans l'armée des nations.
‹ ALLEGEANCE : à cette hache emprisonnée entre ses jointures, à ce caractère tempétueux qui remet en jeu l'autorité du pouvoir, à ses idées, à son être.
‹ ADIUTOR : the high voltage queen.
‹ POINTS : 984

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Jeu 6 Juil - 0:21

« Accorde-moi quelques secondes ! » insista la noble, nullement ébranlée par le regard incisivement réprobateur que lui adressait sa compagne. Le bon sens aurait voulu qu’elles se rendent au palais suite à l’entracte circassien, malheureusement, il eût fallu que l’Osoryd se soit engagée dans une discussion passionnante qui ne cessait de rameuter de plus en plus d’enfants ainsi que d’adultes curieux, par ricochet. Ses doigts agiles s’activaient à caricaturer outrageusement la physionomie de l’impératrice tandis que sa bouche délicieuse les abreuvait d’immondes chimères concernant les Oshun. Attitude puérile, longuement cultivé, certes, mais l’apparition des mines stupéfiées faisait naitre en son cœur une agréable satisfaction.  

Cette escale volontaire eût le bénéfice de leur éviter de subir la première tirade du discours morne du tyran en chef, qui s’éteint à l’instant où les demoiselles franchirent l’entrée qui délimitait la place.  Bien qu’elle eût toujours apprécié la merveille architecturale qu’était l’habitat des Yinren, rien de ce faste n’aurait pu constituer une raison suffisante pour côtoyer l’impératrice et son entourage vicieux. Elle souligne le toupet dans lequel s’enroule la détestée en prônant fièrement sur les marches d’un lieu qui n’est sien, aplatissant tout convive présent de sa prétentieuse supériorité. Aux yeux de la guerrière, tout ce qu’il se dégageait de cette femme avaient des allures de farce. Elle commençait déjà à regretter la promesse qu’elle avait faite à ses géniteurs, celle de se tenir à carreaux. Dans la foule se distingue la coupe singulière de son frère, recouvert de son flegme roi qui le ravit si bien. Un masque n’aurait suffi à la tromper lorsqu’il s’agissait de reconnaître ce grand gaillard, néanmoins il semblait plongé dans une conversation si profonde qu’elle se retint de l’aborder. Plus tard.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 160
‹ AVATAR : Devon Bostick
‹ CRÉDITS : EDM

‹ AGE : 21 . Bientôt il retentira ce glas qui annoncera que tu es dans ce monde depuis bien trop longtemps, tu es à mi-age, trop grand pour être un enfant, toujours pas assez pour être vu comme un homme.
‹ STATUT : Célibataire, tu te refuses aux autres, comme tu ne comprends pas ceux qui pourraient te désirer.
‹ SANG : Ton sang est ton traitre. Celui qui t'a privé de liberté. Celui que tu aurais préféré éviter, tu ne l'as jamais demandé, ce mélange parcourir tes veines. Cette alliance qui a fait de toi un mêlé, un esclave à qui on essaye de faire croire qu'il a encore des libertés.
‹ COMPETENCES : Ténacité (niv. 2 ); Vigilence (niv.1); attaquant (niv.1)
‹ METIER : Servir et défendre une personne qu'on t'a imposée il y a des années. Tu n'es qu'un pion dans un échiquier bien trop grand pour toi.
‹ ALLEGEANCE : Adiutor d'Athalia Griffith.
‹ POINTS : 162

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Jeu 6 Juil - 23:43

Ravis, tu ne l'étais pas, d'avoir été embarqué contre ton gré dans ce genre de festivité qui ne t'avait jamais intéressé. Tu n'avais jamais été quelqu'un qui appréciait les grands rassemblements, les gens et toi vous aviez toujours eu du mal à vous comprendre. L'agitation était une chose bien vicieuse, car elle l'apportait dans la vie jamais rien de bon . C'était donc en trainant des pieds que tu avais suivi @Athalia Griffith. Ta tenue n'avait rien d'exceptionnel et il aurait été bien présomptueux de penser que tu aurais fait des efforts vestimentaires. Tu étais encore un animal sauvage, cheveux en bataille et tenu plus que négligeait tu déambulais masque sur le visage - tu n'avais pu y réchapper.- L'agitation donc, elle apporta une vieille connaissance sur ta route, Nahia, n'avait-elle donc pas disparu ? N'était-elle pas devenu qu'un souvenir ? Pourtant elle était bel et bien présente. N'était-elle donc pas bien idiote de venir dans un lieu si peupler alors qu'elle n'était devenue qu'un nom qu'on cherchait ? Mais tu étais bien trop agacé pour réagir, tu n'étais que l'ombre d'une ombre, presque muet est a moitié présent.  « Nahia ! Attends ! » Dans le plus grand des silences tu te contentais d'être dans ton mauvais jour, simplement agir comme tu devais le faire sans prendre la peine d'être amical. Ça n'avait aucun sens de l'être de toute manière.

Mais rapidement, tu fus ramené à la réalité, tiré de la lumière qu'on t'imposait pour finir dans l'ombre. « C'est moi !C'est  Nahia. »  Elle était de retour et cela n'annonçait rien de bon, pour toi tout du moins. « J'avais cru comprendre, oui. »« Ne lui dis rien s'il te plait. » Tu soupiras. Passant nerveusement ta main contre ton front comme pour t'éviter d'être trop sec avant de répondre, une manière d'évacuer un peu de cette noirceur qui était tant nouée avec ton coeur. « J'avais oublié que j'étais la commère des Griffith » L'ironie, donc, pour rappeler que tu n'étais pas un grand bavard et surtout que tu n'allais pas perdre ton temps pour signaler ce genre de chose, même si tu aurais dû. Nahia n'était pas un danger, elle ne l'avait jamais été, tu l'as connu depuis assez longtemps pour en avoir conscience. Mais avant de pouvoir ajouter quoique se soit vous vous retrouviez interrompu, bien trop visible à ton gout tu laissas échapper un grognement à l'égard de Nahia. « Nahia ? C'est bien toi ? » Un jurons s'échappa de ta gorge, il était faible, à peine audible, mais tu n'avais su le retenir avant de rajouter « Tu attires trop l'attention. Qu'est-ce qui t'est passé par la tête ? Même un aveugle se serait pas laissé duper par un masque.   » Idiote. Une pensée qui s'était probablement fait entendre par le ton de ta voix. C'était ton défaut avec elle, tu étais toujours à lui faire la morale. Comme si tu étais bien placé pour lui apprendre la vie, alors que tu avais toujours su que ce n'était pas le cas. Prenant une profonde inspiration, tu te tournas vers la foule. Tu l'as cherché du regard, Athalia, c'était ta mission et parfois, tu pensais que c'était ta seule raison de vivre. C'était probablement le cas, c'était la seule raison pour laquelle tu vivais, qu'on t'avait laissé cette soi-disant liberté, pour la surveiller elle. tournant le dos à Nahia et l'inconnue, tu ne bougeas pas. « Rends-toi invisible!    » Articulas-tu à l'égard de l'Adiutor disparue. Manière de souligner que ce n'était pas une situation idéale pour quelqu'un qui cherchait à se faire discrète. Tu en ignoras totalement l'inconnue, rustre tu l'avais toujours été et ce n'était pas cette situation qui allait te faire changer.

masque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 156
‹ AVATAR : max irons bby
‹ CRÉDITS : av&gif ; lise aka ado l'amour de ma vie
‹ COMPTES : amara, la chose fragile.

‹ AGE : vingt-huit ans, une jeunesse trop vite passée, un avenir déjà tout tracé et l'ombre d'une couronne qui commence à se profiler au-dessus de sa tête.
‹ STATUT : fiancé à saeko yinren, une fatalité qu'il a depuis longtemps acceptée. avec ou sans elle, sa liberté reste la même.
‹ SANG : bleu, le symbole premier d'une royauté qui se complaît à rappeler à chacun leur supériorité.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 1), domination (niv. 1), intimidation (niv. 1).
‹ METIER : prince héritier, une position qui lui donne un avant-goût de son futur rôle d'empereur. un poste qui lui fait envie mais qui le répugne tout autant, partagé entre le pouvoir et les responsabilités qui s'y apparentent.
‹ ALLEGEANCE : cal n'est fidèle qu'à lui-même. il souhaite aller loin, même si cela signifie parfois avoir à sacrifier certaines personnes.
‹ ADIUTOR : naos, qu'il ne porte pas forcément dans son cœur mais leur duo fonctionne, du moins en apparence.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Ven 7 Juil - 16:03

La perspective de ce festival n'avait guère enchanté Cal, mais il n'avait pas vraiment le choix. Il se devait d'être présent, tout comme les autres membres de la famille Oshun. Cela faisait partie des obligations qu'il ne portait pas dans son cœur, mais qui allaient de paire avec le rôle qu'il convoitait tant. Le soleil de plomb et la chaleur qui pesaient sur les convives n'arrangeaient rien à cette journée qui promettait d'être très longue. Le prince avait passé le début des festivités à discuter poliment avec certains membres de la famille Yinren, il avait échangé quelques mots avec sa fiancée, Bora, plus pour satisfaire leurs proches que par réelle envie. Désormais, il se tenait près de sa mère, l'Impératrice, après le discours qu'elle venait de prononcer. Il ne portait plus vraiment d'attention aux tirades de sa génitrice, mais feignait tout de même l'intérêt. En réalité, son regard s'était promené sur les invités, s'attardant un peu plus sur des visages et des silhouettes familières. Cal restait volontairement en retrait, préférant observer plutôt que participer aux discussions. Si la compagnie de sa mère n'était pas des plus agréables, il y avait certaines personnes présentent aujourd'hui que le prince souhaitait éviter davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 355
‹ AVATAR : zoey deutch
‹ CRÉDITS : mia la magnifique / antigone. (av), astra (sign)

‹ AGE : vingt ans depuis qu'elle a vu le jour, qu'elle vit dans cette bulle qu'elle veut éclater, trop protégée du monde extérieure.
‹ STATUT : célibataire, innocence protégée par ses parents, pureté préservée sans failles.
‹ SANG : argent, elle est issue de la noblesse, fait partie de ces privilégiés que la vie épargne, comme elle commence à s'en rendre compte.
‹ COMPETENCES : empathie (niv. 2), discrétion (niv. 2), ténacité (niv. 2)
‹ METIER : magistrat en formation, elle suit son rêve d'un monde juste et idéal, lavé des crimes impunis.
‹ ALLEGEANCE : son sang veut qu'elle s'associe à la couronne, son esprit ne sait plus quoi penser.
‹ ADIUTOR : charon, le nocher de son enfer personnel, celui qui la navigue sur le fleuve de sa colère.
‹ POINTS : 1067

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Ven 7 Juil - 22:17

La jeune Griffith fixe @Kirill Osoryd pendant un instant, déboussolée, avant de reprendre ses esprits. «Je… euh, oui. » Aussitôt, son regard retourne à la foule, en quête de @Nahia Basarab mais l’océan de têtes qui s’étend à perte de vue rend sa recherche impossible. Son attention est ramenée à celui qu’elle a percuté, rejoint par une jeune femme qui lui rappelle fortement son amie @Lula Osanos. Mais la maître de l’eau est en fuite, elle ne pouvait donc pas se trouver au festival de Dragondale, si ? Pourtant, les traits du visage qu'elle percevait sous le masque étaient familiers, et au final, sa voix lui donna la confirmation qu’elle cherchait. Cependant, elle ne connaissait pas l’implication du jeune homme qui s’était présenté comme le compagnon de son amie, aussi elle ne dit rien, faisant confiance à la jeune Osanos qui semble le connaître. Cachant sa confusion, la jeune fille s’apprête à lui répondre que chercher Nahia dans cette foule était peine perdue, mais la voix de l’Impératrice l’en empêche. Silencieuse, elle se contente d’écouter avant d’applaudir sans réelle conviction, donnant le change rendu nécessaire par son statut de noble. Elle remercie Kirill pour le verre, et ne se souciant même pas de connaître la nature du contenu, la Griffith le sirote, la chaleur de plus en plus insupportable. Son attention se focalise sur son amie dont les paroles, au fond, font sens. Elle sait que la famille impériale ne poursuit pas ses opposants dans une optique de paix et de sécurité pour le compte de son peuple, ou du moins, elle commence à le comprendre. Mais aux yeux de tout le royaume, ces ennemis en question étaient aujourd’hui les maîtres de l’eau, et l’idée de voir Lula se faire prendre inquiétait de plus en plus Lia.

« Lula, je ne pense pas qu’il soit prudent que tu restes ici. » murmure-t-elle à l’encontre de celle qui représentait beaucoup à ses yeux. Néanmoins, Lia est consciente que tout le peuple ne la reconnaîtra pas avec sa tenue et son masque. Et surtout, elle sait combien son amie peut se montrer bornée lorsqu’elle le veut. Aussi, elle rajoute sur le même ton : « Ou du moins, tenir ce débat ici ne semble pas être l’endroit propice alors évitons les sujets risqués. » Son prochain regard s’adresse autant à Lula qu’à Kirill, plein de gravité, trop conscient de tous les dangers qui les entouraient. Alors elle se redresse, forme un sourire sur ses lèvres et lève son verre à l’attention des deux autres. « Et puisque ce banquet est gracieusement offert par la couronne, pourquoi ne pas en profiter ? » Elle supplie la jeune Osanos du regard de bien vouloir jouer le jeu. Même si Lia s’inquiétait sûrement trop, elle ne voulait pas prendre de risque inutile. Elle se tourne vers Kirill, avec la ferme intention de lancer une discussion qui ne pourra pas leur porter préjudice si quelques oreilles s’avéraient traîner dans leur coin. « Je ne pense pas vous avoir présenté mes remerciements pour votre aide, monsieur, même si je ne pense que pas cela sera utile. Athalia Griffith, enchantée. » qu’elle se présente, attendant que celui-ci lui livre enfin son identité complète. Son regard glisse discrètement sur la foule, dans l’espoir fou de retomber sur Nahia. Dans le même temps, elle cherche @Charon Snotra, son adiutor, qu’elle avait perdu de vue. Néanmoins, elle savait qu’il ne devait pas être loin, aussi elle ne se faisait pas de souci pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
green
avatar
green
‹ MESSAGES : 594
‹ AVATAR : lee sung kyung, my bby.
‹ CRÉDITS : av (mia la lula)

‹ AGE : vingt-huit ans.
‹ STATUT : indépendante et solitaire, aucun être n'a su faire battre son cœur.
‹ SANG : mêlé au sang usé, trahi et exploité.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 3), intimidation (niv. 2), vigilance (niv. 1)
‹ METIER : adiutor, garde du corps et protectrice de la princesse du feu, espion de la ligue à la cour et enfant invaincue des arènes.
‹ ALLEGEANCE : à elle-même, à la princesse puis aux mêlés. l'ordre peut varier selon les circonstances.
‹ ADIUTOR : la princesse au sang bleu, isaure oshun.
‹ POINTS : 1530

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Dim 9 Juil - 1:54

Weiss était suffisamment de mauvaise humeur avec cette parade aussi inutile que ridicule pour devoir gérer en plus l’arrogance de @Naos Jagger. Elle lança un dernier regard à Isaure, comme si elle lui demandait la permission d’attaquer l’adiutor de son jumeau. Mais la vérité était que les mots de Weiss étaient aussi sauvages que son attitude et si elle n’était pas modérée par son maître ou Levi, elle en aurait tué plus d’un avec ses paroles. « Oh, alors la réponse adéquate est du slut-shaming ? C’est très bas ça, même pour toi. Même si elle gambadait nue dans un champ, je te suggère fortement de garder tes yeux pour toi-même si tu veux toujours voir demain matin. » Puis il s’approcha d’elle avec une arrogance qui lui fit serrer les poings et tout son être intérieur dut refroidir la chaleur meurtrière qui la réveillait. Il attaquait cette fois-ci ses capacités, ou du moins son incapacité. Alors qu’elle avait tout fait pour finir première à Koldoveretz, on lui déroba la protection de l’homme qui a juste eu la chance d’être né une minute plus tôt. Elle blâmait l’Impératrice pour ça, préférant faire des pairs de même sexe pour faciliter la manipulation de ses enfants. Mais Naos n’était pas meilleur qu’elle, elle s’en était persuadée à travers les années. Il se mit à la frapper partout et de tous les angles avec des mots qu’il savait aller l’enrager encore plus. Tout ce qu’elle pouvait faire c’était soutenir son regard d’un air défiant et  garder ses muscles contractés. Elle ne pouvait pas agir maintenant, devant tout ce monde—ces nobles qu’ils détestaient tant, ils avaient au moins ça en commun. Mais rien ne l’empêchait d’envoyer des menaces si réelles qu’elle aurait pu les pratiquer à ce moment même. « Si tu crois qu’une audience va m’empêcher de te démonter la gueule. J’ai l’habitude d’avoir un public maintenant. Les applaudissements de la foule me mo— » Weiss s’arrêta dans son élan d’haine lorsque le discours de l’Impératrice sonna dans ses oreilles—et associé à la chaleur, elle avait encore plus envie de se tirer d’ici pour passer sa colère sur quelqu'un d'autre, pour une fois. Mais elle y vit une intervention divine qui la sortit de sa fougue. « T’as pas entendu ce que notre petite Camilla vient de dire ? C’est un jour de fête, Naos. Alors me provoque pas si tu ne veux pas te retrouver avec une mâchoire débloquée. » dit-elle, la voix un peu plus douce mais le sourire hypocrite. « Alors bois et étouffe-toi au lieu de me défier ouvertement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 228
‹ AVATAR : Nathalie Emmanuel
‹ CRÉDITS : imadedis!

‹ AGE : 25 ans
‹ STATUT : Célibataire
‹ SANG : Sang Argent
‹ METIER : Sacerdas
‹ ALLEGEANCE : Wheatdrop, la Foi des Sept, Griffiths & Eartanera
‹ ADIUTOR : Althéa (futur scénario)
‹ POINTS : 892

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: INTRIGUE I - festival de l'été Dim 9 Juil - 12:27


Belphoebe se trouvait dans la foule masquée, silhouette silencieuse, fantôme masqué poursuivant les échos de la foule. La Sacerdas n’était pas pour ainsi dire discrète, mais c’était là que se trouvait son véritable masque. Ne portant d’habitude que de simple robes de lin, une simple étoile à 7 pointes autour du coup, Belphoebe et son adiutor Althéa brillaient aujourd’hui de milles feux. Parées des cents atours de la caste noble, émail, diamant, or, personne n’aurait pu suspecter que derrière ce flamboyant visage de porcelaine se trouvait la peau de café de l’humble et discrète dernière fille des Wheatdrop. D’autant que ce masque restait aussi silencieux qu’une ombre, ne faisant qu’observer et écouter la foule.
@Adonis Griffith et son frère @Isaak Griffith se trouvaient à l'ombre d'un bar non loin de là. Les gardes qui entouraient leur compagnie le laissait aucun doute quant à leur rang, leur taille et leur allure indiquait sans faue leurs âges. Le reste du calcul était facile. Plus tard, dans la foule, Belphoebe avait cru reconnaître les cris d'@Athalia Griffith avant d'apercevoir une figure masquée se précipiter à la poursuite d'une autre et toutes deux se perdirent parmi les passants...
Lorsque l'Impératrice donna son discours, Belphoebe avait salué son savant choix de mots, s'appropriant les mérites de ses hôtes, distillant peur et insouciance dans ses mêmes paroles. L'ordre que les masques soient portés avait été bien calculé, incitant du même coup les ennemis de la couronne à se glisser, inconnus, dans la foule, tout en poussant chacun à baisser sa garde dans les joies des festivités. Si cela était réellement un appât, un piège destiné à se refermer sur de quelconques suspects, Belphoebe n'aurait jamais pu imaginer mieux.
La Sacerdas masquée applaudit délicatement les bons voeux de l'Impératrice,
avant de se remettre à déambuler parmi les badauds. Elle ne tarda pas à apercevoir sa soeur, qu'elle reconnu non pas à son masque, mais à sa robe. Il n'était nul drappé que sa soeur  possède et qu'elle ne connaîsse pas. Belphoebe en conclu que l'homme à son bras devait être  @Andrei Valaeris. Belphoebe se glissa non loin d'eux, gardant un œil bienveillant sur sa soeur sans interrompre leur échange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

INTRIGUE I - festival de l'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» INTRIGUE I - festival de l'été
» Festival "Art et Déchirure" Rouen
» 4ème Festival des Arts Mélanésiens - 2010
» 5e Festival "Les Sauterelles Vertes"
» Chansons Horus au Festival Belge de la Chanson Estudiantine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: sujets administratifs-