AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fin de la maintenance
pour plus d'informations on vous renvoie à ce sujet.

Partagez| .

Protect me from what I want [Adéa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 82
‹ AVATAR : Ella Purnell
‹ CRÉDITS : @ Hollidaysee

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Le prince à la couronne invisible. Adonis. Tu seras à ses côtés à jamais, reliée à lui aussi bien par la magie d'un sort que par l'amour d'un coeur pur, nulle entaché par les désastre du désirs.
‹ POINTS : 25

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Protect me from what I want [Adéa] Lun 19 Juin - 6:50


Protect me from what I want
Adéa
La nuit étend son manteau d'obscurité enveloppant ton ombre qui se détache du palais. Au côté de ta silhouette frêle, celle plus imposante de ton précieux maître. Lorsque l'on vous voit l'un et l'autre, on pourrait se demander lequel est chargé de protéger l'autre. Tes preuves, tu les as déjà faites à maintes reprises et tu seras encore amené à le faire. Si autrefois cela te blessait, aujourd'hui tu t'en délectes, usant et abusant de ce que l'on pense de toi pour sortir ton épingle du jeu. Ton regard glisse avec suspicion sur la ville. Tu n'es pas spécialement friandes de ce genre de déplacement nocturne que tu juges risqués pour ton prince sans couronne. Tu pourrais apprécier davantage le chemin des arènes s'il daignait te donner la chance de te battre. Tu n'avais pas peur des combattants qui s'affrontaient sans relâche... Bien au contraire. Tu leur aurais volontiers étalé ton art, montrer tes capacités, ta valeur, mais tu demeurais sagement à côté d'Adonis, observant, envieuse, les différents protagonistes se battre dans le Trou. Ton regard venait finalement échoue sur celui que tu étais chargée de protéger. Adonis. tes orbes détaillant le visage du brun avec inquiétude, observant méticuleusement ses traits pour essayer d'en dégager une quelconque vérité. Ne trouvant rien à te mettre sous la dent, tes lèvres s'animèrent. Je ne suis pas certaine de devoir te féliciter pour tes fiançailles... Une Oshun. Tu n'as jamais été douée dans l'art subtile du maniement des mots. Si tu parviens à te montrer plus adroite dans les combats, les mots demeurent une énigme curieuse. A tes yeux, il n'y nul besoin d'enrobage et de mièvrerie, les mots sont des mots, à quoi bon les rendre plus beau, cela ne rendra pas la réalité plus acceptable. Un soupire fend tes lèvres alors que tu secoues le visage à la négative. Qu'est ce que tu comptes faire? Ces fiançailles bouleversent un peu l'ordre des choses. Tous les plans et stratagèmes de ton maître sont remis en cause... Ce qui était loin de te plaire... Comme si le comportement d'Adonis et ses allées et venues saugrenues de lit en lit ne te rendaient pas la tâche suffisamment compliquée, il fallait aujourd'hui que son destin soit lié à celui de la famille impériale... Même s'il l'était déjà, d'une certaine façon, bien plus officieuse, via les draps du prince Héritier. Tu te gardais bien d'en parler... Pour le moment. Tu connaissais le cœur d'Adonis suffisamment que pour savoir que le fils Oshun y tenait une place toute particulière... Même si Adonis lui même ne semblait pas encore s'en être rendu compte. Quant à l'ambition de ton protégé... Elle était sans limite. Si tu l'aidais dans la réalisation de tout ses désirs, tu n'en étais pas moins inquiète qu'un jour l'une de ses aspirations provoque sa chute. Un plissement de sourcils, tu ne le quittes pas du regard.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1386
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) ice and fire. / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : Vingt-cinq ans. Un âge encore jeune, mais l'homme ne manque pas d'ambition pour y pallier.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune homme cherche maintenant à retirer le meilleur de cette union forcée. Il ne veut pas devenir prince, du moins pas celui d'un trône de flamme, et certainement pas affublé d'un nom étranger. De plus, même si le brun ne se l'admet pas, les sentiments qu'il a ne sont pas envers la bonne moitié de la paire de jumeaux impériaux.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 3), audace (niv. 3), leadership (niv. 3)
‹ METIER : Ambassadeur pour Eartanera auprès du gouvernement et plus précisément auprès du prince héritier.
‹ ALLEGEANCE : Officiellement, Adonis est fidèle à la couronne. Il ne désire pas faire tomber les Oshun, mais plutôt réduire leur territoire d'une nation au complet. Eartanera est tout ce qui le motive et le fait avancer. L'être égoïste qu'il sait être ne montre de la générosité et de l'altruisme qu'envers les eartanariens.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 132

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Lun 19 Juin - 9:43

Le Trou. Son lieu de recrutement favori, et l’endroit où ceux qui étaient déjà ses petits espions se rendaient le plus. L’ambiance particulière qui y règnait avait le pouvoir de délier certaines langues, et dans ce cas, il espérait bien que ceux qui étaient ses oreilles et ses yeux se trouvaient non loin des ragots. Adonis était à nouveau là dans ce cas : pour trouver de la chaire fraiche. Trouver des mêlés en quête de plus de liberté, trouver des maîtres en quête de plus de gloire. Il voulait plus d’Eartanariens, et le brun scannait la foule d’un oeil attentif. A côté de lui, sa fidèle ombre. Jamais elle ne le laisserait venir ici seul, et jamais Adonis aurait été trop idiot que pour venir ici seul, de toute manière. Il la sentait tendue, débordante d’énergie et il voulait qu’elle se calme, mais d’un autre côté si jamais on essayait d’attenter à leurs vies, Adonis savait qu’elle serait prête à riposter et à le protéger. Le jeune homme poussa un bronze de la nation de l’air qui se trouvait sur le passage, alors qu’Aléa lui faisait part de ses craintes quant à ses fiançailles. « Crois-moi, si j’avais pu, ce serait une Wheatdrop que j’épouserais. » fit-il d’une voix basse, il ne fallait pas qu’on l’entende, même si ce n’était pas trop grave. Tout le monde savait que les mariages des nobles étaient arrangés et que personne ne s’aimait. Le couple qu’Adonis allait former avec Isaure ne faisait pas exception à la règle. Il tourna la tête vers Aléa mais ne répondit pas tout de suite. Il y avait trop de gens autour d’eux. Adonis posa son regard sur l’arène, où un vert faisait preuve de génie pour acculer une rouge. Elle avait déjà une longue balafre sur la joue, et le vert avait un sourire carnassier de celui qui allait gagner. Il sortit une pièce d’or, et la lança vers les parieurs. « Sur la rouge. » Adonis aimait prendre des risques, joueur dans l’âme, il devait aussi être la raison du stress prématuré de son adiutor. Qu’à cela ne tienne, il savait que la couronne de granit ne serait pas sur sa tête sans quelques risques. Il devait se mouiller si il voulait y arriver. Le brun s’éloigna un peu, il trouva un endroit plus ou moins discret et attira Aléa plus proche de lui, en la tirant par le bras, doucement. « Je vais m’allier à Isaure, évidemment. C’est ce que j’ai toujours fait avec les Oshun, Aléa. Et ne me dis pas que c’est dangereux, c’est les seuls à pouvoir me donner ce que je veux. » Il lui offrit un regard appuyé, sachant pertinemment que la bleue n’aimait pas toutes les alliances de son maître. Si elle ne semblait pas voir d’un mauvais oeil sa très franche amitié avec Wanda Oshun, il savait qu’elle n’en pensait pas moins concernant son alliance avec le prince héritier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 82
‹ AVATAR : Ella Purnell
‹ CRÉDITS : @ Hollidaysee

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Le prince à la couronne invisible. Adonis. Tu seras à ses côtés à jamais, reliée à lui aussi bien par la magie d'un sort que par l'amour d'un coeur pur, nulle entaché par les désastre du désirs.
‹ POINTS : 25

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Mar 20 Juin - 7:14


Protect me from what I want
Adéa
Tu l'écoutes d'une oreille attentive, l'oeil attirée par ce qui se passe sur l'arène. Tu as cette capacité à pouvoir lui prêter attention tout en surveillant les combattants. Tes orbes analysent naturellement les moindres faits et gestes De ces sangs mêlés. A tes yeux, il n'y en a pas beaucoup qui en vaille la peine. Tu es plus sélective et plus critique à leur égard que ne peut l'être Adonis. Tu vois les moindres défauts de chacun des combats. Mais aucun d'entre eux ne peut-être digne de servir le prince sans couronne... Si ce n'est toi, évidemment. Tu ne fais confiance à personne lorsqu'il est question du brun. as même en tes plus proche alliés. Une moue vient fendre tes traits alors qu'il prend les paris sur une rouge. Ta frimousse se penche alors que tu la toises plus scrupuleusement. Maintenant que ton précieux maître à parier sur elle, elle n'a définitivement pas le droit à l'erreur. Tu ne peux t'empêcher de grimacer. Dans un même temps, tu réfléchis aux "problèmes" que représentent les fiançailles d'Adonis.Tu attends patiemment que les personnes qui vous entoure soit hors de portée de vos mots pour enfant prendre la parole, les bras croisés contre ta poitrine. Je croyais que tu avais déjà un allié du côté des Oshun... Plus influent que ta fiancée. Si jusque là tu ne le regardais pas, ton regard s'éautorise à se relever vers lui, pour voir sa réaction. A moins que tes allées et venues dans le lit du prince n'ait finit par atteindre ton cœur. Suspicieuse, tu gardes un œil attentif posée sur lui durant quelques secondes avant de reporter ton attention sur le combat. Loin de toi l'idée de lui dicter sa conduite, tu ne l'a jamais fais, mais tu as toujours mis un point d'honneur à lui faire part de la moindre de tes pensées. Tu n'a pas besoin qu'il confirme tes dires, tu sais que son cœur se nécrose de désir pour ce fils du feu... Bien malgré lui. Parfois, tu te demandes s'il a seulement conscience de cet attachement pour le beau Cal. Probablement pas complètement. Ta seule certitude vient du danger que représente cette liaison interdite, surtout si son cœur s'est laissé empoisonné par les affres de l'amour. Cela met indéniablement Adonis dans une position compliqué vis à vis de sa promise. Un danger que tu aurais bien éviter.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1386
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) ice and fire. / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : Vingt-cinq ans. Un âge encore jeune, mais l'homme ne manque pas d'ambition pour y pallier.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune homme cherche maintenant à retirer le meilleur de cette union forcée. Il ne veut pas devenir prince, du moins pas celui d'un trône de flamme, et certainement pas affublé d'un nom étranger. De plus, même si le brun ne se l'admet pas, les sentiments qu'il a ne sont pas envers la bonne moitié de la paire de jumeaux impériaux.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 3), audace (niv. 3), leadership (niv. 3)
‹ METIER : Ambassadeur pour Eartanera auprès du gouvernement et plus précisément auprès du prince héritier.
‹ ALLEGEANCE : Officiellement, Adonis est fidèle à la couronne. Il ne désire pas faire tomber les Oshun, mais plutôt réduire leur territoire d'une nation au complet. Eartanera est tout ce qui le motive et le fait avancer. L'être égoïste qu'il sait être ne montre de la générosité et de l'altruisme qu'envers les eartanariens.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 132

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Mar 20 Juin - 17:20

Elle n’aime pas qu’il parie, et il le sait. Elle n’aime pas ça parce qu’elle a ce côté possessif qui, d’un côté, lui plait à Adonis. Le brun se sent être le centre du monde de quelqu’un. De son monde à elle, elle gravite autour de lui comme si il était le soleil et il adore ça, le noble. Alors non, elle n’aime pas qu’il parie, parce qu’il ne partie pas sur elle. Adonis connait son adiutor mieux que personne et il se targue de le savoir, il ne veut pas qu’on puisse la connaître mieux que lui, car les secrets tuent et si elle le protège, il la protège aussi à sa manière. Elle mentionne Cal, et Adonis sent ses muscles se crisper. De désir, de crainte aussi. Le prince héritier inspire la crainte de tout le monde, sa mère y a veillé depuis sa naissance. Adonis, pourtant, n’a pas peur de Cal, il a peur que les gens apprennent leur relation interdite. Aléa est la seule à savoir, avec, peut être, l’adiutor de Cal. Le jeune homme lance un regard à Aléa lui intimant de se taire jusqu’à ce qu’ils soient plus ou moins seuls. Et là, elle éclate, la vérité. Elle le connait, mieux que lui même ne se connait. Il refuse de croire ça, il refuse de l’admettre, non Cal n’est qu’un objet comme les autres, qu’il utilisera jusqu’au bout, qu’il usera jusqu’à la corde, jusqu’à ce qu’il ne marche plus, jusqu’à ce qu’Adonis ait cette couronne sur sa tête. « Je les veux tous. » Il prend place sur l’un des sièges qu’il a réservé ici, dans une sorte d’enclos VIP pour lui et ceux qu’il y invitera. Lui et Aléa, pour le moment, et juste eux. Il se penche vers elle, les yeux sur l’arène, les lèvres près de son oreille. « Tous les Oshun, un par un, dans ma poche. Il ne me manque qu’Isaure, et quelle ajout elle sera ! Wanda est trop effrayée par son frère, et Maven trop idiot si tu veux mon avis. » Adonis s’éloigne, il lui sourit. « Ne t’en fais pas, Aléa, laisse moi la politique. » Il sait qu’elle ne veut que le protéger, mais il est obligé de prendre des risques, pour pouvoir arriver au sommet. La montée sera longue et difficile, mais Adonis y arrivera. Il regarde l’arène, la rouge etouffe de chaleur le vert, et en profite pour lui éclater la machoire. Adonis éclate de rire, parce que la plupart des maîtres ont pariés sur le vert. « Tiens, as-tu revu Cian ? J’espère que non. » Voilà ce que lui inspirait la vue du sang : le maître qui voulait lui voler Aléa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 82
‹ AVATAR : Ella Purnell
‹ CRÉDITS : @ Hollidaysee

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Le prince à la couronne invisible. Adonis. Tu seras à ses côtés à jamais, reliée à lui aussi bien par la magie d'un sort que par l'amour d'un coeur pur, nulle entaché par les désastre du désirs.
‹ POINTS : 25

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Mer 21 Juin - 7:11


Protect me from what I want
Adéa
Tu sens ses muscles se bander à côté de toi, trahissant la nervosité et le malaise d'abordé un sujet aussi sensible. Il se sent même obligé de te faire taire, dévorée par la crainte que quelqu'un puisse vous surprendre. Tu ne te serais jamais permis de tel propos si tu avais cru que cela l'exposerait à un quelconque risque. Tu gardes pourtant le silence, attendant docilement que ses réponses ne viennent remplir les zones d'incompréhension. Tu prends place à ses côtés, te délectant des privilèges qui te sont accordés parce que tu te trouves à ses côtés. Tu pourrais être l'adiutor de n'importe quel maître, mais tu es le sien et ça t'emplit d'une fière incommensurable, comme s'il te sublimait, que tu devenais plus lumineuse à ses côtés. Tu l'écoutes. Sage et attentive. Le regard accroché au combat qui se joue dans l'arène, sans pour autant y accorder grand intérêt. Encore faudrait-il que ce ne soit que des manœuvres politiques, n'est-ce pas!? Regard en coin pour ton précieux maître. Tu parles sans crainte, comme tu l'a toujours fais, sincérité exacerbé. T'es là pour les protéger. C'est la seule façon de le préserver de toute les façons possibles. Avant que tu n'ais pu ajouter le moindre propos, il aborde ton sujet sensible. Tes doigts se crispent que ton regard alors que ton regard un bref instant dans le néant. Tu reprends un semblant de contenance, mais ce n'est pas suffisant pour pouvoir le duper. C'est un maître de l'eau, ça n'a pas la moindre importance.  T'essayes de t'en persuader, plus que de l'en persuader lui. Tu roules l'épaule, dénouant tes muscles crispés. La mauvaise humeur te gagne soudainement. Tes pensées se mêlent et s'entremêlent. Tu te fixes sur le combat, pour essayer de t'ancrer à cette réalité, de ne pas te perdre trop profondément dans tes pensées. Tu te redresses, incapable de rester assise, immobile. Elle vient de gagner le combat, son adversaire à faire une erreur.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Aléa Dochain le Sam 24 Juin - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1386
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) ice and fire. / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : Vingt-cinq ans. Un âge encore jeune, mais l'homme ne manque pas d'ambition pour y pallier.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune homme cherche maintenant à retirer le meilleur de cette union forcée. Il ne veut pas devenir prince, du moins pas celui d'un trône de flamme, et certainement pas affublé d'un nom étranger. De plus, même si le brun ne se l'admet pas, les sentiments qu'il a ne sont pas envers la bonne moitié de la paire de jumeaux impériaux.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 3), audace (niv. 3), leadership (niv. 3)
‹ METIER : Ambassadeur pour Eartanera auprès du gouvernement et plus précisément auprès du prince héritier.
‹ ALLEGEANCE : Officiellement, Adonis est fidèle à la couronne. Il ne désire pas faire tomber les Oshun, mais plutôt réduire leur territoire d'une nation au complet. Eartanera est tout ce qui le motive et le fait avancer. L'être égoïste qu'il sait être ne montre de la générosité et de l'altruisme qu'envers les eartanariens.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 132

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Sam 24 Juin - 17:09

Il sait qu'elle aime cette position de privilège. Elle a travaillé pour, elle s'est entrainée durement pour supplanter les oranges et les jaunes arrivant naturellement devant elle. D'ailleurs, seul un orange est arrivé avant elle. Adonis pose le regard sur ce bracelet bleu, qu'il avait à l'époque prit pour une marque de faiblesse. Qu'est-ce qu'une fille capable de bouger des objets à distance pouvait bien lui procurer comme protection ? Mais allié à son intelligence et à sa force, cette capacité était mortelle et Adonis le savait. Il l'avait vue mettre à terre des roturiers qui avaient tenté de s'approcher de trop près, et même d'autres maîtres. Elle lui était d'une grande aide, et peut être qu'elle lui sauverait la vie encore quelques fois. Adonis soupira à la réplique de sa protectrice. Il savait pourquoi elle disait ça, parce qu'Aléa était persuadée qu'il y avait plus entre lui et Cal qu'une relation charnelle. Si elle disait vrai, le brun refusait d'y penser et d'y accorder de la moindre importance. Il ne pouvait pas développer de sentiments, encore moins pour un Oshun et qui plus est pour le frère jumeau de sa fiancée. « Je t'ai déjà dis qu'il ne s'agissait que de ça, Aléa. » Alors pourquoi avait-il embauché Zarha dans le seul but de rendre son prince jaloux ? Pourquoi était-il d'une humeur massacrante quand le blond ne lui accordait pas assez d'attention à son goût ? Et surtout pourquoi est-ce que, de tous les réconforts dont on avait tenté de l'abreuver, seul le baiser tardif de Cal avait apaisé son coeur, le soir de la mort d'Isaiah ? Adonis secoua doucement la tête pour chasser ces pensées, et reporta son attention sur Cian, le maître de l'eau que sa moitié fréquentait trop à son goût. « Je l'espère bien. Ce sont les maîtres de l'eau qui sont responsables des malheurs du royaume, tu le sais aussi bien que moi. » voire mieux, l'enfant en avait été victime bien avant lui. Adonis se lève quand la rouge gagne le combat, et va récupérer sa bourse d'or qu'on vient lui apporter. Là dessus, des maîtres en colères les regardent et l'un d'eux crache au sol avant de crier à leur attention. « Tu paies mais elle ne se bat pas ! Trop peur des conséquences, Griffith?! » Adonis crispe la mâchoire, il sait qu'Aléa n'attend plus que ça. Il retourne s'asseoir à ses côtés, non sans poser un baiser sur son front, sa main glissant dans sa nuque. « Vas-y, mais attention à ton visage, Aléa. Je ne veux pas d'ennuis à la cour. » Et alors que son adiutor avait enfin l'occasion de leur montrer à tous pourquoi c'était elle qui le protégeait lui, il posa toute sa bourse d'or en guise de pari. Aléa était la plus forte, bien plus forte que tous ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 82
‹ AVATAR : Ella Purnell
‹ CRÉDITS : @ Hollidaysee

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Le prince à la couronne invisible. Adonis. Tu seras à ses côtés à jamais, reliée à lui aussi bien par la magie d'un sort que par l'amour d'un coeur pur, nulle entaché par les désastre du désirs.
‹ POINTS : 25

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Sam 24 Juin - 17:56


Protect me from what I want
Adéa
Il s'accroche à des certitudes illusoires, ça t'arrache un léger sourire, mais tu n'en dis pas plus, parce qu'il s'est armé lui aussi de tes sentiments refoulés. Une moue agacée vient peindre de tes traits lorsqu'il aborde le sujet plus que sensible des horreurs commandités par les maîtres de l'eau. Ton existence a été régie par les erreurs de l'un d'entre eux. Tu les avais toujours détesté plus que de raisons, une haine viscérale et vorace qui persistait malgré les années... Et ce maître de l'air là en aurait probablement fait les frais si tu ne te sentais pas irrémédiablement, inexplicablement attiré par lui. Tu ne te l'expliquais pas. Tu ne le contrôlais pas. Le dégoût qu'il te vouait lui même n'en était que difficilement supportable. Tu bouges légèrement sur ta chaise, trahissant ta nervosité. Je ne le sais que trop bien, Adonis. Je te promet de garder mes distances... Le brun empoche l'argent qu'il avait parié sur la rouge. Un sourire satisfait sur tes lèvres... Jusqu'à ce que d'autres mêlés ne viennent à s'approcher de vous. Ton sourire disparaît alors que ton regard se pose sur eux avec froideur. Tu les toises, tu les passes aux cribles, ingérant tous les détails que tes yeux jugent important.leurs lèvres s'animent et ta mâchoire se crispe. Tua s beau savoir ce que tu vaux, adoré montrer à quel point les gens se trompent à ton sujet, tu détestes les entendre te sous-estimer, les laisser sous-entendre que tu n'es pas à la hauteurs des misérables combats proposés dans l'arène. Le baiser d'Adonis, accompagné d'un geste tendre n'est pas aussi délicieux que sa bénédiction. Un large sourire vient fendre tes lèvres, carnassier. Tu tournes ton regards avec lenteur vers lui. Pas une seule égratignure. Une impulsion de tes mains contre les accoudoirs et tu te redresses avec souplesse. Tu ne prends pas la peine de contourner sagement votre loge pour rejoindre l'arène, tu passes par dessus la rambarde, fluide et aérienne. Tu as beau être petite, tu te sens puissante au milieu d'eux. Tu t'avances avec assurance dans l'arène, ton regard s'éparpillant ici et là. Alors, qui commence? Peut-être toi, le jaune !? Un mouvement de la main Et tu l'invites à lui faire face. Tu es avantagée de bien des façons. Il ne te considère pas comme une menace, il ne s'attend donc à rien d'impressionnant de ta part. Toi, par contre, tu l'a déjà vu combattre dans cette même arène, tu connais exactement sa façon de procédé, pire, tu connais ses faiblesses et tu sais comment le contrer. Il fonce, corps brute, tout force. Tu l'évites, incite un premier mouvement de la main pour envoyer la poussière du sol gâcher son regard. Tu bouges avec rapidité, tes mouvements dansent.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1386
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) ice and fire. / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : Vingt-cinq ans. Un âge encore jeune, mais l'homme ne manque pas d'ambition pour y pallier.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune homme cherche maintenant à retirer le meilleur de cette union forcée. Il ne veut pas devenir prince, du moins pas celui d'un trône de flamme, et certainement pas affublé d'un nom étranger. De plus, même si le brun ne se l'admet pas, les sentiments qu'il a ne sont pas envers la bonne moitié de la paire de jumeaux impériaux.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 3), audace (niv. 3), leadership (niv. 3)
‹ METIER : Ambassadeur pour Eartanera auprès du gouvernement et plus précisément auprès du prince héritier.
‹ ALLEGEANCE : Officiellement, Adonis est fidèle à la couronne. Il ne désire pas faire tomber les Oshun, mais plutôt réduire leur territoire d'une nation au complet. Eartanera est tout ce qui le motive et le fait avancer. L'être égoïste qu'il sait être ne montre de la générosité et de l'altruisme qu'envers les eartanariens.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 132

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Dim 2 Juil - 15:39

Il la dévisage un instant, cherchant à percer un potentiel mensonge dans les traits encore candides de la jeune femme qui partage pourtant son âge. Elle fait plus jeune que lui, bien plus jeune. Il n’aurait pas été étonné qu’on lui donne 5 ans de moins, et qu’on la pense fragile. Il n’aurait pas été étonné que les gens le classe naturellement comme un noble de seconde zone, pour s’être tapé une adiutor pareille. Bande de fous, Aléa était vive et douée. Son pouvoir comme véritable extension de son être, elle voyait tout, entendait tout, et mettait au tapis plus de mêlés qu’on ne pouvait en compter. Il ne répondit rien, car des maîtres insolents vinrent les provoquer. Quels imbéciles, si ils pensaient que leurs adiutors pouvaient surpasser celui d’un noble, c’esrt qu’ils étaient vraiment stupides. Le brun voulait leur donner une leçon, les remettre à leur place. Lui avait le sang argent, et eux bronze. Voilà pourquoi ils étaient inférieurs en tout point, puissent-ils provoquer des flamèches, éléments de la couronne. Il n’en avait rien à faire, Adonis. Aléa les mettrait tous au tapis, et il empocherait cinq fois le contenu de sa bourse, qu’il offrirait ensuite à la brune. Alors que le jeune Griffith donne sa bénédiction à sa moitié, elle se fend d’un sourire et passe par dessus la balustrade. Féline, comme toujours, et pleine de grâce. Adonis a déjà abandonné sa bourse à la faveur de son âme soeur, qu’il regarde s’élancer dans l’arène comme une lionne en territoire conquis d’avance. Il a un sourire satisfait sur ses lippes, alors que les autres maîtres lui lancent des regards en coin. « Pauvres imbéciles. » souffle-t-il en les regardant. Mais son regard est bien vite happé par le corps gracile de la belle Aléa. Elle fait déjà mordre la poussière – littéralement – à un mêlé au bracelet jaune. Même si il ne doute de rien, Adonis, quand c’est Aléa qui se bat, le brun n’aime pas la couleur de ce bracelet. Qui ici aurait droit à un jaune ? Un maître de haut rang, un bronze à peine en dessous de lui. Adonis scanne la foule du regard, et l’ambre tombe sur une femme qu’il croit reconnaître pour l’avoir vue à la cour. Une comissionnaire, il ne sait plus de quel département. Une maître du feu, héritière d’une fortune accumulée pendant la guerre, un trésor bâtit sur les anciennes fortunes des maîtres de l’air, a-t-il entendu dire. Il plisse le regard en songeant à son meilleur ami et sa soeur ainée, les princes de Volastar, dépouillé par Flamaerin comme le furent tout ce qui ne contrôlait pas le feu. Soudainement, il a encore plus envie qu’Aléa lui flanque une bonne leçon, et quand il arrive à capter le regard de la brune, tout y passe. Détruit-le.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 82
‹ AVATAR : Ella Purnell
‹ CRÉDITS : @ Hollidaysee

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Le prince à la couronne invisible. Adonis. Tu seras à ses côtés à jamais, reliée à lui aussi bien par la magie d'un sort que par l'amour d'un coeur pur, nulle entaché par les désastre du désirs.
‹ POINTS : 25

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Lun 3 Juil - 7:23


Protect me from what I want
Adéa
Tu voltiges dans cette arène. Tu prends pleinement possession de l'espace qui t'es donnée, un espace que tu ne connais que trop bien pour avoir passée un temps certain à voir d'autre combattant évolué là où tu te trouves aujourd'hui. La poussière que tu as dispensé à ton adversaire brouille son regard, l'empêche de te percevoir correctement. Tu n'es plus qu'une ombre. Une ombre qui continue à se mouver tout autour de lui, tu cherches à le perdre, le déstabiliser encore davantage que ce qu'il n'est déjà avec l'incapacité de voir correctement ce qui l'entoure. La rage le consume. Ses éclaires zèbrent sa peau, vole à travers les zone de combat, aléatoirement. Ça le rend encore bien plus dangereux, bien moins prévisible... Mais cette frustration est surtout l'aveux d'une perte de contrôle, de ta supériorité sur lui. Tu coures vers lui, avec une agilité qui rend ton pas fluide et presque imperceptible. Tu dois éviter quelques éclaires. Un d'autres eux frôle ton corps, t'arrache une grimace douloureuse alors que le courant électrique traverse ta chaire. Ta mâchoire se crispe sous le coup de la douleur, mais tu plonges déjà au sol. Tes doigts invoquent déjà un large morceau de bois de venir frapper dans les jambes du jaune qui te fait face, à l'opposer de là où tu te trouves. Toi tu roules contre le sol pour mieux te relever. Ton adversaire fond sur le sol. Tu sais que si tu veux l'emporter, tu ne dois pas laisser ses mains libres car passer le coup de la surprise, ses éclaires reviendront pour te chercher. Tu profites de sa chute pour passer sur son dos, utilisant tout ton poids pour le maintenir au sol, ton genoux faisant pression contre sa nuque. C'est à cet instant que ton regard croise celui de ton précieux maître. Un sourire vient directement s'emparer de tes lèvres alors que tes mains commandent deux morceaux de métal vers lui. Tu les arraches à la structure de l'arène, tu te les appropries pour t'en servir d'arme dans ce combat. La tâche est ardue, car la bête de muscle parvient à se redresser alors que les barres en métal volent dans sa direction. Tu contrôles au mieux ta chute pour pouvoir continuer à travailler de tes mains. Que les tiges de fer ne viennent emprisonner les bras du jaune en les maintenant au sol. Cela te demande beaucoup de concentration, car ce sont deux objets que tu contrôles dans un même temps.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1386
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) ice and fire. / (gif) moi wesh / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Levi Irwin, un mêlé de 28 ans lié à Alexei Ceizhin.

‹ AGE : Vingt-cinq ans. Un âge encore jeune, mais l'homme ne manque pas d'ambition pour y pallier.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, le jeune homme cherche maintenant à retirer le meilleur de cette union forcée. Il ne veut pas devenir prince, du moins pas celui d'un trône de flamme, et certainement pas affublé d'un nom étranger. De plus, même si le brun ne se l'admet pas, les sentiments qu'il a ne sont pas envers la bonne moitié de la paire de jumeaux impériaux.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 3), audace (niv. 3), leadership (niv. 3)
‹ METIER : Ambassadeur pour Eartanera auprès du gouvernement et plus précisément auprès du prince héritier.
‹ ALLEGEANCE : Officiellement, Adonis est fidèle à la couronne. Il ne désire pas faire tomber les Oshun, mais plutôt réduire leur territoire d'une nation au complet. Eartanera est tout ce qui le motive et le fait avancer. L'être égoïste qu'il sait être ne montre de la générosité et de l'altruisme qu'envers les eartanariens.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 132

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Mer 19 Juil - 22:16

Aléa est impressionnante. Quand elle s’est présentée à lui, Adonis se souvient avoir été déçu. Cette fille à l’allure frêle était censée le protéger, lui ? Mais il avait rapidement compris et constaté que ses réflexes étaient taillés à la perfection et qu’elle maitrisait son pouvoir et son corps tout aussi bien l’un que l’autre. Elle savait parfaitement trouver son équilibre pour devenir une créature tout à fait létale. Le brun adorait la regarder quand elle entrait dans cette danse uniquement destinée à les protéger eux. Car en le protégeant lui, elle protégeait sa propre vie et ils en étaient tous les deux conscients. Le prince déchu entendit le métal pleurer alors que la jeune femme le pliait à sa volonté. Comme les autres maîtres de l’arène, il tourna la tête vers la structure de métal et vit deux barre métallique s’en défaire pour rejoindre leur victime. Un instant, Adonis crut qu’il serait obligé de l’interpeller pour l’empêcher de tuer ce mêlé. Après tout, tuer un mêlé tue le maître qui lui est lié, et ça serait un meurtre. Devant tant de monde, c’était une folie. Mais Aléa en était consciente, et se contenta de le piéger. Adonis eut un sourire satisfait et tendit la main vers les hommes qui prenaient les paris. « Vous êtes des idiots de défier l’adiutor d’un Griffith. » il se fichait de les mettre en colère, ils avaient tous vu ce dont Aléa était capable. L’argent tomba entre les mains d’Adonis, et le brun eut un mouvement de tête vers Aléa pour l’inciter à lui revenir. Quand elle fut à nouveau près de lui, il lui donna l’argent gagné par son succès et garda sa propre bourse. « Ne t’habitues pas, Aléa. Je ne veux pas te voir dans l’arène trop souvent. » Il plaça derrière l’oreille de la mêlée une mèche rebelle et humide de la sueur sur le front de la belle. La jeune femme attirait les regards, ici, et Adonis n’aimait pas ça. Il tiqua et regarda autour de lui. « Vient, on s’en va avant que l’un d’eux ne veuille te provoquer une seconde fois… A moins qu’ils ne voudraient t’épouser ? Je sais pas comment ça marche, chez vous.» Vous, les mêlés. Mine de rien, Adonis marquait toujours une différence, même si il avait accepté Aléa comme une soeur, une âme soeur même. Elle était l’exception, et peut être qu’elle en était consciente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moderator
avatar
moderator
‹ MESSAGES : 82
‹ AVATAR : Ella Purnell
‹ CRÉDITS : @ Hollidaysee

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Le prince à la couronne invisible. Adonis. Tu seras à ses côtés à jamais, reliée à lui aussi bien par la magie d'un sort que par l'amour d'un coeur pur, nulle entaché par les désastre du désirs.
‹ POINTS : 25

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Adéa] Mer 26 Juil - 9:39


Protect me from what I want
Adéa
Un regard de lui, un seul regard, et tu déliasses ton adversaire, prisonnier de l'étreinte de métal que tu lui as imposer. Tu ne l'en débarrasses pas, trop satisfaite de le voir gesticulé comme un vulgaire asticot pour s'en défaire. Tes doigts viennent se glisser contre ton flanc, là où l'éclair est venu te frapper. Tu frôles la surface encore endolorie de douleur. Tu ne laisses rien paraître de cette blessure superficielle, tu sais que ton précieux maître s'en tracasserait plus que de raison. En quelques enjambées, tu te retrouves à nouveau à ses côtés. Tu l'écoutes, ton regard venant s'ancrer dans le sien. Reconnaissante pour l'argent qu'il te donne. Des remerciements murmurer. Tu es presque mal à l'aise qu'il t'offre un tel butin... Il t'a déjà tant donné, il t'a déjà tout donné. Tu ne vois pas trop à quoi pourrait te servir ces gains. Tu le laisses replacé la mèche rebelle de sa main doucereuse que tu ne connais que trop bien. Un sourire se glisse sur tes lèvres, qui se transforme en un rire léger, à peine audible, un rictus qui s'apparente pourtant plus à un souffle. Tu ne te vexais pas de cette différence qu'il faisait sans cesse entre les maîtres et les mêlées... Tout simplement parce que cette différence existait. Au delà de vos pouvoirs, vos coutumes étaient très différentes l'une de l'autre... Vous étiez deux mondes, amenés à vivre dans un seul, le leur. Tu glissais ta main contre son avant bras, tes doigts effleurant légèrement sa peau jusqu'à sa main, pas pour l'en saisir, mais pour lui donner l'impulsion alors que toi même tu étais déjà en train de marcher pour quitter les lieux. Je n'en sais pas plus que toi... Mh. De toute façon je n'ai pas le temps de jouer aux épouse alors que je dois m'occuper de toi. Et de ton cousin. Mais surtout de toi. Ce n'était pas un reproche, tu te complaisais dans cette situation, tu adorais veiller sur lui. Son cousin était une charge supplémentaire qui t'étais parfois difficile à assumé, mais cela ne faisait que renforcé l'idée que tu n'avais de place pour un mari ou une quelconque famille. Pas si tu voulais continuer à le protéger comme il le fallait. J'aime combattre, mais j’aime encore plus te savoir en sécurité. Lorsque je suis dans cette arène, 'adrénaline électrifie mon corps tout entier, c'est une sensation délicieuse... Mais il y a toujours cette étreinte sur mon cœur, parce que ce n'est pas seulement moi que je mets en danger, c'est toi. Tu avais besoin de lui dire, hors de cette arène, loin des regards curieux posés sur vous et des oreilles intrusives qui traînaient parfois. Un sourire venait à nouveau fendre tes lèvres alors que tu lui souriais à nouveau. Tu n'avais pas besoin d'aller plus loin dans tes explications, tu savais qu'il comprenait ce que tu voulais dire, qu'il savait que ce n'était pas un poids pour toi. Il savait, parce qu'il te connaissait mieux que quiconque, il était le prolongement de ton âme.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Protect me from what I want [Adéa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» habillage bb protect pour loola
» bébé protect loola à prix intéressant?
» Siège auto qui se fixe avec ceinture deux points ?
» Prep for Colour Collection
» ou trouver de beaux shorty et de belles culottes de protect?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: LAUNONDIE :: Jhiu N'guri :: Le trou-