AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
tensions à aksana
Un climat de tension règne à Aksana depuis les fouilles faites par l'Empire.
Envie d'en savoir plus? Vient lire la gazette!
intrigue II - LE MARIAGE IMPERIAL
L'épisode trois de la saison une a été posté, il s'agit du mariage impérial unissant Saeko Yinren et le prince héritier. Viens donc y participer!
début de la maintenance le 22/09
On vous le rappellera par mp d'ici là.

Partagez| .

(bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:28


braelyn wheatdrop
oh how the grass would cheer on as we pass them by
prénom, nom ‹ braelyn - ce prénom déjà portée par ses aïeules, sous toutes ses variantes, ne lui plaît ni ne lui déplaît. wheatdrop - un nom si pieu qu'elle ne s'imagine pas l'entendre être crié, mais simplement dit d'une voix posée, presque comme un murmure. âge ‹ vingt-six années qu'elle foule la terre qui est la sienne, vignt-six années passées à prier et à sourire. date et lieu de naissance ‹ le soleil d'été faisait luir la peau de miriela quand elle donna naissance à sa fille, à greenstall. statut matrimonial ‹ elle est fiancée depuis plus d'un an à andrei valaeris, un personnage dont elle ne pourrait être plus éloignée.  sang ‹ c'est l'aisance et le prestige qui coule dans ses veines, c'est l'argent qui coule sur son doigt quand elle se pique en cousant. métier ‹ elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant. adiutor ‹ il est un vert répondant au nom de darius, l'une des rares personnes sur qui la douce peut réellement compter. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ c'est la terre qui lui répond, la terre qu'elle est forcée d'ignorer. allégeance ‹ son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, bien que sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous. quoiqu'il en soit, le pouvoir des sept est pour elle le plus grand qui soit. localisation actuelle ‹ elle a amménagé chez son fiancé il y a déjà quelques temps, à launondie. groupe ‹ tear them apart avatar et crédits ‹ candice patton + vae solis
anecdote 01 ‹ braelyn chérit énormémement son indépendance. elle est cette femme qui n'aime pas qu'on lui tienne la main pour descendre des marches, ou que l'on marche à ses côtés en mettant une main dans son dos. elle ne supporte pas la figure protectrice que les hommes aiment se donner, et encore moins la supériorité qu'il arborent en presque permanence, parfois même sans le savoir. petite, elle aimait déjà faire les choses seules, refusant l'aide de quiconque, pour faire tout comme une dame.  anecdote 02 ‹ ce trait de caractère, bien que très probablement inné chez elle, a sans aucun doute était renforcée par l'absence d'une mère dans la vie de l'adolescente. en effet, orpheline de mère depuis l'âge de quatorze ans, braelyn n'a eu personne pour lui "apprendre à être femme", en tout cas, une femme comme la société argent l'aurait voulu. même les tantes qui avaient défilé pour l'aider à s'épanouir n'ont rien pu y faire. et si cette absence a, en quelque sorte, forgé braelyn en la femme qu'elle est aujourd'hui, elle a laissé un vide énorme que personne n'a réussi à combler. anecdote 03 ‹ elle a une fâcheuse tendance à vivre plus pour les autres que pour elle. là où tout le monde y voit une qualité, son petit frère lui a souvent fait remarquer qu'elle se laissait parfois trop de côté. mais braelyn est ainsi; généreuse et dévouée. alors elle vient en aide à ceux qui en ont besoin, sans compter. anecdote 04 ‹ elle est une fille de la terre, et la nature est l'endroit où elle se sent le mieux. elle ressent ce besoin impulsif de se trouver au milieu des arbres, des fleurs et des eaux. il lui arrive même de devoir sortir immédiatement d'une pièce lorsqu'elle lui apparaît trop imprégné de la main de l'homme, incapable de rester trop longtemps sans la présence de sa terre mère. anecdote 05 ‹ il est extrêmement rare de voir braelyn ne pas sourire. il est évident qu'elle n'arbore pas un sourire à longueur de temps, mais elle en porte un quand on lui parle, qu'il soit sincère, triste, curieux, rieur, parfois même moqueur lors de quelques situations exceptionnelles. quoiqu'il en soit, chacun d'eux est discret, ne dévoile que très rarement ses dents.  anecdote 06 ‹ les wheatdrop sont réputés pour leur pratique intense de la foi des sept, et braelyn ne fait en aucun cas exception à la règle. elle a été religieusement instruite dès son plus jeune âge, et elle ne se rappelle pas avoir jamais douté de ce qu'elle apprenait sur ses dieux. sa foi est telle si venait un jour où elle devrait choisir entre elle et la famille royale, son allégeance irait vers les sept, sans qu'elle n'hésite la moindre seconde. anecdote 07 ‹ braelyn est pieuse, et braelyn est chaste. elle n'a donc fréquenté qu'un ou deux hommes dans sa vie, et jamais elle n'a succombé à la chaire qu'ils leur offraient inconsciemment. elle n'en a d'ailleurs que très rarement ressentit l'envie ou le besoin, et préfère attendre - une union, pour commencer, mais surtout, le bon, bien que cette option lui semble désormais compromise. anecdote 08 ‹ elle n'a pas mis longtemps à se rendre compte du véritable rôle qu'elle endosserait en épousant andrei. aucun des patriarches n'eurent besoin de lui préciser que leur mariage ne serait ni politique, ni diplomatique, mais simplement moral. il était temps, semblait-il, que les valaeris se débarassent du vice qui leur était propre, et donner naissance à une génération plus raisonnable que l'étaient les précédentes. elle savait depuis des années qu'elle serait un outil, l'objet d'une alliance, et elle devait bien avouer que voir que son caractère plus que son nom avait aidé oleg et balian à se décider sur son sort l'enchantait particulièrement. anecdote 09 ‹ elle a négocié du mieux qu'elle pouvait, pendant des heures durant, avec son père et son oncle quand ce dernier a annoncé à braelyn qu'elle devrait aller vivre avec son promis, dans une ultime tentative de les rapprocher. en effet, les deux fiancés se sont à peine recroisés après leurs fiançailles, si ce ne fut à quelques évènements mondains auxquels ils avaient tous les deux pris part. mais il n'avait échangé guère plus que quelques mots polis. à vrai dire, ils n'avaient absolument rien en commun, et la jeune femme devait bien reconnaître qu'elle éprouvait une certaine aversion pour les mœurs qu'étaient celles de son futur époux. anecdote 10 ‹ braelyn aspire à être mère. il s'agit d'un rôle qu'elle a toujours voulu endosser, impatiente à l'idée de porter son enfant et de lui donner la vie. si elle a toujours su qu'elle ne choisirait pas son époux, elle n'a jamais douté du fait qu'elle ne laisserait pas une union arrangée se mettre entre elle et son rêve de maternité, et ce, peu importe les sacrifices que cela impliquerait.

‹ comment vous comportez vous vis à vis des Mêlés et de la loi des Adiutor ?
braelyn aime avoir son adiutor à ses côtés à longueur de temps. elle ne peut pas nier se sentir plus en sécurité avec lui pour la protéger. quoiqu'il en soit, l'utopiste qu'elle est se surprend parfois à se dire que leur position n'est pas juste. elle ne voit pas les mêlés comme des êtres inférieurs, mais simplement différents. elle se comporte donc de la manière la plus agréable et tolérante possible, sans pour autant attiser les rumeurs chez ses semblables argents. elle rêve, probablement inconsciemment, de tous les voir sur un pied d'égalité.
‹ quel est votre avis sur la nation du feu et sur l'actuelle famille régente ?
sa famille, et elle-même de façon personnelle, est extrêmement proche de la famille régente, pour avoir grandi avec la plupart des membres de la dernière génération. elle est aussi fidèle à la famille impériale, comme le veut sa condition de wheatdrop et de griffith, et elle ne remettrait en cause leur légitimité sous aucun prétexte. malgré tout cela, elle doit reconnaître être en désaccord avec certaines de leurs méthodes, le feu l'ayant toujours effrayé, élément qu'elle apparentait à la destruction et à l'extermination. elle reste sur ses gardes, attends de voir ce que l'avenir réserve au royaume, et suivra les siens quoiqu'il arrive.
‹ quelle est la relation du personnage à son élément, c'est-à-dire son apprentissage et l'influence qu'il a sur sa vie de tous les jours?
il est étrange de voir un être aussi souple et doux que braelyn maîtrisait un élément aussi dur et droit que la terre. cependant, bien qu'elle ne fasse partie de ceux qui excellaient en sa maîtrise, la terre lui va à la perfection. elle n'oserait l'utiliser comme arme, non seulement car la loi l'interdit, mais aussi parce qu'elle ne le voit pas comme tel. braelyn préfère se concentrer sur la spiritualité qui s'en dégage. elle aime s'y connecter, elle aime communier avec cet élément qu'elle ne peut s'empêcher d'apparenter à la vie, comme le pilier de tout. elle l'utilise principalement pour jardiner, activité à laquelle elle se donne parfois.
pseudo et prénom ‹ vae solis ; paula âge ‹ dix-neuf ans comment as-tu trouvé le forum? ‹  sale  sale  sale  pays ‹ narnia fréquence de connexion ‹ tooooout le temps What a Face votre avis sur le forum ‹ boudiou comme c'est beau  much love  smiley préféré‹  grumpy2  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
©️ PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Braelyn Wheatdrop le Dim 11 Juin - 17:07, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:29


do you want me on your mind
or do you want me to go on

un - miriela

Elle est agenouillée sur le sol froid des sous-sols, les mains jointes, les yeux fermés. Elle ne dit rien, sachant parfaitement que les Sept l'entendraient même sans ouvrir la bouche. Elle ne pense à rien d'autre qu'à ses Êtres qui la surplombent, à ce qu'elle a à leur dire en cette journée de printemps qui commence à peine. Elle allait bientôt avoir quinze ans, et elle avait déjà passé la grande majorité de sa vie à prier. Elle est tellement concentrée qu'elle entend à peine les pas d'un de ses aînés qui claquent sur les dalles, qui s'approchent d'elle, et qui s'arrêtent à quelques mètres de là où la jeune fille se recueillait. Seul le son de sa voix réussit à la tirer de sa sérénité. Braelyn? Ses pupilles s'ouvrent, laissant ses iris sombres dériver vers le visage de son frère. L'air qu'il arbore lui échappe ; elle ne se rappelle pas en avoir déjà observé de semblable sur ses traits lisses. Elle se contente de froncer les sourcils en guise d'interrogation - elle qui aimait tellement le silence, elle était des plus réticentes à l'idée de le briser. Il faut que tu viennes. Maintenant. Il tend sa main pour aider sa soeur à se relever, mais elle s'en sort seule. Elle défroissait encore le devant de sa robe bleue nuit quand elle commence à marcher, suivant les pas de son frère. Ils traversent presque tout leur manoir austère, sans prononcer le moindre mot. Le cœur de la jeune fille se sert alors qu'ils entrent dans l'aile réserver à leurs parents, et elle est presque effrayée par la porte entrouverte de la chambres qu'ils occupaient. Lorsqu'ils y pénétrèrent, l'intégralité de sa fratrie s'y trouve déjà, tous debout autour du grand lit. Son oncle Balian s'y tient aussi, mais son père s'était assis sur le rebord du matelas. Tous, sans exception, ont la tête baissés, les bras croisés ou les doigts entrelacés devant eux. Derric lève les yeux quand la jeune fille entre, et lui adresse un sourire empli de tristesse. Braelyn, ma douce. Il tend le bras, lui faisant signe de la rejoindre à ses côtés. Mais Braelyn ne le voit pas. Elle ne voit que le corps de sa mère allongé là, son visage pâle, ses lèvres dénuées de couleurs, et sa robe initialement beige teintée de rouge, déchirée au niveau de la poitrine. Elle sent à peine les bras de son frère entourer sa taille, derrière elle, n'entend pas les mots de son père, qui insistait pour la voir assise près de lui. Tout ce qui compte, c'est Miriela morte. C'est sa mère partie. Et c'est ce nom que les Wheatdrop ont sur les lèvres depuis ce jour.

Swanson.

deux - darius

Elle était parvenue à rester allongée pendant tout ce temps. Évidemment, la fatigue y était pour beaucoup, mais la sérénité à laquelle elle était si attachée l'avait fortement aidée à ne pas bouger du moindre millimètre. Elle avait toujours était douée pour rester immobile, calme, silencieuse. Mais, de ce qu'elle avait observé, c'était loin d'être le cas pour celui qui venait de devenir son adiutor.

Le jeune homme qui reposait à sa droite avait commencé à s'agiter il y avait déjà quelques dizaines de minutes, alors que le rituel qui achèverait de les lier à jamais était sur le point de prendre fin. Il avait d'abord frotté ses yeux et gratté ses joues. Et puis, il avait allongé ses bras le long de son corps, pianotant nerveusement le matelas de Braelyn. Avant de taper ses pieds l'un contre l'autre, probablement parce qu'il n'en pouvait plus de ne pas pouvoir bouger ses longues jambes. On viendrait probablement bientôt les chercher, mais il n'arrive pas à s'empêcher assez longtemps de soupirer. L'air qu'il expire brise le presque silence qu'il avait déjà commencé à fissurer, et un léger sourire s'incruste sur les lèvres de la maître de la terre. D'une façon étrange, il semble le remarquer, et il tourne immédiatement son visage vers elle, dans un mouvement rapide. Quoi ? Le sourire de la jeune fille s'élargit quelque peu, mais elle était encore trop affectée par sa léthargie pour secouer la tête. Il ne reste plus beaucoup de temps. Reste tranquille. Il lâche un léger rire, nerveux et guttural. Reste tranquille, reste tranquille. J'aimerais bien t'y voir. Braelyn réussit cette fois à tourner la tête pour pouvoir lui faire face. Leurs deux regards se croisent, les sourcils du mêlé se froncent. Ah. Oui. Pardon. Ce jeune homme était incroyable. De ses traits émanait une certaine douceur, mais ses mots et ses gestes étaient si vifs et si pleins d'énergie. Il remue un peu, comme pour étirer ses épaules et le haut de son dos, froissant les draps sur lesquels ils étaient allongés. Une fois encore, le silence s’abattit sur leurs deux corps épuisés. Elle, elle pouvait presque entendre le cerveau du vert fonctionner. C'est long, deux jours. C'était ce que Darius avait dit en s'allongeant à côté d'elle, presque quarante-huit heures auparavant. Ils y étaient presque. Il recommence à parler, en un murmure encore plus bas que les précédents. J'espère simplement que vos biscuits sont bons, ici. Braelyn pince les lèvres pour empêcher son sourire de s'élargir un peu trop, lâchant au passage un léger shhh qui, elle l'espérait, le ferait taire jusqu'à la fin. Elle allait devoir passer l'éternité avec cette boule d'énergie, la pire pipelette qu'elle n'avait jamais rencontrée. Et si cette perspective aurait pu l'effrayer quelques jours auparavant, elle en était désormais presque enchantée.

trois - valaeris

Assise sur la chaise qu'Oleg et Dyana lui avaient poliment assignée, Braelyn se tient aussi droite que possible. Ses doigts sont enlacés sur ses cuisses, et son regard est rivé sur le sol, perdu. Elle prie, Braelyn, comme elle en a l'habitude. Elle prie pour que celui auquel on venait de la promettre ne soit la pire chose qu'elle pourrait espérer. Mais elle savait déjà ce à quoi elle devait s'attendre; elle aurait à épouser un Valaris, un membre de cette famille dont les valeurs ne lui étaient que trop connus, n'allaient pas avec celles qu'elle portait au plus profond de son coeur. Si n'importe quelle autre jeune fille de son âge était fiancée pour des raisons politiques, diplomatiques, ou elle ne savait trop quoi encore, elle ne s'était jamais imaginée devoir épouser quelqu'un pour "le remettre dans le droit chemin". C'était l'expression que Balian, son cher oncle, avait utilisé alors qu'il lui décrivait la mission, si l'on pouvait emprunter un tel terme pour désigner ce qui se cachait derrière cette union fraîchement arrangée. Oh, tout le monde s'en donnerait à cœur joie. Qu'est-ce qu'une Wheatdrop, sur laquelle on avait collée toutes sortes d'étiquettes répondant à la réputation de sa Maison - chaste, pieuse, généreuse, discrète et calme - irait faire avec un homme qui, par son simple nom, inspirait le vice et la fête ? La belle morale dont Braelyn avait hérité allait devoir apaiser l'esprit du maître de l'air duquel elle devrait partager la couche, dans un futur proche - si proche qu'elle en était effrayée.

Enfin, elle entendit des voix hors du salon où ils attendaient tous son promis. Balian semblait plus qu'agacé par le retard du jeune homme. Oleg, lui, avait l'air aussi anxieux que Braelyn. Les voix s'approchent, et elle sent son coeur battre plus vite. Elle s'inquiète soudainement de son apparence, elle qui s'en préoccupait si peu. Elle regrettait de s'être laissée faire bousculer dans la foule, un peu plus tôt au festival, et d'avoir tâcher sa robe si blanche, si belle, celle qu'elle préférait. Celle qu'elle avait revêtue en arrivant ici, d'un rose poudré, ne lui allait pas aussi bien. Elle avait soudain l'impression que ses boucles ébène étaient trop serrées, que son serre-tête doré était trop prétentieux. Elle ne relève pas que le patriarche de la famille de l'air incite son fils à entrer, ni la plaisanterie qui suit. Elle se concentre sur ses portes, juste en face d'elle, qui bientôt le laisserait entrer dans ce magnifique salon. Qui bientôt la laisserait poser le regard pour la première fois sur l'homme avec qui elle devrait passer le restant de ses jours - qu'elle le veuille, ou non.

Elle n'a absolument aucune idée de l'attitude qu'elle doit adopter quand elle reconnaît immédiatement le visage de celui qui les rejoint alors. Elle pince les lèvres pour retenir un rire - un rire nerveux, voire gêné, qui n'aurait absolument rien d'amusé. Elle se retient de secouer la tête, espérant un instant qu'il s'agit d'un adiutor. Mais non. Sa posture, son élégance, et sa ressemblance avec sa mère la frappent beaucoup trop fort pour qu'elle puisse les ignorer. C'était lui. Celui qui avait voulu l'aider à se relever, qui avait voulu lui montrer la ville, celui dont elle avait compris les intentions immédiatement. Intentions desquelles elle s'était quelque peu amusée, surprise par l'estime qu'il avait de lui-même, qui transpirait par tous ses pores. Son nom franchit les lèvres du jeune homme, et cette fois, elle ne retient pas son sourire. Elle hoche la tête, comme pour lui affirmer que lui, c'était bien elle. Elle ne le quitte pas des yeux alors que son futur beau-père exprime l'évidence qui s'offrait aux yeux des autres. Oui, ils se connaissaient. Nous nous sommes croisés dans la rue, alors que je me rendais ici. Quelle sorte de signe du destin était-ce tout cela ? Elle ne peut s'empêcher de se délecter de la surprise qui se lit sur le visage de son promis, de la façon la plus étrange qui soit. Ce n'était pas quelque chose à laquelle elle était habituée. Ses yeux si clairs heurtent les siens, si noirs. Andrei. Il avait eu un nom avant d'avoir un visage et, même si ce dernier était loin, très loin d'être décevant, elle aurait donner n'importe quoi pour revenir au temps où il n'était qu'une idée. Quand il n'était rien, et quand elle était libre.

quatre - andrei

Elle habitait désormais cette demeure dont elle ne savait que penser. Elle ne pouvait pas nier l'affection qu'elle avait vite développée pour Launondie, mais les dédales dans lesquels elle devait dorénavant déambuler l'effrayait, d'une certaine manière. Pas parce qu'elle avait peur de se perdre, loin de là - elle connaissait déjà l'endroit presque par cœur -, mais parce qu'il était le symbole même de l'inconnu où elle mettait les pieds. Il s'était écoulé un an depuis qu'on leur avait appris leurs fiançailles, et les patriarches avaient récemment organisé l'emménagement de Braelyn ici. C'était le début de la fin. Abandonner Greenstall, abandonner les siens, c'était la première étape avant qu'on lui retire sa liberté pour de bon.

La nuit venait tout juste de commencer à tomber quand elle décida de rentrer de sa promenade. Elle avait pris l'habitude de sortir pendant une ou deux heures, presque tous les soir, fuyant ainsi la maison. Parfois, elle en arrivait même à retirer ses chaussures, finissant sa balade les pieds nus et retrouvant une certaine cohésion avec l'élément qui était le sien. Ce soir-là, l'air qui l'accueillit dans le vestibule était frais. Sa robe, légère et d'un parme doux, était si souple qu'elle ne la sentait qu'à peine sur ses jambes. Elle ne fait pas le moindre bruit alors qu'elle traverse la maison pour regagner sa chambre et sa salle de bain, bien décidé à lire sous ses draps avant de succomber au sommeil qui, déjà, allégeait ses mouvement et ses pensées. Mais elle fut surprise, sur le chemin, de trouver la porte de la chambre de son fiancé presque grande ouverte. A une heure pareille, d'habitude, il avait déjà trouvé bonne compagnie pour passer la nuit, et la porte était fermée, parfois même à clef. Mais pas ce soir. Et la maître est piquée par la curiosité, elle qui ne connaissait rien de cette forme de voyeurisme. Elle parvient à jeter un oeil à l'intérieur dans la pièce sans pour autant pouvoir être vue - ce qui n'aurait rien eu de grave, en fin de compte, car Andrei lui faisait dos. Il se tenait debout devant un chevalet, une palette dans une main, plusieurs pinceaux de différentes tailles dans l'autre. Elle n'arrivait pas à dinstiguer ce qu'il pouvait y avoir sur la toile, mais elle appercevait très bien, de là où elle était, les pots de verres qui s'alignaient sur un établi, chacun remplit de couleur différentes, dont certaines dont elle n'aurait jamais soupçonné l'existence. Elle reste plantée là quelques secondes, qui passe à une lenteur extraordinnaire, sans cesser de le regarder. Ses iris ne parvient à se détacher de la silhouette du maître de l'air que quand il se tourne quelque peu pour atteindre l'un de ses bocaux. Son mouvement provique celui de la Wheatdrop, qui range une de ses boucles noires derrière son oreille, humidifie ses lèvres et recommence à marcher, l'esprit vagabond, une seule et unique phrase réussissant à s'y former.

Ça irait.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Braelyn Wheatdrop le Sam 10 Juin - 20:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 472
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : LISE AKA MY ADOBITCH (AVATAR) // MANONJITO (SIGNATURE)
‹ COMPTES : CA, MO.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : fiancée, une obligation plus qu'une envie, elle se plie aux ordres, pantin articulé. c'est auprès de braam osoryd qu'elle partagera la fin de sa vie, tandis que son coeur ne partage pas cette opinion, lui, indépendant, entiché de sa moitié.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), méfiance (niv. 4).
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : l'impératrice, son sang, sa couronne, une allégeance dictée par ses fréquentations plus que par ses choix. mais la gamine change, et ses intérêts commencent à devenir égoïstes.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre.
‹ POINTS : 705

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:30

ÉLO JE T'AI PIQUÉ LA PLACE NANANANANÈRE
je suis en enfant but so is wanda
PAULA JTM I love you I love you I love you wanda aime pas braelyn mais laisse là elle rage
t'es trop perf, moi je ship, j'ai hâte de vous voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 201
‹ AVATAR : NAM JOO HYUK.
‹ CRÉDITS : AV/@SKATE VIBE.
‹ COMPTES : DRAMA PRINCESS, INSANE KILLER.

‹ AGE : vingt-trois ans à vivre tel un oppressé, amoureux d'une liberté qu'il ne voit que dans ses rêves, c'est la jeunesse qui trompera les vieilles générations.
‹ STATUT : célibataire, autrement dit seul depuis sa naissance, il n'est intéressé par rien d'autre que par une vengeance froide.
‹ SANG : mêlé, abomination, quoi que utile aux yeux de quelques maîtres, il est de ces gens qui ont courbé l'échine pour survivre.
‹ COMPETENCES : ténacité (lv1), méfiance (lv1), charisme (lv1)
‹ METIER : protecteur disant ne pas être dévoué, il est pourtant dans les emmerdes jusqu'au cou à cause de cette tragédie.
‹ ALLEGEANCE : la ligue des sang mêlés, il n'a aucun doute là-dessus, depuis ses quine ans il les a joint en attendant une attaque frantique.
‹ ADIUTOR : merle osanos, une maître de l'eau en fuite qu'il essaye tant bien que mal de maintenir en vie. une grosse épine enfoncée dans son talon d'achilles.
‹ POINTS : 525

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:31

lmao
deuxième
bienvenue paula
elle est sekessy quand même sur ton avatar
jcomprends qu'andreï il soit lavette pour elle
EXCELLENTS CHOIX DE TOUT
LOVE SUR TOI
LA BISE I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:32

COMMENT VOUS ME RESPECTEZ PAS
JE SUIS CHOQUEE
ET DECUE
BRAE STP TAPE LES VILAINES SOEURS
ELLE RESPECTE PAS ANDREI

T LA PLU BELLE
JTM
VIENS ON VA FAIRE DES BB
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 493
‹ AVATAR : LILY JAMES, LA DEESSE.
‹ CRÉDITS : AV/@PERSEPHONE.
‹ COMPTES : YO, RK.

‹ AGE : âgée de vingt-huit ans, princesse de rien, de tout, adulte, enfant, elle a le coeur d'une adolescente, le physique d'une femme, l'impulsivité d'une enfant.
‹ STATUT : fiancée à un griffith, un boulet à son pied, pourtant ingénieuse alliance. si tout semblait s'être abattu contre elle, adonis ne semble pas si mauvais parti.
‹ SANG : sang bleu, princesse, royauté exécrée, elle est le fruit d'une famille qui ne connaît que sang et pouvoir.
‹ COMPETENCES : leadership (lv1), commérage (lv1), évaluation (lv1)
‹ METIER : princesse de pacotille, inutile petit bijoux appartenant à la famille royale, son seul métier est de courber l'échine et de sourire face au sang argent.
‹ ALLEGEANCE : elle-même, réitérant le même motto depuis trois ans, elle contre le monde entier, elle seule contre la terre entière.
‹ ADIUTOR : weiss, l'ange sauveur, la seule et unique personne, acompagné de son frère, en qui isaure a pleinement confiance.
‹ POINTS : 825

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:34

c koa le respect?
much wow much wow much wow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 472
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : LISE AKA MY ADOBITCH (AVATAR) // MANONJITO (SIGNATURE)
‹ COMPTES : CA, MO.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : fiancée, une obligation plus qu'une envie, elle se plie aux ordres, pantin articulé. c'est auprès de braam osoryd qu'elle partagera la fin de sa vie, tandis que son coeur ne partage pas cette opinion, lui, indépendant, entiché de sa moitié.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), méfiance (niv. 4).
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : l'impératrice, son sang, sa couronne, une allégeance dictée par ses fréquentations plus que par ses choix. mais la gamine change, et ses intérêts commencent à devenir égoïstes.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre.
‹ POINTS : 705

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:34

t'as qu'à être rapide
jsp si elle voudra de toi
t'es pas trop barry allen là
pouty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 17:36

manon, le respect tu l'as mangé
c'est ça qui te fait des grosses fesses
pouty pouty pouty

laura, t nul
et puis j'peux être barry allen quand j'veux
sex sex
Revenir en haut Aller en bas
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:16

wanda comment OSES-TU te présenter la première ici? oshun oshun jtm aussi ma laura, hâte de recommencer à rp avec toi much love

yerimdes gros bisous pour toi manon sale sale much love

andrei BRANDREI FTW
ET LE GONZ, ON ARRÊTE DIRECT L'IRRESPECT INTERGALLACTIQUE LA SVP, MERCI BIEN

eh non wsh barry allen il a fuck la timeline beaucoup trop de fois pour que dans cet univers j'sois pour lui pouty pouty que tu sois andrei me suffit amplement chatpoté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:18

t'es la meilleure. mea culpa
Revenir en haut Aller en bas
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:22

gnuh gnuh gnuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:25

fais ta fiche. pouty
(ton giiiiif. gnuh )
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 472
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : LISE AKA MY ADOBITCH (AVATAR) // MANONJITO (SIGNATURE)
‹ COMPTES : CA, MO.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : fiancée, une obligation plus qu'une envie, elle se plie aux ordres, pantin articulé. c'est auprès de braam osoryd qu'elle partagera la fin de sa vie, tandis que son coeur ne partage pas cette opinion, lui, indépendant, entiché de sa moitié.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), méfiance (niv. 4).
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : l'impératrice, son sang, sa couronne, une allégeance dictée par ses fréquentations plus que par ses choix. mais la gamine change, et ses intérêts commencent à devenir égoïstes.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre.
‹ POINTS : 705

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:26

j'allais dire la même
ce gif fall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:31

j'viens de poster mon histoire les enfants, on va s'détendre deux secondes ok pouty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1920
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) luaneshë / (gif) leslie (ace) / (sign) tumblr + years and years
‹ COMPTES : Veda Kimora, une humaine de 23 ans qui a été sujette à des expériences comme rat de laboratoire du gouvernement.

‹ AGE : Vingt-cinq ans, un anniversaire qui approche alors qu'il ne voit que les barreaux d'une prison glaciale.
‹ STATUT : Fiancé à Isaure Oshun, son coeur ne bat pas pour elle et pour cause. C'est le frère jumeau de la princesse qui a brisé le coeur du Griffith, refusant d'accéder à sa requête aussi ambitieuse que dirigée par l'amour.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines est qualifié de sang argent. Autrefois, il serait né avec le sang bleu, reconnu par tous les eartanariens comme tel, mais une famille étrangère à forcer les Griffith à ployer le genou sous leur joug meurtrier.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), audace (niv. 4), leadership (niv. 4)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, Adonis n'est plus rien si ce n'est le prisonnier de Cal Oshun. Jadis, il était ambassadeur de sa nation.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment, même du fond de sa cellule humide.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, une jeune mêlée issue de la nation de l'eau et qui, pourtant, la débecte complètement. Si leur relation a commencé de manière chaotique, désormais les deux sont comme des âmes soeurs.
‹ POINTS : 2013

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 18:55

CE PERSO
CETTE SWOUAGANCE
PIQUE PAS MON KEUM rock choquee tete a claque
bienvenue bby much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 401
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : lise ma douce (ava) vae solis (icons) endless love (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-six ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : fiancée à andrei valaeris
‹ SANG : argent, elle représente l'une des dernières familles nobles de la terre
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 2), diplomatie (niv. 1), fraternité (niv. 2)
‹ METIER : elle n'est qu'une simple noble, qui se contente d'être belle et de sourire. mais elle place le plus clair de son temps à aider son prochain, à accomplir un peu plus d'actes de charité chaque jour, et à prier les sept qu'elle vénère tant.
‹ ALLEGEANCE : son sang et sa famille l'oblige à rester fidèle à la couronne, mais sa nature libre et généreuse fait parfois s'égarer son esprit qui rêve d'un monde meilleur pour tous
‹ ADIUTOR : uc / vert
‹ POINTS : 1507

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 19:04

toi pique pas mon keum wsh déçue choquee

merci la biche much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 19:09

battez-vous pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 472
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : LISE AKA MY ADOBITCH (AVATAR) // MANONJITO (SIGNATURE)
‹ COMPTES : CA, MO.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : fiancée, une obligation plus qu'une envie, elle se plie aux ordres, pantin articulé. c'est auprès de braam osoryd qu'elle partagera la fin de sa vie, tandis que son coeur ne partage pas cette opinion, lui, indépendant, entiché de sa moitié.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 4), méfiance (niv. 4).
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : l'impératrice, son sang, sa couronne, une allégeance dictée par ses fréquentations plus que par ses choix. mais la gamine change, et ses intérêts commencent à devenir égoïstes.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre.
‹ POINTS : 705

Carnet de bord
Inventaire:
Relations:

MessageSujet: Re: (bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried Sam 10 Juin - 19:10

je peux me joindre au fight ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(bw) oh how the hills were laughing, oh how the creeks they cried

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 90210 Beverly Hills : nouvelle génération
» où trouver le dipbrow d'anastasia berverly hills ?
» Anastasia Beverly Hills chez Planet Parfum (Belgique, Luxembourg)
» anastasia beverly hills
» mes barbie,ken et collection beverly hills 90210

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers :: fiches validées-